PaccoCe matin, j’ai tchatché avec un jeune blogueur de 19 ans qui suit des études de commerce. Après quelques échanges de civilités, notre conversation a pris une tournure qui en résume d’autres que j’ai souvent avec de nombreuses personnes, jeunes et moins jeunes.

— Tu ne trouves pas qu’internet a du mal à reprendre cette année ?

— Internet ?

— Oui les visites, les internautes…

— Non, au contraire, c’est la totale explosion. On est toujours en croissance.

— Tu trouves pour les blogs ?

— Les blogs, je m’en fiche du moment que le mien se porte pas trop mal. Les blogs dans leur ensemble ça ne veut rien dire. C’est comme dire que l’édition va mal. Il y a des livres qui marchent, d’autres pas. C’est toujours comme ça. Que les ventes globales diminuent ou augmentent ne nous dit rien sur la qualité de ce qui se publie. Si tu as des trucs à dire, tu as des lecteurs, c’est tout.

— Si c’est comme ça, c’est bon pour les projets que je vais lancer alors !

— Tu veux faire quoi ?

— On voudrait concurrencer agoravox.tv, la télé libre, de source sûre

— Votre génération est intoxiquée par la TV. Vous êtes trop XXe siècle. Votre rêve, c’est PPDA. Si tu veux faire du web, apprend à développer. Nous vivons à l’âge du code et non plus à celui du marketing old fashion. Si tu es allergique, dommage, mais tu passeras à côté de ton époque.

— Nôtre idée est techno. On travaillera essentiellement avec les flux RSS. Les clients s’inscriront à certains de nos sujets et recevront directement les podcasts sur leur ordinateur ou ipod.

— Les flux : techno has been.

— Il n’y a pas mieux pour l’instant.

— Pourquoi faire ? Les flux ça sert juste à donner son contenu. C’est une astuce technique très utile comme le REST employé dans les API. C’est un système inventé par les techos pour les techos. Les flux existent depuis dix ans et ils n’ont jamais décollé dans le grand public. Sur internet, un truc qui tarde autant, c’est louche. Tu es jeune, il vaut mieux que tu inventes tes technos à toi. Regarde facebook.

— Mais je suis pas un techos ! Pour moi, l’essentiel c’est de réunir des passionnées de l’actu et de monter un projet sur les valeurs du journalisme et de créer un réseau. J’ai envie d’aider les gens plutôt que d’inventer une technologie, tu vois ?

— Sur internet, tu aides en développant des technos pas en utilisant exclusivement celles développées par d’autres, dans ce cas c’est eux qui t’aident. Internet, c’est de la techno, tu dois apprendre la techno, le reste c’est du blabla.

— Pour toi, qu’est ce qui va être révolutionnaire ?

— Si je savais, je le ferais.

— Si ça se trouve, on arrive à une certaine limite.

— Limite de quoi ? 40 millions d’utilisateurs actifs sur facebook. Croissance de 3 % par semaine. Elle est où la limite ? L’imagination n’est pas limitée. Internet n’est pas un espace limité.

— Je t’accorde que j’ai pas mis les pieds sur facebook.

— Alors tu retardes d’un siècle.

— Qu’est ce que tu veux que j’y fasse sur ce site ? Créer un réseau social ?

— C’est bien ce que je dis, tu retardes. Vas-y et tu découvriras comment on construira les sites web à l’avenir. L’aspect réseau social est un détail à mes yeux.

— Rien ne nous empêche de lancer notre projet.

— Lancez, c’est en faisant qu’on apprend. Mais lancer un service web sans avoir compris en quoi facebook est une révolution, c’est peine perdue.

— Nous voulons lancer un journal vidéo. Je vois mal le rapport avec facebook..

— Si tu n’es pas techos, si tu n’as pas jeté un œil à l’API facebook, si tu n’as pas essayé de développer une appli facebook, tu ne peux pas le voir. Internet, c’est de la techno. Tous ceux qui l’oublient se plantent.

— Mais les journaux citoyens.

— Ils sont si peu techno que n’importe qui peut en ouvrir. Si tu n’es pas porteur d’une techno, tu n’as pas de valeur ajoutée sur le web. Du jour au lendemain, un nouveau venu avec un meilleur marketing te passe devant et tu passes aux oubliettes. Et puis ils gagnent de l’agent tes journaux citoyens ? Ils ont des millions de lecteurs ? Non. Si tu ne veux pas devenir techos, ne cherche pas à faire du web. Tu à l’âge pour apprendre mais ne perd pas trop de temps.

— Mais nous avons un partenariat avec une société de techno.

— Il n’y a pas de partenariat qui compte. Tu es techos et tu comprends. Tu ne l’es pas et tu ne comprendras jamais. Je ne te demande pas de devenir un expert mais au moins de maîtriser les bases. Sinon tu n’as même pas la possibilité d’être curieux, de savoir comment les choses fonctionnent. Nous sommes dans une civilisation technologique, tu ne peux pas ignorer la technologie…

— Donc, si je te suis, Nicolas Voisin va toujours se planter ?

— Nicolas a beaucoup de chance. Une gueule, un style, il réussira sur le web aussi bien qu’à la TV mais ce ne sera pas en créant un nouveau service. Il n’en a pas la prétention d’ailleurs. C’est un animateur et un générateur de contenu. Il est un peu comme moi : nous sommes des auteurs.

— Mais si on ne peut pas avoir la capacité technologique, on peut travailler avec une personne qui a cette vision ?

— Oui mais pour un non techos il faut 9 techos.

— Mais nous on veut faire du journalisme. Devenir techos c’est trop compliqué !

— Ta position est symptomatique d’un mal français. Vous voulez réussir sans vous creuser la tête. C’est terrible ce que tu dis là. Il faut atterrir.

— Le problème, Thierry, c’est que ma nature et mes compétences me poussent vers le commerce, la communication, voire le journalisme !

— Si les mecs qui ont inventé les technos que tu utilises avaient pensé comme toi, nous ne serions pas en train de parler en ce moment. Tu dois te faire violence. Même si la techno n’est pas ton truc, il faut que tu en connaisses un minimum.

— Il y a beaucoup de gens qui font des choses qui marchent en utilisant les technos des autres.

— Des commerciaux nous en avons trop.

— Tu as qu’à me former alors.

— Je ne suis pas prof, c’est sur le terrain qu’on apprend.

— Tu vois tu te défiles.

— Lance ta boîte et tu apprendras. Personne ne sait rien. Je peux juste te répéter de ne surtout pas négliger la techno, de ne pas oublier de mettre toi-même les mains dans le cambouis. En plus, tu suis des études qui ne t’apprendront rien. Profite du temps que tu as pour faire autre chose.

— Ça je suis d’accord mais pas le choix.

