Arrêtez de taper sur Loïc Le Meur

Nous vivons une révolution historique. Les personnalités politiques ne cessent de nous démontrer qu’elles attachent une importance grandissante au cinquième pouvoir, que donc, en conséquence, la nature même de la démocratie est en train de se transformer.

Quand François Bayrou puis Corine Lepage sont venus à la République des blogs au cours de l’automne, c’était déjà un premier pas de fait vers le cinquième pouvoir, une façon de lui reconnaître son importance, de le consacrer officieusement. Mais grâce à Loïc Le Meur, parce que cette fois Sarkozy est venu, un pas de plus a été fait : le cinquième pouvoir a été consacré officiellement, par le ministre de l’Intérieur lui-même.

Et que Sarkozy s’en soit aussi mal tiré lors de son discours démontre qu’il ne sait pas sur quel pied danser. Il ne comprend pas la nouvelle force qu’il découvre face à lui. Mardi dernier, à 15 heures, il nous a débité un texte aussi soigneusement préparé que creux. À chaque mot, Sarkozy a démontré qu’il ne comprenait rien aux chamboulements actuels. Mais sa présence, elle, prouve qu’il sent bien qu’il se passe quelque chose.

Loïc a été courageux. En invitant les présidentiables à une réunion de blogueurs et d’entrepreneurs, il a pris le risque de les décevoir, surtout les étrangers, pour prouver qu’internet comptait en politique. Son geste est historique car on oubliera vite la grogne pour retenir la date du 12 décembre 2006.

PS1 : On ne peut pas dire qu’on veut changer le monde et faire la gueule quand ce monde s’intéresse à nous. En faisant du battage médiatique, Loïc nous sert plus qu’il sert Sarkozy. Crois-tu que je voterai en mai ? Tu as vu un candidat avancer des choses intéressantes ? Moi pas. Mais plus les blogs sont dans le collimateur des politiciens, plus ils sont dans celui des médias, donc plus nous avons de chance de faire passer les idées qui nous paraissent importantes.

PS2 : Quand, en février, Le peuple des connecteurs est sorti, les journalistes m’ont snobé, j’étais un hurluberlu qui délirait. Maintenant ils commencent à se dire que nous ne disons pas n’importe quoi, que l’autre monde dont nous parlons existe vraiment. Tout ce bruit, c’est la preuve que la révolution a déjà commencé.

PS3 : J’ai trouvé la venue de Sarkozy au LeWeb3 importante même si je ne voterai jamais Sarkozy.

PS4 : Loïc a fait une bourde mais, de mon point de vue, elle est superbement positive… Loïc n’a pas tout mélangé, tout est en train de se mélanger en ce moment. C’est très important. La France est le pays où tout changera parce que nous sommes des révolutionnaires. Loïc a fait la révolution sans le savoir. C’est la révolution qui importe. On peut la faire involontairement (c’est comme ça que l’évolution fonctionne).

PS5 : Le cinquième pouvoir, c’est chacun de nous, c’est l’ensemble des citoyens… Il faut arrêter de se focaliser sur quelques noms devenus connus… donc, par la même, plus vraiment dans le cinquième pouvoir parce qu’ils peuvent être verrouillés par les pouvoirs traditionnels.

38
Ne manquez aucun article
Soutenez mon travail en achetant mes livres.

38 comments

  1. “À sa place, j’aurais déjà viré mon conseiller”, mais justement c’est pas Loïc son conseiller internet ?

  2. Axel says:

    “mais justement c’est pas Loïc son conseiller internet ?”

    🙂

    Le problème principal ce n’est pas son conseiller (plusieurs personnes travaillent aux stratégies Internet de Sarko), mais Sarko lui-même. Il n’a pas d’ordinateur, il ne sait pas comment ça marche, il ne peut rien comprendre à tout ça. Son monde intellectuel est étranger au monde virtuel.

    En+, Sarko a accès quand il veut à TF1, 10 millions de spectateurs. Le blog le plus lu n’est rien en comparaison. Si Loïc ne faisait pas le forcing pour convaincre Sarko que les blogs ont de l’importance, Sarko ne détournerait même pas un regard pour si peu. Ses échelles en terme d’audience ne sont pas celles d’un Bayrou.

