Le 28 novembre, dans les locaux de l’ESCP-EAP, le réalisateur Benjamin Rassat diffuse Quand l’Internet fait des bulles, partie 1 et partie 2. Pour créer un teaser pour la soirée, il a demandé aux personnages de son film, dont moi, de dire pourquoi ils aiment internet. Avant de me retrouver face à la caméra, j’ai essayé de répondre en imitant Georges Pérec.

  1. J’aime internet parce qu’il me paye bien.
  2. J’aime internet parce qu’il me permet de vivre dans le Midi.
  3. J’aime internet parce que j’y ai rencontré ma femme.
  4. J’aime internet parce qu’il nous transforme en révolutionnaire.
  5. J’aime internet parce que c’est une autoroute que peuvent emprunter les charrettes.
  6. J’aime internet parce qu’il signe la fin du pouvoir de quelques uns.
  7. J’aime internet parce que j’y croise de nouveaux amis.
  8. J’aime internet parce qu’il est un territoire vierge.
  9. J’aime internet parce que personne n’y comprends rien.
  10. J’aime internet parce que les experts y ont toujours tort.
  11. J’aime internet parce qu’il fait une place aux jeunes.
  12. J’aime internet parce qu’il fait peur aux journalistes et aux politiciens.
  13. J’aime internet parce qu’il me rend plus intelligent (ce qui ne veut pas dire que je le suis).
  14. J’aime internet parce que je ne travaille plus seul même aux projets les plus solitaires comme l’écriture d’un livre.
  15. J’aime internet parce que des gens m’y lisent.
  16. J’aime internet pour la longue traîne.
  17. J’aime internet parce que les majors y perdent toujours.
  18. J’aime internet parce que Radiohead y fait exploser le marché du disque.
  19. J’aime internet parce que les biens culturels y circulent librement.
  20. J’aime internet parce qu’il démontre que l’auto-organisation est possible.
  21. J’aime internet parce qu’il est décentralisé.
  22. J’aime internet parce qu’il est au-delà de la démocratie représentative.
  23. J’aime internet parce qu’il inaugure la société des connecteurs.
  24. J’aime internet parce qu’il nous aidera à sauver la planète.
  25. J’aime internet parce que je m’y sens libre.
  26. J’aime internet parce qu’il me surprend tous les jours.
  27. J’aime internet parce qu’il m’a guéri de la TV.
  28. J’aime internet parce qu’il est imprévisible.
  29. J’aime internet parce que les auteurs de SF l’ont rêvé.
  30. J’aime internet parce qu’il me fait encore rêver.
  31. J’aime internet parce vous y êtes aussi.

Je peux aussi répondre avec quelques phrases.

J’aime internet parce que vous y êtes aussi. C’est sans doute une raison suffisante. Je l’aime parce que j’y ai rencontré ma femme, parce que j’y gagne bien ma vie. Mais je l’aime surtout parce qu’il fait de nous des révolutionnaires. C’est l’histoire des mecs en jean qui fichent par terre les vieux business des cravatés.

J’aime internet parce que c’est une autoroute où circulent aussi des charrettes. C’est le sous-commandant Marcos qui a fait cette découverte. Internet fruit du capitalisme nous permet de rêver l’après capitalisme. Avec internet, nous atteindrons un nouveau stade de la civilisation humaine.

Mais après avoir écouté la première version du teaser monté à l’occasion de la soirée du 28 novembre, je pourrais aussi dire pourquoi je déteste internet. Parce que beaucoup d’entrepreneurs rêvent d’y faire ce que les entrepreneurs faisaient ailleurs. Ils ne pensent qu’aux dollars et se fichent des charrettes du sous-commandant Marcos.

J’ai alors songé à une des idées centrales de Taleb dans The black swans. Il y évoque les joueurs qui presque tous se souviennent de leur première partie, de ce jour où la chance était avec eux. Rien de plus étonnant remarque Taleb. Tous ceux qui n’ont pas eu de chance ont depuis arrêté de jouer. Ils sont au cimetière des joueurs. Ne survivent que les vernis de la première heure.

