La semaine dernière, j’ai enfin rencontré Pacco et nous avons papoté, notamment de la télévision. Pour Pacco, elle restera dominante encore longtemps car elle peut réunir, au même instant, des millions de personnes devant les mêmes images.

Les hommes ont toujours éprouvé le besoin de se retrouver et de communier ensemble. Les temples puis les églises devinrent de plus en plus vastes. La radio en virtualisant le lieu de culte réussit à dépasser les contraintes spatiales. Nous n’étions plus dans le même lieu mais nous participions au même évènement.

Grâce aux images, la télévision renforça la sensation « d’y être ». Armstrong marcha sur la Lune devant la planète. En 1998, l’équipe de France gagna la coupe du monde devant plus d’un milliard de téléspectateurs. La télévision apparaît comme une généralisation de l’expérience religieuse.

Pacco remarqua alors qu’internet n’offrait pas cette possibilité. Nous ne voyons pas les choses en mêmes temps (média asynchrone). Nous n’avons pas de point de rendez-vous rituel. Plutôt, il en existe des millions et nous nous éparpillons. « Avec internet, la grande messe c’est fini. »

J’ai alors pensé à Word of Warcraft. N’est-ce pas un nouvel espace de communion ? Comme à la radio, nous écoutons. Comme à la télévision, nous voyons. Comme dans la vie, nous agissons. Nous pourrons nous y retrouver par dizaines de millions et vivre ensemble la même expérience.

Comme les fidèles n’étaient pas tous dans la même église à l’heure du culte, nous ne serons pas tous au même endroit dans le jeu mais nous en partageront l’ambiance. J’ai alors songé à une belle idée développée par McEnzie Wark dans Gamer Theory.

Dans ce manifeste, il prend Platon à contre-pied. Quand le joueur quitte la caverne où il joue, il ne rejoint pas la réalité mais un autre terrain de jeu, un autre gamespace. Tout est jeu pour Wark. Tout est jeu pour moi aussi. Je me demande comment on peut imaginer le monde autrement.

Quand nous jouons, nous prenons peu à peu conscience de l’algorithme qui anime le jeu. Nous ne retrouvons pas les lignes de codes mais leur grande ligne. Nous en avons une perception allégorique. Wark parle alors d’allegorithm.

Les joueurs de Word of Warcraft communient avec le même allegorithm comme les fidèles le font avec leur allégorie religieuse. Je crois ainsi que la messe est dite. Les jeux massivement multijoueurs supplanteront la télévision car, en ajoutant l’action, ils généralisent plus qu’elle l’expérience religieuse.

Notes

  1. Les scientifiques cherchent à retrouver le code derrière l’allégorie naturelle.
  2. Word of Warcraft n’est qu’une des premières moutures des allegorithms à venir, ne parlons mêmes pas de Second Life.
  3. Un ami me disait hier qu’il en avait assez d’entendre ses collègues de travail ne parler que de jeux vidéos. « Pour eux, c’est une des réalités possibles, j’ai répondu. Ils y vivent aussi intensément que dans l’allégorie naturelle. »

17

17 comments

  1. pacco says:

    Hello Thierry,
    Ta remarque sur World Craft est très juste.
    Et à fait mouche quand tu ne à parlé.
    Mais en lisant ton post, j’ai pensé à un autre frein qu’internet va devoir lever.
    La messe, la radio, la télé sont des lieux qui permettent des réunions familiales.
    De la grand mère à la petite fille tous peuvent être réunis à partager la même émotion.
    Et c’est comme ça que se fait la passation d’une génération à une autre.

    Émotion et réunions familiales, c’est comme ça que TF1 est devenue la première chaine de France.
    A mon sens c’est ce qui manque encore à internet pour pouvoir dire la messe.

    Qu’en penses tu ?

    Bon n’arrivant pas à être, acteur, réalisateur et cadreur, je me demande comment je vais illustrer ce post…

  2. Henri A says:

    Vous oubliez un détail vous deux, dans les jeux il faut être un minimum actif alors que devant la messe télévisuelle en général on est passif, là est sa néfaste efficacité.

  3. pacco says:

    Henri…
    En plein milieu…
    Com’ d’hab.