— Passe tes exams sans te casser la tête pour rassurer tes parents. Pendant mes études d’ingénieur, j’ai consacré 10% de mon temps à étudier ce qu’on me disait d’étudier… le reste du temps j’ai appris ce dont j’avais envie

— Moi j’apprends le journalisme. Je suis pareil. Le problème Thierry c’est que je ne veux pas apprendre la techno, je veux apprendre à m’en servir mais pas la créer.

— Il ne suffit pas d’apprendre à se servir des outils… il faut apprendre à se fabriquer les siens. Force ta nature. Un écrivain invente son langage, son style… c’est la même chose… c’est en général un processus long et pénible… Tu peux pas créer du fond sans créer de la forme.

— J’aime écrire mais la techno…

— Alors ne m’en parle pas de la techno… Parce que tu es à côté de la plaque quand tu en parles.

— Ce n’était pas mon but en fait.

— M’en fiche. Notre civilisation appartient aux hackers.

— Mais les hackers auront besoin de personnes qui communiquent ou vendent.

— De larbins tu veux dire ? Tu crois que les Hackers ne savent pas communiquer ? Quant à vendre, ils sont en train d’inventer un monde où le commercial, l’intermédiaire, ne sera plus nécessaire. Ça nous ramène à facebook, au social graph…

— Mais nous ne pouvons pas tous devenir techos, c’est impossible.

— Je n’ai jamais dit que tout le monde devait l’être. Mais tu peux pas vouloir inventer de nouveaux services sans l’être?

— Pour l’instant j’en ai pas l’ambition.

— J’avais cru deviner le contraire.

— On veut juste se réunir autours d’une passion.

— On finit par se comprendre.

74

74 comments

  1. Iza says:

    Assez d’accord avec toi. A la différence du gars, je suis persuadée qu’il faut mettre les mains dedans. mais comme lui, je trouve ça difficile. J’avais entrepris l’idée de faire un troisième cycle très très technique. Et puis bon, bébé 2, d’autres priorités….

    C’est curieux parce que, alors que j’étais très très motivée, tout le monde a cherché à me décourager, me disant que ça ne servait plus à rien de se former techniquement.

    J’avais l’intuition que non, qu’il faut comprendre ce qui se passe pour “voir après”, pour imaginer et développer les usages de demain….

    Reste à le faire… pff…. c’est que je n’ai plus 19 ans moi ….

  2. Manuel Vila says:

    Merci Thierry, pour moi qui suis enfermé dans “mon laboratoire” depuis 3 mois à réfléchir à de nouvelles technos, ton billet est assez réconfortant.

    Les premiers fruits de mes réflexions sont visibles ici :

    http://blog.kindalab.com

    Mon prochain billet portera sur les réseaux sociaux justement. 😉

    ++ Manu

  3. ~laurent says:

    Mon conseil : “une fessée et au lit” 😉

  4. Paul.de.Montreal says:

    > c’est en faisant qu’on apprend.

    🙂
    Je ne prefere pas commenter le reste pour rester positif.

    Elargissez les champs du possible et oubliez la pensée unique qui vous limite trop.

    Juste ajouter que le nombre élevé d’entrée au cinema ou de vente d’un livre n’indique pas qu’il est de haute qualité mais qu’il rencontre le goût et l’interet d’une majorité de gens.

  5. Vinvin says:

    P’tain c’est l’Alchimiste et le Petit Prince réunis, version GoogleCentric ! 🙂
    Le petit gars de 19 ans est maintenant sous prozac et vient de s’acheter “Java pour les Nuls”…
    Perso je me bats les noix de la techno ; c’est tellement bon d’avoir chacun son métier et de se réunir sur un projet. La techno change toutes les deux secondes. Plein de beaux tuyaux avec rien dedans… Facebook aujourd’hui, CouillePage demain, et toujours quelques dizaines qui deviennent très riches. Je pense qu’il y a moyen de s’entendre sans mettre les mains dans la techno. Mais je te rejoins, c’est une clé. Il faut donc créer la bonne équipe, sur le bon service, au bon moment : et ne pas rêver “trop”.

    (je dis ça mais je pourrais dire l’inverse demain : c’est ça aussi l’internet !)

  6. Paul.de.Montreal says:

    J’apprecie assez la démarche de Martin Lessard qui essaye de voir les Impacts d’Internet sur la communication, notre société, nos vies.

    une interview a Montréal par un autre français expatrié.
    http://www.dailymotion.com/video/xe3zz_martin-lessard-de-zero-seconde

    Les 6 cultures d’internet
    http://zeroseconde.blogspot.com/2006/09/les-6-cultures-dinternet.html

    il vulgarise plutôt bien les choses je trouve avec

    “De mon point de vue, j’aurais tendance à utiliser ces trois outils de cette façon:
    les blogs sont un endroit pour développer une réflexion/une opinion
    les forums sont un endroit pour développer un sujet/un thème
    les wikis sont un endroit pour développer un document/un texte”

  7. @Paul Si j’étais un vulgarisateur ça se saurait… 😉 Une fois que j’ai compris un truc, ou que j’ai cru le comprendre, j’en parle plus.

  8. Paul.de.Montreal says:

    Alors si je comprends bien ta phrase tu parles de choses que tu n’a pas encore compris. 😀

    Vulgariser, le mot est moche mais l’intention est louable qui consiste à rendre une information accessible et compréhensible au plus grand nombre.

    Dans ce billet, tu mets en avant une vision technologique que je comprend bien avec ma formation initiale mais il faut pas se limiter à cela d’ou ce post sur les 6 cultures d’internet qui traduit assez bien ma vision.

  9. Hugues2 says:

    Une info au passage,

    Ils sont fous à Mouans-Sartoux, voyez par vous mêmes !

    http://lespacearcencielblog.free.fr/?p=555

    Désolé pour le dérangement, mais l’info vaut vraiment le détour

    Amitiés 😉

  10. @Hugues2 on a tous été spammé avec ça…

    @Paul J’ai juste dit que pour lancer un nouveau service web il faut connaître un minimum de technique… ça n’a rien avoir avec les usages dont parle Lessar… je souhaite bonne chance à ceux qui veulent en faire l’économie. Ils trouveront bien un web agency qui les plumera.

  11. Boréale says:

    Je trouve votre discussion très intéressante, mais l’objectif n’est pas clair : s’il s’agit, comme tu le dis à la fin, d’inventer de nouveaux services, alors en effet le passage par la techno paraît indispensable. Mais il me semble que ce “jeune de 19 ans” (quel est son prénom ?) voudrait, aussi, inventer un nouveau contenu. Et cet objectif-là est quand même très différent, et je ne suis pas sûre qu’il ait besoin, pour inventer de nouveaux contenus, de savoir développer.

    Je partirai de ta comparaison avec l’écrivain : “Un écrivain invente son langage, son style… “. Un écrivain invente sa propre manière d’utiliser la langue, on peut parler d’un “nouveau langage” si on veut, mais il ne réinvente pas la langue française pour autant ! Il part d’un système existant, le tort et le personnalise, mais il ne part pas de rien !