Il en va de même pour les entrepreneurs : les plus riches ne sont pas plus intelligents, plus doués ou plus visionnaires que ceux qui ont fait banqueroute. Ils ont juste était au bon endroit au bon moment. Quand on découvre leur absolu manque de recul et leur absence de conscience politique, il ne faut pas s’en étonner. Nous de demandons pas aux gagnants du loto de nous faire des conférences. C’est pourtant ce que nous demandons souvent à beaucoup de nos entrepreneurs.

Dans notre monde, quand tu gagnes de l’argent, tu as quelque chose à dire sur tout. Ainsi les footballeurs ont droit de philosopher à la TV, les chanteurs deviennent des intellectuels, les entrepreneurs des oracles. Je préfèrerais qu’ils se contentent de nous raconter leurs histoires. J’aime leurs histoires.

46
Ne manquez aucun article
Soutenez mon travail en achetant mes livres.

46 comments

  1. laurent says:

    Bien vu.
    Je souscris en particulier au point 24 : J’aime internet parce qu’il nous aide à sauver la planète. J’ajouterais : selon des modalités inattendues, qui ne sont pas forcément celles du militantisme, mais plutôt du pragmatisme ; quelque chose qui ressemblerait peut-être (mais avec énormément de guillemets) à “l’intelligence collective”.

  2. YMB says:

    (Radiohead en un seul mot)

  3. Paul de Montreal says:

    > J’aime internet parce qu’il me rend plus intelligent (ce qui ne veut pas dire que je le suis).

    “plus cultivé” j’aurrais tendance à dire vu que notre QI semble peu évoluer passé l’adolescence d’apres ce que j’ai lu (seul notre QE continuerait d’évoluer) et qu’étudiant j’entendais dire qu’un chercheur en mathématiques ne crée plus vraiment passé 35 ans.

    J’aime l’internet pour la mise en relation de gens interessants tres loin de chez moi.
    J’aime l’internet pour avoir trouver des tresors d’humour (anciennes comédies italiennes et françaises) quasi-inacessibles sinon du Canada.
    J’aime l’internet comme gigantesque médiatheque (de la connaissance) accessible 24h/24 7j/7.

    > Ne survivent que les vernis de la première heure.

    ou ceux qui recommencent jusqu’à réussir. Les entrepreneurs entêtés quoi !
    Les erreurs sont riches d’enseignement pour progresser si on a la motivation.
    D’un pays à l’autre, les echecs ne sont pas considérés de la même manière suivant la mentalité.

  4. Ax says:

    “J’aime internet parce qu’il nous aide à sauver la planète”

    Je suis d’accord avec pratiquement tous les points de Thierry, sauf celui-là justement, qui me semble toujours à l’état de prétention non réalisée, et loin de l’être.

    Qui aujourd’hui a fait prendre conscience aux habitants de la planète du problème climatique ? Désolé mais ce ne sont pas les freemen via leurs blogs à faible audience sur Internet, qui n’ont pas dû convaincre plus de 60 personnes dans le monde, en dehors des déjà convaincues.

    C’est un ancien vice-président américain avec un film à gros budget diffusé dans toutes les salles de cinéma du monde. C’est Nicolas Hulot avec des émissions TV sur TF1… C’est maintenant Sarkozy avec le Grenelle de l’environnement et ses déclarations au congrès américain…

    Internet a réussi plein de choses, mais sur le plan politique il n’a mené à rien parce que les groupes alternatifs sont tellement enfermés dans leurs logiques groupusculaires et sectaires qu’ils sont incapables de générer des dynamiques de nature à changer les lignes.

    Pour le moment, ce sont toujours les grandes institutions qui font bouger les lignes sur le thème du climat, tandis que le discours sur Internet des freemen etc est inaudible et le restera aussi longtemps qu’ils n’auront pas dépassé les logiques d’enfermement dans le purisme, logiques qui ont toujours conduit à l’échec les révolutionnaires.

  5. Paul de Montreal says:

    “sauver la planète”

    Oui c’est une idée anthropomorphique et un sacré raccourci. Il faudrait dire “sauver les conditions environnementales pour que l’espèce humaine puisse continuer à survivre sur la planète” et pas disparaitre d’un coup comme les dinosaures il y a 65 millions d’années apres l’écrasement d’un gros astéroide.

