Des politiciens trop littéraires

Je viens de tomber sur une note que j’ai écrite durant la campagne présidentielle. J’avais oublié de la publier. Elle répond à mon dernier billet au sujet de la complexité.

Par fuckingkarma.com

« Que nos politiciens n’aient pas d’idée, je m’en moque. Que leurs programmes ne soient que des collections de mesures sans cohérence, ça m’énerve, mais ce n’est pas le plus grave. Qu’ils nous conduisent droit dans le mur en répétant sans cesse les erreurs du passé, ça m’exaspère. Pire que tout, je leur reproche de manquer de méthode. Au plutôt de n’en connaître qu’une, le management pyramidal, ce modèle imposé comme un dogme depuis le début de la révolution industrielle.

« Ségolène Royal a bien tenté autre chose, avec succès même. Grâce à une campagne décentralisée, en réseau, elle a balayé les mammouths du PS lors des primaires de novembre 2006. Et puis patatras. Elle a réinventé le programme de Jospin, appelant ce même Jospin à la rescousse. Ce faisant elle est revenue au bon vieux modèle pyramidal.

« De son côté, Nicolas Sarkozy est un chef de guerre. Le pyramidal il connaît, il s’y tient, il ne change pas de cap. On peut lui reconnaître cette rigueur. Mais est-ce bien sérieux de défendre un système qui s’essouffle partout dans le monde, qui est en grande partie responsable de la crise climatique car les structures pyramidales coûtent trop cher en énergie de toute sorte ? Est-ce sérieux quand internet, ce nouveau champ de développement économiques, culturel et social, lui, démontre chaque jour que les structures en réseaux distribués sont plus harmonieuses et efficaces ?

« Certes au passage, il faut renoncer au contrôle, il faut accepter la distribution des responsabilités. Et alors ? Qu’avons-nous à y perdre nous autres citoyens ? Rien sinon de devoir renoncer à notre innocence et finir par admettre que nous sommes responsable du monde dans lequel nous vivons.

« Quand j’entends un homme politique dire je veux, je suis inquiet. Quand je l’entends dire, je connais la solution, je prends peur. Pourquoi osons-nous voter pour des gens aussi irresponsables car, en vérité, personne ne connaît la solution. Au mieux, nous en détenons chacun une parcelle et c’est ensemble que nous devons chercher des solutions.

« Aujourd’hui, aucun politique ne tient vraiment ce discours. Un discours qui apprend de la science, des nouveaux modèles économiques autant que des règles les plus élémentaires mises en œuvre par la nature depuis la nuit des temps.

« Nos politiciens sont trop littéraires, trop peu scientifiques, et trop peu artistes. Nous-mêmes sommes trop effrayés à l’idée de regagner notre responsabilité. Nous voulons la liberté mais nous ne voulons surtout pas en user. »

Les quelques semaines passées depuis que j’ai écrit ce texte n’ont rien changé à mes idées. L’ouverture, si elle est réellement mise en œuvre, est une façon de distribuer les responsabilités. Elle n’est possible qu’accompagnée d’une totale transparence. Sarkozy s’est-il engager sur cette voie ?

Parfois je l’espère. Cet homme voulait le pouvoir, maintenant qu’il l’a, il ne lui reste plus qu’à briller comme le roi soleil. Alors pourquoi ne nous surprendrait-il pas ? Malheureusement, autour de lui, ses hommes entendent il me semble imposer leur autorité pyramidale.

À vrai dire, je ne sais pas trop à quoi les uns et les autres jouent en ce moment tant je me tiens loin de toutes les sources d’informations officielles. Je réagis juste aux rumeurs qui me parviennent. J’ai d’ailleurs l’impression qu’elles me suffisent. Durant la campagne présidentielle, à force de recevoir trop d’informations extérieures, des informations qui aujourd’hui n’ont plus le moindre intérêt, j’ai perdu beaucoup de temps.

18
Ne manquez aucun article
Soutenez mon travail en achetant mes livres.

18 comments

  1. lény says:

    Je me faisais la remarque ce matin qu’il me semble que petit à petit ces idées commencent à prendre corps chez des gens qui pourtant sont ou ont été des militants du système. En fait pour mesurer mon impresion j’en connais très bien deux, chefs d’entreprise défenseurs aveugles du système pyramidal, du progrès et de l’organisation de nos moyens de consommations … et bien, comme se ne sont pas de mauvais bougres, ils finissent par accepter certaines idées en tous cas leur possible validité. Comme je n’y suis pour pas grand chose, je pense, avec espoir, qu’il y a peut être un terreau possible dans l’air du temps, que même des militants commencent à infléchir leur pensée. ?????!