    Pour ce qui est des stratégies de com de l’UMP sur Internet, pas mal d’erreurs tiennent à une volonté de résoudre la quadrature du cercle :
    – l’objectif premier est de faire du chiffre, amener bcp d’adhérents
    – l’objectif second sera éventuellement de plaire à la blogosphère, mais cela vient vraiment après, et pour faire plaisir à Loïc dont c’est la marotte.

    Les deux objectifs sont presque inconciliables. Les recettes pour attirer rapidement 50 000 adhérents, ne sont pas celles qui peuvent plaire aux 300 blogueurs influents.

    Bayrou suscite de la sympathie dans la blogosphère, mais cette sympathie ne se transforme pas en adhérents. Ce n’est pas la même logique.

    L’erreur de fond est sans doute de faire passer la recherche d’adhérents, avant la recherche de sympathie globale. Mais les adhérents sont une force grisante, et palpable, tandis que la sympathie globale est fragile et difficile à cerner.

    Sarkozy a retenu la leçon de l’échec de Balladur en 95. Il préfère un parti politique fort à une sympathie globale fragile. Mais peut-être a-t-il réagi de façon excessive dans cette direction du parti fort. S’il échoue en 2007, c’est l’analyse qu’on pourra faire. S’il gagne en 2007, il pourra dire qu’il avait raison d’en faire à sa tête, et comme un Allemand après la Rhénanie, plus aucun conseiller n’aura prise sur lui. 🙂

  3. pvdg says:

    La notion déjà fumeuse de Cinquième pouvoir, lorsqu’elle est associée à Loïc Le Meur, devient carrément cocasse : voila un type qui roule pour Sarko exactement comme Lagardère, Bouygues, Arnault, Pinault, Dassault, Bolloré et, bref, tous le CAC 40 qui possède déjà la presse, la radio et la tété, et l’on vient nous parler de 5e pouvoir !
    Et au fait, qui l’a fait roi, ce Le Meur de mes deux.0 ? D’abord le petit milieu du blogbusiness, du buzzbizness et du référencement; Et ensuite : les médias traditionnels, qui ne cessent de le désigner comme le pape des blogueurs, alors qu’il est surtout l’auteur du plus naze des blogs.

  4. frednetick says:

    J’hésite…

    Franchement j’hésite…

    Croyez vous réellement que nicolas sarkozy et françois bayrou se soient déplacés parceque le web 3 est en marche, que le net va changer les choses?

    Ils sont en campagne électorale présidentielle qui plus est, tous les moyens sont bons pour se montrer..

    Sarkozy est hué? Qu’importe, oscar wilde disait ” que l’on parle de moi en bien ou en mal m’importe peu , ce qui compte c’est qu’on parle de moi”..

    Application de l’aphorisme à la lettre. Y aurait-il vu un réel boulversement qu’il serait resté discuter au lieu de lire son discours dans lequel effectivement il admet ne rien comprendre au net et de se tirer juste derrière…exercice forcé d’un candidat en campagne…

    On vous a connu moins candide cher connecteur, désolé.

  5. Axel says:

    Sauf qu’ici, vous ne raisonnez qu’en lien direct.

    Il faut tenir compte des liens indirects.

    Loïc roule pour Sarko, ok.
    Mais Loïc a donné (et continue de donner) de la visibilité à l’ensemble du phénomène “blogs”, et la grande majorité de ces blogs indépendants ne roule pas pour Sarko.

    C’est bien pourquoi, il faut à la fois que Loïc continue d’agir pour faire connaître le monde des blogs, et que les blogueurs continuent de résister à la direction business de Loïc.

    Loïc donne de la force à des blogueurs, qui par ailleurs doivent veiller à assurer leur indépendance.

    Les deux mouvements sont complémentaires pour que le 5e pouvoir soit, à la fois indépendant, et pas minuscule.

  6. Nathalie says:

    A mon avis, ce qui le fait roi, c’est surtout tous les gens qui parlent de lui, que ce soit en bien ou en mal, vu que ce faisant, on fait monter ses stats et donc sa visibilité.

