Après avoir passé la journée à envisager des solutions pour le grand débat présidentiel sur internet, après avoir lu des dizaines de suggestions et de critiques, je pense que nous devons nous imposer des contraintes :

  1. Les 12 candidats sinon rien.
  2. Les 12 candidats traités à égalité.
  3. Le respect des règles du CSA (sinon on va encore nous reprocher qu’internet est un espace de non droit).

Il faut donc résoudre cette équation, sachant qu’on ne peut pas mobiliser les candidats pendant plus de trois heures. Je ne vois que deux solutions :

  1. Le débat à 12 qui me paraît une folie mais que les télévisions peuvent tenter d’organiser.
  2. La formule speed dating. Chacun des candidats débat avec chacun des autres candidats pendant 15 minutes. 11 mini-débats de 15 minutes cela pour les 12 candidats nous donnent un total de 66 débats, soit 16 heures d’images. Chacun des candidats aura 11 x 7’30 soit 1 heure 22 en gros.

La solution speed dating est purement web. Elle force à la concision, elle peut donner des duels intéressants, montrer plein de choses au sujet de tous les candidats.

Techniquement elle peut être menée avec très peu de moyen, car chaque mini-débat peut être diffusé en léger différé sur un site comme Dailymotion. Les fichiers peuvent même immédiatement circuler en P2P pour régler les problèmes de charges.

28

28 comments

  1. Enfant Terrible says:

    Ok, ok… du moment qu’on sait que je ne suis pas quelqu’un qui cherche à avoir les gens par surprise… 😉

  2. 33 heures d’images ???

  3. Garbun says:

    33h, 1h22 par candidat, c’est le minimum pour que ça commence à être intéressant.

  4. Erikka says:

    11 débats de 15 minutes > 33 heures de débat ? J’ai dû rater un passage 😀 Plusieurs débats par candidats ?

  5. Justin Themiddle says:

    Un quart d’heure à 4 je trouve que c’est trop peu, ça ne fait même pas 5 minutes de temps de parole par candidat. Je verrais plutôt une demi-heure quitte à ce que plusieurs débats aient lieu en même temps pour qu’au final ça ne dure pas trop longtemps.

  6. Justin Themiddle says:

    Ou alors, des débat à 4 d’un quart d’heure et ensuite des débat selon “l’importance” relative de chacun. En effet, n’étant pas soumis aux règles du CSA je ne vois pas ce qui empècherait d’en transgresser les principes. L’initiative d’organiser les débats est à la porter de tous. Si l’égalité du temps de parole est une règle pour la télé c’est parce que l’espace est limité, sur internet il ne l’est pas. Mais je suis d’accord sur le fait qu’il serait bien qu’il y ait quand même une première partie ou les gros puissent rencontrer les petits.

  7. Nico says:

    ah ben je débarque du post précédent, où je viens de commenter…
    donc l’idée du débat à 4 me semble plus constructive qu’à 2, et permette de dégager des consensus sur certains points.
    Quand au respect des règles du CSA, je ne vois pas bien ce que cela apporterait. Aux candidats de s’arranger entre eux pour que ce soit équitable, et pas le bazar. S’ils ne sont pas capables de s’auto-organiser (l’idée devrait plaire ici, non ?) pour discuter de l’avenir du pays, il y a comme un malaise, et de toute façon, c’est un critère qui doit jouer aussi. Si l’un d’eux accapare le débat, et ne laisse pas les autres s’exprimer, cela lui portera préjudice aussi. Il faudrait par contre, qu’ils aient à disposition des compteurs qui mesurent leur temps de parole.
    Au lieu d’un espace de non-droit, Internet est d’abord un espace de liberté, non ?

  8. Rony says:

    salut, je vais donner mon avis 🙂

    Que pensez vous d’ameliorer cette idée du speed dating ?

    Chaque candidat se retrouve devant un autre candidat.

    * Et on procede par themes. *

    A savoir:

    Education
    Santé
    Chomage
    Sécurité etc….

    Un theme donné:

    Chaque candidat explique en une vidéo d’1 minute ses idées pour chaque thème en question.

    Chaque candidat regarde la vidéo du concurrent en meme temps => “gain de temps” *** 1 minute ***

    Puis face à face, chaque candidat, tour à tour explique l’antithèse du candidat opposé. Sur une durée de 7 minutes par thème. ( 3 minutes 30 chacuns ).
    *** 7 minutes ***

    Aprés enregistrement des vidéos d’UNE minute pour chaque themes de la présidentielle.