  4. Iza says:

    C’est bien ce qui m’a frappé dans second life par exemple, mais je t’accorde que ça m’a paru balbutiant…
    Je vois là dedans (être ensemble dans cet ailleurs), un truc très très fou de demain.
    De quelle façon pouvons nous (devons nous ?) nous en emparer… c’est plus obscur (vous sentez que je me questionne beaucoup en ce moment ??;-) )

  5. jylem says:

    je crois quel les grandes messes commencent à exister WOW en est un très bon exemple
    facebook aussi même s’il est moins bon.
    la réunion familiale est possible sous WOW, j’en connais qui jouent ensemble chacun depuis leur chambre et maintenant les enfants grands s’étant expatriés depuis plusieurs lieux.
    ce qui est interessant c’est le participatif, le collaboratif. sur WOW on peut jouer en équipe, sur facebook on se fait des potes!
    et puis il y a wikipedia
    Imaginons une sorte de mixte wikipedia/youtube, ou l’on peut partager et créer collaborativement des documents audiovisuels avec sa famille ses amis, ou l’on peut créer à plusieurs de émissions de télévision ( appelons les comme cela) qui puissent être regardées activement, avec intervention sur le contenu, par certains et passivement par d’autres, ou l’on puisse commenter par des documents audiovisuels d’autres document, où l’on puisse sémantiquement recommander à des amis des documents voir ce qu’ils aiment et regardent ( même au moment où il le regarde!) et créent sur le même sujet ou sur le sujet contraire ou connexe.
    En bref un espace de création, de partage, reseau social où l’on peut être actif ou passif.

    il va exister sur le web un wikipedia/youtube collaboratif+facebook+digg qui tirera profit du web sémantique de l’hyperdata ( http://novaspivack.typepad.com/nova_spivacks_weblog/2007/09/hyperdata.html )comme vous avez aujourd’hui l’hypertexte. c’est passionnant d’essayer de l’imaginer et de le créer!
    vivement demain les nouvelles messes entièrement 5ème pouvoir

  6. Boréale says:

    Bonsoir,

    Ce qui me frappe, c’est que la plupart d’entre vous essaient d’imaginer des nouvelles communions via le net sous la forme des communions “à l’ancienne” : l’église, la messe du 20 heures, quelque chose d’approchant dans WOW… Soit une réunion de plusieurs, voire de milliers de personnes plus ou moins actives, au même moment.

    Selon moi, ce type de communion correspond bien plus à la structure pyramidale : tous les regards étant portés sur la même chose au même moment.
    Je ne pense pas que ce genre de communion soit sans intérêt et peut-être parfois nécessaire, je pense encore moins qu’on le verra disparaître, mais il me semble qu’Internet suscite un type “nouveau” de communion, ou plutôt développe un type de communion qui n’était pas vraiment perçu comme tel dans le système traditionnel : il s’agit toujours de réunir quelques personnes ou des milliers, mais l’unité de temps (tous en même temps) est remplacé par le réseau.
    De même que des personnes regardant le 20 heures peuvent se sentir ENSEMBLE, avec des milliers d’autres qu’ils ne voient pas mais qu’ils savent être devant leur poste de télé, il y a un certain réconfort à se sentir connecté, faisant partie d’un réseau. Ca peut être Facebook, ça peut être le groupe plus ou moins actif qui s’envoie des infos par mail, ça peut être le fait de se savoir attendu et reconnu sur un blog… (enfin ce dernier exemple est un peu différent).
    Je pense que le fait de se sentir appartenir à un groupe est en soi une communion qui ne dit pas son nom, et que le net démultiplie les possibilités d’appartenance. Le temps ici n’importe pas : il ne s’agit pas d’être forcément tous connectés au même moment, devant son ordi.

    Bref, la communion via le net serait -sera encore plus- à son image : transversale plutôt que pyramidale. Les regards se portent vers les uns et les autres, vers le réseau, plutôt que dans une direction unique.

    Ce sentiment d’appartenance est, comme en live, d’autant plus fort qu’il s’agit de bâtir ensemble. D’agir. Les regards se portent alors vers un objectif commun, soit, mais la simultanéité n’a plus d’importance, et elle est remplacée par le fait d’envoyer et de recevoir.

    La création collaborative -pas forcément simultanée- dont parle Jylem, est l’une des formes possibles de ce modèle.

  7. Je suis bien d’accord… j’ai écrit ce papier pour montrer que ce qui existe aujourd’hui sera encore présent mais englobé dans bien plus vaste.

  8. Paul de Montreal says:

    Je ne participe plus à la grande messe quelque soit l’heure et le pays. J’ai plus de TV depuis plus de 6 ans. Il m’est arrivé de regarder qq sujet du JT via le web de F2 pour les présidentielles. Une fois tous les 5 ans, ca va je ne risque pas grand chose qu’en pensez-vous ?
    😀

  9. Boréale says:

    Pour schématiser, en fait, je vois ici 3 distinctions :
    – Communion dans une même direction / Sensation du réseau
    – Communion en grande partie passive / Envoyer et recevoir, voire plus
    – Simultanéité / Indifférence à la simultanéité

  10. Boréale says:

    Pourquoi, il y a eu des trucs intéressants à la télé sur les présidentielles ??? 😉
    Perso, j’ai plus de télé depuis 10 ans, mais même si j’ai jamais été très fana de télé, j’ai pu constater en passant une semaine chez mes parents que c’est une drogue qui se reprend vite : au début on trouve ce boucan insupportable, et puis on s’habitue, très bien…
    Ces derniers mois, j’avais pris l’habitude de regarder Arrêts sur Images, via le net. (la seule émission intéressante de la télé ?).
    Maintenant qu’Arrêts sur Images diffuse directement sur le net, je m’en vais regarder le net ! 🙂 Et je me suis abonnée. Ce que j’y vois des infos télé me suffit.

