Thierry Crouzet

Au début, les mesures autoritaires ne concernent personne. Donc personne ne s’y oppose, puis il est trop tard.