Thierry Crouzet

Un chez soi numérique, c’est terminé

À l’invitation de Jacques Rosselin, j’ai parlé de ma vision du journalisme à l’âge d’Internet devant les élèves de l’EFJ. Je ne prépare plus guère mes conférences, mais rétrospectivement je peux résumer mon propos (surtout quand autour d'un verre Hubert Guillaud m'aide à reformuler). Lire la suite →

La flemme du journaliste vis-à-vis de l’auteur

Je déteste la pétrification sociale. Samedi soir, je croise un vieil ami : « Je vais te présenter un écrivain. » Le gars approche, je lui serre la main. Mon ami dit de moi que je me mets à écrire, genre il a besoin d'encouragements le pauvre, et le voilà qui se lance dans un éloge du nouveau venu. Lire la suite →

Le journaliste qui ne lit pas

Les beaux jours reviennent et, avec, deux calamités depuis que la digital detox est à la mode et que malencontreusement je m’en trouve être un des initiateurs. Lire la suite →

Nous serons les premiers

J’ai fais aujourd'hui quinze minutes de voiture et j'ai écouté France Culture ! Je suis alors tombé sur une discussion au sujet du journalisme participatif avec Philippe Couve notamment. J’ai noté des préoccupations communes à celles qui interrogent les littérateurs. Lire la suite →

Le Web a tué le journalisme technique

On gagne d’un côté, on perd d’un autre. Aucune innovation n’est jamais uniquement positive. Le Web n’échappe pas à cette règle, notamment dans le domaine éditorial. Je viens de l’expérimenter en voulant choisir un ordinateur portable pour Isabelle. Lire la suite →

Le Figaro à son tour victime de l’imposture

Je ne devrais pas relever une fois de plus, mais le panurgisme des journalistes est presque effrayant. Si j'en étais la victime positive, je ne relèverais peut-être pas, quoi que pas si sûr. On peut lire dans un article de Margaux Bergey publié dans Le Figaro : Lire la suite →

Presse : une bonne mauvaise idée

Dans le but de réinventer une économie de la presse, tout le monde tente des expériences en tout sens. À vrai dire, tout le monde tente tout et n’importe quoi. Certains comprennent même tout de travers. Lire la suite →

La littérature contre l’information

Un journaliste ou un scientifique se doit de dire la vérité, en tout cas pour le peu qu’il sait. Il doit mettre en ordre, pratiquer une écriture politiquement correcte, sans choquer aucune susceptibilité. Un littérateur, en revanche, a tous les droits, même de dire des absurdités (mais si elles choquent ou dérangent sont-elles réellement absurdes ?). Lire la suite →

Tuons la presse pour nous libérer

Partout sur le Net et ailleurs, on parle de l’avenir de la presse, de comment créer des nouveaux journaux viables, de nouveaux médias, de comment mieux informer… au nom de l’avenir de la démocratie. Mais nous sommes déjà gavés de news, toutes presque aussi inutiles les unes que les autres. Nous sommes shootés aux nouvelles, nous sommes de pitoyables infovores qui attendent leur prochaine injection avec avidité. Lire la suite →

Internet stimule l’imbécilité

Iran Riot Freedom Isfahan Darafsh in Twitter (flickr.com/photos/34018668@N04/3648178346/)De nos jours, aux États-Unis. Pour avoir participé à un viol collectif, 7 mois de prison1. Pour un braquage à main armée, 18 mois. Pour l’enregistrement vidéo d’un film dans une salle, 24 mois2. Pendant que de plus en plus de gens dénigrent Internet, prétendent qu’il n’a aucune influence politique et sociale, les tribunaux dispensent des peines disproportionnées pour des délits survenus sur Internet. Dans le même temps, les gouvernements votent des lois pour réduire la liberté des internautes. N’est-ce pas paradoxal ? Lire la suite →