Les Suisses m’aiment bien. Ce matin, je suis repassé à l’antenne sur la TSR dans l’émission de Fathi Derder. Je le remercie. C’est quelqu’un de bien, j’ai senti qu’il était libre. J’aimerais que tous les journalistes lui ressemblent. Mais la liberté est-elle compatible avec le journalisme d’aujourd’hui ? La liberté n’est-elle pas dans nos blogs ? Je me suis alors demandé si Fathi resterait longtemps journaliste.

3

3 comments

  1. Natacha QS says:

    Les journalistes pro sont essentiels à la vie démocratique et la liberté de la presse est un droit fondamental. Cependant, n’oublions pas les données économiques du problème. Dans un billet récent de Sylvain Attal évoque “la situation économiquement catastrophique de la presse écrite, et la paupérisation du métier de journaliste” :
    http://sylvainattal.blog.20minutes.fr/archive/2006/09/08/les-journalistes-a-la-botte-de-sarkozy.html
    Et en Belgique : http://www.pigistepaspigeon.be/
    Cela apporte un éclairage éclaire sur ce métier.

  2. J’ai été journaliste, rédacteur en chef de deux magasines… et j’ai compris depuis longtemps que la presse écrite n’a plus les moyens de ses pretentions. Il faut passer à autre chose. Je vais lire ces papiers dès que je rentre chez moi.

  3. Natacha QS says:

    Thierry, passer à autre chose ? Pourquoi pas simplement les médias 2.0 ?? 😉
    Je suis aussi journaliste et je suis aussi passée à autre chose. Il me semble qu’au final, rien ne s’oppose.

Comments are closed.