Je voudrais répondre aux réactions suscitées par mon billet de hier, notamment à celle de José.

Quand je demande « qui réussit dans la blogosphère » c’est en regard du vedettariat. Sans locomotive, il ne se crée pas de vocations. Il faut des livres merdiques qui se vendent beaucoup pour qu’à côté des auteurs travaillent à des chefs-d’œuvre qui seront souvent peu lus.

Je crois que si certains blogueurs ne réussissent pas à crever l’écran, il n’y aura pas de nouvelles vocations. Les gens iront ailleurs, attirés vers d’autres lumières. Bloguer demande de l’énergie, il faut alimenter cette énergie par un espoir.

José a proposé une définition de l’art du blog :

Mais tenir un blog, je crois que ce n’est pas cela. C’est même l’inverse de cela. C’est d’abord une démarche d’expression personnelle, responsable et « hors circuit » : hors-circuit des mondes de l’édition, de l’économie ou de l’argent, de celui des médias de masse et des réseaux de mondanités qui leur sont consubstantiels. Tenir un blog, c’est privilégier une liberté de parole et une liberté tout court que pas grand-chose, à part soi-même, ne limite.

PaccoC’est une définition, ce n’est pas la mienne. Du moment que tu publies sur internet, tu n’es pas hors circuit à moins d’activer la balise noindex pour que les moteurs t’évitent. C’est un nouveau circuit. Comme celui de l’édition, il a déjà outre-Atlantique ses vedettes. Que des gens réussissent dans ce circuit n’empêche pas les autres d’exister et de revendiquer leur liberté.

Je consacre plusieurs heures chaque jour à ce blog. L’exercice demande du temps. Dans notre société, le temps est de l’argent. J’ai de la chance d’en gagner par ailleurs mais je suppose que d’autres auteurs ont moins de chance et moins l’occasion d’exprimer leur talent. L’argent entrera que nous le voulions ou non dans les blogs. Il y est déjà entré d’ailleurs.

Pour moi, mon blog a un enjeu, au moins littéraire, éventuellement politique. Il s’inscrit dans la suite de mes carnets de route, il fait partie d’un travail entrepris il y a longtemps. C’est pour cette raison d’ailleurs que j’ai édité une version papier.

Mon blog n’est pas un passe-temps. J’espère qu’il peut avoir de l’influence… ne serait-ce qu’en faisant passer quelques idées à quelques lecteurs qui eux-mêmes à leur tour les propageront.

Notes

  1. Le blog n’est qu’une forme possible d’expression personnelle. Même si le blog mourait, l’expression personnelle existerait encore. Blog n’égale pas expression personnelle. Ce n’est pas qu’une thérapie.
  2. Pour que certains blogs apparaissent a posteriori comme intéressants, il faut que plus tard cette forme reste d’actualité. Si on repêche des livres oubliés a posteriori, c’est parce que le monde des livres est toujours vivant.
  3. Je me préoccupe de l’avenir d’une forme que je pratique aujourd’hui. Je crois que c’est naturel. Je n’ai jamais dit que cette forme était morte (sinon dans le titre et pour me contredire) mais que ce n’était qu’une forme possible et qu’il fallait l’irriguer pour qu’elle ne meure pas.
  4. J’ai vu le jeu de rôle mourir (il était aussi de l’expression personnelle), je ne veux pas que l’art du blog meure de la même manière.
  5. Je n’éprouve aucune rancœur, en tout cas je ne crois pas. Bien sûr je voudrais être plus écouté, plus lu, plus influent… pour que les choses changent plus vite mais j’apprends la patience. Ce n’est pas facile mais je n’ai pas d’autres choix.
  6. Je suis persuadé qu’il faut des vedettes dans la blogosphère, des vedettes hors du microcosme sinon le monde ne sera pas influencé par ce qui s’y passe.
  7. Endosser le titre de vedette ne me gêne pas. J’ai pris mon bâton de pèlerin en écrivant Le peuple des connecteurs et j’essaierai de ne pas l’abandonner.
  8. Mais je ne suis pas le mieux placé pour être une vedette au sens où je l’entends car ma forme n’est sans doute pas assez grand public.
  9. Qu’un blog BD attire des millions de lecteurs, c’est bon pour tous les blogs. Ça ouvre des possibilités. Il y a des potentialités comme quand on se promène dans une grande ville et risque à tout moment de tomber sur un lieu inattendu.
  10. Si demain tous les blogueurs deviennent anonymes avec une poignée de lecteurs, je ne donne pas cher des blogs.
  11. Nous avons aujourd’hui des lecteurs parce que ces lecteurs ont compris que sur les blogs il se passait quelque chose (de politique, de ludique, d’esthétique…). De ce fait, si des choses se passent, il n’y a aucune raison pour que de temps en temps une de ces choses n’attire pas les foules. C’est imprévisible, il n’y a pas de martingale, mais il faut que de temps à autres de tels phénomènes se produisent. À côté, il y a de place pour tout le reste.

