Thierry Crouzet

Pyramidal version Crouzet

Mini trip dans l’antiquité

Les écrivains sont des architectes. Suivant leur tempérament, leur don, leur objectif, ils excellent à des niveaux structurels variables. Des astronomes en puissance dominent les métastructures, d’autres plutôt chirurgiens travaillent avant tout à l’échelle micrométrique des mots. Véritables magiciens, ils nous amènent ailleurs en quelques syllabes, à bord de véhicules rapides. Marcel Schwob appartient à cette famille de sorciers. Lire la suite →

Roland Barthes sur l’édition numérique http://t.co/fa8SQcAj5t via @crouzet
source [email protected] (PHONEREADER)

RT @rudy_pirquet: @crouzet Grand écran #oupas ? #Android ou #iOS ? | j’ai pas de préférence à ce stade
source [email protected] (Thierry Crouzet)

Adopte un auteur – Comment ça marche ? ( v @crouzet) http://t.co/fH4jrWbviQ
source [email protected] (Raffa)

@crouzet Grand écran #oupas ? #Android ou #iOS ?
source [email protected] (Rudy Pirquet)

crouzet: L’homme qui lave les mains #1 http://t.co/h8kb5hQoRb
source

L’homme qui lave les mains #1

Quand on se lance dans un nouveau projet d’écriture, surtout quand on s’attaque à un sujet hors de soi, il y a un moment de flottement. Il faut lire, écouter, se créer un univers. On commence souvent par remonter à la genèse du sujet. Par exemple, Kessel commence la vie de Félix Kersten par raconter ses ancêtres. Lire la suite →

RT @crouzet: Quand l’Open Source sauve des vies http://t.co/XjtE6YTg7E
source [email protected] (al.jes)

Quand l’Open Source sauve des vies

Quand on parle d’Open Source en public, la plupart des gens n’y croient pas. Ils estiment que cette « idée du partage » ne peut pas marcher hors de l’informatique. Et ce monde de l’informatique, ils ne l’aiment guère. Ils n’en connaissent que les produits vedettes et les milliardaires qui prospèrent avec eux. Entre le spectacle de leur rapacité et l’Open Source, le gouffre paraît infranchissable. Une brume nauséeuse s’élève qui détruirait même la plus belle des utopies. Lire la suite →