Thierry Crouzet

Changer de machine,
changer d’usage

Cuisine 33/47

J’ai tenu des carnets manuscrits durant des années pour cesser en même temps que l’écriture manuscrite m’est devenue pénible par la faute de peu de pratique. Le jour où j’ai ajouté un clavier à mon iPad, j’ai redécouvert l’écriture nomade.

Le lien est puissant entre l’artiste et son outil, plus que les non-artistes n’osent l’imaginer. On nous donne l’aquarelle, nous inventons les esquisses en extérieur. On nous donne Twitter, nous inventons la twittérature. Alors que je dois changer d’ordinateur, je ne cesse de penser à cette prégnance de l’outil (et voilà pourquoi j’écris à ce sujet en ce moment).

Mes carnets

Par conservatisme, je devrais acheter une station de travail puissante tournant sous Windows. Un peu plus aventurier, je pourrais m’en détourner pour un MacBook. Son excellent clavier autorise une frappe rapide et assurée. Je pourrais découvrir de nouveaux outils comme le traitement de texte Ulysse.

« Commencez dans le bus, continuez à la maison, terminez à mi-vol », affirment les créateurs d’Ulysse. S’ils veulent que leur slogan devienne réalité, ils doivent porter leur outil sur Windows et Android, et en attendant arrêter de nous raconter des blagues. En migrant d’un environnement à l’autre, je ne changerai pas grand-chose en vérité. D’autant que l’OS Apple ne gère pas les écrans tactiles.

Et justement je m’accoutume à toucher l’écran. Au point que quand j’écris sur mon portable, il m’arrive de tendre la main pour corriger une faute de frappe, habitude prise avec mon iPad+clavier. Je n’ai aucune intention de faire marche arrière. Un ordinateur aujourd’hui doit gérer le tactile.

Beaucoup d’amis m’ont décrit leur expérience déplorable de Windows et du tactile. Les choses avancent vite. Je lis un peu partout que travailler sous Word en tactile avec la nouvelle version est fantastique. Et je reste un adepte de Word même si j’apprécie aussi pour les premiers jets Scrivener et Daedalus touch.

Mon prochain ordinateur tournera donc sous Windows et aura un écran tactile. Tout autre choix me ramènerait en arrière. À ce stade, un vestige de conservatisme devrait me pousser à acheter un ultrabook traditionnel. Mais pourquoi ne pas pousser plus loin.

Je songe à mon usage ipad+clavier. En prime, j’imagine embarquer avec moi tous mes logiciels, sans exception. Sans oublier que les ultrabooks convertibles en tablettes peuvent supporter l’usage de stylets. Pourquoi ne pas refermer la boucle. Rester en numérique et mixer le clavier et le manuscrit, ajouter dessins et crobards. Cette façon de rendre le numérique plus physique ne peut qu’avoir de profondes conséquences sur l’écriture.

Delacroix au Maroc

Petite salade technique

MacBook écarté faute de tactile, le magnifique Asus UX301LA écarté faute de mode convertible, je me porte presque irrémédiablement vers le Lenovo Yoya Pro 2. La machine étant disponible depuis quelques jours aux US, les premiers retours utilisateurs arrivent (sur Reddit aussi).

Du côté du négatif :

  1. Des jaunes qui virent au caca d’oie (une mise à jour logicielle devrait régler ce problème).
  2. Une luminosité un peu faible selon certains tests.
  3. Avec une résolution de 3800 x 1800, certaines applications ne savent pas encore se mettre à l’échelle (Chrome, toutes les applications Adobe…). En conséquence, les menus sont quasi illisibles (mais je ne doute pas que cela sera vite réglé).
  4. Écran brillant, défaut du tactile.

    Screen glare: This is something that wasn’t mentioned but something worth talking about. Since this is a touchscreen display, it’s glossy. I would have much preferred a matte screen as the glare does bother me a little bit. With the brightness lowered, I’m able to see my reflection pretty well even with a brighter background (white).

  5. Un clavier jugé par certains déplorable. Chose assez inévitable vue la faible épaisseur du châssis.

    Now, how you like the keyboard? This really might be the reason I am done with this one. Message to everybody: try out the keyboard first if you’re a serious typist (typrX – typing races), coming from a thinkpad keyboards I am very much unimpressed with this one, in particular the right shift key is a big misunderstanding.

    I only wish the keyboard wasn’t as poor, I will give the right shift key 14more days and it’s back to BestBuy.

    Agree the keyboard sucks if you’re coming from a business-oriented laptop.

    I definitely miss keys with I type but I think that’s more from the form factor of the keyboard rather than the keys not being registered. The enter key is 3/4 size and the right shift key is 1/2 size.

  6. Une autonomie autour de 6 heures.

    I imagine with light usage you could probably get the claimed 8 hour battery life, but I think under most mixed scenarios, we’re looking at 6 hours. Not great, but not terrible.

    The battery is the most disappointing aspect of the Yoga 2.

Plusieurs fois je me suis dit, non, je ne veux pas de cette machine, surtout quand je lis les critiques sur le clavier. Je songe à nouveau à l’Asus, puis je mets dans la balance ce que je ne trouverai nulle part ailleurs (et je peux toujours utiliser un clavier externe à la maison) :

  1. L’écran possède un définition extraordinaire (l’iPad nous a démontré que plus on ajoute de pixels, plus l’image est agréable, notamment la typographie).

    First off, let me start by saying the resolution is amazing. Even on good quality 1080p screens you’re able to see the pixels but on this screen it’s virtually impossible. Text, lines, and images are very crisp (assuming the source is of good resolution).

    That increased acuity works great for certain desktop apps, like Word.

    Based off of battery tests, you’ll get about 7h30min with around 50% brightness. Which is actually more than enough, as the screen can get pretty bright.

    Screen brightness: It seems pretty bright to me, I haven’t tested it outside during the day but I believe I would be able to see the screen without an issue at probably 80~100%. While inside, I have it set to between 30~50% depending on what else I’m looking at. Overall the screen is bright enough for my liking.

  2. Le clavier ne serait pas si terrible après un peu de pratique.

    Keyboard is excellent. I can see how purists might not like it but you get used to it. I don’t mistype letters. Love the backlit part too.

    The keys are space well enough apart that I don’t have an issue typing that there’s minimal vertical travel so that takes a big of getting used to.

  3. La possibilité d’utiliser un stylet.
  4. La possibilité de faire tourner Android en mode tablette.

    Does a great job of using the full 3200×1800 res of the Y2P. Works in portrait orientation if you want. Screen looks beautiful — seems much more attractive than running Win8.1 Metro. No scaling issues – everying is legible. Touch screen works perfectly (no problem getting it to recognize what you are touching).

La machine idéale n’existe que si on en reste à ce qui se faisait hier, le MacBook. Pas de choix que d’accepter quelques compromis si on veut explorer les nouvelles possibilités.