Thierry Crouzet

Je suis malin avec ma Freebox Révolution

Quand j’ai reçu en décembre un mail du service presse de Free m’annonçant le lancement de la Freebox Révolution, j’ai cru bon de répondre que je testerai bien leur nouveau gadget. Ils m’ont pris au mot et j’ai reçu comme beaucoup d’autres clients Free la nouvelle bête dans sa double boîte blanche.

Pour tout ce qui concerne la domotique, je n’aime pas me casser la tête et je ne suis pas à la recherche des dernières nouveautés. Je n’ai pas craqué pour un iPad. Mon ancienne freebox V5 me satisfaisait et je n’en aurais pas changé de si tôt sans le hasard du mail du service de presse de Free.

Soucis de connectique

Une fois ma V5 repartie avec le transporteur qui m’a livré la révolution, je n’ai eu d’autre choix que de brancher les deux boîtiers noirs dessinés par Starck. Je m’étais d’ailleurs juré de ne jamais avoir aucun objet Starck chez moi, raté. Vous me direz, le serveur Freebox va se retrouver dans l’arrière-cuisine sous une montagne de câbles. C’est un endroit où en hiver les geckos aiment dormir. Ils vont avoir un nouveau canapé aux formes galbées.

Pour résumer, je me fiche du look de mon boîtier ADSL (et les geckos aussi). Je m’intéresse plus à ce qu’il a dans le ventre et pour commencer à sa connectique. Je tombe sur un premier os. La freebox V5 disposait de 5 connecteurs Ethernet, 1 pour le réseau courant porteur, 4 libres et je les utilisais tous les 4 (ma maison est câblée, je ne branche le Wifi que quand les amis sont de passage).

Me voilà maintenant dans l’obligation d’acheter un nouveau routeur pour le placer à côté de ma freebox Starck (ça va faire désordre). Je me serais bien passé de cette complication.

La même déconvenue se répète quand je m’apprête à installer le player blu-ray. Exit la sortie sVideo. J’ai le choix entre péritel et HDMI. Dommage, j’envoie l’image sur mon ampli en sVideo qui l’a transmet à mon vidéo projecteur (un modèle qui a sept ans mais qui marche parfaitement). Je veux bien acheter un routeur en plus même si ça me gonfle, mais je ne vais pas changer d’ampli et de projecteur pour les beaux yeux de Free. Je suis un peu pris au dépourvu. Je n’avais vu écrit nulle part que je devais disposer d’une installation full HD pour utiliser la Freebox Révolution ! Sur le coup, je me sens pris au piège.

Un beau cadeau : le serveur

Pour un temps, je laisse tomber le player et me concentre sur le serveur. Malgré le connecteur Ethernet manquant, ce qui ne doit gêner personne à part moi, j’admets que Free a effectué un travail remarquable. Le serveur est immédiatement reconnu par les divers Windows de la maison, son disque accessible à toutes les machines. L’interface de gestion qui s’ouvre depuis un navigateur à l’URL mafreebox.freebox.fr est impeccable.

J’ai découvert que je n’étais plus obligé de télécharger depuis un des PC de la maison mais que le serveur Freebox disposait d’une seedbox capable de récupérer les liens FTP, HTTP et surtout torrent. Parfait pour moi. Je n’en avais même pas rêvé.

Je me suis empressé de connecter au serveur via les ports USB deux disques de sauvegarde. Ils ont été reconnus automatiquement. J’ai vite compris que le serveur Freebox allait devenir le centre de l’informatique familiale. La machine qui me servait de serveur de stockage et de téléchargement ne servira dorénavant plus qu’aux enfants !

En découvrant le menu FTP, je me suis demandé comment rendre accessible mon serveur Freebox à des amis ? Je n’ai pas trouvé la solution. Sur les forums, j’ai cru comprendre que Free n’avait pas encore débloqué cette fonction.

Je me suis dit que je devrais installer un logiciel de backup en temps réel des fichiers en cours de traitement sur toutes les machines du réseau. J’ai l’impression que Free ne propose pas encore une solution maison du type de celle offerte par Apple. J’avoue que je ne suis guère pressé, je préfère sauvegarder mes données de travail loin de chez moi avec Mozy, que je vous recommande.