27

27 comments

  1. Paul.de.Montreal says:

    > Je consacre plusieurs heures chaque jour à ce blog. L’exercice demande du temps. Dans notre société, le temps est de l’argent. J’ai de la chance d’en gagner par ailleurs mais je suppose que d’autres auteurs ont moins de chance et moins l’occasion d’exprimer leur talent. L’argent entrera que nous le voulions ou non dans les blogs. Il y est déjà entré d’ailleurs.

    Nous y voilà. Ca fait plusieurs fois que tu y reviens. En Amerique du Nord, tu te donnerai pas autant de mal pour exprimer cela que tu as besoin de gagner de l’argent.
    Reste que si tu traites des amateurs de bridge par ex. il faut pas que si ton livre ne se vend pas tu dises ensuite que le jeu (bridge) est mort faute d’argent. Les gens n’y jouent pas tjs pour l’argent. Il faut comme dirait Henri t’extraire savoir s’extraire de ses particularités pour mieux rester objectif sur les sujets dont on parle. Ce n’est pas tjs évident même en se “dopant”. 😉

    > Si demain tous les blogueurs deviennent anonymes avec une poignée de lecteurs, je ne donne pas cher des blogs.

    Dans une optique financiere ou de reussite sociale classique ca se comprend mais ce n’est pas tjs la motivation premiere. Je caricature ton propos comme tu caricatures parfois les phénomenes liés à l’internet.

    Sinon si le temps alloué au blog est trop important par rapport au revenu direct, je penserai à un forum ou chaque membre l’alimente. Tu fais un travail important chaque jour avec tes billets et je suis impréssionné par la qualité constante que tu arrives à maintenir même si (et c’est normal) parfois il y a des baisses de régime.

  2. Non, Paul, je me fous de gagner de l’argent avec mes livres ou mon blog du moment que j’en gagne ailleurs. J’ai la chance de vivre comme un auteur depuis plus de 10 ans maintenant, je ne parle pas pour moi.

    Lény le dit souvent : être artiste et aller à l’usine ça va un temps. Faut pas rêver. J’ai beaucoup d’amis talentueux qui ont renoncé.

    Il y a des amateurs de bridge parce qu’il y a des champions. Je n’en démords pas.

    La fin de ton message montre que tu ne comprends pas du tout ce que je cherche à faire. Mon blog est une sorte de livre accompagné de discussions. Un forum ce n’est que de la discussion. Moi ce qui m’intéresse c’est d’écrire des livres et de discuter.

    Il n’est même pas envisageable pour moi de me contenter d’un forum.

    Comme José, je suis un dilletante, nous avons de la chance mais nous ne représentons pas les blogueurs.

  3. Paul.de.Montreal says:

    Il y a des des champions de bridge parce qu’il y a eu avant des amateurs qui ont commencé à y jouer souvent pour le “fun” et pas pour l’argent.

    Je dis souvent car ca peut arriver comme avec les soeurs Polgar aux Exchecs, qu’un père entraine ses filles pour qu’elles deviennent des championnes. Sauf que la contrainte paternelle ne dure qu’un temps.

    > Mon blog est une sorte de livre accompagné de discussions

    Oui j’avais bien compris Thierry. Et nous participons indirectement à l’élaboration du suivant (papier).

