Thierry Crouzet

Bonvote : otage de google

Heureusement que Catherine Nivez a parlé de bonVote ce matin car Google, lui, nous censure ! Depuis une semaine, nous avons disparu de l’index.

A priori, nous ne sommes pas blacklistés car quelques pages sont encore là, mais des pages totalement insignifiantes (moins de 1000 pages aujourd’hui sur Google contre 8 500 sur Yahoo!).

Le cœur du site n’est plus là. La requête « bonvote » renvoie sur tous les blogs qui parlent de bonVote mais pas sur bonVote lui-même.

Comme Google génère en général 80 % du trafic d’un site, notre trafic s’est effondré. Remarquez, c’est un bon moyen d’estimer notre réelle notoriété : en gros 1 000 visiteurs uniques par jours. Avant la disparition de l’index, nous étions monté jusqu’à 11 000 visites/jours.

Si quelqu’un a une explication…

Tout cela démontre une fois de plus que les concurrents de Google ne pèsent pas lourd dans la bataille du search. La plupart des sites dépendent de Google qui peut les tuer quand il veut, sans prévenir, sans aucune explication.