Voici une série 2, 4, 6… construite suivant une règle tenue secrète. Le but du jeu est de la retrouver. Essayez de proposer d’autres séquences construites suivant la même règle (mais ne parlez pas de la règle). Je vous dirai si les séquences respectent la règle ou non. Après quelques échanges de ce type, vous formulerez la règle initiale. La moralité de l’histoire à la fin bien sûr.

40
Ne manquez aucun article
Soutenez mon travail en achetant mes livres.

40 comments

  1. François says:

    J’espère que ces suites seront fausses sinon ce jeu est bidon :

    20, 40, 60, 80, 100

    20, 22, 24, 26, 28

  2. 2, 3, 4…
    2, 20 , 200…

  3. Elles sont toutes bonnes… pour le moment.

  4. humm, je me lance, en espérant faire avancer le Schmilibilick :
    4 8 15 16 23 42….

  5. Enfant Terrible says:

    Lorsqu’il y a une règle et qu’elle est tenue secrète, la chance trouve toujours le moyen de s’immicer entre les joueurs; Une vrai pomme de Discorde.
    Dans ces cas là, je préfère toujours être le seul à ne pas jouer qu’être le seul à jouer.
    Ceci dit, je me demande si cela n’a pas quelque chose à voir avec Eratosthène … 🙂

  6. Enfant Terrible says:

    bon, si les autres joueurs sont d’accord avec moi pour partir d’un monde où tous peuvent connaitre les règles pour trouver celle qui est tenue secrète dans l’autre monde, à savoir si nous nous mettions d’accord pour établir une stratégie de réponses, je marche. 😉

  7. Comme toutes les réponses sont bonnes pour le moment, je cherche celle qui ne marche pas…

    Quelle genre de stratégie de réponse ? Chacun donne sa règle supposée ? Ce serait passé outre les limitations imposées pour l’exercice !

  8. Enfant Terrible says:

    Il est bien entendu que ce que je nomme “réponses”, tout comme dans le domaine de la recherche, n’en sont pas.

  9. Enfant Terrible says:

    @James McJeey: Quelles limitations ?…. 🙂

  10. Avec 2, 0, -2, -4… Henri a trouvé une série qui ne marche pas. J’en dis pas plus…

    Et ça n’a pas de lien avec Ératosthène…

  11. Enfant Terrible says:

    @James McJeey: Si c’est une suite, a-t-elle forcément une raison?…et numérique de surcroit?
    Au moment où Thierry a dit qu’elles étaient toutes bonnes, il n’y avait que des suites de nombres croissants.

  12. Enfant Terrible says:

    Aouch! Thierry l’a dit avant moi 🙂

  13. @Enfant terrible : J’attendais la réponse de sieur Crouzet pour inverser l’ordre de ma proposition… Ce qui donnerai comme suite 42 23 16 15 8 4… Celle-ci est-elle toujours conforme à la règle crouzettienne (crouzetoise ?)

    @Enfant terrible: limitation : dixit le post de Thierry : “mais ne parlez pas de la règle”… Y’a un rapport avec Fight Club ??

    Pour sûr, une suite pourrait bien être a, d, f, h…. ?

  14. 42 23 16 15 8 4… ne marche pas.

  15. Enfant Terrible says:

    @James McJeey: en effet, nous ne sommes pas obligés de parler de “LA” règle puisque tôt ou tard si on agit de concert, elle va parler d’elle-même.
    Rien à voir avec Fight Club.

  16. pankkake says:

    4 3 2 1 ?
    1 3 2 4 ?
    -1 0 1 2 ?

  17. Enfant Terrible says:

    Tant que je ne sais pas de quelle règle il s’agit, je peux librement dire que des caractéristiques communes entre les propositions acceptées sont:
    suite de nombres croissants, entiers naturels, multiples de 2 et de 1, pairs, et de raison r(+) 2 sans craindre de parler de ce que je ne connais pas.

  18. Enfant Terrible says:

    qui a oublié les virgules?

  19. Cela doit être une double règle à la con du style Kripke ?

  20. Enfant Terrible says:

    Lol, Henri. C’était Ludovic avant la première intervention de Thierry.

  21. Enfant Terrible says:

    Thierry refusera-t-il toutes les séries qui ne seront pas tapées à l’aide d’un clavier?
    Ou bien ne se calculant pas à l’aide de son IP ?

  22. Enfant Terrible says:

    Sur quel site peut-on télécharger la série télé “2,4,6…” ?

  23. 2, 10 000 000, 10 000 001,….

  24. Enfant Terrible says:

    Ok pour la latitude, mais quelle est la longitude ?
    7446 secondes ?

  25. 4 3 2 1 pas bon
    1 3 2 4 pas bon
    -1 0 1 2 bon
    2, 10 000 000, 10 000 001 bon

    Alors vous avez une idée de la règle ? 🙂

  26. pardon.
    x “inférieur à” y ” inférieur à” z, etc…

  27. bon c’est ça, les nombres simplement croissants… la morale demain.. ou vous pouvez aussi inventer.

  28. Garbun says:

    C’est comme l’histoire du professeur qui montre à ses élèves une pièce de métal placée au dessus d’un radiateur, qui leur fait toucher et qui leur demande pourquoi la pièce est plus chaude sur le dessus que le dessous. Certains proposent des explications plus ou moins tordues, sans succès, et finalement le prof leur explique qu’il avait tout simplement préchauffé cette face de la pièce.