Free pas si free que ça

Après deux semaines d’utilisation de la Freebox Révolution, j’ai fini par me persuader de régler le problème du player. En effet, je ne peux plus regarder de film chez moi (mon peu d’empressement à régler ce problème vous montre que ce n’est pas une de mes activités principales). J’ai un player Freebox révolution HDMI mais une installation vidéo que Free semble jugée dépassée.

Comme la sortie HDMI ne m’est d’aucune utilité, je n’ai d’autre solution que de récupérer le signal vidéo à la sortie Péritel. D’un autre côté, mon vidéo projecteur n’a pas d’entrée péritel mais une entrée VGA et une entrée sVideo.

Comme le signal vidéo est présent dans une péritel, il suffit d’y brancher un adaptateur que Free ne fournit malheureusement pas, ce qui m’a un temps bloqué. J’ai finis par prendre mon fer à souder, par couper le cordon péritel fourni par Free et par y brancher une fiche sVideo (utilisez le fil blindé orangé voir photo). J’ai alors pu profiter du player.

Première constatation : la qualité de l’affichage en mode administration est médiocre avec mon bricolage. Je peux en théorie surfer sur le Net, mais je dois y renoncer si je ne veux pas user une boîte de mouchoirs. Heureusement, dès que j’envoie de la vidéo, TV ou fichier, je retrouve une qualité identique à celle dont je disposais avec la Freebox V5. Je note que le son est bien meilleur que par le passé (je passe par la sortie numérique SPDIF).


Je me dis que je vais pouvoir garder encore quelque temps mon ancien projecteur. Pas si sûr. Je place un CD audio dans le lecteur Blu-Ray, le son est lu sans difficulté mais mon écran s’éteint. Je découvre que le lecteur n’envoie aucun signal vers la Péritel ! J’avais déjà rangé ma vieille platine Kiss. Dois-je la ressortir pour lire les CD et les DVD ?

Sur un forum, je découvre que Free a bloqué les sorties analogiques du lecteur Blu-Ray pour des raisons de protection des données. Quelle blague quand on sait que tous les disques Blu-Ray sont déjà disponibles en téléchargement illégal. Pas besoin de passer par une sortie analogique pour les craquer.

Là encore, il semblerait que Free travaille à débloquer la sortie vidéo du lecteur pour les CD et les DVD. J’espère que ce correctif sera vite disponible. Pour l’instant, j’ai un arrière-goût d’inachevé. Je suis totalement séduit par le côté informatique, le côté multimédia me laisse un peu frustré.

Par exemple, le serveur dispose d’un magnifique écran d’administration, le player n’en dispose pas. Or, c’est sur le player que j’ai besoin d’un écran. Par exemple, quand je veux écouter un CD, je n’ai pas envie de devoir allumer mon projecteur pour choisir les morceaux !

J’ai un peu l’impression que Free nous pousse au toujours plus avec son player. Franchement, je ne vois pas l’urgence de passé au full HD. C’est un plus, mais uniquement quand on regarde les daubes des grands studios (et dans ce cas je me fiche pas mal d’avoir une moindre qualité d’image… ces films n’ont tout simplement aucune qualité).

Il fallait bien que je joue mon rôle de rabat-joie. Mais vu les possibilités de la nouvelle Freebox, je sens que je vais grâce à universfreebox.com et freebox-v6.fr suivre l’actualité des modifications et des applications qui ne vont pas cesser de débarquer dans les semaines qui arrivent. Qui aurait pu penser que nous en serions déjà là il y a dix ans ?

Mais est-ce que vous ne regardez pas trop la télé ? La nouvelle Freebox révèle à mes yeux une orientation déplaisante du Net : la surconsommation des produits culturels de masse. Tant d’énergie dépensée pour offrir notre temps de cerveau disponible… alors que la lecture ne devient plus qu’une activité annexe réservée à quelques ringards comme moi. Bouffons de l’image, en full HD de préférence, et fermons-la.