    C’est la même chose pour le graphisme par exemple. Pour être concrète, je parlerai de mon propre cas : infographiste débutante, je m’attache à maîtriser parfaitement Photoshop, Illustrator et en particulier After Effects (vidéo – effets spéciaux). Mon but n’est pas de créer mes propres logiciels mais de maîtriser ceux qui existent et qui sont excellents, et de les utiliser pour créer des images et vidéos justes et novatrices, différentes. En d’autres termes, je ne cherche pas à réinventer la langue, mais à bâtir mon propre langage, en utilisant et en tordant la langue existante.
    Ca ne m’empêche pas de m’intéresser aux codes, de vouloir maîtriser ma bécane et d’être curieuse des nouvelles fonctionnalités possibles d’internet, il n’y a rien de sale là-dedans, mais pour moi, c’est un autre métier : là comme ailleurs se pose la question de la priorité : on ne peut pas être partout à la fois, on ne peut pas être parfaitement compétent partout à la fois : dans mon cas, j’ai déjà fort à faire entre la maîtrise de ces logiciels et la partie créative de mon travail, et si je veux être vraiment bonne là-dedans, il faut que je me concentre là-dessus, plutôt que de m’éparpiller et d’être moyennement bonne partout.
    Ca ne m’empêchera pas, dans un second temps, de diversifier mes connaissances, mais à partir du moment où mon objectif tient dans la nature de contenus graphiques, et non dans la nature de nouveaux services, mes priorités -puisque je n’ai pas des journées de 48 h- doivent être définies en fonction de cet objectif.

    Il me semble que le projet de ce jeune est plus vaste, il parle de flux RSS, mais il y a aussi une partie “contenu” dans son projet. Et apparemment c’est cette partie qui le botte le plus. Il faudrait qu’il commence par bien définir ces différents objectifs, en conclure les compétences qu’il doit réunir pour chaque objectif, et mettre en regard ces compétences nécessaires et le travail qu’il est à même de fournir pour les acquérir, ou non. Si seul le contenu l’intéresse, soit, mais alors qu’il ne mélange pas tout, et qu’il modifie son projet en conséquence.

    Je finirai en revenant sur Nicolas Voisin : il a trouvé son style, on peut dire qu’il a de la chance, OK, mais pourquoi serait-il le seul à avoir de la chance ? Là on parle de contenu, et dans ce domaine, il n’est pas impossible que ce fameux jeune développe lui aussi un style vraiment personnel, et apprécié.

    PS :
    Je suis bien placée pour parler de cette envie de tout maîtriser, mais les années passées m’obligent au réalisme : c’est désolant, je suis bien d’accord, mais on ne peut pas être parfait partout. Connaître les bases du développement, c’est envisageable, mais il ne sera pas à la fois très compétent dans le contenu et dans le service.

  12. Pour inventer du contenu on n’a pas besoin d’être techos. Quoi que si tu veux faire de la vidéo aujourd’hui c’est mieux si tu maîtrises à fond les outils… notamment leur langages macros associés et tu entres déjà dans la technique que tu le veuilles ou non (idem pour le graphisme).

    Si le fameux jeune qui a préféré resté anonyme m’avait dit je veux faire du contenu et le diffuser sur telle ou telle plateforme, je lui aurais dit vas-y. Mais ce n’était pas aussi clair. Il parlait aussi de créer une plateforme. J’espère l’avoir aidé à clarifier.

    Je reste toutefois persuadé qu’il est utile de maîtriser les outils de son temps. J’ai souvent utilisé des macros pour m’aider à écrire, je le fais encore parfois. Un traitement de texte comme word n’est pas qu’une machine à écrire de luxe, ça nous permet d’aller bien plus loin.

    Tu peux pas dire je cherche à être à l’avant garde et refuser de consacrer du temps à explorer toutes les possibilités.

    Voisin est un auteur. Je suis un auteur. Nous utilisons le web pour diffuser nos créations. Il y en a d’autres comme nous. C’est ouvert à qui le veut. Heureusement. Mais je discute souvent de ça avec Nicolas… la technique non maîtriser reste pour lui un énorme frein… en tout cas pour pousser certaines de ses idées. Pour dépasser ses lacunes personnelles, il faut créer des binômes comme en BD.

  13. GuillaumeD says:

    @ T. Crouzet
    vous avez écrit:
    “Tu crois que les Hackers ne savent pas communiquer ? Quant à vendre, ils sont en train d’inventer un monde où le commercial, l’intermédiaire, ne sera plus nécessaire.”

    Quand je pense au futur, je me dis qu’effectivement, Internet va continuer de supprimer des intermédiaires.

    Mais je me dis aussi que d’autres besoins vont être créés, et à ce moment-là, d’autres intermédiaires vont naître. D’autres commerces, aussi.

    Qu’en pensez-vous?
    Si c’est vrai, pourriez-vous dire quels nouveaux besoins vont apparaître, d’après vous?

    Personnellement, je ne comprends pas un terme NTIC sur 5 que vous employez … 🙁

    Mais vous m’avez convaincu qu’en lançant une idée et son application, on doit créer des outils qui les portent… ça, je ne l’oublierai jamais.

    Donc : Merci !

  14. @Guillaume J’aimerais bien pouvoir répondre… et créer les services pour satisfaire ces besoins 😉

    Il est vrai que nous aurons toujours besoin de vendeurs. Par exemple, je suis très mauvais pour vendre mes idées. Je suis plutôt de la famille des catalyseurs. Il faut des gens pour faire passer les messages après.

  15. Paul.de.Montreal says:

    Je suis tombé sous le charme de cette intervention Boréale. 🙂

    C’est drôle mais quand je pense au contenu, je pense d’abord au contenu textuel ou audio et j’évacue le contenu graphique derrière sa forme graphique.

    > Pas à réinventer la langue, mais à bâtir mon propre langage, en utilisant et en tordant la langue existante.

    Je comprends l’analogie que vous voulez faire. Pour moi, un écrivain ne réinvente pas la langue ni ne bâti son propre langage mais il bâti son expression à travers son style/sa forme (permis par le langage) et ses idées/son contenu. Les gens utilisent généralement qu’une partie des possibilités et ceux qui dépassent ces possibilités ont parfois l’illusion d’avoir dépasser des limites.

    Sinon j’ai vu des graphistes transpirer sur du code et je rejoins l’idée de spécialisation de Boréale. Sur le web, ils y sont aspirés progressivement. D’abord avec les tags de l’HTML, puis quelques scripts courts pour finir face à un langage de programmation pur et dur. Ouille !
    Mieux vaut travailler à deux avec chacun sa spécialité.

