Thierry Crouzet

Prolégomènes

À dix-sept ans, en 1980, j’ai décidé de devenir écrivain, peut-être parce que j’étais mauvais en français, surtout parce que j’avais envie de raconter des histoires. Je voulais imiter A. E. Van Vogt, Clifford D. Simak, Frank Herbert, Jack Vance, Théodore Sturgeon… J’ai alors commencé un journal, en dilettante au début, puis avec de plus en plus d’attention à partir des années 1990. Lire la suite →