Un lecteur a attiré mon attention vers une vidéo extraordinaire qui nous montre pendant quelques minutes un carrefour routier dans une ville indienne. Je crois qu’elle peut faire changer d’avis ceux qui doutent de notre capacité à nous auto-organiser.

Après avoir lu Le peuple des connecteurs, et notamment le long passage sur Carlos Gershenson, une amie m’a dit que l’auto-organisation du trafic routier était un truc bon pour les pays du nord aux citoyens disciplinés. Elle m’a dit ça ne peut pas marcher en Inde où le trafic est abominable. Cette vidéo vient la contredire.

Je suis sûr que si le croisement filmé était équipé de feux, le débit du trafic serait inférieur. La vitesse des voitures est assez extraordinaire. Cet exemple démontre qu’augmenter les signalisations n’implique pas une plus grande harmonie, au contraire. La question est alors de savoir si ce croisement cause plus d’accidents qu’un croisement avec signalisation. Je n’ai pas la réponse.

Je découvre qu’entre 1978 et 1998, le taux de mortalité dû aux accidents de la circulation a augmenté de 79 % en Inde. Cette croissance est en fait en phase avec la croissance du nombre véhicules. J’ai aussi lu que l’Inde possédait un des plus hauts taux de mortalité sur route. Mais cette mortalité n’est pas nécessairement imputable à l’auto-organisation du trafic : les véhicules sont en aussi mauvais état que les revêtements. Les expériences d’auto-organisation routières menées ailleurs dans le monde prouvent plutôt que le nombre d’accidents tend à diminuer avec la diminution des signalisations.

J’ai découvert un autre chiffre effrayant : la route est la quatrième cause de mortalité dans le monde, après la faim, le sida et les maladies pulmonaires. C’est bien la preuve qu’il y a un problème : notre façon de réguler le trafic par les signalisations n’est pas si efficace que ça. Essayer autre chose est peut-être utile : pourquoi pas l’auto-organisation ?

Plus la technologie progressera, plus cette auto-organisation deviendra facile. Sur la vidéo, nous voyons que les automobilistes prennent des risques insensés, sans parler des cyclistes. La technologie nous aidera à réduire ces risques tout en maintenant un trafic rapide. Elle nous aidera à prendre de meilleures décisions, ce qui est indispensable pour une auto-organisation harmonieuse.

L’auto-organisation n’est pas la panacée. Je sais. Elle permet simplement d’aller un peu plus loin que les méthodes contraignantes que nous vivons. L’auto-organisation ne paraît anarchique que pour ceux qui ne se sentent bien que dans un monde parfaitement ordonné. Il est clair que pour eux cette vidéo indienne doit être terrifiante. Moi, elle m’enchante. Surtout quand je vois la mobylette bloquée au milieu du carrefour. Le mec est bloqué mais il finit par trouver une solution.

13
Ne manquez aucun article
Soutenez mon travail en achetant mes livres.

13 comments

  1. post:Trafic routier à l’indienne (2006-06-12 14:20:16)
    J’oubliais
    On n’a pas du assez essayer.

    Parmi mes bouquins de SF favoris, il y a "les Pionniers du Chaos" et "Tous à Zanzibar" (sorti en 1974 : des hackers instituent une démocratie par le vote informatique intrusif, c’est tout sauf de l’organisation hierachisée), les connaisseurs apprécieront. Les autres iront chercher sur Google.

    Et "La pensée complexe" d’Edgar morin m’accompagne dans mes reflexions.

    David

  2. Wynot says:

    post:RE:Trafic routier à l’indienne (2006-06-12 14:20:16)
    Mon 1er commentaire s’est-il perdu ??
    Mon 1er commentaire s’est-il perdu ??

  3. tcrouzet says:

    post:RE:RE:Trafic routier à l’indienne (2006-06-12 14:20:16)
    Sais pas
    Je n’ai rien effacé! je n’ai pas vu passer.

  4. On n’a pas du assez essayer.

    Parmi mes bouquins de SF favoris, il y a “les Pionniers du Chaos” et “Tous à Zanzibar” (sorti en 1974 : des hackers instituent une démocratie par le vote informatique intrusif, c’est tout sauf de l’organisation hierachisée), les connaisseurs apprécieront. Les autres iront chercher sur Google.

    Et “La pensée complexe” d’Edgar morin m’accompagne dans mes reflexions.

    David

  5. Sugus says:

    Difficile d’être pour ou contre l’auto-organisation. Un minimum de structures et de discipline offre un cadre pouvant favoriser l’inventivité, la créativité. L’énergie est alors préservée pour les choses importantes. Mais “importantes” à nos yeux, là est la faiblesse du raisonnement! Les mêmes structures, la même discipline peuvent favoriser une mentalité de suiveur, devenir sclérosantes.