    @Thierry
    il me semble qu’on déja eu ce genre de discussion ensemble mais dans le doute je me répete.
    Certains auteurs apprécient le clavier d’un ordinateur pour écrire et d’autres n’y arrivent pas et préfère continuer avec leur stylo plume fétiche. A chacun son outil qu’il soit ancien ou moderne, et le lecteur s’en moque d’ailleurs il ne juge que le résultat final. L’outil moderne est souvent déterminant dans l’industrie pour des raisons de productivité. Si ce n’est pas un facteur déterminant comme par exemple dans l’art, alors c’est facultatif suivant les gouts de l’artiste

  16. Boréale says:

    @ Paul.de.Montreal : 🙂

    @ Paul.de.Montreal & Thierry Crouset :
    Aah, c’est sûr que c’est plus cool de travailler à deux !! 🙂 Le rêve !! Pouvoir se concentrer sur un domaine, progresser régulièrement…
    (Mon opinion est très subjective, je travaille dans plusieurs domaines à la fois, très différents… je tiendrais sans doute un tout autre discours si je faisais tout le temps la même chose ! 🙂 )

    Mais cette envie (personnelle) et ce besoin (me semble-t-il plus général) de se spécialiser n’empêche pas d’aller voir ailleurs comment le monde tourne.
    “Tu peux pas dire je cherche à être à l’avant garde et refuser de consacrer du temps à explorer toutes les possibilités.”
    Bien d’accord, c’est ce que j’appelle la veille : garder les yeux grands ouverts, chercher, creuser, fureter sur le web… Analyser et “philosopher” aussi… Pour ensuite, peut-être, passer à la vitesse supérieure, prendre le parti de se lancer dans un nouvel apprentissage. Mais vu la quantité d’apprentissages possibles, il faut avoir un objectif en ligne de mire. Ou, au moins, du temps, s’il s’agit d’apprendre juste pour le plaisir.

    Pour ce qui est des graphistes, la techno vient à nous toute seule, via les langages macro. Personnellement je suis avide de nouvelles connaissances mais il faut que je me restreigne. Donc je laisse la techno venir à moi plutôt que d’aller la chercher. Les langages macro en preum’s, autre chose suivra.

    Pour ce qui est des écrivains, je rejoins Paul de Montréal sur l’idée qu’on peut faire quelque chose de très bien un stylo à la main. Mais l’outil informatique ouvre en effet de nouvelles portes, et c’est vrai qu’on n’écrit pas la même chose sur un écran ou sur une feuille de papier.
    Comme Photoshop ou Illustrator pour les graphistes traditionnels. Mais ici il ne s’agit que d’apprendre un logiciel existant, de s’adapter à l’outil informatique. Il ne s’agit pas de créer son propre outil.

    @ Thierry Crouset :
    Tenez-nous au courant de la suite des aventures du “jeune de 19 ans” ! (si suite il y a !) 🙂

  17. Boréale says:

    Oups !! Désolée d’avoir écorché votre nom, Thierry CrouZet !!

  18. @ Thierry,

    Ok, désolé de l’intrusion, je n’en parlerai plus. Pourtant ce maire fait partit du Grenelle de l’environnement… Enfin bref, c’est pas grave…

    Amitiés 😉

  19. @Huges2 En plus je vais au festival du livre mouans-sartou 🙂

  20. W. Nepigo says:

    La technique n’est pas sale, c’est un système autonome… Individuellement on peut s’y amuser, collectivement ça nous détruit et c’est une contradiction difficile à vivre. De plus, quiconque a fait un peu de concertation politique sait à quel point les techniciens sont incapables d’envisager la réalité autrement que dans le champ de leur discipline… En fait je viens d’écrire tout un article
    http://blog.nepigo.net/post/2007/08/17/e-homo-%3A-encore-une-race-superieure
    là-dessus et j’aimerais avoir votre opinion.
    Bien à vous,

    W. Nepigo

  21. Paul.de.Montreal says:

    Si vous avez des problemes avec la technique appelez le support technique.

    http://www.youtube.com/watch?v=pMf8DhEea1w

    😀

  22. @ Thierry,

    Ah, ok, d’accord ! Fais gaffe tout de même qu’il ne te saute pas dessus pour te scotcher avec des sacs poubelles pour t’empêcher de parler de ton livre sur le 5ème pouvoir (Rires…)

    Amitiés 🙂

  23. Et mince, autant pour moi, j’ai encore posté trop vite !
    Je vous conseille à toutes et à tous de jeter un petit coup d’œil sur cette vidéo :
    http://www.lespacearcenciel.com/?p=217

    Ne serions-nous pas, nous aussi ici, en train d’expérimenter une nouvelle idée de la société de demain… A méditer…

    Amitiés à toutes et à tous 😉

  24. Henri A says:

    A Paul:
    Ce gag résume en gros, mes misérables contributions.

    Ce que j’appelle de la technique:

  25. Boréale says:

    @ Paul de Montréal :
    Très jolie trouvaille !! Je me suis bien marrée !! 🙂

  26. @ Paul,

    Moi aussi, je me suis bien marré avec ton lien et ton texte. Du coup je le blogue sur le champ, si tu n’y vois bien sur aucun inconvénient…

    Amitiés A+ 😉

  27. GuillaumeD says:

    @Paul de Montreal

    Non, la question de l’outil ne se résume pas au choix entre stylo et clavier, à mon avis.

    Le média Internet englobe Production et Communication (tout comme le binôme stylo-feuille ou celui du clavier-écran, certes aidé de l’U.C.) mais aussi l’Interactivité.

    Dès que quelque chose est exprimé, c’est aussitôt sur la place publique. A disponibilité de qui veut, de qui cherche.

    Cela modifie notre rapport aux autres, donc notre façon de faire société, donc notre sociologie (pour le plus superficiel) et surtout donc notre civilisation, notre culture.

    D’où l’importance d’inventer une partie des outils portant le nouveau projet que l’on crée et qu’en même temps l’on ouvre. Car si on porte un projet sans le mettre en ligne, il n’a pas la portée espérée.

    Sans la mainmise sur les outils, l’interactivité fait que l’on peut être dépossédé du projet.
    Exemple à un niveau basique : téléchargement illégal de musique qui coupe les ailes des artistes à terme.

    la suite sous peu sur mon blog …

  28. Je suis de l’avis de Guillaume… j’écris avec word et sur papier, je n’écris pas alors la même chose. Faudra que je revienne là-dessus.

  29. Paul.de.Montreal says:

    @Guillaume,
    Comment m’exprimer autrement ?
    Je parlais de l’écrivain qui écrit sur papier ou avec son Word offline. L’interactivité c’est évidemment autre chose. Pour un auteur, ca peut représenter une discussion qu’il aurait eu sinon dans un salon littéraire ou une terrasse de café avec des collègues ou des amis.

    Quand je lis un livre d’un auteur, je me moque qu’il est utilisé un plume ou un clavier. Je ne juge que la qualité finale. L’outil a bien sur une incidence et c’est une raison pour laquelle si un artiste se sent mal à l’aise avec un outil il me semble préférable d’en changer pour ne pas nuire à son expression. Un dessinateur va choisir un crayon, un autre un feutre … et un autre le stylet d’une tablette graphique. Pourquoi on devrait imposer à tous les dessinateurs d’utiliser ce stylet ?

