Thierry Crouzet

Votre blog est-il populaire ?

Je ne suis pas modeste, j’aime avoir des lecteurs. Je me moque d’en avoir plus que les autres, mais si je ne suis pas lu, je me sens un peu mal. Lire la suite →

Notre modernité est interactive

Tout a commencé durant les années 1950 avec le rêve de quelques musiciens, plasticiens, écrivains d'ouvrir leurs œuvres aux auditeurs, spectateurs, lecteurs… Lire la suite →

Le blog, une pratique dépassée

Je ne vais rien dire de neuf, peut-être justifier pourquoi je blogue peu, pourquoi l'envie me manque, pourquoi je rêve d'autres formes. Lire la suite →

Blogueurs en colère

Vous autres agrégateurs de toute espèce partez d’un postulat erroné : vous nous donnez à nous blogueurs la visibilité, vous encaissez les bénéfices. Mauvaise analyse. Lire la suite →

Ne pas bloguer, c’est mourir

Depuis mon retour en ligne, je nettoie mon blog. Il reste ma maison numérique, et même si je ne lui ajoute guère de nouvelles pièces en ce moment, j’aime redécorer les anciennes. À cette occasion, j’ai cliqué sur le lien qui envoie vers mon classement ebuzzing. Lire la suite →

Un blog n’est pas une boutique

J’ai débranché va partir en imprimerie et en ebook forgerie. Je peux enfin cesser de me demander si je dois modifier un passage, en supprimer un autre, en ajouter un dernier. J’ai beaucoup coupé, notamment les parenthèses théoriques qui n’étaient pas dans le ton de l’auto-fiction et que j’estime plus à leur place sur mon blog. Par exemple, le chapitre intitulé « Préservons les belles-mères » que voici. Le contexte. En mai, j’étais en train de lire Predictably Irrational de Dan Ariely. Lire la suite →

Quand le blog devient ebook

En prévision de ma déconnexion totale, je viens de convertir mon blog au format epub, pour pouvoir le consulter éventuellement sur ma liseuse ou mon ordinateur. Lire la suite →

Ces écrivains qui ne sont pas écrivains

Je reprends la bobine déroulée par Éric Chevillard et je vais tenter d’en tirer quelques fils plus abrasifs sur la réalité de notre littérature contemporaine. Lire la suite →

La vérité sur tout

Gildas Vivier se définit comme un socialiste désespéré. Y’a de quoi. Je suis pas sûr de lui avoir redonné espoir en répondant rapidement aux quelques questions qu’il m’a posées pour son blog, Socialistes 2012. Lire la suite →

Quelques idées pour les blogueurs

Dans la série J’ai eu l’idée, j’ai quelques propositions pour les blogueurs. Lire la suite →