Thierry Crouzet

Les économistes jouent aux dés

José Ferré vient de reprendre une info publiée par Le Monde : les astrologues de la finance se trompent 6 fois sur 8. Ce n’est pas une surprise, c’est même une évidence depuis plus de 30 ans et les premiers travaux de Mandelbrot. La meilleure prévision pour l’année suivante est de reprendre les valeurs de l’année en cours. Il ne sert à rien de réfléchir longtemps et de dépenser des millions en études compliquées. Nos politiciens ne s’appuient sur les études que pour justifier leurs mesures et leurs dépenses. Ils savent très bien qu’elles n’ont aucune valeur sinon celle d’endormir l’opinion et la tenir tranquille jusqu’au prochain mensonge. Prévoir l’avenir, c’est au mieux jouer aux dès… et même en jouant aux dès on passe à côté des black swans. Autant dire que nous devrions fermer nos oreilles à tous les augures quels qu’ils soient.