    > Sans la mainmise sur les outils, l’interactivité fait que l’on peut être dépossédé du projet. Exemple à un niveau basique : téléchargement illégal de musique qui coupe les ailes des artistes à terme.

    Je ne vois pas bien le rapport et ce que tu veux vraiment dire derrière cette phrase avec cet exemple.

    Ce qui est illégal en France et en Europe est légal au Canada avec la charte canadienne sur les libertés individuelles.
    C’est vaste comme sujet et on trouve de tout sur les forums de discussion sur ce thème. J’en ai déjà parlé ailleurs et je n’ai pas envie ici d’en parler encore mais c’est complexe. Juste quelques pistes de réflexion même si ca peut être mal interprété. Certains artistes ont compris que le p2p permet de diffuser leur création partout dans le monde et de les faire découvrir. Problème même gratuit c’est souvent les mêmes albums ou blockbusters connus via le marketing classique qui sont encore largement le plus diffusés.

  30. Le jeune de 19 ans! says:

    bonjour,
    j’avais peur de passer pour un boulet quand Thierry m’a dit qu’il allait publier notre conversation !
    Je voulais juste mettre de la lumière sur quelques points :
    – je ne veux pas créer une nouvelle plateforme blog ou autres, je veux juste créer du contenu, je suis comme Nicolas, un auteur! Bon je ne suis pas aussi revendicateur que lui mais je veux excercer le metier de journaliste.J ‘ai un projet et un partenaire Libcast, voilà la plateforme!; vous trouverez la vidéo que j’ai fait avec eux le mois dernier: http://actus.libcast.com/read/1354/ hé voilà je suis grillé lol

  31. Paul.de.Montreal says:

    Pourquoi grillé ?

    Ce partenaire Libcast a une approche intéressante avec cette intégration de la vidéo dans les blogs au lieu d’utiliser les services de stockage et diffusion d’un Youtube par ex. sauf que ca nécessite pour les bloggeurs d’avoir un hébergeur qui assure au niveau de la bande passante.

    Pour la vidéo, je ne suis pas spécialiste mais j’ai sur mon caméscope une option pour couper ou tout au moins atténuer le son parasite du vent. Sans doute qu’un micro externe est une meilleure solution dans ces conditions de vent.

    Bonne continuation 🙂

  32. Henri A says:

    A Le jeune de 19 ans qui est un boulet:
    D’après votre commentaire et le billet de Thierry, je pense qu’il a été un peu dur avec vous. Il a du essayé de vous mettre une paire de tartes psychologiques qui vous seront profitable peut-être pas tout de suite, mais bientôt, si vous relisez sérieusement votre conversation.
    Le but n’est pas de transformer tout le monde en techno, mais qu’un maximum de gens puissent penser “comme” un techno. Ne serait-ce que d’avoir le réflexe quand on tombe sur un outil, de chercher le moyen de le comprendre et de se l’approprier pour en faire un outil adapté pour soi.
    Vouloir faire “comme untel” n’a aucun intérêt, on fait mieux que untel ou on fait autre chose que untel.
    Personnellement les mots “revendicateur”, “métier” et “journalistes” n’ont rien à faire ensemble.

  33. Le jeune de 19 ans! says:

    @ Paul.de.Montreal: je filmais avec un N93, vous savez les nokias! lol il y a pas ce genre d’option!

    bon je suis pret à toucher à la techno, mais j’aimerai votre aide, je vous explique, je dois pour mon association monter une base de donné pouvant être consulté par les tous les membres du journal par le biais d’internet, est ce que je peux faire ça avec Access?

  34. Je m’arrête sur cette phrase du jeune de 19 ans : “– On voudrait concurrencer agoravox.tv, la télé libre, de source sûre…”.
    Pourquoi vouloir concurrencer AgoraVox? Vouloir être journaliste, c’est vouloir apporter la vérité à ses concitoyens. Par conséquent, c’est un engagement envers la société. Si ce jeune veut être sincèrement journaliste et donc être utile à l’intérêt général, il devrait commencer par jouer un rôle dans le journalisme citoyen, puis continuer à être journaliste citoyen une fois journaliste. Quelques articles ou reportages en bénévolats ne font que prouver sa bonne foi.

    Je ne comprends pas la phrase que j’ai citée plus haut. Bien sûr, tout le monde voudrait être Dieu, la référence, le premier, etc. Mais pourquoi vouloir concurrencer AgoraVox alors qu’il serait bien plus utile d’être un acteur d’AgoraVox, un participant de ce site? Vouloir réinventer la roue est absurde. Et engagement et narcissisme ne vont pas ensemble.

  35. Le jeune de 19ans says:

    @Richard Patrosso : je ne l’ai pas dit comme çà, il a arrangé le dialogué à sa façon, et je vais vous dire une chose, j’ai déjà fait du bénévolat, mais malheuresement je n’ai jamais été très bon dans la communication, donc très peu de personne savent ce que j’ai fait pendant la campagne présidentielle; Deuxièmement le journalisme citoyen n’existe pas et je n’y crois pas, soit tu es journaliste soit tu es rien! (en parlant de l’information) tu peux être citoyen, militants, ou autres mais pas journalistes! Cette tournure ne veut rien dire et elle a pas de sens. Dans ma vie, soit j’ai été militant, citoyen soit journaliste mais j’ai jamais mélangé les genres!

  36. Au jeune homme de 19 ans,

    Donc le texte mis en ligne par Thierry est un tissu de mensonges? Soyons sérieux! Si tu ne crois pas au journalisme citoyen, alors tu n’as pas de problème pour dire clairement que tu veux concurrencer AgoraVox. Pourquoi alors dire que Thierry a mis en ligne un texte inventé? Pourquoi ne pas l’avoir dit plutôt? J’aimerais bien voir la vraie phrase si c’est possible.

    Tu ne crois pas au journalisme citoyen. Tu dis que soit on est journaliste, soit on n’est rien. Et tu veux faire fortune dans l’informatique et via Internet? Mais seul un extraterrestre venu d’une planète lointaine où Internet n’a jamais existé et -j’insiste!- n’existera jamais peut parler comme toi. Le problème, c’est que tes études ne vont pas t’arranger. Je sais de quoi je parle!

    Qu’est-ce que le journalisme citoyen? C’est le journalisme développé par des citoyens qui ont un autre métier que celui de journaliste, mais qui écrivent des articles sur des sujets qu’ils maîtrisent comme d’autres accomplissent des actions humanitaires. Et écrire des articles en ligne en citoyen (comme d’autres s’engagent dans l’humanitaire), c’est inévitable de nos jours. L’empêcher, ce ne serait pas démocratique.

