Il y a quelques mois je reçois un rappel pour un PV. Pas très original. Je découvre alors qu’on m’accuse d’avoir stationné de façon illégale avec une voiture qui n’est pas la mienne. J’appelle les services administratifs qui me demandent d’envoyer un recommandé pour prouver ma bonne foi. Je refuse car j’estime que ce n’est pas à moi à perdre du temps afin de corriger l’erreur d’un fonctionnaire. Un huissier finit par se mettre à mes trousses, il ne répond pas à mes mails, me relance, menace de faire fermer mes comptes bancaires ! Tout ça pour 20 euros au départ, 85 maintenant. Le système est totalement fou. Heureusement, mon histoire n’est pas grave. Mais il est facile d’extrapoler à des cas plus dramatiques. Si la première fonctionnaire que j’ai eu au téléphone avait accepté de m’écouter nous aurions tous gagné du temps et de l’argent (car ces conneries administratives doivent nous coûter annuellement une petite fortune).

7

7 comments

  1. Moi aussi, j’ai eu presque le même souci il y a deux trois ans. J’ai reçu une amande de rappel, pour un pv que je n’ai jamais eut, à un endroit ou je ne me suis jamais garé à la dâte indiquée (Période des fêtes de Noël !) . Par contre le numéro d’immatriculation était bien le mien !

    J’ai payé, sans rechigner !!! Je sais, je suis con, mais il faut dire que j’étais au courant de certains faits du style de ton billet d’aujourd’hui.
    Ainsi est le système, continuez à dormir braves gens, tout va bien…

    Amitiés 😉

  2. Paul.de.Montreal says:

    Quand il s’agit d’une petite somme, mieux vaut payer tout de suite que perdre son temps et son energie face au “pot de fer”. De toute facon si tu contestes, tu payes indirectement avec le travail supplementaire que ca occassione aux fonctionnaires qui sont payés … avec tes impots. Dans ces cas, je vois ca comme un impot supplementaire comme le 150 $ que j’ai payé recemment pour un Stop que j’ai passé au ralenti (15km/h) dans un quartier rempli de Stop tout les 100 m.

    Sinon il faut regarder le bilan car les erreurs sont inévitables.

  3. Paul.de.Montreal says:

    Au fait au téléphone, avais tu demandé le nom de ton interlocutrice (fonctionnaire) ?

    Dans ce genre de cas, j’essaye de conserver un ton cordial avec un esprit collaboratif même si en face ce n’est pas le cas au départ. Donner l’exemple, c’est essentiel.
    Quand je dis j’essaye ce n’est pas juste une façon de parler. Je n’y arrive pas tjs. 😉
    “Mme X, je vous appelle pour vous aider à corriger une petite erreur.”
    Apres si les procedures administratives empechent réellement l’employé(e) de corrriger l’erreur j’évite d’insister et je passe à autre chose de plus interessant et valorisant.

  4. Sans doute pas 😉

    Je suis un malotru… et je viens de finir par payer !!!

  5. swimmer21 says:

    Ben je vois plusieurs solutions à ce genre de situation.
    1) Ne pas avoir de voiture. Je sais, cela n’est pas toujours possible.
    2) Anticiper le fonctionnement du système comme le propose Paul : demander toutes les indications nécessaires pour savoir ce qu’il faut faire dans ce genre de cas. Connaître les possibilités d’actions de son interlocuteurs, sans insiter. Juste pour situer là où il se trouve dans le système.
    3) Suivre à la lettre la procédure pour sortir de la situation. Cela est généralement long et compliqué. Comme le système lui même…

  6. Jean Amadou says:

    Les affaires de fausse factures me laissent pantois, moi qui ai déjà assez de mal pour payer les vraies.
    —–> http://www.motoservices.com/actualite-moto/spip.php?breve68

  7. Jean Amadou says:

    —-> http://www.educaloi.qc.ca/loi/automobilistes/269/imprimer/
    En matière d’ornement, le superflu est toujours indispensable.

Comments are closed.