François Bayrou est venu au LeWeb3 aujourd’hui et il a parlé du cinquième pouvoir. Deux heures, plus tard, Nicolas Sarkozy est aussi passé et il a aussi parlé du cinquième pouvoir. Plus les uns et les autres en parlent, plus il devient réel (renforcé par feedback positif).

Mais le plus grand promoteur du cinquième pouvoir, c’est Loïc Le Meur. Il en parlé avec Shimon Peres et lors de chacun de ses interviews. Ainsi l’expression buzze, boostée par le dossier de L’Express. Du coup, j’ai persuadé mon éditeur de renoncer à Blog Power pour revenir au titre original.

J’ai entendu certains journalistes dire que L’Express avait inventé ce titre, j’ai essayé de leur en expliquer la genèse ici-même, grâce à la collaboration d’Erick Jonquière.

À ma connaissance, c’est Libération qui le premier a employé l’expression, dans le sens qui buzze, dès le 14 septembre, suite à une interview que j’ai donné à Frédérique Roussel.

Mais peu importe qui est à l’origine de cette expression tant que le cinquième pouvoir prend de l’importance aux yeux des politiciens, comme à nos propres yeux, nous qui composons ce cinquième pouvoir.

PS1 : Le cinquième pouvoir n’est pas un pouvoir de quelques personnalités mais de réseaux. Dès qu’un membre d’un réseau devient visible comme Loïc, il est logique que les pouvoirs traditionnels cherchent à le récupérer. Nous devons apprendre à garder notre indépendance, ce qui ne doit pas nous empêcher de nous engager. Loïc peut aller avec Sarko, ça ne l’empêche pas de contribuer au cinquième pouvoir. Dans ce pouvoir, Loïc a une seule voix, pas plus que n’importe qui d’autre, et c’est ce pouvoir là qui deviendra le plus puissant.

PS2 : Je continue à penser que le cinquième pouvoir doit favoriser l’émergence de voix alternatives… parce que je ne vois rien de neuf dans la politique officielle. Loïc a fait le choix du favoris. Mais ce n’est pas le plus important. Ce qui compte c’est que le cinquième pouvoir soit partout.

11

11 comments

  1. casabaldi says:

    Salut Thierry,

    Content que ça buzz comme ça, mais celà dit, le pouvoir, que ce soit le 5eme ou le 12eme, l’essentiel reste quand même d’en faire quelque chose. Et sincèrement si c’est juste, comme certains que tu cites, pour renforcer les 4 premiers, voire carrément leur porter allégeance, je vois pas trop l’intérêt.

    En gros, il va maintenant rester à définir l’essentiel : qui l’utilise, qui le maitrise le mieux, et pourquoi ?
    Et comme le 4eme en son temps, je doute qu’il fasse “bloc”, je crois plutôt qu’il va maintenant se “morceller”.
    La suite sera de toutes façons passionnante.

  2. plop says:

    Je trouve que les commentaires laissés sur le blog de cet étudiant londonien sur la politisation de LeWeb3 sont à lire..

    Et voici encore une d’une des théories exposées dans ton bouquin 😉

    A plus en Suisse 😉

  3. Garbun says:

    Thierry, en parlant de ça, as-tu déjà discuté avec Loïc de pourquoi Sarkozy et pas Nekkaz ?

  4. Axel says:

    Excellent le retour du titre original.

    Pour le Web3, ça buzz pas mal en négatif. Bcp se plaignent d’une récupération politique, notamment suite à une intervention de Sarkozy qui semblait organisée par son copain Loïc pour servir sa campagne.

    Les participants étrangers ne comprennent pas ce que des politiciens français en campagne faisaient à la tribune, visiblement sans bien connaître le sujet, et cherchant davantage à faire leur promo qu’à apprendre.

    Comme le dit Casabaldi, l’enjeu pour le 5e pouvoir sera surtout de ne pas finir mort-né, en se fondant trop vite dans le 4e pouvoir (dont la caractéristique est la connivence journalistes / politiciens).

    En fait, il y aura toujours un 5e pouvoir indépendant. Le risque sera surtout, pour certains blogueurs stars comme Loïc, d’être considérés comme relevant davantage du 4e pouvoir, celui de la connivence avec les politiciens. Internet pourrait alors se couper en deux, une sphère avec des blogueurs stars copinant avec les politiques, et une sphère “rebelle” se méfiant des politiques, et se méfiant des blogueurs stars.

  5. Je suis d’accord avec vous tous.

    Le cinquième pouvoir n’est pas un pouvoir de personnalités mais de réseaux. Dès qu’un membre d’un réseau devient visible comme Loïc, il est logique que les pouvoirs traditionnels cherchent à le récupérer. Nous devons tous apprendre à garder notre indépendance, ce qui ne doit pas nous empêcher de nous engager. Loïc peut aller avec Sarko, ça ne l’empêche pas de contribuer au cinquième pouvoir. Dans ce pouvoir, Loïc a une seule voix, pas plus que n’importe qui d’autre, et c’est ce pouvoir là qui va devenir le plus puissant.

    J’ai parlé de Nekkaz à Loïc avant que Loïc ne choisisse Sarko. Je continue à penser que le cinquième pouvoir doit favoriser l’émergence de voix alternatives… parce que je ne vois rien de bien neuf dans la politique officielle. Loïc a fait un autre choix. Mais ce n’est pas le plus important. Ce qui compte c’est que le cinquième pouvoir soit partout.

  6. Voici un article d’Ignacio Ramonet paru dans le Monde diplomatique en octobre 2003. Le cinquième pouvoir
    http://www.monde-diplomatique.fr/2003/10/RAMONET/10395

  7. J’ai parlé de cet article en août… Le cinquième pouvoir n’y est pas présenté au sens où je l’entends mais à celui plus classique de 5th estate aus USA. Si je me souviens bien.

  8. Dont acte, merci pour l’info.

Comments are closed.