    Quel est la différence entre un journaliste et un journaliste citoyen?
    C’est que le premier, c’est son métier. Il est rémunéré. Il le fait d’abord parce qu’il faut vivre tandis que le second n’est pas obligé pour vivre de participer au journalisme citoyen. Il y participe parce que c’est un citoyen engagé. Le journalisme citoyen, c’est de l’engagement. Et croire que soit on est journaliste, soit on n’est rien, ce n’est pas respecter les journalistes. A ton âge, si tu as été journaliste, ça ne peut être que dans le journalisme de propagande. Ou alors par un bon piston. Le journalisme citoyen combat automatiquement ce genre de choses. Il est né non seulement avec Internet, mais aussi parce qu’il y a un gros problème actuellement dans la presse sur la liberté du journaliste, son honnêteté, sa faculté d’exercer correctement son métier, etc.

    Tu dis que le journalisme citoyen n’existe pas? Mais, si tu m’as répondu, c’est parce que j’existe. Et le journalisme citoyen se développe parce qu’il existe des journalistes citoyens.

    Bien, tu dis avoir été militant. Je comprends pourquoi ce raisonnement limité en toi. Je te conseille donc de philosopher. Et ce n’est pas dur de philosopher. Thierry l’a dit lui-même sur ce blog, la philosophie, “nous en faisons que nous le voulions ou non”.

    Cordialement.

  37. Merci Richard pour ce texte de Kant 🙂
    http://www.ac-grenoble.fr/PhiloSophie/articles.php?lng=fr&pg=270
    et j’ai lu un commentaire intello de Michel Foucault dans la foulée.
    http://foucault.info/documents/whatIsEnlightenment/foucault.questcequeLesLumieres.fr.html

    L’internet donne c’est vrai davantage de facilité au journalisme citoyen mais “il est né bien avant” te dirait sans doute un Michel Serres. En France, je pense immédiatement aux feuilles imprimées à la révolution française et au Dazibao en Chine mais sans doute qu’il y a plus ancien, je suis pas historien.

    Sinon j’ai beaucoup appris sur la Technique 😉 en communication en lisant entre autre “Communication Efficace – pour des relations sans perdant” de Linda Adams
    et en la pratiquant sur les forums de discussion.

  38. Vaut mieux pas que je publie le texte original 😉 D’ailleurs je vois que je ne l’ai pas gardé.

  39. A Thierry, je me doute qu’il vaut mieux pas! .) 😉

    A Paul de Montreal, j’avais également lu ce texte de Michel Foucault qui est, je crois, intéressant. A propos de Michel Foucault, certains disent qu’il n’est pas Philosophe, mais historien. Et d’autres disent qu’il est le Kant du XXème siècle. …

    En effet, le journalisme citoyen dont je parle est celui qui est né sur Internet, grâce à ce dernier. Mais comme vous le dîtes, n’a-t-il pas existé avant ce journalisme citoyen-là d’autres journalismes citoyens? C’est un bon travail philosophique que vous faites là, Paul! 😉

  40. Le jeune de 19 ans! says:

    C’est là, le problème c’est que tu ne sais pas de quoi tu parles ! Je ne veux pas faire fortune avec internet !!! Je veux pas monter une plateforme ou quoi ce soit ! À chaque l’exagération est de mise !! je crois que je vais arrêter de répondre aux commentaires, car je passe un con sans avoir les billes pour me défendre, car vous êtes tous parti sur un débat dont je n’ai aucun moment demandé !
    Pour le journalisme citoyen, tu auras ta réponse quand je publierai sur le net mon livre sur la campagne et certains dessous du web ! à plus

  41. Justement… soit tu te taisais, et tu restais un personnage fictif, soit tu intervenais et tu t’expliquais. Tu as choisi la seconde possibilité, alors assumes (et d’ailleurs révèle ton identité). N’oublie pas que tu m’as demandé de ne pas transcrire certaines des choses que tu m’as dites et qui vont justement dans le sens des commentaires. Quand on veut faire mieux que d’autres (la tv libre par exemple), ce que tu veux et ce qui est normal, tu entres dans la danse… c’est la vie.

  42. Pourquoi doit il se laisser enfermer avec ces 2 choix ?
    il pouvait intervenir avec un pseudo “doublement” anonyme et continuer une conversation ou comme il l’a fait et ne pas s’expliquer et aborder un autre theme.

    Sinon devenir une personne publique n’est pas toujours facile suivant son caractère j’en sais quelque chose moi qui fuit instinctivement les caméras mais pour qui veut devenir journaliste je ne vois pas trop comment y échapper d’autant que ca sert sa carrière. Certains semblent aimer tellement cela qu’ils assument volontiers les inconvénients. Tout ces gens qui veulent afficher leur figure et photos personnelles sur Facebook mais combien d’autres qui ne le feront jamais ?

    Au jeune de 19 ans,
    La clé de la réussite c’est souvent la persévérance malgré les doutes et les critiques des autres. Continue ton chemin “Les chiens aboient et la caravane passe”. Un bon partenaire c’est déjà un bon départ et je continuerai à demander conseil aux gens d’expérience même si parfois c’est désagréable et qu’on regrette ensuite. 😀

    Pour ta question sur ta base de donnée, Access c’est possible mais je te recommande d’utiliser la base qu’utilise ton hébergeur que ca soit MySQL sur Linux ou un SQL server sur Windows. Si ton catalogue est relativement restreint tu peux générer automatiquement des tableaux statiques de tes données avec un éditeur de site web comme Dreamweaver 9.

  43. Henri A says:

    A Paul de Montréal:
    Je te signale que quand on a 19 ans aujourd’hui, ce qui veut dire qu’il y a des chances que l’on ai eu un ordo en guise de tétine, on ne pose pas ce genre de question débile sur Acess. On va sur gougle, on tape access microsoft et réseau ; en 17 secondes chrono tu tombes sur un didacticiel gratuit qui t’explique en gros ce qu’il faut faire.
    Déjà que nous avons notre quota de journalistes minables, essayons d’avoir une nouvelle génération un peu plus sauvage et active ! Vu la réaction du boulet, je comprends la réaction cannonesque de Thierry.

  44. Mais voyons Henri un peu de compassion chrétienne que diable !
    Je prefere te garder comme ami que comme ennemi. Whaou.
    Hahaha

    J’aime bien ton “ordo en guise de tétine”. 🙂
    C’est vrai que j’ai rencontré un technicien windows qui à chaque question (ou presque) que je lui posais la taper sur Google.

  45. Le jeune de 19 ans! says:

    Je te remercie, mais le boulet préfère demander à des personnes sachant être compétentes dans ce domaine vu qu’ils en parlent tout les jours nous expliquant qu’on ne peut pas y échapper ! Et j’ai déjà fait cette recherche sur google, car l’idiot que je suis, à remarqué que nous pouvions trouver des forums très intéressant ! Mais je me suis dit qu’il était plus sympa d’en parler directement sur ce site… En faite, je remarque qu’il y en peut disponible pour aider ! Par contre, je te fais une promesse, j’essayerai d’être un des meilleurs journalistes minables qu’il y a sur le marché, je te dois bien ça !
    @ Paul de Montréal:
    Merci encore, tu ferais un bon diplomate, j’ai l’impression qu’on n’a pas le droit d’avoir un avis différent, j’ai même l’impression de trouver une pensée comme sur Agoravox…
    Mon ambition ne doit pas paraître comme mauvaise, j’essais seulement de construire un projet intéressant regroupant des passionnées, j’ai déjà beaucoup de contact, j’ai fait beaucoup de choses pendant cette campagne, je suis toujours aussi bien reçu, c’est que je suis pas assez minable que ça ??