    Ok Thierry tu parles pour les autres artistes et auteurs.
    Tout dépend de leur cible si c’est le grand public ou pas.
    Pour la masse, j’imagine qu’une emission litteraire à la TV est encore plus rentable vu le temps alloué et l’impact médiatique.

  4. Mon dieu qu’est-ce que c’est dur d’essayer de faire avancer notre système… Mais alors là, quant on parle d’argent… C’est comme la sexualité, serait-ce encore un tabou ?
    Vous avez raison, tout va bien !!! Fais dodo gentil petit frère, fais dodo tu auras des gâteaux… Vous y croyez encore à toutes ces conneries… Non sans déconné !

    Dormir et on a des gâteaux, merde, réveillez-vous un peu, vous n’êtes plus des enfants que je sache…
    Vous reprochez à Thierry de parler de l’argent ou de chercher un moyen pour que le blog puisse se propager et être viable pour tous le monde, mais de nos jours mesdames et messieurs à part certains privilégiés (Dont en quelque part, je fais partie…) Personne n’a de temps à perdre à philosopher sans que les sous ne rentrent…
    Ca ne veut pas dire, que ceux qui n’ont pas le temps n’aimeraient pas faire comme nous, seulement, eux ils ont encore les pieds sur terre. Peut être trop encore…

    C’est incroyable ce manque de compréhension ou de compassion pour ses semblables… Vous ne voulez pas vous qu’il y est des guerres ou de la violence etc.
    Mon dieu, mais qu’est-ce que vous pouvez être naïf et même parfois… Idiots !!!

    Vous le faites exprès ou quoi… ? Non là franchement je ne vous comprends plus ? Vous n’avez rien d’autre à faire que de venir ici vous masturber la tête comme des gorés sans cervelles et à alimenter des fils sans fin de conversation inutile (Au passage, je n’ai rien contre les gorés !)

    Je pense que les personnes concernées se reconnaitrons entrent-elles…

    Bien sur qu’un blog sert à faire bouger le système. Le simple fait d’essayer est un art noble du combat moderne (Non violent !)

    Pour les autres, vous avez raison continuer à dormir, tout va bien, tout va bien, tout va bien… Et hop au dodo !!!

    Amitiés et sans rancunes 🙂

  5. Iza says:

    – Dans ce que tu écris que sujet des blogs, je reconnais des choses familières car, moi par exemple, je n’écris presque plus sur mon blog. J’ai commencé il y a trois ans, dans un créneau assez porteur, j’aurais pu, en alimentant régulièrement, capter une audience de quelques poignées. J’ai vu autour de moi bien quelques copines décoller pas mal. Je conserve mon blog car c’est mon espace à moi, mon petit lieu dans le nouveau monde, qui me permet quelquesfois de tenir quelques propos ailleurs qu’ici, où je passe le plus clair de mon temps connecté, qui ne peut plus être trop long vu, qu’effectivement, j’ai une vie à gagner et quelques enfants à elever.

    – Sur ce qui se passe ici. C’est un espace que tu as su créer, et que tu sais alimenter, qui créé du dialogue. Pourquoi ici et pas sur le forum du réseau libre ? pourquoi ici et pas ailleurs, sur Page 2007, chez Charlie, chez Casa ? mystère. Ou plutôt non, c’est ton investissement qui fait la différence, et tes propos bien entendu. Nous t’accompagnons et réagissons. Tous les jours notre reflexion avance. Comme Henri, je resterais si tu arrêtais, mais la magie n’opèrerais plus je pense. Ce que tu as créé avec cette petite communauté, la qualité des commentaires etc… c’est déjà une (petite certes, mais réelle) illustration de ce dont tu parles dans tes bouquins, c’est du concret. ça me change, j’ai formé des dizaines de stagiaires cette année, j’ai transmis à tous ou presque des choses développées ici même… et voguent les graines que tu as semées… Si Jepatouvu lit vraiment tous tes billets et tous les commentaires, je vois mal comment il a pu rater ça… mais bon, je ne suis qu’une “courtisane”…

