Thierry Crouzet

La démocratie a-t-elle besoin du capitalisme ?

Les civilisations et les empires s’écroulent de l’intérieur. C’est ainsi que Rome finit, c’est ce qui nous arrive.

Et c’est ainsi que commence le nouvel essai de Didier Long publié chez Bourin Éditeur, Capitalisme
et christianisme, 2000 ans d’une tumultueuse histoire
. Le livre format ebook est lisible gratuitement en ligne jusqu’à sa sortie le 12 novembre (j’ai fourni mon modèle d’ebook).

Je n’ai pour le moment lu que la préface. J’ai trouvé un passage qui à mon sens demande déjà d’énormes éclaircissements.

Or, si la démocratie a besoin du capitalisme, le capitalisme n’a pas forcément besoin de la démocratie pour survivre. Et d’autres empires piaffent d’impatience de montrer leur hégémonie sur le devant de la scène mondiale.

La démocratie a besoin du capitalisme. Ça c’est nouveau ! C’est une énorme surprise. Et Didier Long annonce ça l’air de rien, comme si c’était une proposition anecdotique. Le capitalisme existait donc chez les Grecs ? Je ne pense pas et je suis sûr que la démocratie peut exister sans le capitalisme… tout au moins une tout autre démocratie et un tout autre capitalisme.

Je rencontre Didier samedi, je sens que la rencontre va être intéressante. D’ici là, j’essaie d’avancer dans la lecture de son livre.