    @ Thierry
    J’ai plutôt l’impression que tu as essayé de me piéger en m’amenant sur un sujet qui n’était pas du tout celui de départ !

  46. Pas de parano SVP. On a discuté 20 minutes, 10 minutes après j’ai publié le dialogue… Quel intérêt j’avais à te piéger? Te piéger pourquoi? Atterri SVP. Et bosse la technique… et n’oublie l’art d’écrire aussi.

  47. DIEU says:

    @Le jeune de 19 ans!
    “”j’ai l’impression qu’on n’a pas le droit d’avoir un avis différent””

    Vous aussi vous constatez cet état d’esprit sur se site! si vous n’êtes ni artiste ni philosophe ou bien “pisse copie” vos comprendrez très vite que vous n’avez rien a faire ou a attendre de ce blog…..c’est cela le peuple des connecteurs, c’est cela le 5ème pouvoir……vous devez suivre le gourou, vous devez féliciter votre gourou sinon on vous jette….oh gentiment bien sûr….quoique?

  48. Comme nous sommes tous philosophes tout le monde est donc le bienvenu… 😉 Même ceux qui se cachent derrière des pseudos.

  49. Henri A says:

    Je présente mes excuses à l’homme de 19 ans ( c’est le milieu journalistique et ceux qui veulent en faire parti que j’attaque ) et à celui qui se prends pour Dieu.
    A partir de dorénavant je n’utiliserai plus mon nom mais mon pseudo: ” l’enculeur de mouche”.
    Voilà, du coup je fais le contraire de ce que dit le gourou !

  50. Oh, une autoflagellation maintenant. 😀

    Henri, si tu n’existais pas il faudrait t’inventer. 🙂

    il y a des Techniques pour se changer comme la PNL ou la méditation que je ne pratique pas vraiment. Disons que je fais illusion sur ma diplomatie car je prends le temps de relire mes interventions (avec mes connaissances en Technique de communication) mais en face à face c’est un peu différent et ca peut ressembler davantage au côté plus corrosif d’un Henri ou d’un Thierry.

  51. DIEU says:

    @Henri A

    Hé là! je ne me prends pas pour DIEU…….je suis Dieu……et dans mon infinie mansuétude, je vous pardonne A Henry et continuez a enc…les mouches, peut être aiment elles cela . 😀

  52. DIEU says:

    @Henri A
    A propos, excellent vos publications sur “toujours pareil” j’apprécie beaucoup, merci

  53. DIEU says:

    @Thierry Crouzet

    mon prénom Gérard mon nom et bien…..vous le connaissez.

  54. Je ne sais pas pourquoi, le message que j’ai posté ce matin n’a pas été publié sur le site. Peut-être encore l’anti-spam? Ce n’est pas grave, je vais faire une réponse plus courte.

    A tous ceux qui disent que règne la “pensée unique” sur la blogosphère, je leur dis qu’en effet, il y a des parasites qui préfèrent la dispute à la discussion. Mais la meilleure réponse à ceux qui veulent nous boycotter, c’est le silence. Une fois ces parasites ignorés, vous verrez qu’il est possible de discuter et qu’AgoraVox est un site intéressant. Un site inéluctable demain. Je persiste et je signe!

    Toujours à tous ceux qui se plaignent de la soi-disante “pensée unique” de la blogosphère, je leur avoue que je ne les comprends pas. Pour ma part, si je pensais qu’il y avait une dictature de pensée (le terme de pensée unique ne me convient pas, dsl), je ferais tout pour changer cela au lieu de me plaindre. Pourquoi se plaindre si ce n’est pas pour changer ce qui ne va pas?

    Et si nous sommes tous philosophes, alors comme le dit Thierry avec raison, nous ne pouvons qu’aimer les pensées inverses, les contradicteurs. Mais les contradicteurs de bonne foi, respectueux, pas ceux qui ont recours à la dispute dès que la discussion les gonflent. D’ailleurs, c’est aussi parce que nous sommes “tous philosophes” que des contradicteurs de ce genre ne sont pas interdits d’accès à AgoraVox ou sur ce blog.

    Je voudrais terminer en disant au jeune homme de 19 ans que quand on a raison, on n’a pas peur du débat, on arrive à se défendre que l’on ait souhaité le débat ou non. Et si on n’a pas les billes pour se défendre, alors, c’est que l’on a peut-être tort!

    Je constate d’ailleurs que ce jeune homme de 19 ans n’aime pas trop quand on parle de lui. C’est ce qui prouve l’existence du journalisme citoyen. Au début, celui qui ne connaît pas AgoraVox peut publier un article pour se prendre pour un journaliste. Puis quand les critiques sévères arrivent, voire le tollé, alors là, il comprend que ce n’est pas de la rigolade et qu’être journaliste citoyen, c’est un engagement et ce n’est pas être journaliste pour s’amuser.

  55. Le jeune homme de 19 ans écrit : “Mon ambition ne doit pas paraître comme mauvaise, j’essais seulement de construire un projet intéressant regroupant des passionnées”. Auparavant, il disait qu’il avait déjà été journaliste. S’il est passionné et qu’il a des caractéristiques journalistiques, alors je lui conseille de participer à AgoraVox et au journalisme citoyen. Il sera bien plus utile à l’intérêt général. Pourquoi vouloir réinventer la roue?

    Maintenant, s’il se moque de l’intérêt général, c’est son droit. Dans ce cas-là, qu’il tente de concurrencer AgoraVox. Il se cassera sûrement les dents. Mais parfois, c’est comme ça qu’on apprend le mieux!

  56. Iza says:

    Cher Dieu, cher jeune homme,

    juste un petit mot. Je lis parfois cette critique sur ce site : mauvaise accueil, lynchage à la “Agoravox”…. euh là, un peu exagéré tout de même. Vous remarquerez que tout le monde reste courtois, même si les Henri, Thierry et Ax ont parfois la plume un peu lourde. C’est un genre, on s’y fait très bien.

    En réalité, comme pour toute interaction, tout dépend du sens que vous y mettez. Le plus dur étant, à distance, d’ajouter le non verbal et l’implicite… évidemment. Quelles solutions ??, prendre un tout petit peu le temps de se connaitre pour mieux décoder les interventions des uns et des autres, et accepter le débat même s’il frotte un peu, sans trop se sentir blessé (pas facile tout de même).

