Thierry Crouzet

Petite mise au point

Lorsque je publie sur Agoravox, on m’accuse souvent de n’écrire que pour me faire de la pub. Ça n’a pas manqué avec mon papier sur Bayrou. À en croire certains, il faudrait presque se cacher, avancer toujours anonymement. Si je pousse leur logique, j’ai même invité Bayrou à la soirée République des blogs rien que pour mon bénéfice. Bayrou ne serait venu que pour faire indirectement ma promo.

Comme je suis pour la transparence, je vais jouer carte sur table. Sur mon blog, j’ai reçu en moyenne 452 visiteurs par jour en septembre, ce qui est une goûte d’eau par rapport au 8 500 visiteurs/jours de bonVote et moins que rien par rapport aux 150 000 visiteurs/jour de bonWeb. Je rappelle que je suis l’éditeur de ces deux sites.

Le papier sur Bayrou et mon invitation ont fait parler de moi dans la blogosphère et cela s’est traduit sur mon blog par 648 visites le jour de l’invitation, 1 060 le lendemain, 644 le surlendemain… puis mon trafic a retrouvé son rythme de croissance habituel. Disons que j’ai gagné 1 000 visites.

Alors oui, j’ai réussi un beau coup. Mais il est tout relatif. Si je voulais faire ma pub, j’aurais plus intérêt à balancer des annonces dans bonWeb (alors que je me contente d’un minuscule lien en pied de page). Et si je n’avais pas bonWeb à ma disposition, j’utiliserais une autre stratégie encore plus efficace et à la portée de tous les blogueurs.

Pour gonfler le trafic d’un blog, il y a trois choses à faire auxquelles je ne me suis jamais amusé :

  1. Semer partout des trackbacks pour se payer de la pub gratuite. C’est mieux qu’acheter des AdWords sur Google. Les partis politiques risquent de nous bombarder lors des trois derniers mois de la campagne lorsque l’achat de pub sera interdit.
  2. Écrire des articles en rapport avec l’actualité la plus médiatisée. Veiller à ce que les choses dont parlent les médias apparaissent dans le titre de l’article. Ainsi nombre de recherches sur les moteurs ont de bonnes chances de finir chez vous. Loïc Le Meur a démontré l’efficacité de ce mécanisme lorsqu’il a parlé du coup de boule de Zidane.
  3. Multiplier les articles, ne rien laisser passer qui préoccupe les médias. Les articles peuvent être brefs, dire n’importe quoi, c’est sans importance du moment que les titres contiennent les bons mots clés.

Cette stratégie est employée par de petits malins qui créent des blogs avec des robots à seule fin d’afficher des publicités et gagner de petites fortunes. Voir l’article de Wired intitulé Splogs: spam + blogs = trouble.

Je ne sais pas si j’ai été convainquant. Si j’avais invité Bayrou pour la pub, c’était vraiment pas une bonne tactique. Si j’ai invité Bayrou, il faut chercher d’autres raisons.

Ce qui compte pour moi c’est que les choses avancent, que quelques idées qui me sont chères se propagent. J’ai l’espoir que nous trouverons grâce à ces idées une solution planétaire à nombre de nos problèmes.

PS1 : Je n’ai pas écrit ce bille pour me justifier mais pour essayer de faire comprendre les mécanismes, essayer de montrer justement que l’influence n’est pas dans l’audience.

PS2 : Pour moi, faire de la pub, c’est attirer des clients pour vendre plus. Quand tu cherches à influencer dans le domaine des idées, ce que j’essaie de faire, tu n’as rien à vendre. Tu ne fais pas de la pub mais de la politique.