    Il peut y avoir en simultané 6 débats à chaque fois qui durent 8 minutes. ( Vidéo de 1 minute + débat de 7 minutes ).

    Une session des 6 débats se réalise 11 fois pour que tout le monde rencontre tout le monde.

    Cela fait donc un debat de 11 x 8 = 88 minutes ~ 1h20
    On peut ramener le debat à 9 minutes, alors cela fera : 11 * 10 = 110 minutes = 1h50.

    dites moi ce que vous en pensez 🙂

    Mon email est renseigné.

    Rony.

  9. Justin Themiddle says:

    Je suis d’accord pour que le speed dating se face par table thématique car sinon on ne pourra rien approfondir.

    Je verrais bien 3 table de 4, chaque table un thème. Comme ça les débat se déroule en même temps sur différents canaux. On fait tourner les candidats mais on garde les table de manière à ce que chacun puisse s’exprimer sur chacun des thèmes. Après trois tour, on change les thèmes aux tables et on relance trois tours de manière à ce que sur l’ensemble tous les candidats aient parlé sur tous les thèmes et face à tous au moins une fois. En tout, six thèmes pourront donc être abordés.

    Les rondes pourrait durer 20 minutes ce qui fait 6*20=2 heures

    Puis on lance une dernière phase avec des débat de 3/4 d’heures par table de 4 en fonction de l’importance des candidats dans lesquelles seront confrontés les projets, la vision, certaines propositions des candidats.

    Je propose:
    Sarkozy, Royal, Le Pen, Bayrou
    Voynet, Nihous, Besancenot, Shivardi
    De Villiers, Bové, Laguillier, Buffet

    Que se soit pour la première où la dernière phase, il faut absolument un présentateur qui régule le temps de parole et oriente le débat s’il y a des abus sans toutefois être trop à cheval sur l’égalité strict des temps de paroles.

    En tout c’est un marathon de 2 heures 3/4 pour chaque candidat, c’est tout à fait jouable. S’il y a des absent on fait avec, tant pis pour eux.

  10. valentin says:

    le format à choisir et inventer dépends du modèle de débat souhaité, ça fait une dizaine d’années que les débats politiques à la télé sont d’une indigence intellectuelle spectaculaire.

    en ramenant la durée, le temps de l’expression, sans la pression de l’audimat, internet offre un lieu de débat de qualité. tout ce que relève du pugilat, du duel, tout ce qui relève de la petite phrase et du temps d’antenne minuté, devrait être evité.

    le format à 4 débatteurs + 8 ‘spectateurs privilégiés’ a ma préférence, pour la qualité des interventions qu’on peux en attendre de par le temps et la liberté de mouvement accordé à chacun.
    mais va pour le format à 12 quelle que soient ses modalitées , ça sera un précédent durable, interessant à l’approche des legislatives et des municipales à venir.

    sans doute faudra-t-il proposer aux politiques deux formules précises,à 12 et à 4+8, et mettre en place celui qui aura le plus de volontaires parmi les 12 candidats (et tant pis pour les autres, la participation n’est pas obligatoire).

  11. Nico says:

    “Je propose:
    Sarkozy, Royal, Le Pen, Bayrou
    Voynet, Nihous, Besancenot, Shivardi
    De Villiers, Bové, Laguillier, Buffet”

    Ce serait mieux si la répartition était tirée au sort…

  12. Justin Themiddle says:

    Pour les huit derniers je suis d’accord. Mais à partir du moment où les “gros” auront pu s’exprimer face au “petit” (ce que je pense nécessaire), je pense qu’il ne faut pas être hypocrite et réserver un débat entre ceux qui ont des chances, ce n’est pas manquer d’honnêteté.

    Encore une fois, les règles du CSA n’ont pas prise alors profitons-en. Si Besancenot souhaite à tout prix un débat avec tous les candidats de gauche (comme il l’a déclaré) qu’il trouve quelqu’un pour l’organiser. On est pas obligé de se restreindre à une seule initiative.

  13. Je pensais à un truc, Rachid Nekkaz pourrait jouer un role en tant qu’arbitre ou “journaliste”.
    Il me semble qu’il aurait des questions intéressantes à poser non ?

  14. Bonjour à tous,

    Tout cela me paraît quand même un peu indigeste. Qui va suivre des heures et des heures de dicussion sur Internet pendant lesquelles chaque candidat va jouer de ses gros bras et de sa grande gueule pour nous resservir les mêmes éternelles litanies ?