  2. Je le crois aussi… voilà pourquoi je ne veux pas accabler Sarkozy a priori. J’ai même l’espoir que, en le présentant sous son meilleur jour, nous amplifieront ce jour là.

  3. lény says:

    Mais le temps qu’il nous reste ??!
    Dans ton livre, Eratosthène, que j’ai fini de lire, tu décris une société propisce aux idées jusqu’ à la catastrophe, mais cette époque avait le temps de l’histoire et même si Eratosthène à été réabilité 1000 ans après, ce qui est dommage, les idées ont pu finir par passer, qu’en est’il de nous et de l’urgence écologie … ?

    D’ailleurs, concernant ton livre, tout au long j’étais gêné par le manque de tension dans l’écriture, j’aurais aimé que la facture soit comme celle de la fin (lorsque Eratosthène est vieux et aveugle) où là tu abordes une profondeur abstraite parfois. Puis en lisant les annexes (intelectuellement très honnete de ta part) je me suis rendu compte que le livre était articulé en trois parties; la narration romanesque, la profondeur et enfin l’éclairage. Je crois qu’il y a quelque chose à faire dans l’articulation de ces trois parties comme un fil narratif sous tendu … j’sais pas mais un truc qui densifie l’ensemble.

  4. Paul.de.Montreal says:

    il faut y aller par niveau de Priorité.

    D’abord choisir la bonne personne : intelligente, honnete et competente dans ce rôle de leader et ensuite il est preferable qu’elle utilise une méthode adaptée à l’époque, et au contexte du pays concerné.
    Les idées, un politique d’une démocratie representative doit surtout les chercher parmi ses concitoyens. J’ai été frappé d’un député canadien qui avant de s’exprimer disait vouloir connaitre l’opinion de ses electeurs/administrés. Ca fait un peu opportuniste mais c’est aussi respectueux de l’opinion publique de son secteur.

    Dans 5 ans, je me pencherai a nouveau sur la politique française et son bilan politique, économique et sociale. D’ici là, essayer de l’oublier comme moi. Je sais … c’est plus difficile quand on est ‘au pays’.

  5. @Lény je te réponds dans la page Ératosthène.

    @Paul Il y a longtemps que je m’intéresse plus à tout ça… même si les infos m’arrivent tout de même.

  6. Hugues2 says:

    Pour nous surprendre c’est sur, il nous surprend !

    http://www.liberation.fr/actualite/politiques/269245.FR.php

    Un accord sur le nucléaire avec Kadhafi, pas mal la tactique. On comprend mieux pour les infirmières Bulgares… On ne va pas se plaindre, du moment que le fric rentre dans les caisses…

    Allez donc dire ça aux familles des victimes des vols sponsorisés sans retour par notre cher colonel.
    Oui c’est sur, tout ça c’est de l’histoire ancienne… Entre temps les familles des victimes ont étés dédommagé… !

    Ils sont fous ces politicars. C’est à ne plus rien y comprendre. Oui vous allez encore me dire : du moment qu’ ils y comprennent quelque chose… Parfois je me le demande ! Hier c’était l’axe du mal et aujourd’hui on fait ami ami…

    Vous allez me dire, si c’est pas nous qui leur vendons ce genre de petits joujoux c’est les USA qui vont s’en charger… Merde, je n’ai pas dit une bourde là…?%*£*§!?

    “Parfois je l’espère. Cet homme voulait le pouvoir, maintenant qu’il l’a, il ne lui reste plus qu’à briller comme le roi soleil. Alors pourquoi ne nous surprendrait-il pas ? Malheureusement, autour de lui, ses hommes entendent il me semble imposer leur autorité pyramidale.”

    Et là, franchement on ne peut pas dire que ça vient de son entourage…?%*£*§!?

    Amitiés A+ 😉

  7. J’ai jamais dit que Sarkozy était parfait, encore moins un saint, je ne le pense pas une seconde… Je n’ai fait que poser des questions sur la méthode.

  8. Swimmer21 says:

    C’est drôle mais j’ai l’impression que le regard n’est pas focalisé au bon endroit dans le post de Thierry. Je me pose la question des innovations politiques. Je suis allé par curiosité voir qui composait le cabinet de Martin Hirsch. Je suis agréablement étonné de voir des innovateurs. Mais, chutt, il ne faut pas trop le dire, pour qu’ils puissent oeuvrer en paix. C’est le paradoxe.