    Dans l’absolu le réellement nouveau ne peut émerger que du chaos. Dans notre quotidien, une circulation routière bien réglée peut permettre aux participants d’un groupe de créateurs d’arriver à l’heure et non stressés.

    Me suis permise un lien vers cette video sur mon blog. Merci!

  6. EricB says:

    Un ami indien à qui je montrais cette vidéo m’a répondu “Certes cela se passe parfois comme cela chez nous mais tu ne t’imagine pas la casse qu’il y a à ces carrefours !!”

    Est-ce que faire parfois de la casse est le prix à payer pour un modèle auto-organisationnel et pouvoir bénéficier de ses avantages ??

  7. C’est une question intéressante. Je ne pense pas. Il suffit de trouver les règles qui évitent la casse, comme dans le cas des oiseaux qui volent en flotte.

  8. Wynot says:

    J’ai bien l’impression que l’auto-organisation a TOUJOURS été la seule règle première.
    Le marché libéral, c’est de l’auto-organisation càd du capitalisme sauvage pour lequel la “casse” est un mal necessaire et souvent déja intégrée dans les chiffres.

    Le grand libéral qu’est Nicolas S. nous a démontré de façon magistrale que l’auto-organisation du trafic routier nous valait (en termes économiques) 5000 morts de + par an. Contredisant ainsi sa philosophie de base et celle de son électorat.

    Il a pris des mesures répressives réaffirmant ainsi la necessité d’un service public mal aimé (autre pb) : police et gendarmerie. Ma grande crainte c’est qu’il ne reste comme plus comme services publics que les services de contraintes ou de prélèvements.

    En bref, Thierry, l’auto-organisation sociale et économique, nous avons déja essayée et, suite à son demi-échec nous avons donc inventé l’état régulateur et les services publics dont fait partie la REGULATION DU TRAFIC. Et maintenant, il faudrait revenir en arrière ??

    David

  9. Je ne pense pas que nous ayons essayé… L’auto-organisation implique des règles intelligentes, peut-être des règles qui s’appuient sur la techno dans le cas du trafic… C’est sûr que le système indien est mortel en l’état. mais imaginons un système qui empêche les voitures de s’approcher à moins de x mètres… ça peut fonctionner.

  10. rico says:

    Hello !
    j’ai enfin retrouvé ce billet et la vidéo correspondante. Vacances aux Vietnam avec passage à Hanoï et Saïgon. Même constatation que sur la vidéo indienne; aucun respect apparent d’un code de la route donc des feux, stop, etc.. et aucun bouchon à Hanoï. En y regardant de plus prés, c’est bien de l’auto-régulation : tout le monde a le même type de scooter (même gabarit, même cylindrée 110, même look), tout le monde roule à une même vitesse assez lente, tout le monde roule à l’ évitement avec beaucoup d’anticipation. Les conducteurs ont les yeux rivés sur la circulation et pas sur leur compteur ou les feux ou les panneaux. Quelquesoit la situation routière (contresens, arrêt inopiné, traversée de pietons) le but est bien de se signaler, d’éviter et de continuer sa route, personne ne joue au policier (aucune invective, aucun coup de klaxon rageur).
    J’ai vu trés peu d’accidents urbains et cette auto-régulation semble fonctionner mais une recherche rapide montre que le nombre de morts sur les routes au Vietnam est proche de 12000 pour 4700 en France en 2006 ! Pourquoi cette auto-régulation ne parvient-elle pas à éviter les morts en se créant des auto-règles de sécurité ?

    rico

  11. Intéressant.

    Je pense que l’auto-organisation a besoin de système de communication/réaction très performant pour éviter les accidents.

    Nous ne sommes pas équipés en standard de ses fonctions, il faut les ajouter à nos véhicules.

  12. phyrezo says:

    je trouve ce carrefour tres paisible par/ à ce que j’ai pu voir en Inde. Je me suis moi-même risqué dans le traffic au gidon d’un scooter. Il faut completement changer sa manière de conduire (etre vigilent anticiper avertir), mais on s’y fait. Et qu’est ce que c’est cool ne ne jamais se retrouver coincer à un feu ou il n’y a personne qui passe… Tout est permis, et ça c’est bon.

    Pour ce qui est du danger, je ne pense pas tant que se soit du au manque de règles (va mettre des feux en Inde, t’aura autant de mort) que à l’irresponsabilité des individus (agents). La bas c’est inch’allah, je double dans le virage sans visibilité. alors certains diront: “ben il suffit de mettre une ligne continue”; moi il me semble plus efficace d’éduquer les individus à mesurer les risques eux meme.

  13. Robert says:

    8 ans après, j’ai démarré un blog sur le même thème avec l’appui de la même vidéo ? http://order-from-noise.blog4ever.com/
    C’est étonnant non ?

Comments are closed.