    Inviter des gens qui sont en campagne présidentielle franco-française à s’exprimer sur un phénomène mondiale lors d’une manifestation mondiale était un pari on ne peut plus casse gueule.
    On voit ce que ça a donné, les réactions des participants qui se sont sentis floués, trompés sur la marchandise (le programme des conférences) et les approches qu’en ont eu les divers candidats invités : l’une n’est carrément pas venu (couardise ou sagesse, à chacun de voir), le second a joué le jeu de son mieux (même si au vu des vidéos, l’univers de la blogosphère ne lui semble pas complètement étranger bien que ce ne soit pas le sien), le troisième s’est complètement ramassé (son absence d’ouverture et sa profonde méconnaissance du modèle de société qui se développe sur internet a provoqué un sacré rejet).
    A mon avis, inviter des représentants politiques était une bonne idée dans le fond, on l’a vu avec Shimon Peres, mais c’était une mauvaise idée d’en inviter qui ont actuellement tant à gagner et tant à perdre et n’avaient donc rien à donner, à échanger mais seulement des parts d’électora franco-français à prendre.

  7. dan says:

    Thierry, ton accroche du ‘Peuple des Connecteurs’ (“Ils ne votent pas, ils n’étudient pas, ils ne travaillent pas, mais ils changent le monde”) résonne de manière bancale depuis le 12 décembre. J’ai aimé ton livre, tes propositions, tes envolées utopistes, et ton énergie à lancer des débats et des conversations qui nous caressaient dans le sens du poil à gratter. C’était sain. Que s’est-il passé pour que ce blog devienne en quelques mois un enième blog politique qui étouffe sous ses paradoxes ? Où es-tu passé ? Où sont les Freemen ? Que fait la police ?
    Amicalement,

    Dan

  8. Casabaldi says:

    Les freemen sont là.
    Pas trop le temps de parler, on est en train d’encercler la police.
    😉

  9. @Dan Axel a très bien répondu. On peut pas dire qu’on veut changer le monde et faire la gueule quand ce monde nous regarde. Loïc en faisant du battage médiatique nous sert nous et non pas Sarkozy. Tu crois que je vais aller voter en mai? Pour qui? Tu as vu un candidat avancer des choses intéressantes. Moi pas. Mais plus les blogs sont dans le collimateur des politiques, plus ils sont dans celui des médias, donc plus nous avons de chance de faire passer les idées qui nous paraissent importante.

    N’oublie pas qu’en février quand le peuple des connecteurs est sorti, tous les journalistes m’ont snobé, j’étais un hurluberlu qui délirait. Maintenant il commence à se dire que nous ne disons pas n’importe quoi, que l’autre monde dont nous parlons ici existe vraiment.

    Tout ce bruit, c’est la preuve que la révolution a déjà commencé.

  10. Casabaldi says:

    Bon celà dit, Dan, ça fait plaisir de te lire.
    Je tenais sensiblement le même discours à Thierry il ya deux jours.
    Je lui disais, en gros : “Ok, ils veulent tous nous parler nous voir, qu’on leur explique, qu’on les aide, etc. C’est une opportunité, ok, mais il faut qu’on fasse gaffe : l’essentiel n’est pas là. Nous avons des mondes entiers à constuire. La campagne présidentielle, là dedans c’est une pauvre virgule. N’y passons pas toute notre énergie”.

    Un des objectifs du réseau freemen est de faire entrer les thèmes du changement climatique et de la “remise en cause des systèmes économiques basés sur la croissance” dans la campagne.
    Il y a encore deux mois, on se disait : “bon le premier, OK, c’est bon. Par contre sur la croissance, on est à la ramasse et ça va être chaud.”
    Et bien non ! ça va le faire aussi !
    mine de rien, il est en train de se constituer un front, très large, qui va de Bayrou à l’alternative unitaire en passant par Corinne Lepage, les Verts, et le projet socialiste (je dis bien le projet, pas Ségolène Royal), de gens qui remettent tous en question le PIB, donc la croissance comme objectif pour le progrès d’une société !
    C’est carrément énorme.
    Tous appellent également à un “nouveau mode de développement”.
    Impensable il y a encore quelques mois.