  6. Henri A says:

    A Ax Voisin :
    « Qui aujourd’hui a fait prendre conscience aux habitants de la planète du problème climatique ? »
    Les habitants de la planète n’ont toujours pas conscience du problème climatique.
    Déjà, il fallait le constater et ces des scientifiques qui prêchent « le problème » depuis 30 ans ! La publicité et un certain « empressement » sur le sujet fait par les médias et certains gouvernants a peut-être un rapport avec la fin prochaine du pétrole.

    « Désolé mais ce ne sont pas les freemen via leurs blogs à faible audience sur Internet, qui n’ont pas dû convaincre plus de 60 personnes dans le monde, en dehors des déjà convaincues. »
    Qu’est-ce que les freemens ont bien put te faire ? Mon but dans la freemenerie était de faire un peu de pub pour des auteurs importants à mes yeux et de me familiariser avec quelques personnes intéressantes et intelligentes ( ce qui ne m’empêche pas d’aller voir d’autres réseaux ).

    « C’est un ancien vice-président américain avec un film à gros budget diffusé dans toutes les salles de cinéma du monde. C’est Nicolas Hulot avec des émissions TV sur TF1… C’est maintenant Sarkozy avec le Grenelle de l’environnement et ses déclarations au congrès américain… »
    Tout ça pour faire de la propagande mensongère pour l’ex-maris de Cécilia, qui comme tout le monde peut le constater a besoin malgré les médias et les politiques de temps de parole.

    « Pour le moment, ce sont toujours les grandes institutions qui font bouger les lignes sur le thème du climat, tandis que le discours sur Internet des freemen etc est inaudible et le restera aussi longtemps qu’ils n’auront pas dépassé les logiques d’enfermement dans le purisme, logiques qui ont toujours conduit à l’échec les révolutionnaires. »
    L’échec des révolutionnaires est du à une grosse quantité de paramètres, dont certains que tu énumères, mais aussi d’autres paramètres que tu n’énuméras jamais parce que « impossible ? ». Puissance financière, étatique, armée, espionnage et morts.

  7. Ax says:

    “Puissance financière, étatique, armée, espionnage et morts.”

    il ne s’agit pas là de causes d’échec internes.

    Le purisme est un vice interne qui conduit tous les mouvements révolutionnaires à la haine, à l’exclusion, et à l’enfermement.

    Les causes externes que tu cites, c’est autre chose. Dans certains cas des stratégies win-win peuvent se développer, dans d’autres cas il y a des concurrences inconciliables.

    Je citais les freemen parce que c’est l’exemple d’un mouvement s’appuyant sur Internet pour “changer la planète”, mouvement dont sont membres plusieurs lecteurs ici. Il faut bien reconnaître que cela tourne en rond, et que l’influence est celle d’une cacahuète, en bonne partie en raison d’un purisme qui enferme dans une audience confidentielle.
    Ils n’ont joué aucun rôle dans la prise de conscience par la population du problème climatique.

    “des scientifiques qui prêchent « le problème » depuis 30 ans”

    on est d’accord à ce sujet, mais il s’agit bien là d’institutions : des chercheurs professionnels, qui prèchent cela dans le cadre de leur métier, payés par l’Etat ou des grands groupes privés.
    Internet a très peu joué là-dedans.

    Il y a aussi le rapport Peter Schwartz , Doug Randall, commandé par le Pentagon : “climate change”. C’était en 2004, et c’est The Observer qui en a assuré la promotion mondiale.
    Par son ton catastrophiste, c’est LE rapport qui a déclenché un grand mouvement dans l’opinion.

    La BBC a également produit un documentaire catastrophiste qui a eu un grand impact, montrant l’Europe du nord entrant en ère glaciaire.

    Puis il y a eu le film “le jour d’après”… et enfin celui d’Al-Gore.

    Dans tout cela, Internet a vraiment peu fait pour “sauver la planète”.

  8. J’aurais dû dire nous aidera à sauver la planète… il nous aidera car le sauvetage ne sera possible que part un passage à al décentralisation massive et internet en sera le support… Gore n’a rien fait que tirer un signal d’alarme… rien n’a encore était fait pour sauver la planète.

  9. Ax says:

    Oui là on est d’accord.

