Thierry Crouzet

Chronologie du cinquième pouvoir

Je voudrais revenir sur l’histoire de l’appellation « cinquième pouvoir » telle que je l’ai reconstituée, ce dont je ne parle pas du tout dans le livre (on ne cesse déjà de me poser cette question).

1645 Leveller John Lilburne évoque l’idée de séparation des pouvoirs (info fournie par Sekonda).

1649 L’acocat et orientaliste John Sadler écrit : « On peut soutenir que, par droit de nature, les pouvoirs législatifs, judiciaires et exécutifs doivent être dans les mains de différents sujets. »  (info fournie par Sekonda).

1748 Montesquieu publie De l’esprit des lois où il présente les trois pouvoirs indispensables dans toute démocratie : exécutif, législatif et juridique (petit rappel sur le blog The 5th power).

1787 Le politicien britanique Edmund Burke invente l’appellation quatrième pouvoir (fourth estate).

1841 Thomas Carlyle vulgarise le quatrième pouvoir dans Heros and Hero Worship in History.

1965 Création du magazine Fifth Estate, qui se veut un véritable contre-pouvoir par opposition au quatrième pouvoir, jugé trop proche des pouvoirs traditionnels.

1978 Lester Bowie sort l’album The 5th power.

1989 Marcel Germon publie Les secrets du cinquième pouvoir: Avec Bernard Brochand voyage au coeur de la publicité, de la finance et de la politique.

1992 Pierre Doré publie un livre de marketing intitulé Le cinquième pouvoir.

1999 Claude Mollard publie Le Cinquième Pouvoir. Culture et Etat de Malraux à Lang (référence trouvée par Thierry Maillet).

2002 Yannick Chatelain et Loïck Roche publient Hackers ! : Le 5e pouvoir : -Qui sont les pirates de l’Internet ? Sur la quatrième de couverture on peut lire « Les hackers forment-ils (après la religion, le droit, l’État et les médias), un 5e pouvoir menaçant pour les gouvernements, les entreprises et les particuliers ? » Nous ne sommes pas loin du cinquième pouvoir tel que je le définis, sauf qu’en cinq ans les hackers sont devenu tous les citoyens. Une sacrée évolution ! (ajouté le 1/3/2007 suite à un mail de Yannick)

2003 Dans Le Monde Diplomatique, Ignacio Ramonet se demande s’il faut créer un cinquième pouvoir pour contrer celui de la presse qui est de moins en moins indépendant.

11/10/2003 Richard Greeman publie une réponse à Ignacio Ramonet où il explique qu’il n’est point nécessaire de créer le cinquième pouvoir puisqu’il existe déjà.

2004 Gaëlle Grognet publie un essai qui fait suite à l’article d’Ignacio Ramonet. Je viens juste de le découvrir et je l’ai pas encore lu mais il s’agit encore de rétablir un contre-pouvoir.

01/2006 Dans La Révolte du Pronétariat, Joël de Rosnay et Carlo Revelli évoquent le cinquième pouvoir, dans la lignée d’Ignacio Ramonet. Je ne relève pas alors l’expression. Même Carlo n’y pense pas quand je recherche un titre pour mon nouveau livre.

05/2006 Toujours dans cette lignée, Erick Jonquière publie un billet sur son blog.

07/2006 Je commence à travailler à mon nouveau livre, le sujet étant alors « en quoi internet bouleverse la politique », sous-titre resté sur la couverture finale.

04/08/2006 Ne trouvant pas de titre explicite, je publie un billet où je demande à mes lecteurs de chercher quelque chose.

04/08/2006 Le jour même, Erick Jonquière m’envoie un mail et me propose Le cinquième pouvoir. Ça fait immédiatement tilt. Tout de suite, le cinquième pouvoir prend corps, il n’est pas seulement un contre-pouvoir qui va prendre la suite du quatrième mais un nouveau pouvoir exécutif et législatif, il est le pouvoir primordial, celui du peuple. Il ne faut surtout pas le réduire aux blogs, même pas le réduire à internet, c’est un mouvement de fond qui correspond à la montée du désir de participation chez les citoyens. Il s’exprime aujourd’hui parce que la technologie va permettre son ascension. Ce jour-là, Driss Messaoudi publie un billet intitulé le cinquième pouvoir, encore un de ces hasards de plus en plus fréquents sur internet.

22/08/2006 Le cinquième pouvoir devient le titre officiel.

25/08/2006 Philippe Astor publie sur News.fr un article au sujet du cinquième pouvoir après avoir discuté avec moi.

13/09/2006 Évocation du cinquième pouvoir dans un article de Libération, là aussi après un interview avec moi.

08/12/2006 Couverture de L’Express, je ne suis pas consulté, l’appellation suivant sa nouvelle acceptation commence sa vie propre (les journalistes annoncent la sortie de mon livre).

12/12/2006 François Bayrou et Nicolas Sarkozy parlent du cinquième pouvoir lors du leweb3.

11/01/2007 Sortie de mon livre.

Lors du travail sur le titre, le cinquième pouvoir s’était déjà manifesté de lui-même, c’est un pouvoir de l’action, il ne faudrait pas le limiter à un contre-pouvoir, ce serait, surtout de la part des politiques, une erreur.