Thierry Crouzet

Sarkozysme ou comment favoriser les multinationales

Danger. Je me remets à bloguer malgré moi. C’est sans doute pour donner tort à Éric Mettout et raison à Seb Musset et Vogelsong (où parce que je suis en vacances à Nancy chez mes beaux-parents). Je me hasarde même à une brève pensée politique. Lire la suite →

Les pirates de la twittosphère

J’essaie sur mon blog de ne pas parler de ma déconnexion pour que vous commandiez J’ai débranché, en revanche je m’autorise à témoigner d’un phénomène qui, depuis mon retour, me surprend : Twitter a été piraté. Lire la suite →

Extraits de J’ai débranché

Un tweet m’apprend que le début de mon livre est disponible sur ibookstore. Pour ceux qui n’ont pas d’iPad ou d’iPhone, je capture pour vous les pages disponibles. Lire la suite →

Bloguer, un art de vivre qui paye

Moins je blogue, plus j’ai envie de parler des blogs. Comme quoi il y a dans la forme quelque chose qui vous tient et ne vous lâche pas. C’est le tweet de Narvic, Narvic qui ne me donne plus de nouvelles depuis 9 mois, qui me pousse à entrer dans le débat évoqué par Éric Mettout dans L’Express : Ah bon, blogueur, c’est un métier ? Lire la suite →

Conséquences politiques de l’édition électronique

Je n’ai pas envie d’être pris pour un VRP d’Amazon ou d’Apple, ou même de la Fnac. Je milite pour le livre électronique au nom de la création et de sa portée politique. Je me moque de savoir comment les textes sont lus du moment qu’ils sont lus. J’ai publié en février dernier L’édition interdite pour défendre ma position. Il est temps de libérer ce texte. Lire la suite →

Ne pas bloguer, c’est mourir

Depuis mon retour en ligne, je nettoie mon blog. Il reste ma maison numérique, et même si je ne lui ajoute guère de nouvelles pièces en ce moment, j’aime redécorer les anciennes. À cette occasion, j’ai cliqué sur le lien qui envoie vers mon classement ebuzzing. Lire la suite →

Un blog n’est pas une boutique

J’ai débranché va partir en imprimerie et en ebook forgerie. Je peux enfin cesser de me demander si je dois modifier un passage, en supprimer un autre, en ajouter un dernier. J’ai beaucoup coupé, notamment les parenthèses théoriques qui n’étaient pas dans le ton de l’auto-fiction et que j’estime plus à leur place sur mon blog. Par exemple, le chapitre intitulé « Préservons les belles-mères » que voici. Le contexte. En mai, j’étais en train de lire Predictably Irrational de Dan Ariely. Lire la suite →