Thierry Crouzet

Free pas free :
arnaque marketing ?

Anderson1

Je lis Chris Anderson depuis longtemps. Il est l’un des intellectuels qui compte pour moi (à tel point que, un peu plus tôt dans la journée, j’ai écrit CHRIST Anderson dans un tweet). J’ai suivi l’aventure de son nouveau livre Free sur son blog, j’en ai parlé après l’article de Wired en juin 2008 et j’ai été heureux d’apprendre que le livre serait distribué gratuitement en version électronique.

À la sortie du livre aux États-Unis le 7 juillet, j’ai voulu lire le livre sur scribd. Manque de chance, le livre était bloqué pour les lecteurs étrangers. Explication sur le blog d’Anderson :

FREE will be available in all digital forms–ebook, web book, and audiobook–for free shortly after the hardcover is published on July 7th (exact dates will be announced in the posts at left as each form is released). The ebook and web book will be free for a limited time and limited to certain geographic regions as determined by each national publisher; the unabridged audiobook will be available free forever, available in all regions.

Traduisez. « Mon éditeur est Ok pour la gratuité aux États-Unis, ailleurs c’est pas la même histoire. Les éditeurs étrangers feront ce qu’ils voudront. »

J’aurais pu télécharger le livre via un proxy mais je n’avais guère le temps de lire Anderson à ce moment. C’est juste aujourd’hui, en fin de vacances, que l’envie de lire Anderson me revient en même temps que Pearson sort la traduction française.

Mais où est la version gratuite ? Je sais que traduire coûte cher et que Pearson ne sera pas chaud pour diffuser le PDF français mais quid de l’accord entre la théorie et la pratique ? Il me semble que la version anglaise devrait, au moins pour un mois, être disponible en France à l’occasion de cette sortie.

Nous avons discuté de cela aujourd’hui sur Twitter, nous avons récupéré un PDF et je viens de le mettre sur un serveur car il me semble que, dans l’esprit, ce livre sur le gratuit doit rester gratuit. Je ne comprends même pas pourquoi Anderson a limité à un mois la gratuité, surtout quand l’audio lui est gratuit ad vitam.

Encore une fois ne sommes-nous pas dans le cas d’un détournement de la technologie à seule fin de faire du buzz ? Ou plutôt, ce qui est plus probable, ne sommes-nous pas dans cette situation de plus en plus problématique où le nouveau monde décrit par Anderson se nourrit sur le dos de l’ancien monde, étant incapable lui-même de trouver son modèle ?

Anderson nous a donné un avant-goût du nouveau monde pour un mois puis nous ramène brutalement dans l’ancien monde. En France, nous aimerions aussi y goûter un peu. Surtout dans le pays du hadopisme.

PS : J’ai envoyé un petit mail à Aderson. Extrait «Today Free is available in French in paper format but is not available for free in digital format. I understand why it’s not free in French but I believe the English version should be free in France for at least a month, just like in the US. […] I just wanted to let you know: maybe you can help with Pearson France ? It is a very important issue in France because of the war between the government and the Net community (you may have heard of the Hadopi law).»

PS : Aussi en en version ePub.

PS : Réponse d’Anderson.