    Bref, tout ça, c’est bien mignon. On ne le fait pas seuls, évidemment, mais on y participe assez largement.
    Tant mieux. Mais l’objectif principal n’est pas là.
    Nous devons, avant tout, continuer à construire ces nouveaux mondes. Ces nouvelles façons de s’organiser, de travailler, de vivre ensemble.
    Et continuer à développer nos nouveaux medias, réseaux, mais aussi produits, entreprises, économies. De Linux aux semences libres, du bio aux “creatives commons”, des nouvelles banques (NEF) aux énergies renouvelables. Des mondes entiers sortent de terre.
    Nous ne devons pas perdre trop de temps à essayer de faire comprendre des trucs à l’ancien monde. Construisons les nouveaux.
    “Ils” finiront bien par se rendre compte…

  11. ~laurent says:

    > Arrêtez de taper sur Loïc Le Meur

    Il est amusant de voir comment des “barons” ou “prétendus barons” utilisent la figure de style : “Moi je ne frappe pas un homme terre”, “le lynchage c’est pour la plébe”. C’est avoir la mémoire courte.

    Loic le Meur est le spécialiste du lynchage médiatique : il a traité une 1er fois une journaliste d’incapable (Anne Imbert) puis un second de “merde” Emmanuel Parody. Sauf que c’était en France et en France ben il y a un esprit de caste. Les copains patrons de Loic lui ont tout excusé : pas grave si le “petit” créve, il faut sauver un des siens.

    Sauf que les anglos saxons sont un peu plus ouvert. traiter un journaliste de “trou du cul” ben ça ne se fait pas.

    LOIC EST UN CON. Point !

    On peut dire qu’il a une famille, blablabla, mais c’est un CON.

    C’est un grand garçon qui soutient Sarkozy, dont certains de ses protégés sont a l’origine des procés coûteux (monputeaux) ou de la fermeture d’une boite (Asnières). Il n’a jamais eut de considération pour ces gens là, alors qu’il était au courant.

  12. @Laurent J’ai pas dit qu’il ne fallait pas taper… mais pas taper pour les mauvaises raisons… Moi, j’ai trouvé la venue de Sarkozy au LeWeb3 importante même si je ne voterai jamais Sarkozy (pour les raisons que tu évoques et bien d’autres).

  13. liO says:

    Sur ce coup je te trouve un peu naïf Thierry !

    LLM à fait une bourde, très simplement, en ne respectant pas ses clients (participants payant à une conférence) qui n’étaient pas venus la pour écouter les discours entendu d’hommes politiques dont ils n’ont que faire, et cela concerne encore plus les participants étrangers.

    Pour le reste, bien sur que LLM apporte beaucoup à la communauté, mais à quel prix ? Et dans quel but ?

    Cette affaire part en vrille et dépasse largement le cadre de la bourde. C’est le principe même de la blogmachin. Comme tout le monde il a le droit à l’erreur, il aura aussi le droit d’en assumer les conséquences. Ses prises de positions sont souvent borde line, elle font certainement des dégâts et même si la provocation à parfois du bon c’est à lui d’assumer. Ce qui est marrant c’est que cette fois les scuds viennent des anglo-saxons qu’il adule tant ! Je ne suis pas inquiet, LLM est un grand garçon plein de ressources et il va rebondir tout seul comme un grand.

  14. Natacha QS says:

    Je suis d’accord avec toi Thierry (j’ai écrit aussi des billet sur mémoire vive et mon blog perso lesimpertinents.com). Je crois qu’il faut aussi repenser à ce qu’est Web3, c’est une conférence business de niveau internationale. La polémique éclipse même la venue de Shimon Peres (et de Hans Rosling) ! Ce que je pense : il y a une guerre économique qui se joue derrière tout ça (il faudrait être naïf pour ne pas le voir). Déstabiliser Loïc et la (petite) place de la France dans le Web 2 serait un bon coup pour certains. Sarkozy n’a pas compris comment s’adresser à nous, c’est un fait. D’un point de vue business, Web 3 est très important, et les efforts de Loïc et de son staff sont à saluer, ils nous apportent beaucoup et à nous les blogueurs également !