  9. Hugues2 says:

    C’est toujours facile de critiquer derrière son écran (J’en suis conscient, et ici je parles pour moi et pour ce que j’ai écris plus haut !)
    Je ne suis tout de même pas débile à ce point, s’il fait de bonnes choses, je serais le premier à le reconnaitre…

    Les questions que je me pose : Le veut il réellement ? Ne doit il pas rendre des comptes maintenant qu’il est en haut ? Et si oui à qui et pourquoi ? Dans quels buts ? Ne serait-ce pas encore pour assoir une certaine élite financière… ? La tactique du réacteur avec notre colonel au grand coeur me laisse pantois, c’est tout !!!

    Il est si bon d’espérer au miracle. Les français ont apparemment besoin de se rassurer.

    Sarkozy est donc arrivé (Avec l’aide de ses amis de TF1 et tout y cointi…) au bon moment et au bon endroit. Allélouilla… A présent nous sommes sauvés !!!

    Amitiés 😉

    http://www.lesinsoumis.org/blog/index.php/2007/07/27/122-zeitgeist-le-film

  10. Où vois-tu ici quelqu’un qui dit que Sarkozy est le messie ?

    Tout ce que je sais, c’est qu’autour de lui il y a des mecs intelligents, que donc si on dit des trucs intelligents, ils les entendront peut-être et ça remontera…

    J’étais pour l’union nationale, je le reste… Maintenant je me fais aucune illusion, vous connaissez tous ma position : les gouvernements sont impuissant tant qu’ils ne renoncent pas au pouvoir.

  11. Hugues2 says:

    Tu sais Thierry,

    Je suis comme toi, j’espère, j’espère et j’espère encore qu’il va se passer quelque chose, je ne sais pas moi… Un miracle pour qu’enfin ils entendent, ils voient et qu’ils disent des paroles nous unissant toutes et tous.

    Mais pour ça, comme tu l’as toi aussi compris, il faut qu'”ils” (Les hommes de pouvoirs) renoncent au pouvoir. C’est un pléonasme au même titre que :”Je monte en haut ou je descends en bas”. Si tu enlèves les mots de pouvoir, au même titre que je montes ou je descends… Il ne reste plus que :”Les hommes”.

    Avec des hommes ou avec des femmes nous pouvons parler. Mais dès qu’il y a le mot “pouvoir” derrière qui entre en scène, c’est terminé !
    Hier soir je suis tombé par hasard sur un doc sur le général Rommel en Afrique durant la seconde guerre mondiale. Il n’y avait rien d’autre que la guerre qui l’intéressait… Il n’en avait rien à faire de ses hommes, du moment qu’ils combattaient bien… Il n’y avait que lui ! Le souci avec les hommes de pouvoir c’est qu’il n’y a que leurs intérêts qui comptent. Ils sont même prêts à tous les subterfuges pour arriver à leurs fins. Bien même s’ils sont obligés de se contorsionner dans tous les sens et dans toutes les directions pour réussir leur coup… ! Ils sont capables de prendre à la suite tous les visages possibles et inimaginable à l’avance… Et on se fait toujours avoir car ce sont d’excellent acteurs aptes à te faire même avaler des couleuvres grâce a leur instinct de persuasion. Ainsi comment leur faire confiance ? Ce n’est pas possible ! Du moins pour un être conscient (Qui a un peu travaillé sur lui !) Pour les autres, il faut dire que ce n’est pas trop dans leurs intérêts à ce que les êtres soient un peu éveillés… (Normal on peut les manipuler facilement !)
    Ainsi va le monde jusqu’à ce que… Peut être… Avec un tout petit peu de chance… Mais seulement un tout petit peu…

    http://www.dailymotion.com/Hugues2/video/x2nyq4_little-bouddha-la-compassion_politics

    … Enfin ils parviennent à l’éveil […]

    Amitiés 😉

  12. Ax says:

    “je ne veux pas accabler Sarkozy a priori. J’ai même l’espoir que, en le présentant sous son meilleur jour, nous amplifierons ce jour là.”

    “J’étais pour l’union nationale, je le reste…”

    Rien à ajouter 🙂

    C’est exactement ma position depuis le 22 avril, depuis que Sarko a tourné le dos au discours ultra-droitier (ayant tué Le Pen au premier tour) pour s’engager dans l’ouverture et la réconciliation des Français.

    Je suis toujours étonné de voir qu’aujourd’hui, à l’exception de Thierry, c’est souvent du côté de ceux qui défendaient l’union nationale, qu’on trouve les pires opposants à Sarkozy, passant leur temps à dénigrer ses gestes mêmes d’ouverture, sous prétexte que ce n’est pas exactement leur conception de l’ouverture, chipotant sur tout et n’étant satisfait de rien.

