Thierry Crouzet

Connexion avec Paul Valéry

Isabelle a rangé par ordre alphabétique les livres de notre bibliothèque, les siens et les miens, qui depuis dix ans étaient dans le plus grand désordre. Maintenant, elle regarde ce que nous avons sur les auteurs qu’elle croise au fil de ses lectures. Elle clique en quelque sorte de livre en livre. Elle est tombée sur mon vieil exemplaire de Tel quel de Paul Valéry. Lire la suite →

La révolution dans un garage, encore

Durant les années 1970, quelques geeks décidèrent que nous disposerions tous d’une puissance de calcul digne des plus grandes multinationales ou organisations gouvernementales. Quarante ans plus tard, une nouvelle génération de geeks a la volonté de nous doter des mêmes outils de production que les industriels et de nous transformer en artisans. Lire la suite →

L’alternative nomade revisitée

Je ne l’ai pas caché, L’alternative nomade dans sa forme actuelle, plus que dans les idées que j’y exprime, ne me convient pas. Il me semble que le début devrait aller au milieu, que certaines choses n’ont rien à faire dans le texte, l’encombrent, détournent des arguments centraux. Lire la suite →

La non-violence revisitée

Quand Gandhi prônait la non-violence, il demandait à ses partisans de refuser la confrontation avec les Britanniques. Il exigeait de chacun un comportement identique face à l’envahisseur, une immobilité de masse. Je crois qu’il est temps d’opposer à nos adversaires d’aujourd’hui une diversité de masse. Nous ne devons pas tous nous comporter de la même façon, mais, au contraire, manifester un foisonnement qui déroute toutes les prévisions et toutes les tentatives de contrôle. Manifester dans les rues, serrés comme des soldats, c’est jouer le jeu de ceux qui veulent simplifier le monde pour mieux le dominer. Nous devons leur opposer la guérilla créative. Lire la suite →

La liberté, c’est le lien

Dans un monde de plus en plus fluide, les structures hiérarchiques perdent en efficacité en même temps que les individus s'éprennent de nomadisme. Pour favoriser l’innovation, la créativité, le bonheur de vivre, il faut créer des environnements propices à l’interaction sociale plutôt que vouloir créer des entreprises sur l’ancien modèle des startups. Lire la suite →

Avez-vous déjà porté une montre ?

Du fond de ma grippe, j'ai lu La société de flux d’Andrea Semprini, publié en 2003. Il y insiste sur l’évolution de notre rapport au temps, sur la disparition de l’idée de rendez-vous et la dimension temporelle du Flux. Lire la suite →

L’alternative nomade

Notre monde va mal à cause de la surconsommation. Est-elle une fatalité ? Non. Les Aborigènes ont toujours cherché à prendre le moins possible à la terre pour avoir à lui rendre le moins possible (je détaille dans mon prochain livre). Ils faisaient déjà du développement durable à leur façon. Tout cela juste pour dire que le consumérisme n’est pas encodé en nous mais qu’il est un fait culturel, donc qu’il est possible de le dépasser sans triturer notre ADN. Lire la suite →

Finkielkraut: le net, lieu de la liquéfaction

« Vous êtes tous pourris, vous avez compris ? Vous êtes en état avancé de décomposition. Vous n’existez même pas. » Voici comment je pourrais résumer la pensée de Finkielkraut au sujet du Net après avoir écouté son entretien avec Pierre Lévy organisé par Michel Alberganti sur France Culture. Lire la suite →