    Autre élément qui semble passer au-dessus de la tête des milieux politiques et médiatiques, comme on le disait dans notre podcast Thierry, plus de la moitié des internautes s’intéresse à la société et à la politique, mais sont indépendants (ni de gauche, ni de droite), c’est cela qui est nouveau ! (Les partis ne comprennent pas cela, ils veulent nous embrigader). Loïc fait son boulot plus que bien, il ne travaille pas dans l’humanitaire. Le reste c’est à d’autres de le faire, ceux qui s’intéressent à créer des idées, des réseaux organiques, et aussi à ceux qui s’intéressent à la culture, à l’éducation, à l’écologie, à la solidarité, au partage… Mais, on ne peut pas faire de social sans économie.

    Dernier constat, de mon point de vue, de nombreux entrepreneurs du Web2 sont totalement déconnectés du monde réel, ils vivent dans une mondialisation prospère. Ils ne sont pas politisés pour la plupart. Il y a un véritable manque de conscience politique. Ce serait intéressant de savoir même s’ils votent. Dans l’assistance, il y avait des gameurs (WoW, Second Life, etc.), et eux, voir des politiques ça les emmerde.

    Si vous lisez le billet de Berrebie, vous verrez qu’il dit qu’il n’a jamais voté. C’est significatif. Donc, tout ce qui peut sensibiliser les entrepreneurs de la nouvelle économie aux enjeux de société est une bonne chose. C’est presque plus important que le fait que des représentants politiques viennent à notre rencontre 😉

  15. @Lio Je sais bien que Loïc a fait une bourde mais, de mon point de vue, elle est superbement positive… même si elle va lui faire mal… Loïc n’a pas tout mélangé, tout est en train de se mélanger en ce moment. C’est ça qui est très important et ça se mélange en France encore plus qu’ailleurs peut-être parce que nos politiciens ne savent plus où ils habitent. Et c’est tan mieux. La France et le pays où tout changera parce que nous sommes des révolutionnaires. Loïc a fait la révolution sans le savoir. C’est la révolution qui importe.

  16. pouic says:

    “Loic a fait la révolution ?”
    Je n’arrive toujours pas à comprendre mais j’ai dû manquer un truc que tu sauras me dire autour d’un Martini Dry 🙂

  17. On peut faire la révolution involontairement 😉

  18. jylem says:

    moi je préfère faire la simplicité avec casabaldi que la révolution avec LLM
    c’est bientot l’hiver il va faire froid, et j’ai parfois l’impression que certains ont tellement attrapé la grosse tête dans la blogosphère qu’ils vont avoir du mal à enfiler leur col roulé.
    attention je ne dis pas que c’est facile, au contraire il n’est pas simple de passer de quelques lecteurs à quelques milliers voir plus. Il n’est pas facile d’avoir tout d’un coup un gros écho dans la blogosphère. Il est d’ailleurs marrant que plus les gens ont de l’ego euh de l’écho dans la blogosphère, plus ils veulent mélanger les mythes et aller faire leur narcisse à la télé. De la même façon que beaucoup de journalistes de la télé vont chercher un prométhée chez les politiques.
    et casabaldi a t il trouvé sa galatée pour les freemen ( je sais qu’il relance souvent quitterie mais chut!!)
    respirons, enfin essayons et vivons simple!

  19. vin100 says:

    Ben désolé Thierry, mais je trouve que ton appel à ne plus taper sur Loïc sonne un peu creux et ne me convainc pas. Les commentaires et argumentations au fil de la discussion non plus.

    La venue de Shimon Peres s’inscrit selon moi dans une démarche saine et porteuse de valeurs. C’était l’occasion d’emmener les participants à un niveau en-dessus, leur apporter un peu de hauteur. Je prends ça comme un grand bol d’air frais qu’il est bon d’amener et de partager dans ce genre de rendez-vous. Bravo, Loïc !