    Reste à trouver la logique qui sortira des clans. Internet est un média ouvert, mais la politique tend à fermer l’espace et le cloisonner. Lorsque la politique arrive sur Internet, la force de cloisonnement reste supérieure à la force d’ouverture, sitôt qu’on en vient aux choses sérieuses (au-delà du réseautage).

    Finalement, qu’est-ce qui ouvre l’espace ? Les marchands. Car les marchands veulent vendre au plus grand nombre, alors que les révolutionnaires butent sur leur purisme.

    C’est bien pour cela que ce sont des films marchands comme “Le jour d’après” qui ont pu avoir l’impact mondial au sujet du climat, que les écolos ne pouvaient produire.

    Sur le climat, on avancera le jour où les marchands prendront conscience du business que représente l’économie verte. Notamment le jour où Total deviendra un géant de l’après-pétrole. On ira alors très très vite.
    Je ne crois pas qu’on ira loin avec une démarche révolutionnaire anti-Total, par exemple, comme la pratiquent les écolos.

  10. Paul de Montreal says:

    La planète sera encore là quand l’espece humaine aura disparu.

    A Axel:
    Au Canada, le taux de connexion internet est élevé (68% des adultes en 2005). Pour étudier plusieurs universités à Montréal prennent pour acquis que vous avez ou vous aurez un pc portable et un accès internet.

    1. L’internet participe à diffuser des informations qui peuvent déplaire aux gouvernements et des lobbys puissants. Le RC en fait partie. Les “sceptiques” plus ou moins financés par ces lobbys voient leurs argumentations fallacieuses plus vite démontés me semble-t’il.

    2. Ensuite n’oublions pas l’effet papillon ou dit plus populairement “petites causes, grands effets”.

    3. Je ne sais pas la participation exacte de l’internet mais elle est là. S’il accélère la circulation de l’information auprès des journalistes qui ensuite le relayent pour les médias de masse classique ca serait déjà assez suffisant mais il fait plus, ils informent des gens qui cherchent plus d’informations de qualité et rapidement.

    Maintenant ce n’est pas la peine de s’exciter pour le RC. Ce n’est ni un 100m ni un marathon mais une course de fond sur un siècle ou deux.

  11. satured de la politique says:

    “2. Ensuite n’oublions pas l’effet papillon ou dit plus populairement “petites causes, grands effets”.”

    Il serait intéressant d’examiner à la loupe quels présupposés se cachent derrière cette théorie. Parce que la plupart des billets et commentaires lus ici-même tendaient à invalider ces présupposés.

  12. Ax says:

    @ Paul

    ok pour le rôle d’accélérateur de diffusion. Internet était utilisé partout, il est naturel qu’on retrouve Internet dans tous les domaines, et avec l’effet papillon on peut dire qu’Internet est à l’origine de tout ce qui se fait aujourd’hui, peut-être même du divorce des Sarkozy, si Nicolas a surpris un échange d’e-mail entre Henri Alberti et Cécilia…

    Il n’empêche que le processus de sensibilisation sur le RC visant le grand public s’est fait essentiellement par le cinéma et la TV, à partir de travaux de scientifiques institutionnels.
    Le rôle des petits groupes politiques sur Internet reste très marginal.

    On n’est pas dans le cadre de l’effet d’Internet sur le traité européen en France, beaucoup plus grand.

    D’après ce qu’on nous dit, tout va se jouer dans les 20 prochaines années. C’est trop court comme délai pour se passer des institutions publiques et privés.

    La révolution politique décentralisée dont parle Thierry ne sera pas opérationnelle dans les 5 ans au niveau mondial. Pour le RC, il faut être opérationnel très vite, au niveau mondial, pour prendre les bonnes décisions. Il faudra que ça passe par les Etats, les grands groupes comme Total, etc.

  13. Henri A says:

    A Ax OSS117:
    Fais gaffes tu m’as cuit là.
    “Il faudra que ça passe par les Etats, les grands groupes comme Total, etc.”
    Si le but est de sauver de justesse, pas la planète dans son ensemble, mais l’espace pour qu’une certaine espèce d’ humains puissent y vivre dans les mêmes bonnes conditions qu’aujourd’hui et que les autres espèces d’humains vive de façon encore plus précaire, cela ne m’intéresse pas.

