Thierry Crouzet

Blogstorming

Ce billet arrive après un commentaire de Paul de Montréal.

Avant d’ouvrir mon blog, j’ai écrit pendant 20 ans dans des carnets des réflexions qui partaient dans tous les sens et qui couvraient notamment le champ artistique. Un de ces jours cette matière aussi se retrouvera dans ce blog, ou la forme qu’il prendra demain et que je ne connais pas encore.

  1. Le carnet
  2. Le Blog

Parfois, je me dis que je vais adopter la même forme qu’Embruns : publier un double fil. L’un comprendrait les billets actuels, l’autre des billets antidatés et extraits de mes carnets.

Dans tous les cas, le blog est en effet pour moi avant tout un lieu de brainstorming. Certains l’utilisent comme tribune, moi je préfère le considérer comme un laboratoire open source. Par le passé, il fallait vivre dans une capitale cosmopolite pour partager ce genre d’expérience au quotidien. Et c’était malgré tout difficile.

Je pense au journal de Gombrowicz, un blog avant l’heure et un des plus grands chefs-d’œuvre du vingtième siècle. Mais Gombrowicz avait beau publier régulièrement ses textes, il n’avait aucun retour ou presque de ses lecteurs. La discussion avec Gombrowicz n’a pu survenir que plus tard, de manière posthume, entre ceux qui ont aimé son œuvre et qui ont rêvé un dialogue avec lui.

Avec le blog, nous expérimentons une pratique littéraire à plusieurs mains. Je dis ce qui me passe par la tête, exactement comme je le faisais dans mes carnets. La pensée n’a pas besoin d’être aboutie, au contraire elle est toujours une ébauche. Je revendique son imprécision comme ses contradictions internes.

En art, je préfère d’ailleurs souvent les ébauches aux œuvres achevées, notamment les ébauches de la renaissance qui font figure d’avant-garde par rapport aux œuvres achevées de l’époque.