    Personne n’a pensé à l’explication la plus simple, la faute aux préjugés. En supposant inconsciemment l’honnêteté du prof, ils se sont fermé les portes de l’explication la plus évidente.

    Pour l’exemple de Thierry : avant même d’avoir vu la suite de nombre, on suppose que la règle aura un certain degré de complexité, du coup on ne remarque même plus sa caractéristique la plus simple.

    Au pif, une morale : parce qu’ils n’ont jamais vécu ailleurs que dans une société étatisée, quand on demande aux gens quelle est la société idéale pour eux, la plupart proposent une société elle même étatisée; la possibilité d’une société libre ne leur vient en fait même pas à l’esprit.

    S’ils prenaient du recul, probablement qu’ils s’imagineraient autre chose qu’un monde où quelques individus contrôlent tous les autres.

  29. Benoît says:

    Garbun, ton explication est vraiment très logique, et je vais dans ton sens. Sauf sur la morale de fin.
    Comme tu l’as parfaitement bien illustré, les choses ne sont pas toujours celles que l’on croit. Nos habitudes nous aident la plupart du temps à gagner du temps dans nos tâches quotidiennes, mais elles peuvent parfois nous induire en erreur, nous aveugler. C’est pourquoi il faut ne faut pas toujours s’y fier, ou du moins être prudent (prudence à acquérir pour qu’elle devienne une habitude…).
    Seulement tu viens de tomber dans le piège ! Le fin mot de cette histoire n’aura pas pour thème la politique, qui est un sujet récurrent ici. Non, la leçon à tirer de tout ça, c’est qu’il faut toujours savoir rester original.

  30. Vous étiez en forme cette nuit. Sur la moralité de la moralité, oui, il faut rester en éveil, ne surtout pas s’enfermer dans des habitudes et des modèles de pensée. Mais je n’avais pas prévu de parler de ça.

    En fait, j’ai découvert ce jeu dans Black Swan le superbe livre de Nassim Nicholas Taleb. Je me rends compte maintenant qu’il me faut un post pour discuter de tout cela. Je vais vous faire attendre.

    En gros, c’est une histoire qui a rapport avec Karl Popper. Il faut imaginer des règles, puis chercher à les falsifier plutôt que se contenter de la première règle qui semble confirmer l’observation (la série de 2 en 2 dans le jeu). Très peu de gens ont ce réflexe mais vous avez collectivement parfaitement réussi, ce qui est plutôt encourageant.

  31. Garbun says:

    Benoît, mon “au pif” était sur le ton de l’humour (même si je pense ce que j’ai dit ensuite). J’ai dit “une” morale, on pourrait en trouver 1000 autres, mais vu que j’aime bien taper sur le concept de l’Etat… 😉

  32. Enfant Terrible says:

    Moralité: Le cerveau humain est complexe par nature. Il est fait pour envisager et découvrir un milliard de choses de plus que ce que ses sens lui renvoient. Chaque jour nous trions et nous rejetons, pour la défense d’objectifs ridicules, lors d’une première inhibition, des centaines de possibilités qui passent à notre portée.

    Lorsque ces possibilités sont mises en réseau sans le filtre de cette première inhibition, ce réseau parviendra inmanquablement à resserrer sa focale sur l’élément qui l’intéresse en fonction du problème et des contraintes qui lui sont présentées.
    Cette technique, appelée Brainstorm, s’est affaiblie au cours du temps pour devenir du Braintrust bien centralisé qui perd de son efficacité initiale.

    Alfred Korsybsky, qui travaillait sur la déperdition de l’expérience des populations, pensait qu’un lien était envisageable à travers le temps qui pouvait permettre aux sociétés, organisées pour éviter ce premier filtre, de ne pas tomber dans les mésinterprètations qui effacent l’expérience passée, afin de rétablir les ponts (il s’etonnait toujours que l’extraordianire entente qui permet de réaliser ces défis architecturaux, puisse ne pas survivre lorsqu’on parle de société) avec des découvertes conservées et utilisées avec une efficacité inégalée.
    Il appelait cette mise en commun des expériences le “lien temporel” (Timebinding).

  33. Enfant Terrible says:

    A la place de “moralité”, j’aurais pu écrire “non-axiome” qui est bien meilleur et moins fondamentalement axiologique. 😉

  34. Enfant Terrible says:

    En fait, je pense que je vais insérer ce dernier com dans le wiki, ca explique encore mieux ce que je voulais mettre en place.

  35. Enfant Terrible says:

    C’est fait, au passage, j’ai quelque peu modifié le wiki…en attendant.

  36. Benoît says:

    Garbun > Oui oui, je m’en rends bien compte, mais bon, j’avais envie d’argumenter, ( 😀 ) même si je savais pertinemment que tu disais ça avec une certaine distance. Pas de soucis.

  37. fvz says:

    D’où l’intérêt éducatif du jeu d’Eleusis dont, pour parler court, la règle est de… trouver la règle. Merci pour le moment de récréation !
    cf http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89leusis_%28jeu%29

Comments are closed.