  14. satured de la politique says:

    “Il faudra que ça passe par les Etats, les grands groupes comme Total, etc.”

    Effectivement, une crotte ne passera jamais par la bouche.
    Mais on peut aussi penser que le monde s’exprime autrement que par son derrière 🙂

  15. satured de la politique says:

    Petite correction “Mais on peut aussi espérer que…”

  16. satured de la politique says:

    Après cette petite anal-ogie j’affirme être à 100% d’accord avec ce qu’a écrit Henri.

  17. Ax says:

    Il y a deux défis différents : un défi un long terme, et un défi à court terme.

    Si vous pensez avoir le temps de finir votre révolution avant l’échéance des défis à court terme…

    L’échelle de temps de la révolution freemen est très supérieure aux premières mesures urgentes que les pays devront prendre contre le RC.
    Ouvrez un peu les yeux, Bové a fait 1% !

  18. utresmager says:

    J’ai pas le temps de parcourir toute la liste; mais bon si l’on doit s’attacher à la hiérarchie naturelle de ce qui vient à l’esprit de celui qui la établie, je me dis que tout est dit par la première entrée! Et sinon que les deux suivantes parachèvent les motivations de cet amour. ça me convaincs guère sur la bonitude de l’outil pour l’humanité elle-même!

  19. Tu es imperméable au sens de l’humour ?

  20. Paul de Montreal says:

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_papillon

    Axel
    > Ouvrez un peu les yeux, Bové a fait 1% !

    “Et je dirais même plus”

    Étape 1 ouvrez les yeux pour voir et comprendre
    Étape 2 tournez la tête de gauche à droite et de droite à gauche pour avoir une vision panoramique large (mondiale) et moins locale (franco-française).
    Étape 3 levez la tête de bas en haut et de haut en bas pour prendre le recul indispensable au philosophe et sourire sur la fourmilière humaine avec celles qui se prennent très au sérieux, qui posent comme des paons, parlent de célébrité, d’honneur, de réussite sociale … et qui espèrent d’un Dieu le paradis éternel. C’est à mourir de rire.

  21. Henri A says:

    A Satured de la politique:
    [“2. Ensuite n’oublions pas l’effet papillon ou dit plus populairement “petites causes, grands effets”.”
    Il serait intéressant d’examiner à la loupe quels présupposés se cachent derrière cette théorie.]
    L’effet papillon est déjà une mauvaise vulgarisation. Si il s’agit de la théorie du chaos, il faudrait rebatiser pas mal de chose dans le genre :
    théorie de l’équation linéaire, théorie de l’équation du second degré ou théorie de l’addition.
    La “théorie” du chaos n’est pas une théorie, c’est une pratique mathématique.

  22. Carole says:

    Bon, je vote pour le n°13 ! ,-)

    Pour qui veut, enfin, l’apprentissage dans n’importe quel domaine est accessible … Et ça, c’est bien une révolution. Et en plus, on peut se faire aider ( ou aider à son tour ) par des gens en chair et en os derrière leurs computers !
    Révolution tranquille ( comme dit dans le film quelque part ), mais révolution quand même …

  23. Paul de Montreal says:

    Oui tu as raison Henri.
    La théorie du chaos est une théorie scientifique en particulier dans la mécanique.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Theorie_du_chaos

  24. utresmager says:

    je ne suis imperméable ni à l’humour ni à l’amour. Simplement le sens que l’on y met varie. Quand je croise 3. et 8. j’en fais. Et sur 8. seul la pondération de porno tous azimuts me laisse coi!

  25. utresmager says:

    as-tu avoué à ta femme autant de fois que tu l’aimais?

  26. Ax says:

    (Ce qu’il y a d’intéressant avec l’objectif : “SAUVER LA PLANETE”, en pensant au réchauffement climatique, c’est que pour la première fois les révolutionnaires sont placés devant une limite temporelle.

