Quel communiquant ce Sarkozy ! Il ne débande pas. Il divorce pour faire parler de lui. Il reprendra Cécilia dans cinq ans avant la prochaine Présidentielle pour à nouveau faire parler de lui. En attendant, il fait lire une lettre émouvante à tous les Français et tous les Français en parlent. Bravo ! Pour combattre un communiquant comme Sarkozy, il faut adopter la voie du silence. Il faut le laisser pisser dans un violon, se fermer à ses jérémiades et boycotter les médias qui se prêtent à son jeu même pour le critiquer.

13

13 comments

  1. DIEU says:

    “””boycotter les médias qui se prêtent à son jeu même pour le critiquer.”””” je suis d’accord avec vous, mais que faites vous donc, si ce n’est de faire également le jeu de ce genre de pratique? puisque vous même vous vous en faites le relais……alors oui…..silence et passez à autre chose….d’accord!

  2. utremager says:

    exact et parlons de ce qu’il ne fait pas ou mieux de ce qu’il dit faire mais en grattant le vernis de l’affiche dans l’effet ne fait pas. La surface médiatique est un abîme/miroir aux alouettes; les rouages de l’Etat, la réalité du terrain voilà où se niche et se juge une politique. Un exemple: depuis des années déjà l’Etat (dont N.S. est un des piliers depuis au moins dix ans) campagne pour les énergies renouvelables, pactise avec N.Hublot, labellise à coups d’acronymes du style HQE, annonce un Grenelle de l’environnement – plus environ que précis! Qu’en est-il pour le lambda coincé dans les arcanes du processus de construction. Convaincu, prêt à faire des efforts le constructeur “écolo” volontariste est confronté à un parcours du combattant : chaque rouage étatique, municipal, départemental, régional puis professionnel, technique, artisanal, commercial, bancaire (maçon, maire, préfet, agent DDE, grossiste, voisin, banquier, architecte…) tous sans exception vous dissuaderont, vous déconseillerons, vous mettrons des bâtons dans les roues, vous découragerons pour des questions d’a priori, de pusillanimité, du qu’en dira-t-on, de préjugé, de scepticisme, de manque de recul, de oui mais non parce que là c’est pas possible, de règle d’exception, de fin de subvention et de crédit d’impôt pour des raisons déraisonnables brefs statistiquement la campagen effet d’annonce n’a au bout du compte qu’un relai, écho mineur, confidentiel et ce que l’on construit à 99 % demeure aujourd’hui sur les mêmes bases hypra polluantes d’hier.
    J’ai envoyé il y a trois mois un courrier au ministre de l’2cologie pour proposer des honoraires à 5,5% de TVA (auj 19,6%) comme pour la rénovation lorsqu’il s’agirait d’une mission complète pour un projet répondant à un cahier des charges environnemental; j’ai reçu d’un obscur assistant un courrier laconique m’indiquant que l’on transmettait ma décision au minsitre du Budget (en gros je peux désormais m’attendre à un contrôle de TVA!) Voilà la réalité de la politique, la politique voilà où elle agit, les communiqués , le grand cirque n’a aucune réalité pour moi et en fait pour nous tous. Cmoins spectaculaire certes. Pour moi sarko existe pas

  3. swimmer21 says:

    Dieu a parlé, recueillons nous !

  4. Pour complémenter le billet de Thierry :

    http://www.lespacearcenciel.com/?paged=2

    C’est fou, comme c’est encore d’actualité !!!

    http://www.lespacearcenciel.com/index.php?s=Nicolas+divorce

    Amitiés 😉

  5. utremager says:

    à swimmer21 faut-il là ironiser? a ce compte là on peut ironiser de tout. Les grands poncifs sur des vues aériennes me laissent désormais très sceptique, se démener dans le maquis sociétal requiert un peu plus de conséquence au quotidien, ces égratignés – on va pas surenchérir par écorchés – sont les vrais héros/non héros et je leur prête plus volontiers l’oreille que les grands enseignants du peuple – connecté ou non. Et chez ces millions d’individus il n’y a nul soupçon à se faire mousser, encenser, ou objectif de pouvoir, à se satisfaire d’une cour ou à vendre sa soupe sous une forme médiatique ou une autre (Wikisoup aux mille saveurs qui s’annihilent: insipide) Va au-delà du péremptoire si c’est cela qui te gêne et donne plutôt ton avis. Quelque soit la couleur de la critique d’ailleurs – yes, super, très bien ou au contraire nul, naze, Dieu à parler – c’est un peu court. Sortons de la formule comme du slogan publicitaire. ah mais j’oubliais silence!

  6. swimmer21 says:

    Vous concluez vous même !

  7. utremager says:

    qui pro quo – c’est le risque du lapidaire. Je crois que le mode d’écriture oralisante doit encore faire son chemin pour s’optimiser! je me mets au premier rang des cancres.

  8. DIEU says:

    😉 @ swimmer21 bof….”Dieu a parlé, recueillons nous!”
    un peu léger pour quelqu’un d’habitude si prolixe ,pourquoi s’étaler plus sur le sujet, c’est très facile de critiquer, de philosopher, en bref de parler pour ne rien dire, contrairement a ce que pense le spécialiste de “la banane a 1/2 pelée”, j’agis, et point n’est besoin d’en faire des tartines sur un blog ou un forum,c’est mon affaire et pas celle des autres…… salut!

  9. swimmer21 says:

    Je suis curieux de voir si Thierry a fait du trafic avec Guy.
    Ben alors, quescequi se passe? Vous avez l’air déçus. De quoi, je me demande bien ?

  10. Oui mais moins Cécilia nue… qui est toujours en tête.

  11. swimmer21 says:

    Ah, sacrée Cécilia, elle a des arguments !

  12. arnodu says:

    En ces temps où démagogie rime souvent avec sensiblerie, voici un article qui replace
    les événements douloureux de notre histoire dans leur véritable contexte.
    http://www.historia-nostra.com/index.php?option=com_content&task=view&id=582&Itemid=60

  13. Teki Toi says:

    Fort ce Sarko.
    Tellement fort qu’il plus fort que lui-même!
    Ça risque de lui jouer des tours.

Comments are closed.