    (pour Paul qui connait déjà sans doute : http://arretsurimages.net/ 🙂

  11. Iza says:

    Plus de TV moi non plus.

    Boréale : oui, c’est bien vu.

  12. swimmer21 says:

    Le plug&play est une métaphore qui peut remplacer celle de la caverne ?
    Ce qui me vient dans le post et commentaires, c’est la dimension spirituelle dont nous avons besoin et ce à grande échelle. Une attirance vers ce qui dépasse la personne sans obligatoirement avoir à le nommer. La spiritualité en réseau voilà une proposition fort intéressante que je décrypte dans le post de Thierry et Pacco.

  13. Henri A says:

    A swimmer21:
    Bon, je n’ai rien dit jusqu’à maintenant parce que je suis convalescent et que je prends des médicaments dangereux parait-il, mais je ne vois aucun rapport de près ou de loin avec l’analogie de la structure d’un ordinateur de l’autre sujet et le plug and play dans celui-ci sur cette soi disante métaphore de la caverne qui est elle même une analogie grossière de ce que Platon aurait peut-être écrit.
    Est ce qu’il y a de la spiritualité dans un grand singe, un lapin ou une fourmi ?
    La réponse devrait être oui, puisque il peut se passer quelque chose ( peut-être de spirituel ) entre chacune de ces trois bestioles et nous.
    Pourtant si on met ces trois bestioles dans un endroit confiné, il y a de grandes chances que nous assistions au massacre d’un lapin et à l’écrasement d’une fourmi.
    L’exemple des bestioles peut se transférer directement à nous.

  14. Paul de Montreal says:

    Bonne et rapide convalescence Henri.

    Sans en avoir l’air, il nous prépare progressivement à une transition vers le 5 âge. Quelle vitalité !! 😉

    @Boréale
    >Pourquoi, il y a eu des trucs intéressants à la télé sur les présidentielles ???

    « Intéressants » n’est pas le 1er mot qui me vient à l’esprit mais étonnants. J’avais l’impression d’être parti depuis 20 ans.

    Oui Boréale je connais « Arrêt sur Images » que j’appréciais particulierement. Je ne connaissais pas encore l’adresse du site. Merci de ton attention. 🙂
    Quand à m’abonner, si mon âme de hacker faiblit ca sera pas avant 2012 vu que je suis plus l’actualité française pour éviter qui vous savez.

    Sur le faible échantillon du blog, je remarque que la gente féminine semble moins accroché à la TV. Est ce que plus jeune la messe du foot et du Tour de France n’a jamais fait vibrer leur corde ? Oui la corde vocale aussi ?
    Ici au Canada y en a pas alors c’est réglé ou peut être sur les chaines sportives « pay per view » .
    Le paradis pour les épouses ? Ne rêvez pas trop il y a le hockey en hiver et le base-ball en été avec un pack de bière au beau milieu du salon qui fait vraiment désordre !! 😀

  15. Boréale says:

    Il me semble que c’est plutôt le blog de Thierry qui attire à lui les téléphobes ! Non ? 🙂
    Il me semble que les téléspectateurs se répartissent équitablement entre gentes féminine et masculine, non ?
    Ne serait-ce que parce que beaucoup sont en couple, et quand on a une télé chez soi…
    Demain c’est le match de rugby France-AllBlacks 😉 (Corrigez-moi si je me trompe ! 😉 ) . (Et la nuit blanche à Paris pour les autres)
    Si de ma fenêtre j’entends force exclamations d’un bout à l’autre de la rue, c’est que c’est bon pour la France ! 😉

  16. KaG says:

    @Henri A :
    Oui mais non…
    Je ne connais pas WoW que je fuis parce que trop chronophage (quand je serai à la retraite, oui).
    Je vais parler d’un autre jeu en réseau : Quake 3.
    Nous ne faisions, alors, que recopier un schéma existant : celui des sports actuels, mais lors des grands matches (coupes d’Europe, p.e.) tu peux être joueur (si tu as le niveau et que tu es sélectionné, of course) mais aussi spectateur en suivant le match via le point de vue de tous les jours ou d’un seul en particulier (c’est un jeu en 1V1, 4V4 ou 5V5).
    Par dessus le marché, via les “shoutcast” sur Winamp, tu peux aussi écouter ou faire tes propres commentaires de match en live.
    Rien n’empêche que ce genre de choses se généralise dans l’avenir et surtout mute vers son propre fonctionnement.

Comments are closed.