    Auparavant, on pouvait être en guerre contre le capitalisme, la société de consommation, rêver à la révolution, au grand soir, sans se fixer une limite temporelle : la révolution pouvait avoir lieu dans 5 ans, 20 ans, 200 ans …

    Avec le RC, le changement de mode de vie au niveau mondial doit se faire rapidement, dans les 5, 10 ou 20 ans. Cela bouleverse le calendrier révolutionnaire, qui est forcé d’entrer dans une logistique pragmatique pour obtenir des résultats à court terme.

    Les révolutionnaires n’ont plus le luxe de l’infini pour leurs rêves. Comme leur logique puriste reste tout sauf pragmatique, je vois mal ce qu’ils pourront faire aussi rapidement.)

  27. Henri A says:

    A Ax:
    Ce qu’il y a d’intéressant avec l’objectif : “SAUVER LA PLANETE”, en pensant au réchauffement climatique, c’est que pour la première fois les gens sont placés devant deux questions fondamentales :
    Sauver la planète, pourquoi faire ?
    Arrêter le réchauffement climatique, pour quelles raisons exactement ?
    Pourrais-tu répondre très exactement à ces question, Ax ?

  28. Ax says:

    Il faudrait que Thierry réponde à la question, c’est son point 24.

    Apparemment on parle en premier lieu du réchauffement climatique, et des mutations de mode de vie à mettre en oeuvre pour limiter les catastrophes liées au réchauffement.

    Deux sortes de catastrophes :

    1 : celles liées à la phase de transition :
    Que la mer monte à certains endroits, ce n’est pas un problème à long terme, c’en est un à moyen terme pour les régions peuplées concernées.
    –> exodes, et leurs conséquences géopolitiques (le rapport du Pentagon évoque des guerres consécutives à ces exodes)

    2 : celles liées à la mutation d’état climatique s’installant dans la durée :
    Un plus grand nombre de déserts ?
    Un plus grand nombre de tornades ?
    Une zone glaciaire en Europe ?
    –> accroissement du coût des matières premières, à commencer par la nourriture et l’eau

    Selon ce qu’on nous dit, le coût humain de ces mutations étant très haut (sans parler du coût pour les autres espèces et pour la diversité biologique), les risques de guerres importants, l’impératif serait de modifier de façon importante le mode de vie dans les 20 ans, pour limiter le réchauffement. (D’où l’attribution d’un nobel de la paix à Al Gore, ce que n’avait pas compris versac, qui ne faisait pas le lien entre les risques de guerres et le réchauffement).
    C’est ce qu’on appelle par un raccourci, “sauver la planète”.

    Cette modification importante du mode de vie pose deux problèmes :

    1 – par son ampleur, elle semble peu compatible avec les intérêts des grands groupes mondiaux
    –> d’où l’idée qu’Internet, les freemen, la révolution décentralisée permettrait d’agir sans ces grands groupes

    2 – par son urgence, elle semble peu compatible avec l’émergence de nouvelles forces politiques décentralisées. On ne change pas l’organisation politique du monde en quelques années. Cela fait 250 ans que certains essaient en Europe…
    —> ce point 2 contredit le point 1.
    A mon sens, l’urgence des changements l’emportant, il faudra trouver des solutions avec les grands groupes et la configuration politique mondiale et étatique actuelle, le peu de temps disponible ne permettant pas la grande révolution politique rêvée par certains.

  29. Henri A says:

    A Ax:
    D’accord, tu as répondu indirectement aux questions.
    Des guerres, il y en a déjà depuis un moment ( qui sont les plus responsables ? ). Déserts, tornades et climats impossibles existent aussi depuis un moment ( qui sont les plus responsables ? ). Matières premières, nourritures et eau sont inabordables pour la moitié de la planète ( qui sont les plus responsables ? ).
    Donc, tu ne veux pas “sauver la planète” mais “sauver l’occident” ( les plus responsables ), point.

  30. @utresmager Je dis des choses bien pires à ma femme.

    @Henri C’est une question piège. Moi je veux la sauver pour que nous poursuivions l’histoire de la conscience… sinon tout ça pour rien. Je crois que chacun a sa raison. Mais poursuivre pour poursuivre n’a aucun intérêt.

  31. Nous savons que la planète n’est pas en danger, pas plus que l’espèce humaine a priori… c’est notre mode de vie qui est en danger et une terre avec 7 milliards d’hommes. Par sauver, nous entendons éviter un massacre, c’est tout… c’est une gigantesque raccourci.

