Thierry Crouzet

Le vote utile

Mais quelle rigolade. Quand un candidat évoque cette idée, il faut entendre « Votez pour moi et pas pour mes adversaires. » Le mec suppose en fait que les électeurs sont pour lui mais votent pour un autre, sur un coup de tête. Mais c’est prendre les électeurs pour des cons.

Quand un politicien, comme François Hollande le 27 février à Argenteuil, en est réduit à invoquer le vote utile c’est qu’il est à court d’argument. « Sauvez-nous » hurle-t-il. Mais pour quelle raison ?

Si je suis pour Le Pen, le vote utile c’est Le Pen et non Sarkozy. Si je suis pour Bové, le vote utile c’est Bové et non Ségolène. Les gens qui invoquent le vote utile croient sans doute qu’il n’y a que deux camps politiques, la gauche et la droite. Je crois qu’ils se mettent le doigt dans l’œil.

PS1 : Après ce billet d’Axel, je ne peux m’empêcher de reprendre son argumentation. Puisque la gauche veut battre Sarkozy avant tout, puisque Ségolène est donnée perdante au second tour contre lui, il faut donc, au premier tour, voter Bayrou qui, lui, est vainqueur contre Sarkozy au second. C’est ça le vote utile pour la gauche.

PS2 : Maintenant il vous faut aussi lire le billet où Casabaldi a dit ça avant nous, en plus drôle en plus.