Thierry Crouzet

L’été s’éloigne,
le rose revient