cozop-ouvre.gif
cozop-ouvre.gif

En septembre 2006, je m’étais dis que nous pouvions récupérer l’argent des blogueurs pour financer des associations humanitaires, des fondations, des projets, soutenir les auteurs attaqués en justice…

Comme bien d’autres, cette idée est restée en stand by jusqu’au printemps dernier, jusqu’à ce qu’après la présidentielle une sorte d’accalmie se soit emparée de la blogosphère. Je me suis alors dit que nous devions nous auto-motiver.

Jusqu’à présent la blogosphère a été tirée en avant par un phénomène de mode, puis par les enjeux électoraux, parfois par des enjeux commerciaux pour les blogs ciblés qui réussissent à conjuguer audience et revenus publicitaires… Il est temps de transformer cette masse de créativité en un véritable pouvoir économique et politique. Avec Carlo Revelli, le fondateur d’Agoravox, et Bertrand Couturier, un ami développeur, nous avons alors imaginé coZop.

Pour les lecteurs, coZop se présentera comme un immense journal, publiant chaque jour des milliers d’articles en version intégrale et dans toutes les langues européennes.

Pour naviguer dans cette masse d’information, une fonction de social reading sera mise en œuvre : quand tes amis lisent un article, cet article t’intéresse peut-être. En liant les lecteurs par un réseau social, coZop apprendra à les connaître et leur délivrera automatiquement des articles susceptibles de les intéresser.

coZop veut casser le principe de la notoriété qui prévaut aujourd’hui sur le web : plus tu es lié, plus tu es intéressant. En 2005, lorsqu’Étienne Chouard publia son article contre la constitution européenne, personne ne l’avait jamais lié. Nous voulons que de tels articles remontent à la surface le plus souvent possible sans attendre un miracle.

Pour coZop, la popularité absolue n’existe pas. Il n’existe que des popularités relatives à l’intérieur des diverses communautés de lecteurs. Nous espérons faire découvrir aux lecteurs de nouveaux auteurs, de nouveaux sujets, nous espérons les aider à dépasser les sujets à la unes des journaux traditionnels. Nous espérons aussi obtenir une audience comparable aux grands médias pour qu’enfin cette blogosphère soit prise au sérieux lors des grandes échéances.

coZop ne réussira cette mission que si les auteurs du web, les blogueurs en premier lieu, participent à l’aventure. Ils peuvent dès aujourd’hui s’inscrire sur coZop et référencer leurs sites. Leurs articles seront alors republiés et monétisés, 50% des revenus leur revenant. Ils pourront encaisser cet argent ou le reverser aux associations, fondations et projets qui s’inscriront sur coZop. Nous espérons ainsi que les petits ruisseaux formeront de grandes rivières.

coZop est en version alpha. Le social reading n’est pas encore opérationnel. Dans un premier temps, nous nous focalisons sur les fonctions destinées aux auteurs. Nous avons besoin d’accumuler une immense base d’articles avant que les lecteurs puissent les parcourir et nous apprendre à les connaître.

Nous avons ouvert un blog pour discuter de coZop.

Vous trouverez une présentation détaillée sur le site.

Nous construisons une série de questions/réponses pour préciser notre projet.

coZop permet déjà aux lecteurs comme aux auteurs de créer leurs propres journaux en épinglant entre eux des articles. J’ai commencé à créer le journal des connecteurs. Je le complète dès que les auteurs rejoignent coZop. J’ai aussi ouvert le journal des Freemen.

11

11 comments

  1. Paul de Montreal says:

    Bonne initiative Thierry. 🙂

    Pour l’instant je ne vois aucune pub mais j’ai soit Opera ou Firefox avec le module Adblock Plus et No Script.

    Je crois qu’il faudrait indiquer au débutant la configuration nécessaire pour voir la publicité.
    Un début de piste :
    IE, activer javascript, vider son fichier host, installer java, activer flash et les images animés, désactiver les options par défaut anti-pub et anti-popup des kits sécurité comme KIS 7.0 …

    Pour les experts, aucune inquiétude ils vont la voir et l’apprécier.
    – Aaaah enfin la pub !
    😀

    Et ainsi assurer un minimun de 30 euro de revenu pub par mois pour chaque blogueur cozop. De quoi payer leur connexion internet avec une pizza et une bierre.