  32. Ax says:

    “Des guerres, il y en a déjà depuis un moment”

    Henri, je t’ai connu amateur de Paul Valéry et de la précision.

    Si 200 millions d’hommes partent en exode pour des raisons climatiques, ne dis pas qu’on connait ça depuis un moment.

    Le rapport du Pentagon évoque des guerres nucléaires en Asie pour l’accès à l’eau potable, à l’énergie, aux surfaces habitables. On ne parle pas que de l’Occident ici ! et jusqu’à présent il n’y a pas eu de guerre nucléaire, seulement 2 bombes d’un seul côté.

  33. Henri A says:

    A Thierry:
    « c’est notre mode de vie qui est en danger »
    C’est-ce que je voulais pointer.

    « et une terre avec 7 milliards d’hommes. Par sauver, nous entendons éviter un massacre, c’est tout… c’est une gigantesque raccourci. »
    Je suis d’accord, il n’y avait aucun jugement de valeur de ma part envers le commentaire de Ax.

    A Ax:
    « Henri, je t’ai connu amateur de Paul Valéry et de la précision. »
    En effet, je m’en excuse. J’aurais du écrire :
    Des guerres, il y en a déjà une demie douzaine en ce moment même, sans parler des guerres de la dernière et précédentes décennies.

    « Si 200 millions d’hommes partent en exode pour des raisons climatiques, ne dis pas qu’on connait ça depuis un moment. »
    En tant qu’observateurs français ( par exemple ) c’est vrai, des milliers seulement.
    Par contre ces hommes partis en exode ( 200 ou 0,2 millions ou 20 individus ) connaissent cela très bien.

    « Le rapport du Pentagon évoque des guerres nucléaires en Asie pour l’accès à l’eau potable, à l’énergie, aux surfaces habitables. On ne parle pas que de l’Occident ici ! »
    Le rapport pourrait venir de l’armée iranienne, du Venezuela ou D‘Arabie Saoudite, j’aurais les mêmes doutes.
    Il est évident que nous, occidentaux, serions assez sages pour ne pas déclencher de guerres nucléaires ce qui n’est pas le cas de ces abrutis d’asiatiques.
    J’exagère et je suis persuadé qu’un individu qui connaît « à la recherche de je ne sais plus trop quoi » par cœur ne peut pas être complètement mauvais, comme je suis persuadé aussi que tu ne penses absolument pas ce que j’ai écris dans ma phrase précédente.
    Mais les mots, le réflexe des mots, en disent plus que ce que nous pensons.

    « et jusqu’à présent il n’y a pas eu de guerre nucléaire, seulement 2 bombes d’un seul côté. »
    Ben oui, occidentales et avec quelles motivations véritables ?

  34. Ax says:

    Henri, quand tu négliges les échelles, tu perds ta pertinence, et même ton impertinence.

    Encore une fois, les guerres qu’on connaît aujourd’hui sont relativement peu meurtrières, en regard d’une population mondiale de 6 ou 7 milliards d’habitants.

    Le RC pourrait complètement nous faire changer d’échelle.

    Il y a toujours eu des morts, des guerres, des injustices, des impérialismes, des famines, des épidémies… A chaque moment de l’histoire et sur tous les continents (l’occident n’a pas le monopole des crimes. L’Afrique noire a aussi pratiqué l’esclavagisme, de même que l’Egypte ancienne, l’Asie etc).

    Il n’y a pas tous les jours des guerres mondiales, atomiques, des exodes de tout un pays, etc. Quand on peut les éviter, même si on ne rend pas pour autant l’ensemble du monde pacifique, on les évite.

    Je ne vois pas ce que le procès de l’occident vient faire dans le débat.

    Ou plutôt je vois bien en quoi, justement, je n’ai aucune confiance dans les groupes alter-mondialistes pour sauver la planète : parce qu’ils vont déjà passer 20 ans à faire le procès de l’occident et du libéralisme, et pendant ce temps on n’aura pas avancé d’un quart de pouce. Même un Grenelle imparfait vaut mieux qu’un énième procès stérile fait au libéralisme.

