Thierry Crouzet

Comment obtenir un prix Goncourt

NetLittérature 84/96

Je poursuis mes petits jeux statistiques sur la répartition des phrases dans quelques textes célèbres ou non… quelques surprises amusantes (rien de tout cela n’est très sérieux).

El James, Cinquante nuances de Grey

Attaque très rapide, propre au roman populaire qui dénote une prédominance des dialogues. Avec un nombre extraordinairement grand de phrases de moins de 20 caractères. On frôle l’onomatopée littéraire. En même temps, cette structuration n’est pas très éloignée de Ciseaux de Michaka et de La Quatrième Théorie. C’est peut-être ça l’écriture contemporaine après tout.

Jérôme Ferrari, Le sermon sur la chute de Rome

J’ai pas encore lu ce texte, mais comme il traîne sur le Net, je l’analyse pour avoir sur lui un a priori statistique. Surprise de découvrir un profil proustien. Proust nouvelle référence du classicisme français. Faut-il avoir un profil proustien pour obtenir un prix littéraire ?

Houellebecq, La Carte et le territoire

Du coup, je teste un autre Goncourt. Un poil moins proustien, mais tout de même un large spectre. Auteurs, vous êtes avertis. Des livres comme Ciseaux, La Quatrième Théorie ou mon Ératosthène à venir ne peuvent obtenir de prix parce qu’ils jouent petit bras.

Céline, Voyage au bout de la nuit

Forme quasiment identique à celle obtenue pour Transparence d’Ayerdhal, et que je soupçonne d’être caractéristique des romans « classiques », en ce sens parfaitement lisibles, tout en adoptant un rythme varié. Mais aucune chance pour le Goncourt.

Crouzet, L’Alternative Nomade

J’ai analysé cet essai écrit en même temps que La Quatrième Théorie. Et je n’y retrouve aucun signe de l’influence de Twitter. En fait, sa signature graphique est quasi identique à celle du Peuple des connecteurs. Est-ce que les essais ont toujours une signature en gaussienne ? C’est le cas pour Autobiographie des Objets de François Bon, qui sans être un essai n’est pas un roman canonique (pas de dialogue par exemple).

La présence des dialogues implique une attaque rapide du graphique ce qui signifie une dominance des phrases courtes. On différencie alors les romanciers par le spectre plus ou moins étendu de leur longueur de phrase.

Stendhal, Le Rouge et le Noir

Mais ma théorie ne tient pas. Stendhal nous a donné un pur roman avec une gaussienne que je croyais caractéristique des essais. Une explication toutefois : les dialogues sont très amples, souvent découpés par des points virgules.

Proust, Du côté de chez Swan

Courbe intégrale qui montre que Proust possède le plus large spectre de la littérature française. Certaines phrases approchent les 3000 signes.