Thierry Crouzet

CPE : victoire ou défaite ?

Avoir fait abroger une loi inutile n’est pas une victoire.

Avoir fait plier un gouvernement n’est pas une victoire, car un gouvernement n’a aucun pouvoir.

Tout ce que l’affaire du CPE prouve c’est que notre gouvernement ne tient pas la route, mais pas plus qu’un autre. Nos gouvernements ne tiendront plus jamais la route car notre société est devenue trop complexe pour qu’ils puissent y jouer un rôle.

Pour moi, les jeunes n’ont pas dit non au CPE mais non au canular politique. À mon sens, ils doivent continuer de lui dire non, mais pas en lui demandant de faire marche-arrière : au contraire, ils doivent lui prouver qu’ils peuvent aller de l’avant sans lui.

PS : Les gouvernements ont encore un certain pouvoir, surtout de nuisance, car la société n’est pas encore hyper-complexe. Ils s’efforcent d’ailleurs de simplifier cette société, de la borner par des lois, de restreindre toujours plus les libertés au nom de la sécurité (sur la route, dans les rues, dans les écoles…). Au contraire, nous devons être des créateurs de complexité. Nous le faisons en dialoguant sur le net, en nous interconnectant. Faire abroger une loi est donc un pas vers la liberté. J’ai envie de dire peu importe la loi.