    Ils ont du mal à admettre que l’ouverture puisse se faire avec un autre que Bayrou, et on sent qu’ils n’attendent qu’une seule chose : que Sarkozy se plante et fasse des conneries.

    Cela ne signifie pas que tout ce qu’il fait est bien, naturellement. Dans le domaine de la politique étrangère, il y a des invariants cyniques, quel que soit le chef d’Etat. Mitterrand n’était pas un ange, le génocide rwandais avec des armes françaises, c’est un peu plus grave qu’un accord avec la Libye. Kouchner a d’ailleurs rappelé qu’il a fait des opérations bien plus illégales avec Danielle Mitterrand qu’avec Cécilia Sarkozy.

  13. Et c’est Ax Lerma “le traitre” qui ose avoir ce genre de propos ! Celui qui a fait une campagne sans précédent envers mon humble personne ( aucun intérêt ), mais surtout envers Musil et Kraus ( qui ne peuvent plus se défendre ) en les accouplant à une repris de justice !!
    Sans plaisanter:
    Tout ton commentaire reprend pratiquement tout ce qui s’écrit dans nos médias indépendants et honnêtes.

  14. Ax says:

    Henri, tu devrais préparer une pétition de soutien à TF1, le titre a perdu 14% hier. Chute de l’audience du fait de la fragmentation avec la TNT.
    J’ai de mon côté fait ce que j’ai pu, avec ma campagne de promotion de la 7e compagnie, qui repassait sur TF1, dans le sujet sur l’art.
    Avec ses répliques cultes qui enfoncent Shakespeare : “Si je connaissais le con, qu’a fait sauter le pont…”

    Sinon, un écho intéressant des vertus de la décentralisation de la prise de décision :

    Dans Naissance et déclin des grandes puissances, page 398, Paul Kennedy se demande comment les Allemands ont pu résister aussi longtemps :

    “Etant donné sa supériorité croissante en hommes, en chars, en artillerie et en avions, l’Armée Rouge peut réellement, dès la seconde année du conflit, se permettre des pertes de l’ordre de cinq à six contre un (si lourd que soit ce tribut pour ses troupes) tout en poursuivant l’offensive contre des Allemands en perte de vitesse.

    Au début de 1945, rien que sur les fronts de Biélorussie et d’Ukraine, “la supériorité soviétique était à la fois numérique et psychologique, avec cinq fois plus d’hommes, cinq fois plus de blindés, sept fois plus d’artillerie, et dix-sept fois plus d’avions”.

    Quelques mois plus tôt, les forces anglo-américaines en France avaient “une supériorité effective de 20 contre 1 pour les chars et de 25 contre 1 pour l’aviation”.

    Il faut donc se demander comment les Allemands ont pu résister pendant aussi longtemps ; même à la fin de 1944, ils occupent encore des territoires bien plus vastes que ne l’était le Reich proprement dit au début de la guerre.

    La réponse apportée par les historiens à ce problème est quasi unanime :

    la doctrine opérationnelle allemande, qui mettait l’accent sur la flexibilité et la décentralisation de la prise de décision au niveau du champ de bataille était bien supérieure à la tactique prudente et traditionnelle des Anglais, aux assauts frontaux sanglants des Soviétiques et aux attaques enthousiastes, mais peu orthodoxes des Américains ; en matière d’”opérations interarmes” , les allemands avaient une expérience supérieure à celle de tous les autres ; enfin, la valeur intrinsèque et la formation des officiers d’état-major et des sous-officiers étaient extrêmement élevées, même dans la dernière année de la guerre. “

  15. Ax says:

    Oui. C’est un site indépendant, ni officiel ni de fan. Pour engager le dialogue entre opposants et sympathisants.
    Je manque de temps pour le développer c’est dommage car il est très bien placé dans Google. (3e sur la requête Nicolas Sarkozy, et 4e sur la requête Sarkozy, sur 28 millions de résultats).
    Google a collé un descriptif datant d’un article du Nouvel Obs d’il y a deux ans, qui ne correspond plus à l’équipe actuelle (“Groupe “libéral et atlantiste”, soutenant la candidature de Nicolas Sarkozy, avec un forum et des liens.”)
    Je n’arrive pas à virer ce descriptif.

  16. Hugues2 says:

    Les images parlent toujours d’elles mêmes, et pour preuve :

    http://leweb2zero.tv/video/lilalilou_3946b229a5c66e3

    Amitiés 😉

Comments are closed.