Thierry Crouzet

Achetez un ebook, c’est s’y abonner (ça ouvre des possibilités)

Édition 39/173

Je publie tous les jours un épisode d’Une minute. Conscient que de nombreux lecteurs préfèrent lire ce roman par séquences plus longues, j’ai diffusé fin janvier un premier tome avec une trentaine de minutes. Je n’ai pas recommencé fin février. Explications.

Pour publier un nouvel ebook, il faut un nouveau code ISBN, de nouveaux méta-tags, une nouvelle couverture, de nouveaux liens promotionnels vers toutes les librairies… C’est du travail, ça implique des pages dédiées sur le blog, du bruit inutile sur les réseaux sociaux, des mises à jour sur de nombreux fichiers…

Ça pose un autre problème. Si je vends chaque tome à 0,99 €, ça fait un peu cher le roman au final. J’ai alors songé à une autre stratégie.

  1. Je crée un seul ebook.
  2. Je fixe un prix plus élevé, mais raisonnable : 4,99 €.
  3. Il faut voir ce prix comme un abonnement à mon feuilleton.
  4. Tous les mois, j’actualise l’ebook en lui ajoutant les nouveaux épisodes (ce qui me prend quelques secondes).
  5. Certaines liseuses le rechargent automatiquement, sur d’autres il faut le demander, mais dans tous les cas les dernières minutes publiées sont rapatriées sans paiement supplémentaire.
  6. Le lecteur peut choisir de lire mon roman à son rythme sur sa liseuse ou son application de lecture préférée.
  7. Le roman s’allonge chez le lecteur en même temps qu’il s’écrit chez moi.

Cette tactique peut être employée par les feuilletonistes, mais aussi par les blogueurs. Il n’existe plus une façon unique de diffuser ses textes. Ainsi je publie Une minute sur le blog, sur Wattpad, en librairie, par mail… Je réfléchis à des modes de dissémination de mes billets encore plus large. Définitivement, mon blog n’est plus que ma fusée de lancement.

Une minute sur Amazon dispo chez vous en moins d'une imnute!

Une minute sur Amazon dispo chez vous en moins d’une imnute!