    Il y a quand même un paradoxe à justifier l’organisation de ce débat à 12 sur Internet parce qu’on n’est pas soumis aux règles du CSA pour finalement convoquer tous les ingénieurs informatiques de la blogosphère afin qu’il nous pondent l’algorithme idéal, qui finit finalement par accoucher que d’une usine à gaz.

    Puisqu’on est sur Internet, profitons d’organiser un vote des interanutes sur les duels aquels ils souhaitent assister, en imposant par exemple de faire plusieurs choix par ordre de préférence parmi trois grands types de duel : grand candidat vs. grand candidat ; grand vs. petit ; petit vs. petit.

    Au final, on ne respecterait certainement pas les règles du CSA mais les internautes auraient choisi démocratiquement les duels auxquels ils souhaitent assister.

    Une fois ces duels désignés (selon une procédure démocratique à laquelle les candidats devront accepter de se soumettre en amont), je pense qu’il faudrait que les internautes puissent se prononcer sur les thèmes qu’ils souhaiteraient voir discutés précisemment lors de chaque duel, que le journaliste ou blogueur politique chargé de l’animation se chargera de mettre sur la table.

    Personnellement, voici les duels auxquels je souhaiterais assister :
    type 1 : sarko-ségo, sarko-bayrou, ségo-bayrou
    type 2 : sarko-bové, bayrou-besancenot, ségo-arlette
    type 3 : peu d’intérêt en ce qui me concerne, sauf pour l’aspect grand guignol, oeut-être, mais ce n’est pas le propos

    Il serait possible de fixer le nombre de duels (3 par type, soit neuf au total) et leur durée (une 1/2 heure au minimun, quand même). Au final, on obtendrait plusieurs heures de débats mais chacun de nous ne se sentirait concerné que par certains d’entre eux et les regarderait probablement jusqu’au bout. Nous avons le même problème que la télévision, le temps de cerveau disponible des gens n’est pas extensible à l’infini.

    Voilà qui me parait bien moins lourd à organiser et répondre de manière plus pertinente aux attentes de chacun.

  15. pascal says:

    je suis 100% d’accord avec les points 1 2 et 3. Le contraire me semblerait non démocratique.

    reste à déterminer la forme. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de faire des débats en parrallèles., car ce ne serait plus UN débat mais DES débats…

    Pour qu’il y ait un débat, il faut qu’un candidat puisse poser une question de son choix à un auter candidats. Si ce sont des représentants citoyens qui posent des questions à chaque candidat tour à tour, cela plus une interview en groupe qu’un débat.
    la formule où chaque candidat peut poser 3 questions aux candidats de son choix risque de favoriser les gros candidats qui seront la cible de toutes les questions, donc on ne respecterait pas l’égalité du temps de parole, et on favoriserai ces 4 là!

    On peut être imposer des séquences par thème : on définit 5 thèmes par vote des internautes(emploi, santé, éducation, immigration, europe, monde….), et on donne 3 minutes de temps de parole à chacun sur chaque thème. On tire au sort le candidat qui parle le premier pour chaque thème, puis les autres réagissent. Celui qui parle le premier une fois sur un thème ne peut pas parler une deuxième fois en premier, car cela le désavantagerait trop. Cela fait 36 minutes par thèmes. On peut multiplier le nombre de thème ou allonger le temps de parole de chacun en faisant plusieurs émissions courtes…

  16. Je n’avais pas lu votre projet du speed-dating et je l’ai formulé aujourd’hui sur le blog de Quitterie Delmas. Le nom speed-debating serait plus judicieux. Mais je crois que sur le principe, c’est une formule très innovante qui mérite le plus notre attention. Cela étant, le débat avec tous, à condition de prendre son temps et malgré la cacophonie, aurait son intérêt aussi. Et d’ailleurs en fait, le débat des cinq ext gche ou des deux ext dte ou encore des quatre plus gros ne sont pas dénués d’intérêt non plus : chacun apporte son éclairage au débat. Ce qui manque, ce sont tous les débats ; il en faudrait un par jour au lieu des sempiternels meetings qui coûtent des fortunes. Mais bon, il faut sans doute faire évoluer la politique par paliers. Prenons déjà ce que nous pouvons avoir.

  17. alexandre says:

    ERREUR ERREUR :

    CHER THIERRY CROUZET, TU AS COMPTÉ PLEIN DE DÉBAT EN DOUBLE !

    Dans ta proposition (lumineuse à mon avis!), il n’y a pas 11*12 débats (ce qui ferait 132 débats soit 33 heures)…
    Mais il y en à 11+10+9+8+7+6+5+4+3+2+1= 66 DÉBATS ! soit 16 Heures au total.