    Mais saisir cette opportunité pour faire venir parler des Présidentiables, pour faire du franco français sans valeur dans une conférence qui se veut internationale, j’appelle ça un faute de goût, voire une faute professionnelle grave qu’il normal de sanctionner. Au vu même des connivences de LLM avec l’UMP, on peut se demander jusqu’où cette démarche n’était pas une manipulation organisée, un bon prétexte pour placer Sarko, allez savoir.

    Bref, on a jamais vu Klaus Schwaab offrir une tribune au WEF à des Conseillers fédéraux suisses en pleine campagne.

    C’est sans aucun doute toute la différence entre la démarche égoïste et opportuniste d’un ambitieux entrepreneur et celle d’un visionnaire attaché, lui, à une ambition commune et partagée. Que l’on peut contester d’ailleurs.

    LLM s’est pris les pieds dans le tapis, s’est brûlé les doigts en voulant passer au niveau supérieur. Et ce n’est pas sous prétexte d’amener de la visibilité, d’offrir une autre dimension au cinquième pouvoir que la merde doit être cachée au chat (pour reprendre une expression bien de chez moi.

    Et je ne reviens même pas sur les pauvres suites de cette affaire aujourd’hui (techcrunch) parce que là, c’est l’image la plus pitoyable qui soit qui nous est offerte. Preuve que blogosphère ou pas, monde réel ou virtuel, quand il s’agit de s’affirmer on ne recule devant rien. J’en attendais personnellement un peu plus de LLM.

    Voilà donc mon avis. Au plaisir peut-être d’en discuter avec toi lors de ton prochain passage sur l’arc lémanique pour une conférence rezonance.

  20. Xavier says:

    Le problème ce n’est pas l’affaire Sethi qui masque la forêt. Ni même que des participants rouspètent à cause de la mauvaise qualité des prestations achetées cher. C’est plutôt l’intrusion de dernière minute de politiques dans les débats.

    Le problème de fond c’est l’incompréhension du phénomène Internet par les politiques. Et derrière, ce besoin bien français de toujours s’en remettre à eux. Je suis surpris que cela ne te surprenne pas alors que tu as écrit une analyse fine de ce décalage.

    Sinon, à propos du titre de ton billet : les critiques de Loïc et de “sa” manifestation ne sont pas autorisées ? Il n’y a que des jaloux et des envieux qui critiquent ?

    Il faut se taire pour ne pas désespérér Billancourt ?

    Loïc lui-même prône le débat et la critique. Mais il n’a pas assumé sur ce coup-là. Ni géré la crise, ni dialogué avec ses critiques.

    Victime de la fatigue, probablement. Surexposé dans les médias et sur le Web, certainement. Mais je ne suis pas inquiet, il s’en remettra et reprendra le manche 😉

  21. Farid Taha says:

    Faire l’apologie du 5ème pouvoir et venir nous dire de ne pas tapersur LLM me fait gentiment sourire… disons OK mais il y a quand même de l’abus de position dominante qui n’est réprimée par aucune autre instance que les blogueurs alors s’il te plait Thierry laisse le 5è pouvoir exercer son pouvoir 😉

    “Critiquez Loïc Le Meur”

    C’est votre droit le plus absolu !

  22. Axel says:

    Ce que je trouve le plus gênant, c’est que LLM reprend l’image de Davos pour son prochain projet “Blogging for Better World”.

    Il devrait savoir que Davos est symboliquement associé à une rencontre entre puissants sur le dos du peuple. La connotation est fortement péjorative (autant que celle de Sarko).

    Le 5e pouvoir n’a d’intérêt que s’il casse le principe élitiste, pour apporter autre chose. S’il s’agit de le réduire à une rencontre entre barons du Web et puissants (politiques et économiques) de ce monde, il y a fort à parier que ça ne débouchera sur rien (en dehors du business entre quelques individus).

    Le 5e pouvoir, c’est l’anti-Davos. Avec son approche, LLM sera accusé de vouloir réduire ce 5e pouvoir à Davos, de casser sa dynamique contestataire. On se retrouve finalement dans le 4e pouvoir : une connivence entre quelques médias influents et les puissants de ce monde pour faire leur business, loin du peuple.

