Thierry Crouzet

16 raisons pour lesquelles nous entrons en décadence

Au cours de sa longue vie, Ératosthène a connu l’âge d’or d’Alexandrie et sa chute. Quand on le suit, on comprend comment une civilisation prospère puis s’effondre. C’est une histoire en modèle réduit, une sorte de compression édifiante, une accélération de ce qui nous attend peut-être, avec des analogies terrifiantes.

  1. Succès monumental du livre d’une ex-première dame, au comble du voyeurisme, d’une plongée atone dans l’existence d’êtres sans intérêt, et qui pourraient être chacun de nous. Passion morbide pour les détails sans originalité.

  2. Consécration de l’argent roi, poussant les indécents à payer des sommes démesurées pour que leurs esclaves fassent la queue à leur place et achètent pour eux les nouveaux gadgets technologiques le jour même de leur commercialisation.

  3. Incapacité des personnalités installées de se faire les porte-paroles des derniers lucides.

  4. Goût pour le futile, la photo d’un chat plus vue que n’importe quelle œuvre d’art.

  5. Indifférence à la corruption. On revote pour les malfrats certifiés, persuadés qu’ils sont moins pires que ceux qui pourraient leur succéder.

  6. Éloges des plaisirs immédiats, le sexe contre la sensualité, la drogue contre l’extase mystique.

  7. Tentation d’user de la violence, entre les gens, entre les nations.

  8. Les sportifs plus acclamés que les intellectuels, plus écoutés qu’eux, plus respectés qu’eux, même dans le domaine des idées.

  9. Refus d’étendre les frontières qu’elles soient physiques, spirituelles ou intellectuelles. On s’arcboute, on se recroqueville, on refuse le changement.

  10. Les plagiaires plus célébrés que les créateurs de première main. Domination des imitateurs.

  11. Penchant pour les pseudosciences ésotériques, effondrement du rationalisme, parfois même sous couvert d’un rationalisme fantoche.

  12. Propension à l’hypercentralisation qui conduit à une généralisation de la déresponsabilisation politique.

  13. Écart sans cesse grandissant entre les riches et les pauvres qui conduit à une cassure de la société en deux entités étrangères, et vite ennemies.

  14. Absence de projets collectifs qui soulèvent l’enthousiasme, du genre conquête spatiale. On se contente de survivre, de s’enfermer dans son jardin et de poursuivre des plaisirs égoïstes.

  15. Développement technologique exacerbé comme s’il pouvait se substituer à celui des consciences. Nouvelle cassure irrémédiable.

  16. Succès de l’écriture par liste, atomisation du journalisme et de la littérature, réduction de l’écrit à l’ânonnement.

buzzlitt
Source