Thierry Crouzet

Oui au débat à 12

Beaucoup de choses impossibles à la télévision deviennent possibles sur internet. Si ma formule de débat en speed dating peut effrayer certains candidats, une autre formule plus classique pourrait leur convenir.

  1. Les 12 candidats sont invités à participer.
  2. Comme débattre à 12 autour d’une table est impossible, seuls les 4 candidats ayant une réelle chance d’accéder au second tour débattent.
  3. Les 8 autres se trouvent chacun dans des pièces différentes et regardent le débat principal qu’ils commentent en temps réel.
  4. Les temps de parole devraient s’équilibrer automatiquement. Les candidats commentateurs ayant plus de temps mais devant aussi écouter pour réagir.
  5. Les 9 séquences sont diffusées en temps réel, le grand débat et les huit commentateurs.
  6. Les internautes choisissent de regarder la séquence qui les intéresse.

Cette formule donne la parole à tous, ce qui me paraît indispensable, si nous ne voulons pas retomber dans la logique élitiste de la TV. Elle lève aussi l’objection concernant les limites du CSA énoncées par Nicolas Sarkozy.

Je crois que nous avons droit à des débats. C’est trop facile de repousser la confrontation au second tour, une fois que 80% des idées politiques des Français ont été écartées.

Point à 9h Je viens à l’instant de parler avec Christophe Carignano qui vient d’avoir Mariane, toujours partant pour organiser le débat, dans un esprit ouvert, sans que personne tire à lui la couverture. Un peu plus tôt, j’avais RMC, aussi intéressé. Agoravox est bien sûr dans la boucle, 20minutes aussi… Reste à définir une formule qui profite au mieux des technologies web, une formule qui permet à tout le monde de repiquer les images.