    Voir par exemple l’article Wikipédia sur le forum économique mondial :

    “L’objectif est de fournir un environnement de collaboration entre les plus puissants de ce monde, pour améliorer la situation économique.

    Cette rencontre est très contestée par les mouvements altermondialistes, en raison de la subjectivité des améliorations qui y sont envisagées. En réaction, ils ont créé le Forum Social Mondial.”

    Le 5e pouvoir est censé réconcilier les acteurs sociaux. Avec une approche de ce 5e pouvoir à la Davos façon LLM, il n’opère pas cette réconciliation, l’objectif est manqué. Le 5e pouvoir devient un doublon de ce qui existe déjà.

    On peut penser que les alters organiseront une contre-conférence, anti LLM, et la communication restera coupée en deux.

    Il y a eu des fautes symboliques de commises, et il n’est pas sûr que LLM puisse s’en relever. Il continuera de plaire aux élites économiques et de faire du business, mais le fossé s’est creusé avec les autres acteurs sociaux.

  23. Farid Taha says:

    Le 5è pouvoir est un mort né ou un nouveau né qui agonise… mais je donne pas cher de son avenir comme moyen d’expréssion indépendant et encore moins comme moyen de pression l’exemple du cette mascarade du web3.0 du Sarkoshow et du virage de Sam Sethi en est la preuve la plus flagrante. Le pouvoir classique cherchera toujours à controler toutes les autres formes de contre pouvoir même celles qui sont le plus difficile à contrôler…

  24. Axel says:

    Farid, le 5e pouvoir c’est l’ensemble du réseau, alors il ne peut pas être mort né.
    Il ne s’incarne pas dans une conférence, ni dans un site influent, ni dans un blogueur.

    Loïc a l’enthousiasme du nouveau militant.

    Dans quelques mois, il verra que la méthode de Sarkozy soulève des murs, au lieu de les abattre.

    Jamais il ne pourra créer un renouveau social, avec un politicien qui est allé trop loin dans la division de la société.

    Soit Loïc restera dans le petit monde du business, soit il essaiera une autre démarche plus ouverte, moins stigmatisante.

    Quoi qu’il en soit, ce qu’il fait c’est sa liberté, inutile de le lyncher stérilement.

    L’essentiel étant de ne pas cesser de croire à d’autres méthodes et de les expérimenter.

  25. Le cinquième pouvoir c’est chacun de nous, c’est l’ensemble des citoyens… faut arrêter de se focaliser sur quelques noms devenus connus… donc par la même plus vraiment dans le cinquième pouvoir parce qu’ils peuvent être verrouillés par les pouvoirs traditionnels.

  26. BB says:

    Un petit commentaire pour dire à tous ceux qui aiment bien LLM qu’il est temps qu’il se remette à écrire. “Bordel de Merde”.
    Loïc, on t’aime (Cf, voir le post “Fatwa contre Loïc le Meur”: une déclaration d’amour

  27. Farid Taha says:

    Je pense que les théories fumeuses sur ce 5ème pouvoir vous rendent totalement aveugle concernant les tentatives de controle qui arrivera un jour ou l’autre comme la presse qui se disait d’opinion avant et qui a progressivement été étouffée. Comme le sera le 5è pouvoir. Il ne peut d’ailleurs exister sans les autres.

    A voir comment se fait la revue des blogs, comment on donne de l’importance aux mêmes, et comment on ignore les autres. A voir comment se fait la médiatisation des uns et pas des autres, comment on canalise ou oriente les foules … tous ces arguments sont justement la preuve que le 5e pouvoir est dans une certaine mesure en train de se faire controler tout doucement sans s’en rendre compte et de reproduire les mêmes schémas classiques que les autres pouvoirs ont imposé aux autres médias.

    @BB
    Le mot fatwa est un peu exagéré non ?
    Laissez lui sa signification, pour qu’on ne se trompe pas en cas de vraie fatwa !

  28. @Farid Je te conseille de lire le commentaire de Casabaldi… il te répond à toi aussi, il me semble.