    – en ce qui concerne le “vedettariat”. La blogosphère a besoin de lecteurs, et de beaucoup, pour que les petites et précieuses choses qui s’y passent se multiplient plus vite, et mieux pour changer le monde ;-), ça je suis d’accord. Cette audience doit elle nous être amenée par des “vedettes”… beuh… je ne crois pas. Soyons plus confiants que ça, c’est certes un moyen, mais il n’y a pas que ça… il nous faut du temps, c’est tout; En cela je rejoins José. Je n’aime pas non plus l’idée de “mode”. Effectivement les bestiaux se précipitent là où il y a de la lumière, mais ne croyons nous pas, justement, à l’émergence d’une autre façon de voir les choses, qui permettrait justement de ne pas foncer comme des moutons mais de réfléchir et de choisir ??? Je crois que les choses changent, que cette nouvelle audience là croît doucement, mais surement.

    – Par contre, que nous soyons le plus inventifs, créatifs, et vifs que possibles, bien entendu. il faut tenter des trucs, bouger. Pas facile mais je trouve qu’on se débrouille par ici. Le réseau libre est endormi, pas grave, rejoignons Intercoop (http://www.intercoop.info/index.php/Accueil …promis, je vous parle de mes rencontres du mois de juillet très vite….) … leny, regarde, Henri nous a fait la bande son… et toi ton truc avance ????.
    Et ailleurs dans la blogosphère ? j’suis sûre que des trucs extra continuent de se passer… chacun fait un tour et on partage ???

    Un billet un peu en lien, que j’ai écrit en 2005, sur l’utilité de ce que nous faisons :
    http://tataiza.com/news/un-monde-meilleur

  6. Iza says:

    euh… hugues, qu’est ce qui t’arrive ? personne n’a jamais dit le contraire ???

    Seulement la question de vivre de son activité ne se pose que pour quelques uns. Si l’avenir c’est uniquement : ceux qui tiennent des blogs doivent pouvoir en vivre, et seuls ceux là continueront, c’est un sacré retour en arrière !

    la richesse de ce qui se passe c’est que justement s’expriment ET des gens qui pourraient eventuellement en vivre si leur audience se développait (tant mieux, et de ce point de vue là, j’adhère à ce que vous dites, il y a bien des modèles économiques à inventer et à faire fonctionner) ET des mères de familles qui font un autre taf dans la journée, des étudiants, des toutes sortes de gens qui n’en vivront jamais, quand bien même ils auraient tout plein de lecteurs, parce qu’ils font peut être un truc qui les botte dans la vie.

    Donc oui au Web 3 qui permet de mieux créer de la richesse, cent fois oui si c’est possible pour toutes sortes de gens et pas seulement pour les multinationales, mais si l’évolution tue le blog de madame tout le monde, c’est mort aussi…

    et nous nous traite pas de gorets, c’est désagréable, merde quoi 😉

  7. Paul.de.Montreal says:

    @lespacearcenciel
    > Vous reprochez à Thierry de parler de l’argent

    J’espere que ca s’adresse pas à moi sinon je me suis mal fait comprendre.
    C’est salutaire de se préoccuper de l’argent je n’ai jamais dit le contraire mais il faut pas qu’il interagisse aux endroits ou il n’a pas forcement sa place comme par exemple les loisirs. Une journée de travail salarié c’est 7, 8 ou 10h et pas 24h. Ensuite certains regardent la TV, d’autres surfent sur le net et dialoguent, d’autres font du bénévolat pour aider les personnes agées, etc…
    Si une activité n’est pas rentable financierement (immediatement ou même à long terme), elle n’est pas forcement voué a disparaitre.
    Mon propos initial c’etait de rester objectif pour décrire un phénomene.

    > ou de chercher un moyen pour que le blog puisse se propager et être viable pour tous le monde.

