Thierry Crouzet

Warming or not ?

[google -4123082535546754758 nolink]

Un lecteur m’a suggéré de regarder cette vidéo qui met en cause non pas le réchauffement climatique actuel, avéré si on regarde les courbes de température, mais le fait que les émissions CO2 d’origine humaine le provoquent.

Le début du film m’a fait sursauter à cause du premier argument énoncé : nous n’avons pas la preuve que le CO2 est responsable du réchauffement. Je déteste ce genre d’argument car on peut immédiatement lui opposer la proposition inverse : nous n’avons pas de preuve que le CO2 ne provoque pas le réchauffement.

La science ne se réduit pas aux mathématiques. En science, il n’y a pas de preuves, mais des hypothèses que nous confrontons à la réalité. Soit elles tiennent, soient elles ne tiennent pas.

Ce film comme les films qui défendent les positions contraires me dérangent. Il s’agit chaque fois d’expliquer des courbes et de chercher des corrélations. Comme notre cerveau est fantastiquement doué pour cet exercice, nous sommes capables de faire dire n’importe quoi aux chiffres. Au passage, nous savons être persuasifs, d’où le grand nombre de théories conspirationnistes.

Le réchauffement est-il provoqué par l’homme ou non ? Franchement, je crois que nous n’en savons rien. Ce film est aussi convainquant que ceux qui défendent l’idée contraire. Excepté quelques articles de vulgarisation, je n’ai pas suffisamment étudié la question pour me forger une opinion.

En revanche, il me suffit de débarquer dans une grande ville pour ressentir la pollution. Je n’ai pas envie de vivre dans un tel monde. Je n’ai pas besoin de la menace du réchauffement climatique pour désirer vivre dans un autre monde.

Même si le CO2 et les autres gaz industriels ne provoquent pas le réchauffement climatique, ils nous empoisonnent et c’est pour cette raison que nous devons limiter les émissions. Nous n’avons même pas besoin de rappeler que les énergies fossiles ne sont pas inépuisables et que, dans tous les cas, nous devons trouver d’autres solutions.

Ma position est idéologique. Les écologistes doivent reconnaître que leur position est idéologique. À l’aide d’arguments scientifiques souvent biaisés, ils ne doivent pas faire croire que c’est la seule possible

Je ne sais pas si le réchauffement climatique se poursuivra mais la peur qu’il engendre me paraît bénéfique car elle orientera vers un développement plus en accord avec la nature. Je l’espère du moins.

Je ne crois pas, comme le film le suggère, que le réchauffement climatique soit agité à seule fin d’empêcher les pays en voie de développement de se développer. L’Inde ou la Chine nous prouvent qu’il est possible de se développer malgré cette menace. Par ailleurs, le ticket d’entrée des nouvelles technologies n’est pas nécessairement plus élevé que celui des anciennes. Un pays, si ses habitants le souhaitent, peut prendre en marche le train du développement. L’Afrique a même tout à gagner de la peur du réchauffement climatique car elle est la mieux placée pour produire de l’énergie solaire à grande échelle.

Dans ce film comme dans tous les films sur le sujet que j’ai pu voir, celui de Gore notamment, le camp adverse n’a pas la parole. Les partisans des diverses thèses ne semblent plus débattre. Nous entrons dans une ère d’endoctrinement. Prenons garde : le dogmatisme conduit à la violence.

Pour moi, le réchauffement climatique est aujourd’hui un prétexte pour agir, agissons et ne perdons pas de vue que le prétexte n’est qu’un prétexte.