  29. Farid Taha says:

    @Thierry

    Je l’ai lu mais je penses qu’il existe un fossé énorme entre ceux qui gravitent sur le net et pensent pouvoir “influer” et ceux qui n’y sont pas et qui eux influent mais sans avoir aucune connaissance de ce qui s’y passe.

    La masse critique de personnes connectées est loin d’être atteinte et quand bien même cela serait les tentatives de controle de seront de toutes les manières plus fortes que le pouvoir réel des connectés.

    L’idée des Freemen est interessante en ce sens qu’elle crée une synergie entre groupes de connectés mais pour être efficace le 5è pouvoir devrai ts’organiser AVANT que la blogosphère ne soit controlée… le fait d’avoir une poignée d’élus qui parlent au nom de tous les blogueurs n’est qu’un des exemple les plus pathétique de cette tentative de contrôle des autres pouvoirs.

    Mais j’ai peut être raté un épisode…

  30. @Farid… Tu te trompes c’est tout ce que je peux dire… il faudra que tu lises les 280 pages du cinquième pouvoir pour t’en persuader 🙂 Je peux pas te répondre en 10 lignes. Si tout de même… si l’homme avait dû s’organiser avant d’apparaître il ne serait jamais apparu…

  31. Casabaldi says:

    Salut Farid,

    je ne comprends pas le sens de ce paragraphe :

    “L’idée des Freemen est interessante en ce sens qu’elle crée une synergie entre groupes de connectés mais pour être efficace le 5è pouvoir devrai ts’organiser AVANT que la blogosphère ne soit controlée… le fait d’avoir une poignée d’élus qui parlent au nom de tous les blogueurs n’est qu’un des exemple les plus pathétique de cette tentative de contrôle des autres pouvoirs.”

    “s’organiser avant”, n’est-ce pas précisément ce qu’on a fait ?
    et
    “une poignée d’élus”, je ne vois pas à qui ou quoi tu fais référence.

  32. Muzzia says:

    Bof tant que ca fait monter mes actions Le Meur sur Trendio je suis content http://www.trendio.com/word.php?wordid=1222&language=fr

  33. calimero says:

    Loic Lemeur a pour vocation première de défendre la blogosphère. Certes. Selon certains, sa participation à la campagne sarkozienne via la gestion de son blog est avant tout un moyen de faire connaitre et reconnaitre le “cinquième pouvoir”, la blogosphère, nous en somme. Seulement voilà :

    – prendre parti, dans un sens ou dans l’autre, c’est déjà perdre de son objectivité, perdre de vue sa bataille première, perdre une partie de ses défenseurs, de la crédibilité de la démarche première.

    – prendre parti pour Sarkozy, ce n’est pas rien. Ca ressemble plus pour l’un comme pour l’autre à une promesse de surmediatisation personnelle qu’a une réelle volonté d’imposer les blogs comme nouveau pouvoir.

    – de par cette nouvelle position, Lemeur ne peut plus se pretendre la voix des bloggeurs, en tout cas pas la mienne, pas en aidant de façon officielle la campagne de l’UMP… sa position de porte parole des bloggeurs l’obligeait à un certain recul, une certaine objectivité, qu’il n’a plus.

    Tout bloggeur qu’il est, Loic Lemeur ne me représente pas, encore moins mes idées. Je ne me rappelle pas avoir été consulté….

  34. superaldo says:

    vas y continue loic , laisse les chiens de gauche vomir leur haine çà ne fera que te renforcer ; j’aimerai etre à ta place , çà me ferait plaisir d’avoir tant de jaloux

  35. paul says:

    “Loic Lemeur a pour vocation première de défendre la blogosphère. Certes. Selon certains, sa participation à la campagne sarkozienne via la gestion de son blog est avant tout un moyen de faire connaitre et reconnaitre le “cinquième pouvoir”, la blogosphère, nous en somme. Seulement voilà :”

    ça me rappelle quelque chose çà la, blogosphére politique.
    un jacques Ségala ou un Thierry Saussez en leur temps qui ne juraient que par la “Communication”. !!!

    Ils ont viellis les pauvres !!
    Comme quoi rien de nouveau sous le soleil
    Jacques Ségala, c’était quoi du Web 0.1 ??

Comments are closed.