Thierry Crouzet

France-Suisse

Hier, en fin d’après midi, j’étais devant la télé pour regarder le match. Ce spectacle affligeant m’a donné envie de boycotter tous les sports qui nécessitent un arbitre. Je préfère de loin les sports auto-organisés comme le cyclisme. Au moins, personne ne vient entraver le spectacle. Si c’est nul, on sait qui accuser. Au foot, c’est toujours la faute de quelqu’un d’autre : de l’arbitre, de la chaleur, de l’adversaire, de la pelouse… Le foot est une métaphore de la société centralisée. Il souffre des mêmes maux. Plus le jeu est rapide, plus le niveau technique augmente, moins l’arbitre est capable de gérer la situation.