    “viable pour tous le monde”
    financierement ? là c’est toi qui rêve en couleur.
    Bon dodo 😉

  8. Dilettante says:

    Ce blog est définitivement le seul endroit où l’on cause (du moins en été dans la blogosphère que je fréquente).
    Pourquoi ici et pas sur le forum du réseau libre par exemple ?
    J’ai pris l’habitude de passer pour étudier les conditions de prise de la mayonnaise :
    le niveau du débat, l’absence d’agressivité, la présence de Thierry, les habitués, les contradicteurs…
    A voir si l’on peut dupliquer le concept…

  9. @ Paul, non je ne reproche rien à Thierry, mince, je me suis encore mal exprimé ! Mais à dire vrai, dans la vie réelle, j’en ai tellement marre d’entendre ce que j’entends et de voir ce que je vois, que comme Thierry, j’ai vraiment envie que les choses évoluent !
    Si au moins, nous ne le pouvions pas. Ok, là d’accord on continuerait ainsi. Mais ce n’est pas le cas. Ca va très très mal chez beaucoup de monde et sur plusieurs niveaux. Le souci premier, vient du conditionnement et de notre relation à l’argent. J’en convient, ce n’est pas la faute UNIQUEMENT de la société. Mais bon elle y est pour beaucoup !!! Le système des crédits me répugne, mais pourtant il faut bien vivre et entretenir nos relations, faire vivre notre famille etc…

    Paul, non non, je ne rêve pas… Notre société s’est construite sur des rêves, tel l’exemple des USA et de toutes ces familles qui sont parties d’Europe pour construire une société comme nous n’en avions jamais vue auparavant…
    Les rêves finissent toujours par se concrétiser un jour ou l’autre, grâce à beaucoup de sueur, de la foi et parfois il est vrai beaucoup de folie aussi..
    Un autre proverbe dit :”Considérez vos rêves comme les enfants de votre âme et accordez-leur toute votre attention, car il sont à l’origine de vos accomplissement”.
    Moi personnellement, ça me plait bien ce genre de réalité…
    Le Bouddha disait encore : Le mental et la vie sont les deux effets corrélatifs du même phénomène, ce qui pour résumé veut dire : Nous créons tous notre propre réalité… Ca ne dépend que de nous !!! Pourtant c’est fou le nombre de gens qui désertent chaque jours ces principes… De plus ils vont tous les jours à l’école ou dans les universités et ce sont de très grands intellectuels devant l’éternel… Allez encore comprendre…

    Les crédits foutent beaucoup de choses en l’air, à commencer par la qualité au niveau des relations de travail. Les gens finissent par accepter tout et n’importe quoi à cause du système actuel des crédits. (Je pourrai débattre jusqu’à demain sur ce sujet… Et en plus je ne pense pas vous apprendre grand choses. Vous êtes au courant autant que moi… Alors pourquoi personne ne réagit ? pourquoi ne pas trouver un autre système dans le système. Quelque chose de viable pour tout le monde ? Pourquoi la société ne pourrait-elle pas devenir une sorte de grande famille… Ou tout le monde participe sans avoir tout le temps un couteau sous la gorge ? Lorsque vous êtes en famille et que vous avez des enfants, nous donnons bien de l’argent à nos enfants (L’argent de poche…). Mais nous on travaille pour le gagner. Il doit en être de même pour eux, vis à vis de nous.Il est tout à fit normal qu’il y est un temps de participation.

    On fait une extension de la famille à la société et on arrive au même résultat étant donné que nous sommes tous liés !!! Ca veut dire une carte bleue UNIVERSELLE, ou un salaire universel tout en entretenant l’idée du mérite, du partage etc. Des valeurs qui se font de plus en plus rare dans notre société étant donné que tout est ramené à l’argent… Vous me suivez… ?

    – Je sais parfois, je m’énerve à tord, je n’ai rien contre personne, mais quand je vois et que je lis durant des heures parfois des fils de conversation interminable… A la fin, je ne sais même plus quel était vraiment à la base le fil exact du sujet, j’ai oublié ! Je trouve que c’est dommage. J’ai l’impression à tord que c’est une perte de temps, pourtant et comme Thierry, je suis au fond convaincu du contraire, même si moi aussi parfois, je peux être lourd !
    Tout le monde n’évolue pas sur le même niveau de vol, ou pallier, l’information n’est pas toujours au même rythme… Je sais ! Thierry joue aussi le rôle de diapason, pour essayer tant bien que mal de nous accorder sur la même fréquence…

    Parfois il est bon aussi de mettre un petit coup de pied dans le plat, ou de taper sur la table, pour revenir au choses directes et simples, comme la vue sur l’étang de Thau (Ce sont souvent les meilleures !)

