Thierry Crouzet

Second Life is dead

Je déteste cet univers 3D : esthétique affligeante, lenteur horripilante, limitations technologiques dignes des années 1990… et des avatars ridicules qui réinventent sans cesse la poudre. Depuis le début, je leur demande pourquoi allez-vous dans le virtuel pour faire ce que vous pourriez faire dans le réel ? Ils se cherchent des excuses pour ne pas avoir de courage dans ce réel et d’autres excuses pour manquer d’imagination dans le virtuel. En lisant le dernier Wired, j’ai enfin lu un article très critique sur Second Life. Ce n’est que le début. Il suffit d’utiliser un peu facebook pour se rendre compte qu’on peut y faire tout ce qu’on fait sur Second Life mais en cent fois moins de temps.