Le cinquième pouvoir
Le cinquième pouvoir

Comme l’a signalé hier Carlo Revelli dans un commentaire, je me retrouve dans la sélection des 20 blogs qui comptent d’après l’Express. Leur dossier sur le cinquième pouvoir survole le sujet de très très haut. Juste une petite correction : mon livre n’est pas encore paru, j’y travaille encore.

Sinon je suis heureux que l’expression « cinquième pouvoir » se vulgarise. Je rappelle que c’est Erick Jonquière d’e-znogood.com qui a eu l’idée de cette dénomination en mai 2006. Grâce à lui, je l’ai reprise et précisée en août.

À ma connaissance, antérieurement à Erick Jonquière, personne ne l’a employée, en tout cas dans le sens actuel. Mon prochain livre s’appellera Blog Power en partie parce qu’un livre de marketing s’est déjà appelé Le cinquième pouvoir en 1992 et que mon éditeur ne veut pas s’embêter en démarches administratives. Le sous-titre sera « Comment le cinquième pouvoir bouleverse la politique ».

Dans cet essai, je propose deux définitions du cinquième pouvoir. Une tout de suite après le sommaire.

cinquième pouvoir nom masculin (1978; Lester Bowie; album The 5th power) Ensemble des citoyens fédérés grâce aux nouvelles technologies de communication. Il contrebalance le quatrième pouvoir, celui des médias et par extension du business, qui lui-même contrebalance les trois pouvoirs traditionnels : législatif, exécutif et judiciaire.

À la fin du premier chapitre, j’ajoute :

Ce nouveau pouvoir n’est pas encore le pouvoir de tous néanmoins chaque jour, de plus en plus de citoyens le rejoignent, directement ou indirectement, par l’intermédiaire de leurs réseaux personnels. Ce pouvoir de la parole et de l’action sera bientôt plus représentatif que tous ceux qui l’ont précédé dans l’Histoire. Il sera le pouvoir du peuple. Après les pouvoirs exécutif, législatif, judiciaire et médiatique, il arrive en cinquième dans le temps pour devenir le pouvoir primordial auquel tous les autres seront subordonnés.

Le fait que l’appellation « cinquième pouvoir » soit en train de se propager prouve en tous cas que les blogueurs ont une petite influence, tout au moins sur les journalistes qui les lisent. C’est une preuve en soi, certes infime, que le cinquième pouvoir n’est pas une chimère.

13
Ne manquez aucun article
Soutenez mon travail en achetant mes livres.

13 comments

  1. Pseudo says:

    Souvenez-vous, Thierry, lors de la matinée sur la démocratie participative à Sciences Po, les résistances (si ce n’est les incompétences d’analyse et de jugement) qu’ont exprimé, malgré eux, les détenants des 4 premiers pouvoirs. Car lors de cette matinée, il n’a été question que de “peurs”.

    Même si au bout du compte, je veux (comme vous-même) que vous ayez raison dans l’émergence et la réalité opérationnelle de ce cinquième pouvoir, j’anticipe un joli combat de titans avec un législateur associé au pouvoir de l’information.

    A mon sens, seule une grave crise économique, sociale, morale, politique, constitutionnelle permettra l’avènement de sa réalité. Un peu à l’image d’un dépressif, qui souffrant tellement, accepte de changer de son propre gré.

    Tant que ces conditions ne seront pas réunies, la bataille sera particulièrement rude pour que la flotte de millions d’étourneaux que nous sommes décide naturellement et de concert de son propre destin. Sans qu’un “chefaillon” décide de son propre point de vue, tout en espérant qu’il soit parfaitement intègre…

    « Le grand destin de l’homme est de refuser son destin. » [ Jean Hamburger ]

  2. Les pouvoirs executifs et législatifs viennent du peuple

    les pouvoirs judiciaires et médiatiques sont du corporatisme

    Il était temps qu’un nouveau pouvoir viennent contrebalancer ces deux derniers qui sont au bord de la dérive…

  3. Iza says:

    euh… on n’est pas au coeur d’une grave crise économique, sociale, morale, politique et constitutionelle ?

    non, trève de plaisanterie, vous avez raison, les tenants des 4 s’accrochent. Tous les jours, j’en entends sur ce sujet. L’autre matin encore, sur Inter (lundi ? faudrait que je cherche..) une discussion entre Karl Zéro et Bruno Roger Petit, tout à fait édifiante… et ce n’est qu’un micro exemple.