  18. Ben oui !
    On peut économiser 5+4+3+2+1 = 15 débats en moins. Besancenot, laguiller, shivardi, Buffet, Bové ( je pense qu’ils n’y verraient aucun inconvénient ).

  19. Ouf vous avez raison… j’ai pris toutes les combinaisons. Erreur sans trop de conséquence… car pour les candidats il y a toujours 11 débat à faire.

    Et malheureusement cette solution ne semble pas séduire grand monde, en tous cas parmis les signataires prestigieux de l’appel.

  20. @Henri : attention, pas exactement. Dans un groupe de 5 personnes il y a 10 débats. Si tu veux économiser 15 débats entre les communistes il en faut 6, donc inclure Voynet dans leur groupe. Mais ça n’économiserait pas les temps que les autres auraient à passer avec eux.
    Comme de toute façon ce groupe des 6 communistes ne représente qu’une même fraction de moins de 10% de l’électorat, je ne vois aucune raison de les traiter comme des personnes différentes. Ils devraient donc être invités à débattre comme un seul homme avec chaque candidat hors de leur groupe, ce qui fait un total de 7*6/2 = 21 débats.

  21. Oups, consultant un sondage je vois que ce groupe des communistes représente en fait 12 à 13%. Enfin donc, toujours moins de 1/7 des intentions de vote.

  22. A Sylvain:
    oui j’ai fais une espèce de bricolage qui n’a rien à voir avec la combinatoire. Pour l’économie de débats, cela ne regarde que les candidats.”Besancenot, laguiller, shivardi, Buffet, Bové ( je pense qu’ils n’y verraient aucun inconvénient )”. Je ne pense pas que chacun de ces candidats voudraient faire l’économie d’un débat avec les “grands”.
    Organiser un débat sur internet avec tous les candidats est une excellente idée, mais à partir du moment ou des médias s’en mêlent cela devient dangereux pour ce que l’on nomme “le cinquième pouvoir”, et le débat lui-même.

  23. emilie says:

    Ce sont les élections présidentielles, pas le concours miss france. les candidats peuvent tout à fait se libérer une journée pour participer au débat. c’est un exercice démocratique merde. Ils jouent leur place à l’élysée. Ils se doivent d’accorder ce temps aux citoyens.

    Le speed dating ça me parait bien, mais 7.50 min chacun par rencontre c’est trop peu. il me semble que chaque rencontre devrait durer une demie heure. Là il y aurait vraiment de la matière.

    Ca porterait la durée de présence des candidats à six heures, mais ça permettrait de voir réellement ce qu’ils ont dans le bide. Et encore une fois, c’est le minimum qu’ils nous doivent avant le premier tour de l’election.

    Nous avons besoin de ces confrontations pour nous faire une idée précise.

  24. Garbun says:

    Je suis pas mal d’accord avec Emilie.

    Et si un candidat refuse, ça ne sera peut-être pas grave pour lui pour ces élections vu que tout est préparé au dernier moment et que c’est nouveau, mais pour les prochaines il y a fort à parier que ça aura une importance première, qu’ils s’en rendront bien compte et qu’il y aura moult débats.

  25. vince says:

    pourquoi ne pas faire ca en plusieurs fois ? En trois soirées de suite genre, avec chaque soirée ses thèmes. Mais à 11 jours du premier tour c’est “just”

  26. Dreamless says:

    Pourquoi ne pas avoir des mini-débats de 3 minutes ? Ce serait court, les internautes seraient captés plus facilement (au bout de 5 minutes, l’internaute se fatigue en écoutant un thème identique).
    Un principe de speed-dating avec tout les candidats pendant 3 minutes…Seul les idées pourraient être débattus, avec une certaine interdiction d’attaque sur la personnalité. Le débat serait vraiment interessant car les thèmes principaux des candidats ressortiraient. Au bout des 3 minutes (on peut imaginer un temps de parole limité à 30 secondes par candidat par questions/réponses), il y a un “changement de tables”. France 2 dans son journal de 13h organise des mini débats. En 3 minutes, beaucoup de choses peuvent être dites.
    Cela ferait 65 débats de 3 minutes soit, 195 minutes, soit 3h15 de débats.
    Des débats de 3 minutes, c’est également plus simple à organiser et à mettre en ligne. Les internautes isolés (qui n’ont pas l’ADSL) ne seront pas exlus.

Comments are closed.