    @ Isa… Voilà exactement ce que j’avais envie d’entendre, enfin je veux dire de lire, Merci… ouf, enfin on y arrive, ça fait du bien… Heureusement que ça bouge, il faut qu’on avance, on y arrive…

    Amitié à toutes et à tous 🙂

  10. José says:

    Thierry,

    Ce que j’interrogeais dans ton post précédent, c’est justement ce mot de “réussite“.

    Si la réussite, c’est l’argent et le vedettariat, très bien, j’en prends acte.

    Mais comme c’est exactement ça que nous martèle l’idéologie dominante, de Wall Street à Sorkozy, en passant par TF1, on va pouvoir gagner du temps -donc de l’argent 🙂 – : ne perdons plus une minute à vouloir changer le monde, si l’objectif est qu’au final, il ressemble comme un clone à son prédécesseur. On en a un tout prêt à l’usage, il est là, dehors, partout, il fonctionne merveilleusement. Apparemment y compris dans nos têtes.

    Je n’ai pas grand-chose pour l’argent en général, mais rien contre le mien en particulier 🙂 . J’ai beaucoup plus à redire de la célébrité, cette maladie mentale équitablement partagée entre impatients qui veulent être célèbres -et donc détenir une forme de pouvoir sur les autres- et patients qui acceptent de reconnaître les premiers comme tels. J’ai dû être contaminé, comme tout le monde, mais je me soigne.

    Bon. Mais si je suis prêt à admettre qu’il faut de tout pour faire un monde, je préfèrerais que tout ne soit pas dans tout et que l’argent, la pub et la people-isation nous lâchent la grappe de temps à autre. Sortez de ce corps ! Sortez du corps de Thierry ! 🙂

    Epargnez les blogs, qui me semblaient pouvoir être un espace de liberté, incompatible avec les obligations générées par l’argent et consorts. Il y a de très bons TF1 pour gagner du blé et avoir son quart d’heure de célébrité. Non ? 🙂

  11. Non non José… je suis pas possédé… j’espère.

    Je ne veux pas que mon blog me rapporte de l’argent (tant que j’en ai :-)), je veux garder cette liberté de pouvoir tout dire… (ou presque car il y a des gens qui nous écoutent et on n’est jamais libre à 100%).

    Je veux que des blogueurs réussissent par rapport à leurs attentes. Je pense que tu es heureux avec ton blog, j’en sens d’autres qui souffrent, c’est toujours comme ça quand il s’agit d’expression personnelle.

    Voilà je vais écrire un autre billet où je dirai pourquoi je suis heureux avec mon blog. On devrait tous faire ça pour montrer à ceux qui doutent que ça en vaut la peine. Il faut exprimer notre réussite telle que nous la ressentons.

    Et si pour certains c’est de passer à TF1, ça ne me gêne pas, tant qu’ils font la promo d’une forme d’expression que j’aime.

  12. Ne manquez pas 3 dernières illustrations de Pacco… je suis mort de rire… pourvu qu’il n’arrête pas de dessiner et d’illustrer mon blog.

  13. swimmer21 says:

    Vraiment, je vous aime tous !
    J’adore les coups de gueule, les incompréhensions, la verve des uns et des autres. Et bien plus, ce qui transparaît à travers ce blog, ce sont de belles personnes. Bon, je n’en ai pas rencontré. C’est un pari que je fais.
    C’est peut être cela le blog, un espace dans lequel des personnes qui ne se sont jamais rencontrées acceptent de dialoguer à propos de ce qui les relie. Une esthétique du dialogue.
    Quant au reste, je pense qu’il faut le jauger au regard de cette estéthique (fote ecsprè). Elle relève pour moi de l’art d’être gratuitement ensemble et l’économie du don n’est pas antinomique de l’économie monétaire. Les passerelles ne sont pas encore larges entre les deux, réservées aux artistes et encore pas tous. La génération de valeur au sein du système dans lequel nous vivons reste incomplète. Créatifs de tous bords, suggestions bienvenues sur le sujet. Je pense que le blog de Thierry est un laboratoire intéressant de ce point de vue. J’en profite pour le remercier d’en avoir pris l’initiative.
    Continuons l’oeuvre de rires, de coups de gueule, de moments moins drôle, de réflexion et du bonheur de vous lire.