  2. Ax says:

    “Je crois qu’il faudrait indiquer au débutant la configuration nécessaire pour voir la publicité.”

    🙂

    De fait, il va falloir que les publicitaires imaginent d’autres modèles de pubs, car celles reposant sur des scripts sont de plus en plus bloquées.

  3. Lé débutant ne désactive pas les pubs… Je l’ai déjà dit, sans pub, internet n’est pas soutenable en attendant qu’un petit malin trouve autre chose.

  4. Ax says:

    “Lé débutant ne désactive pas les pubs”

    de plus en plus. Les navigateurs / antivirus et autres logiciels grands publics sont maintenant activés avec par défaut des bloqueurs de pubs, et même parfois des bloqueurs de scripts tout azimut, y compris les scripts non publicitaires.

    Par défaut “No-Script”, plugin assez répandu, bloque tout, pour raisons de sécurité. Pour chaque site il faut autoriser à chaque fois tous les scripts un par un. Autant dire que le plus souvent on ne perd pas de temps à autoriser : donc aussi bien les scripts de pubs que les scripts de stats sont bloqués.

    “Je l’ai déjà dit, sans pub, internet n’est pas soutenable”

    ton point de vue est intéressant et mériterait un débat public sur le Net pour le populariser. Car les gens n’ont pas conscience de ça.

    Le problème aussi c’est que des pubs vraiment insupportables sont apparues, qui sont invivables, comme les pop-up qui sautent partout, d’où l’apparition des bloqueurs de pubs dans les navigateurs grand public.

    Au début ils ne bloquaient que les pop-up. Ensuite ils ont commencé à bloquer les bannières et les images ayant des dimensions standards de bannieres, même statiques. Puis ils ont bloqué tous les scripts, java etc. par défaut, comme No-Script.

  5. Satured de la politique says:

    “Le problème aussi c’est que des pubs vraiment insupportables sont apparues, qui sont invivables, comme les pop-up qui sautent partout,…]”
    Tout ce qu’on n’a pas voulu et qui prend de la place sur le disque dur de notre PC, tout court, est invivable 😉

  6. Satured de la politique says:

    Je suis d’accord avec Ax : Non, il faut carrément dire si on veut, oui ou non, revenir à la bonne vieille apparence type console quand on parle d’internet (juste les quelques lignes de codes avec pas de programme). Il faut aussi voir que les besoins en matière de présentation ont évolué.
    Si jamais la nouvelle évolution en matière de lisibilité de l’information venait de la pub, là on serait vraiment mal. J’ai lu quelque part la stratégie que Flash avait mis en place pour conquérir les normes austères du W3C. Cela passiat nécessairement par une installation préalable de scripts sur le disque dur.
    En fait, comme le disait Univers, il faudrait trouver un autre constituant du PC qui occuperait la place vide de toutes ces tours énormes pour rendre la navigation de poste à poste plus fluide sans prendre nécessairement de place sur le disque dur.

  7. Satured de la politique says:

    Aujourd’hui il faut voir les choses en face. Pour internet, un simple modem ne suffit plus.

  8. Satured de la politique says:

    En tout cas Cozop, c’est super ! Il ne manque effectivement plus que la diversité des auteurs d’articles (ce page 2007 est omniprésent, qui c’est ?). Vous allez faire un tabac. Vous pouvez d’ores et déjà compter sur moi pour tester la version bêta.

  9. Manuel Vila says:

    Longue vie à coZop ! 🙂

  10. Henri A says:

    Bien, je vais m’inscrire en tant que lecteur.
    Agoravox a changé de look, il y a comme une similitude avec coZop, c’est bien aussi.
    D’accord avec Satured, ce page2007 est omniprésent, cela ne peut pas durer !
    Il me semble que le prénom de l’individu qui s’en occupe commence par un “A”, il faut s’en méfier.

  11. Ax says:

    C’est Agoravox, qui est omniprésent 🙂
    Il y a bcp moins de posts qu’avant sur page2007, surtout que seul le flux de la section principale est inscrit sur cozop (page2007 étant maintenant divisé en 3 blogs, avec 3 flux RSS différents).

Comments are closed.