Thierry Crouzet

Comment je blogue ?

Quels seraient d’après toi les 5 points clés de ton écriture blog ? m’a demandé François Lamotte pour une petite enquête de shoob.com. Ça fait penser à la question qu’on pose souvent aux écrivains ? Pourquoi écrivez-vous ? Moi, je blogue parce que j’écris. Mais bon c’est pas tout à fait la question.

1/ Paradoxalement, je blogue peu souvent en direct. Depuis plus de vingt ans, je tiens un journal qui lui est en pur direct. Pour le blog, il m’arrive souvent de laisser trainer des billets inachevés plusieurs semaines. J’en ai au moins une cinquantaine en stand by.

2/ Mon blog est l’atelier de mes livres. J’y évoque mes idées en cours de formation et mes lecteurs travaillent avec moi. J’expérimente tous les jours l’intelligence collective grâce aux commentaires. C’est une de mes grandes satisfactions. Grâce à vous, je suis un peu moins bête.

3/ Je pense que j’use du même style dans mes carnets, mon blog et mes livres. La différence est dans ma présence en tant qu’auteur. Dans mon journal, je parle de moi, de mes sentiments, de mes impressions, de mes expériences esthétiques… Dans mes livres, je suis beaucoup plus lointain. Même si je raconte parfois des anecdotes de ma vie, je les montre un peu comme au cinéma, avec une certaine distance. Dans le blog, les idées passent souvent en premier car c’est en partie là qu’elles se fabriquent aujourd’hui. Mais je revendique toujours le « je » car je crois que l’objectivité n’existe pas.

4/ Mon écriture blog ressemble à celle de mon journal en ce sens que je n’ai pas besoin de tout réexpliquer à chaque billet. Je suppose que mon lecteur me connaît. Et s’il ne me connaît pas, j’essaie de mettre des liens vers les billets qui peuvent l’éclairer. C’est une écriture beaucoup plus compacte que l’écriture journalistique où un papier doit se suffire à lui-même.

5/ Je pense mon blog comme un livre. À la fin de l’année, j’ai l’intention d’en remasteriser une version papier que je diffuserai sur lulu.com. Comme j’ai cette idée derrière la tête, mon blog se suffit à lui-même. Ce n’est pas en général un couper-coller de l’actualité ou une collection de liens. Je crois que je n’aurais pas grand-chose à retoucher pour que le tout soit lisible chronologiquement… ainsi je fais le grand écart entre mon journal et mes livres.

PS : En général, je lis la plupart des blogs qui pointent vers le mien. Je me dis qu’il y a soit affinité, soit au contraire opposition, dans les deux cas ça me fait avancer. Quand j’étudie une question, je visite des blogs au hasard des trouvailles. J’avance comme ça, je m’informe comme ça, sans privilégier de source.