Thierry Crouzet

Le nucléaire est vraiment mort

C’est aussi parce que je suis un fou de nouvelles technologies que je suis contre le nucléaire tout autant que le moteur à explosion (je sais je roule avec une voiture de 200 cv turbo – chacun ses contradictions).

Je suis tombé hier sur des chiffres très intéressants.

  • Coût de l’électricité produite à partir du gaz : 4 c/kwh.
  • Coût de l’électricité produite à partir du nucléaire : 7 c/kwh (coût qui n’intègre évidemment pas la prise en charge de l’héritage des centrales).
  • Coût de l’électricité produite à partir des centrales solaires CSP : 15 c/kwh. CSP pour Concentrated Solar Power, c’est-à-dire les centrales qui focalisent les rayons du soleil pour faire chauffer un fluide. En Californie, 9 centrales CSP alimentent 350 000 personnes.
  • D’ici 10 ans, le coût de l’électricité CSP devrait être divisé par deux.
  • D’ici 20 ans, tomber à 5 c/kwh.
  • 39 000 km2 de CSP pourraient produire 50 % de l’électricité américaine.
  • En gros 4 000 km2 pourraient produire 50 % de l’électricité française. Je vois déjà les centrales installées sur le Larzac, qui devient dès lors le centre de l’activité économique française.

Pour résumer. Le jour où les centrales nucléaires en cours de programmation seront opérationnelles, les centrales CSP produiront une énergie propre pour moins cher (elles peuvent produire la nuit grâce aux fluides chauffés le jour).

Ces centrales ne seront sans doute pas installées en Europe, mais dans les zones désertiques, les mêmes qui produisent aujourd’hui souvent du pétrole. Ainsi l’Afrique du Nord produira notre électricité à moindre coût dans les années qui arrivent.

Les investisseurs viennent de comprendre l’intérêt du CSP et l’argent commence à arriver. Le nucléaire est mort parce que, en tant que vieille technologie, il ne constitue pas un bon investissement.