    Sino, c’est marrant comme les analogies avec les animaux parlent aux gens…

    J’étais la semaine dernière dans un rassemblement professionnel où j’ai pas mal parlé de ma vision des choses. Au repas ensuite, un collègue m’a dit : “ce que tu dis me fait penser aux fourmis et à leur trâce de phéromones…” j’ai sursauté ! je n’avais rien dit de tel, j’avais vraiment parlé de généralités conernant le sujet du post d’hier, et ça faisait tout de suite sens pour lui ! et paf, il cite le même exemple que Thierry dans “le peuple des connecteurs” !! génial non ?

    moi c’est les étourneaux… j’en vois tous les jours en ce moment et j’y pense à chaque fois, et j’en parle avec ma fille…

  4. Même vu de très haut par l’express, le sujet m’a passionné. J’attends avec impatience la sortie de votre livre …

  5. Pseudo says:

    “Les pouvoirs executifs et législatifs viennent du peuple,
    les pouvoirs judiciaires et médiatiques sont du corporatisme.” dixit Mouton Noir

    Mon cynisme ne peut que constater que les pouvoirs executifs et législatifs sont au main d’une oligarchie, que nous, peuple avons elus, de bonne foi, au mieux de nos intérêts personnels et communs… Quant au judiciaire et médiatique, franchement…

    Rappel de la définition de l’oligarchie : régime politique où l’autorité est entre les mains de quelques personnes ou de quelques familles puissantes…

    Sur ce, bon vol à nous…

  6. Sugus says:

    Intéressant, très intéressant, merci pour le lien de l’Express.

  7. Henri Alberti says:

    Je vois comme une lueur d’optimisme qui commence à m’infecter, depuis que je m’interresse à ce qui se dit dans ce blog et d’autres. Je trouve excellente l’analyse de eznogood et je commence à croire de plus en plus à ce 5e pouvoir. Il y aurait-il quelqu’un qui serait informé sur l’impact ( petit ou plus )de ce 5e pouvoir sur les dernières élections américaines ?

  8. J’en parle un peu dans mon prochain livre. En fait je commence par ça. Il a été décisif.

  9. Henri Alberti says:

    Bon, je vais de ce pas créer un site. Il sort quand ce bouquin ?

  10. 🙂 Mon éditeur vient d’avancer sa sortie au 12 janvier.

  11. casabaldi says:

    >”A mon sens, seule une grave crise économique, sociale, morale, politique, constitutionnelle permettra l’avènement de sa réalité.”

    Nous y sommes ! et ce n’est que le début… La crise économique qui se profile pourrait bien apporter le dernier coup de pioche.

    >”Tant que ces conditions ne seront pas réunies, la bataille sera particulièrement rude pour que la flotte de millions d’étourneaux que nous sommes décide naturellement et de concert de son propre destin.”

    En fait, beaucoup ont déjà commencé. Et il ne tient qu’à chacun de les (nous) rejoindre.
    Ce 5e pouvoir dont nous parlons, n’ai pas que “médatique”, loin de là.
    Il ne concerne pas que des blogs.
    Encore uen fois, les medais traditionnels ne voient que par le petit bout de la lorgnette.
    C’est un monde entier, un nouveau monde, qu’y est en train de se construire. C’est ce que j’essaie de montrer dans mes derniers posts (et dans les 3 prochains, normalement.)

    Je crois que la “bataille” n’aura lieu qu’après. Quand ce nouveau monde sera devenu assez vaste pour commencer à vraiment gêner l’ancien.
    Déjà, le logiciel libre, Open office, Firefox, commencent à ne plus du tout faire rire Microsoft, qui est même quasiment obligé de s’y mettre.
    Il y a déjà de multiples points de contacts, parfois de frictions, entre ces mondes.
    Est ce que celà tournera à l’affrontement (qui a déjà lieu à certains endroits) ou à une fusion, dilution, de l’ancien monde dans le nouveau, je n’en sais rien.
    Mais il me semble que nous n’avons qu’une chose à faire : poursuivre chaque jour la construction de ce(s) nouveau(x) monde(s).
    Si l’ancien vient à tirer, nous verrons.

  12. Placide S. says:

    Le 6ème pouvoir, c’est quoi?

    Salut Thierry.

  13. cristina de gabriac says:

    je ne sais pas si le grand deballage des blogs constitue un 5 ème pouvoir!!!en tous cas il exprime le grand désir et besoin de liberté d’expression non formatée.
    le blog est sans doute un effet de mode pourquoi ne pas en profiter.L’excès risque d’en ternir la substance.
    Récemment les architectes ont créee leur blog :www.architecture2007.com
    où m’on peut s’exprimer sur les plus importantes thématiques de notre société : la ville (l’urbanisme), le logment et la formation.Particluliers et élus peuvnet débattre.
    Je vous conseille d’y aller. le discours est structuré. normal pouir des archis. Mais il est profond aussi

Comments are closed.