Thierry Crouzet

C’est l’automne,
bateaux à terre