Nous commencions à rêver d’une véritable campagne électorale, enfin, où les idées se seraient retrouvées face-à-face. Nous avions les moyens de faire ça en vidéo et en direct, de faire notre grand débat internet, profitant que le CSA ne règlemente pas les temps de parole.

Nous pensions même respecter les règles en faisant intervenir les 12 candidats. Chacun aurait pu débattre 10 minutes avec ses 11 autres adversaires. Toutes ces images auraient été historiques. D’autres pistes, on été explorées (débats croisés, questions réponses…). Il y avait moyen de faire quelque chose de neuf, quelque chose qui ne pouvait pas se passer ailleurs que sur internet : 12 candidats x 11 mini-débats x 10 minutes = 22 heures d’images (trop pour les TV) !

Alors que du côté de Ségolène Royal, les signaux étaient aux verts, idem chez Bayrou et sans aucun doute chez les autres, Nicolas Sarkozy vient d’annoncer qu’il refusait l’idée. Tout ce qui n’est pas organisé par lui, contrôlé par lui, est malvenu.

Est-ce cela la France d’après ?

Je rappelle que l’idée d’un grand débat ne vient pas de François Bayrou mais qu’elle a été soufflée à Carlo Revelli par un rédacteur d’Agoravox lundi matin. Carlo n’a même pas pris la peine d’assister à la conférence de presse de Bayrou ce matin où ce dernier a lancé l’idée d’un grand débat, preuve s’il en faut que les deux initiatives avançaient en parallèle.

 Sarkozy ne dit pas nom à Bayrou mais au Français désireux d’un vrai débat.

10
Ne manquez aucun article
Soutenez mon travail en achetant mes livres.

10 comments

  1. Iza says:

    moi je dis, c’est magnifique !!! tout le monde verra à quel point ce monsieur Sarkozy est une charmante personne de progrès… Bravo pour cette occasion de lui avoir permis de nous le montrer une fois encore. Je me réjouis.

  2. jugurta says:

    Sarkozy est pourtant un bon débatteur…il prouve ici que depuis 2002 ou il recevait Le Pen et Ramadan, qu’il a bien changé…aurait-il la frousse???

    D’ailleurs peu importe qu’il soit là ou pas tous ceux qui veulent participer à ce débat pourraient le faire..son absence ne serait que plus visible…il perdrait encore de son pseudo crédit…je l’ai toujours dit et je le maintiens…il ne sera pas au second tour…

  3. jugurta says:

    Thierry, dans ton titre c’est NON au débat ou NOM au débat :o)

  4. John says:

    > Sarkozy ne dit pas nom à Bayrou mais au Français| (stop)

    “nom”… au Francais ou a son orthographe ? 😉

    Desole, pas d’accent, pas Paris, mais clavier outre-mer.

  5. Enfant Terrible says:

    Juste une question:
    1) d’après l’article pointé par le lien du post, M. Sarkozy s’oppose à un débat à 4, mais l’article ne dit pas si on lui avait proposé un débat à 12. Puis tout d’un coup, il explique que M.sarkozy ne serait pas opposé à un débat à 12.
    2) Sont-ce les intentions de M.Sarkozy qui n’étaient pas claires, ou bien est-ce l’auteur de l’article qui n’a pas voulu l’être?
    Et dans le dernier cas n’y aurait-il pas une possibilité à 12?
    3) Si, comme le laisse supposer l’article, M.Sarkozy n’est pas opposé à un débat à 12; est-ce une manière (indirecte???) “d’invalider ” la légitimité d’un débat sur internet tout court???
    4) Ayant vu ce soir (03/04/07) au 20heures de france 2 M.Bayrou proposer une réunion des Blogueurs pour organiser ce débat, la présence d’un M.Sarkozy qui de toutes manières semble ne pas vouloir y poser des questions est-elle vraiment indispensable? (il ne s’agit pas de voter mais de débattre)

    PS: J’ai remarqué qu’il est désormais obligatoire de remplir le champ adresse mail . Est-ce une mise à jour inopportune de wordpress, ou bien un ajout personnel qui respecte la néthique?

  6. @Enfant terrible J’ai ajouté le mail pour réduire le spam et forcer les gens à un minimum d’identification. Cette info n’est pas publique. Je peux juste ainsi contacter les auteurs. S’ils ne saisissent pas un mail bidon, je n’ai alors aucun scrupule à virer leurs commentaires.

  7. Dedalus says:

    En politique, comme ailleurs, il y a de Grands Hommes et de tout petits bonhommes. En refusant de débattre sur le fond, et de répondre en cela à la demande des français, Sarkozy illustre une fois de plus comme il appartient à la seconde catégorie. Sarkozy avoue bien volontiers son aversion pour la lecture. Il a tort : la lecture, c’est comme la soupe, ça permet de grandir…

    Qu’importe, organisons ce débat. A lui de décider de laisser ou non sa chaise vide. Ne nous laissons pas dicter par ce petit bonhomme arrogant la manière dont nous voulons que se fasse la politique et se nourrisse le débat. Si le silence est tout ce que Sarkozy a à nous dire, les français jugeront !

    Dedalus – http://sarkononmerci.fr

  8. alexis (diez44) says:

    il se pourrai aussi que M. Sarkozy est peur de ne pas reussir a garder son sang froid durant le debat car nous avons pu remaqué debuit ses debut en politique que losqu’on le “titille” un peu trop il peu lui arrivé de dérapé plus ou moins légerement…

  9. GARET says:

    Mr Sarkozy montre son vrai visage….
    Il est pour le dialogue quand il en est le “centre ” Il est vrai qu’il excelle dans ce genre de prestation…
    Mais dès qu’il devient un candidat au même titre que les autres…Cela ne l’intéresse pas.
    Qu’inporte , organisons quand même ce débat…Les absents ont toujours torts !
    Bien amicalement

Comments are closed.