  35. Paul de Montreal says:

    Thierry a oublié ” J’aime internet pour joindre via Facebook le groupe (entre autres) UMP – Fédération numérique” composé d’environ 1900 membres.

    Je le savais que c’était un sous-marin à sa manière de torpiller. hahaha
    Sacré Thierry tu les a bien eu ! 😉

    C’est beaucoup par rapport au 10 membres freemen mais ‘small’ par rapport au 565 000 membres du groupe Stop Hillary Clinton. 😀

    “Sauvons le groupe français freemen”

  36. Henri A says:

    A Ax:
    Ma réponse serait trop longue pour la précision mais en gros tu te trompes : je ne fais pas le procès de l’occident. Je suis un occidental, je vis en occident et je n’ai pas à me plaindre.
    On peut être un idéaliste pacifique et utiliser abusivement des mots comme « éthique » , « morale », « injustice » ( donc « justice » ) et faire du surplace.
    On peut être pragmatique et avancer coûte que coûte et supporter des marges d’erreurs ( le problème d’échelle ).
    Je ne juge pas, ni compare ces deux cas.
    Par contre il est non pas abusif mais risible à ce niveau pour le pragmatique de parler de: éthique, morale, injustice, donc justice.

    Un petit coup pour la route:
    « Il n’y a pas tous les jours des guerres mondiales »
    Non deux seulement, occidentales et imposées au monde.

    « atomiques »
    C’est vrai, mais comme tu l’as précisé deux bombes made in US. Et une demie douzaine de frôlement de guerre atomique pendant la guerre froide.

    « des exodes de tout un pays, etc. »
    Ben si…enfin pas tout un pays mais un quart par exemple. Plusieurs fois, si si !
    Cette dernière décennie, si !

    « Quand on peut les éviter, même si on ne rend pas pour autant l’ensemble du monde pacifique, on les évite. »
    L’occident évite les guerres en occident depuis 60 ans…Ben non, les pays baltes.
    En tout cas l’occident n’évite pas les guerres en dehors de l’occident…Elle les provoque.

  37. Ax says:

    Je laisse tomber car je ne te comprends plus, Henri.

    On parle de lutter contre le RC pour éviter (entre autre) les guerres qu’une crise climatique générerait.

    Et tu nous dit : “des guerres il y en a déjà”.

    Excuse-moi mais c’est comme si tu disais à un médecin voulant prévenir une pandémie H5N1 : des maladies il y en a déjà ici et là de toute façon, regardez le sida.

    Je ne crois pas à un monde pacifique. Il y aura des guerres au moins aussi longtemps qu’il y aura de l’amour, bcp de guerres étant liées à l’amour (au désir ; la recherche de l’argent étant elle-même très liée à la recherche des femmes).

    En revanche, ça n’empêche pas d’éviter de créer des guerres encore plus terribles que celles que nous connaissons.

  38. @ Thierry, j’adore ton billet 🙂 Je crois qu’il est difficile de dire mieux. Tout est dit !!! Et à ce propos, n’ayant pas la télé, et mes amis dans mon entourage n’ayant pas la TNT, hier soir donc a été diffusé sur France 5 (Pas Arte !) ce reportage au titre très évocateur : ” TOUS Connectés !”. Je vous laisse découvrir la suite ici :
    http://www.lespacearcenciel.com/?p=883

    Amitiés à toutes et à tous,
    et vraiment encore bravo à toi Thierry pour cet excellent billet 🙂

  39. Ax says:

    Pas mal ton site politique Lea ! Les tenus sont déjà en avance sur le réchauffement climatique…

  40. Henri A says:

    A Ax:
    Tu plaisantes, c’est le meilleur site de tous les temps ! Prends en de la graine !

  41. Ax says:

    C’est ça les femmes, Henri. Pendant que tu parles d’un calendrier de nus (que de la gueule !), les filles se mettent au boulot. J’ai reconnu plusieurs freewomen sur le site de Lea.

  42. Désolé mais j’ai censuré… 😉 après être allé voir.

  43. arthur says:

    MOI!Internet c’est ous on peut fairedes jeux,msn…

    Merci! d’aVoire crée Internet sans Internet je ne serais pas se que je
    suis en se moment!

    MERCIII

Comments are closed.