Thierry Crouzet

Podcast chez Le Meur

Que je vous dise pourquoi j’ai voulu rencontrer Loic Le Meur. Depuis quelque temps, j’ai l’impression que nous parlons lui et moi un peu la même langue. Je crois que, lui aussi, il a la même impression. Ça ne veut pas dire qu’on est d’accord sur tout mais sans doute sur l’essentiel.

Pour Nounours : mon survet n’est pas un vintage original. Je l’ai acheté dans une des boutiques hipe de Spitafields Market à Londres. Le droit à la paresse est un grand livre, je m’en revendique.

Pour Marchandage : je sais que je ne suis pas le premier à exposer mes thèses qui font souvent penser à celles des libertaires du XIXe siècle… Je crois juste qu’aujourd’hui nous allons pouvoir les appliquer parce que nous sommes en train d’inventer une structure sociale où ça va marcher. En plus, pas mal de découvertes scientifiques récentes, exposées dans mon livre, vont dans ce sens.

Pour Gazellebarbue : je n’ai pas vraiment exposé mes théories hier soir mais plutôt discuté de quelques conséquences de découvertes scientifiques. Avec Loïc, on a aussi parlé du fameux ascenseur social. Comme beaucoup de gens de notre génération, nous sentons bien que nous devons faire quelque chose. Moi, j’ai l’espoir que le réseau peut servir d’ascenseur social. D’une certaine façon, il a joué ce rôle pour nous (Loic et moi au moins). Nous sommes plus heureux que jamais. Et ce n’est pas qu’une question d’argent. Beaucoup de gens riches ne sont pas heureux. Nous sommes heureux parce que nous sommes conscients d’appartenir à un tout, nous sommes citoyens du monde, nous percevons un grand élan qui nous rapprochent les uns des autres. À nous maintenant d’initier d’autres gens à notre approche du bonheur. Nous essayons de le faire avec nos livres et nos blogs. Il faut sans doute que nous nous frottions un peu plus à la réalité. T’as une idée d’action concrète Gazellebarbue ?

Pour Dernier exilé : je ne savais pas que les profs étaient plus fiables que wikipedia. Au moins, sur wikipedia, nous pouvons corriger les erreurs. Bon, moi aussi je me suis bien amusé durant mon école d’ingénieur, je n’allais presque jamais en cours et passais mes nuits à faire du jeu de rôle.

Pour El manu : Les 20K euro ne vont pas dans ma poche mais dans celle de ma société bonWeb.com, on est deux actionnaires, on n’a pas de salarié mais des charges comme toute boîte.

Pour Vanch : tu fais quoi toi pour changer les choses ?

Pour Lorenzo ALALI : sur la question ne pas voter, je me suis pas mal expliqué sur mon blog. J’ai notamment évoqué la possibilité d’un basculement en douceur avec un homme de type Gorbatchev. Dans le livre, j’ai dit que nous devions toujours voter contre.

Pour la sécu, j’ai pas dit qu’il fallait la supprimer mais que nous devions au moins savoir combien les soins coûtent. C’est un minimum. Nous avons sinon tendance à considérer les médecins comme de simples machines administratives. Ça ne veut pas dire que nous ne pouvons pas inventer une sécu 2.0.

Bien sûr un connecteur ne sait pas ce qui va marcher, c’est pour ça que nous devons nous fier à l’auto-organisation. Quand nous créons le Web, nous ne savons pas ce qui va marcher. Et pourtant ça marche.

En tout cas, merci de vous connecter avec nous, c’est aussi comme ça que nous changerons le monde.