  14. Oui Thierry, mon dieu, j’ai honte. En plus j’y avait déjà pensé plusieurs fois et j’ai complètement oublié de le noter :
    Les illustrations de Pacco sont géniales, excellentes et vraiment pleines d’un talent monstre, bravo !!!
    Il n’y a pas à tortiller, une image ou une vidéo sur un site ou un blog, ça change vraiment l’ordinaire. Je dirai même plus ça le complète merveilleusement bien 🙂
    Merci de nous en faire profiter,

    Amitiés à toutes et à tous 😉

  15. Iza says:

    oui oui, Pacco, c’est trop bien !!! je suis fan… allez lire son blog, je suis devenue accro, j’imprime et j’affiche partout !!!

    Pacco, WAOU !!!!!

  16. A Baruch Pacco:
    Et Mr Crouzet aurait l’intention de penser à fermer son blog !! Aucun respect !

  17. Pacco says:

    Merci pour vos compliments qui me touchent beaucoup.
    Henri, je t’embrasse sur la bouche, entre nous ça ne pourra être que physique.
    Iza, je t’aime.

  18. Pacco says:

    lespacearcenciel, merci

  19. Bonjour,

    Pour reprendre un passage du billet incriminé, j’aime bien : “Les blogs ne survivront que s’ils se trouvent des voies originales.”
    Ce qui donne également “Les blogs ne survivront que s’ils se trouvent des voix originales”…
    Oui, je sais, c’est facile, mais en même temps il n’en demeure pas moins que c’est à chacun/e de trouver le ton propre qui le distingue des autres. Une bonne raison de s’interroger : http://adscriptum.blogspot.com/2007/09/cinq-raisons-pour-lesquelles-je-blogue.html
    Jean-Marie

  20. A Pacco:
    Je ne mange pas de ce pain là…

  21. lény says:

    ” Lény le dit souvent : être artiste et aller à l’usine ça va un temps. Faut pas rêver. J’ai beaucoup d’amis talentueux qui ont renoncé.”

    Non non Thierry je ne crois pas avoir dis ça une seule fois. J’ai sûrement dis que pour ma part l’usine j’en avais soupé et j’ai aujourd’hui un boulot plus sympas. Ce que j’ai souvent dis en revanche, c’est que les artistes s’accomodent très bien des puissants pour vivre (certains) de leur travail. Les autres (beaucoup) ne souhaitent qu’une chose y parvenir. Cela m’a toujours chagriné. Ce que je souhaite c’est une émancipation des artistes, qu’ils s’organisent, se fédèrent ( et internet est certainement un moyen j’en ai parlé sur mekanocompany). Et si pour ce choix éthique ils doivent travailler alimentairement, qu’ils le fassent … et qu’ils s’organisent. Pas seulement eux, ceux qui sortent des filières “projet culturel” aussi. Car un certain nombre critique aussi le système. Bref je suis d’accord avec José sur ces objections et j’ai été hier surpris par ton post.

  22. Pacco says:

    Henri, autant pour moi !!!!
    J’ai tapé trop vite et inversé ton prénom avec celui d’iza.

  23. @ Pacco, merci à toi,

    Amitiés 😉

  24. lény says:

    Pacco >> l’est pô PD tonton ! et metifiot avec mô môman, t’y touche pô !

  25. pacco says:

    Lény, comme tu visites régulièrement mon blog tu as du te rendre compte que moi non plus je ne le suis pas…
    Mais tu as dû surtout t’apercevoir que l’humour gras ne m’a malheureusement jamais arrêté !!!

  26. Iza says:

    Pacco : argl… quelle deception…
    Leny: je t’aime

Comments are closed.