    Pour en revenir à notre jeune homme, c’est un exercice difficile, y compris IRL, à cet âge, même si tu as l’air d’avoir déjà accumulé des expériences. Accordons lui ce petit temps d’adaptation… Dieu en revanche, n’a pas l’air d’avoir 19 ans. Alors quoi ??? tu vas rester drapé dans cette posture (voir le site comme un gourou entouré de ses admirateurs) ??? beuh… un peu facile non ???

  57. Le jeune de 19 ans! says:

    j’en ai marre qu’on me dise que c’est IRL, car j’ai 19 ans, on me disait la même chose quand je disais à mes amis, je vais suivre la campagne présidentielle, voyager, être accréditer… on rigolait quand j’en parlais, six mois sont passé, on rigole moins… Pour l’instant les réactions et les réponses sont très positives, je serai dans très peu de temps capable de vous présenter quelque chose!

  58. Iza says:

    ah mon dieu, nous nous sommes mal compris (je ne parle absolument pas le langage sms). Je voulais dire In Real Life. Je voulais dire, c’est déjà difficile d’accepter de débattre vraiment, en vrai, sans trop se braquer, c’est d’autant plus dur à distance, et je voulais dire que j’avais plus d’indulgence sur ta réactivité, vu ton jeune âge (parce d’autres qui sont bien plus âgés et n’ont pas cette excuse sont tout aussi susceptibles que toi).

    Mais si tu veux être traité comme les autres parce que l’allusion à ton âge te dérange par principe, je te le dis comme aux autres : ouvre les yeux sur ce forum, tu verras qu’on y est bien mieux accueilli qu’il n’y parait.

  59. DIEU says:

    “bien mieux accueilli qu’il n’y parait.”

    Vous avez raison Iza, tout n’est qu’apparence….normal, tout est virtuel!

  60. Henri A says:

    Je sens que je vais me le faire ce dieu qui s’appelle Gérard ( légèrement décrédibilisant, non ? ). J’ai l’impression que l’on se connaît…
    A Iza:
    IRL, je pensais que c’était une nouvelle techno, c’est dire….
    Sur le sujet dont tu parles, très bon texte du Monolecte:
    http://blog.monolecte.fr/post/2007/09/27/Ethologie-du-net

  61. Ax says:

    “vous devez suivre le gourou”

    Quelqu’un qui parle de gourou à propos de Thierry, et qui se prend pour Dieu… Sors de ce pseudo Edouard Fillias ! 🙂

  62. DIEU says:

    @Henri A
    “”Je sens que je vais me le faire ce dieu qui s’appelle Gérard””

    serait ce un trait d’agressivité? ou est cette tolérance tant pronée par vos comparses?

  63. Adam says:

    Tu peux parler…Tu m’as chassé du Jardin simplement pour avoir croqué une pomme… :-))

  64. Adam says:

    Je ne l’ai même pas avalée, elle est restée en travers de ma gorge. 🙂

  65. Boréale says:

    Dieu n’aime pas la concurrence… 😉

  66. Henri A says:

    A Nom de Dieu = Gérard:
    “serait ce un trait d’agressivité? ou est cette tolérance tant pronée par vos comparses?”

    Ni l’un ni l’autre, c’est de l’humour en rapport avec une certaine mouche. :-))

    Mais soyons clair sur votre seul commentaire qui dit quelque chose sur ce fil:
    [“”j’ai l’impression qu’on n’a pas le droit d’avoir un avis différent””
    Vous aussi vous constatez cet état d’esprit sur se site! ]
    Vous exprimez une opinion proche du mensonge ou de l’aveuglement, il suffit de jeter un oeil rapide sur quelques fils pour voir plusieurs avis différents voir contradictoire.

    “si vous n’êtes ni artiste ni philosophe ou bien “pisse copie” vos comprendrez très vite que vous n’avez rien a faire ou a attendre de ce blog”
    Ou sont ces artistes et ces philosophes ? Pour le pisse copie à la limite, je me qualifierai moi-même ainsi.

    “…..c’est cela le peuple des connecteurs, c’est cela le 5ème pouvoir……”
    Et ben, c’est gentil pour l’auteur, les lecteurs et les internautes de passage !
    Il y a comme une espèce d’arrogance et de manque de tact.

    “vous devez suivre le gourou, vous devez féliciter votre gourou sinon on vous jette….oh gentiment bien sûr….quoique?”
    Une secte maintenant et cela vient du dieu Gérard.

    Quand je veux boire un truc dans un bar, je ne demande pas:
    Et vous, là ! Avec votre espèce d’état d’esprit tordu, bien que je ne sois pas un artiste ni un philosophe et encore moins un pisse copie, filez moi un café ! Tous pareils ces barmans connecteurs qui pensent avoir un cinquième pouvoir alors qu’ils font parti d’une secte !

  67. DIEU says:

    Bon sang de bonsoir! Quelle verve et quel humour…..un peu noir peut être…..mais c’est de l’humour, quand aux mouches et bien je ne les aime pas, vous connaissez sûrement “la mouche du coche” de La Fontaine.
    Bon on est bien loin du sujet proposé par Mr Crouzet, c’est dommage effectivement que le jeune aie réagi de manière assez négative, mais il a l’excuse de l’age et d’ une ambition mal comprise..il fera comme tout le monde la vie lui apprendra comment dépasser le jugement des autres.

    Allez Henri A ,,,encore de l’humour

    @Adam
    La gourmandise est un très vilain défaut, en plus mes pommes étaient “génétiquement” modifiées puique poussant sur l’arbre de la connaissance et non pas sur un pommier 😉

  68. Garbun says:

    Iza, revient, ils ont tous peté un boulon… 😉

  69. Le jeune de 19 ans! says:

    Voilà! on se dispute encore à cause de moi: je vois d’ici mon père qui dit à ma mère ” on s’enguele encore à cause de ton fils” le seul moment où votre père oublit qu’il est aussi un des géniteurs…

  70. DIEU says:

    @Garbun,

    Hé non, on rigole un peu 😀

  71. DIEU says:

    @Le jeune de 19 ans!
    “”un des géniteurs…”” ça veut dire quoi cette phrase……un seul géniteur suffit…. 😀
    Mais non on ne se dispute pas à cause de vous, on papote comme des vieilles comméres……:D

  72. Adam says:

    @ Dieu: commère man :-), commère… comme hermann

  73. DIEU says:

    @Adam

    si vous voulez!

  74. Iza says:

    Garbun, merci de me réclamer mais j’aimerais faire autre chose par ici que de distribuer les bons points et les taloches …. parce que mon boulot de “maîtresse de grands” (sans jeux de mots, on ne mange pas de ce pain là par ici 😉 , ça va merci, je l’exerce déjà à 120% ….

    bon, mais la maîtresse est contente, ce papotage me convient mieux… merci Henri pour le lien sur le monolecte, c’est dingue tout de même ce que les grands esprits ….

Comments are closed.