J’écris à Hugues, le mystique de service sur ce blog, notre adepte des prophéties et autres « shamaneries » sympathiques. J’adore retrouver des fables oraculaires dans les récits de SF mais, hors de la littérature, elles s’écroulent toujours, systématiquement, répétitivement, dès que nous nous tournons en arrière, que nous regardons les prévisions de jadis et que nous constatons que toujours, oui toujours excepté quelques miraculeux coups de chance engendrés par la théorie des grands nombres, elles sont totalement passées à côté de la vie.

Pourquoi ? Parce que la vie nous appartient. Que quelqu’un essaie de l’écrire et nous vivrons autrement, rien que pour l’embêter. Alors prévoir l’avenir est certes une manière de façonner l’avenir mais ce n’est jamais l’anticiper… et c’est ce que je reproche à nombres de nos gouvernants.

Hugues, pour essayer de ramener dans notre réalité tes lubies, tu cherches à me faire porter le chapeau d’une ambition démesurée… vas-y, traite-moi d’hyper-capitaliste, de libéral, de destructeur de la planète… Je suis la cause de tous les maux du monde. Je vais finir par me croire important alors que je ne suis qu’un écrivain et, comme tous les écrivains, je m’expose parce que j’ai la prétention d’avoir des trucs à dire.

Quand j’écrivais et que je n’étais pas publié, on me critiquait d’écrire pour rien. Une fois que j’ai été publié, on m’a critiqué d’avoir des ambitions. Je m’habitue plus vite à cette seconde critique qu’à la première qui a souvent été difficile à supporter.

Quant à ta vision de l’argent et du pouvoir, Hugues, elle n’est pas la mienne. Je n’ai jamais cherché à avoir plus que ce que mon confort exigeait, je n’ai jamais cherché à faire fortune même si j’ai eu des occasions, j’ai toujours cherché à avoir du temps pour écrire… c’était ça le pouvoir pour moi et ça le reste. Il n’y a pas qu’un pouvoir, qu’une façon de vivre, qu’une ornière inflexible dont nous ne pourrions pas nous arracher.

Le pouvoir pour un écrivain est d’arriver à tenir des lecteurs, à en avoir plus, à leur transmettre quelques chose… Tu en gagnes de nouveaux, tu en perds des anciens, ce n’est pas grave. Une fois que tu as fait ton travail de passeur, la suite n’a pas d’importance : tu as semé quelques graines. En ce sens, les écrivains diffèrent définitivement des gourous qui cherchent à garder coûte que coûte leurs fidèles.

Je reviendrai samedi encore une fois sur cette histoire d’imprévisibilité pour justement expliquer pourquoi des affirmations comme tu en professes sont inacceptables.

Si nous ne changeons pas MAINTENANT nous disparaîtrons par Atomisation ou autres catastrophes HUMAINE ou NATURELLES !!! dis-tu.

Qu’est-ce que tu en sais ? C’est juste ce que tu penses. On appelait cette attitude le millénarisme je crois. Aux États-Unis, chaque année, il y a une dizaine de best-sellers qui annoncent la fin du monde. C’est une recette qui marche depuis la nuit des temps. Je ne construis pas ma vie sur des foutaises de cette espèce.

Tu as tout dit en disant que, d’après toi, l’homme est stupide. Je regrette, je ne le pense pas, je suis un humaniste, je crois en nous, je crois que l’homme est génial même s’il s’égare parfois. L’histoire nous prouve qu’il réussit à survivre, à produire de nouvelles œuvres, de nouvelles philosophies, de nouvelles théories…

Je suis heureux de vivre aujourd’hui parce que nous vivons une époque de changement extraordinaire, je vois le positif, je vois les nouvelles possibilités frétiller, je rêve de tous les possibles comme Paul Atreides dans Dune. Oui, nous pouvons nous planter, nous avons toujours couru ce risque. S’il n’existait pas, nous nous ennuierions.

Tu parles de l’avenir, tu ne le connais pas. Si tu connaissais l’avenir, tu serais riche et tu aiderais les pauvres que tu plains tant. Mais pourquoi ne fais-tu pas fortune ? Comme nous tous, tu ne sais rien, absolument rien. Si tu vis assez vieux, tu réaliseras que tu t’es sans doute trompé sur tout. Je critique beaucoup Kurzweil en ce moment mais, Hugues, lis les gens comme lui, lis les transhumanistes, découvre qu’il existe d’autres mondes possibles, vois au moins que ce monde noir dont tu t’es entiché, sans doute par désir de conjuration,  n’est qu’un des possibles parmi une infinité.

Je suis prêt à parier que notre avenir n’aura aucun rapport avec celui que les mauvais augures annoncent aujourd’hui. Notre avenir sera radieux, non parce que je le prévois radieux, mais parce que nous avons aujourd’hui les moyens de le construire radieux.

Nous avons découvert ces dernières années, notamment grâce à Axelrod, que l’homme est naturellement altruiste. Nous sommes généreux lorsque nous sommes en société. Si tel n’était pas le cas, l’évolution n’aurait pas fonctionné, le vivant est intrinsèquement coopératif, massivement win-win. J’ai toujours été pénétré de cette évidence. Parfois des lignes de tensions se créent, il faut les rompre pour retrouver de nouveaux points d’équilibre. Nous n’y pouvons rien, nous devons traverser les crises et apprendre au passage.

Nous sommes libres dans un monde de contraintes. La gravitation est là pour que nous cherchions à nous en échapper mais elle reste là. Tu peux crier haut et fort que tu connais l’avenir, tu ne le rendras pas plus réel, tu ne prouveras pas en criant qu’on peut le prévoir… Pour démontrer qu’il est prévisible, prévois-le ici et maintenant. Annonce-nous quel sera le taux de croissance 2008, le vainqueur de la coupe d’Europe de foot, la température moyenne de l’été prochain, le cours du dollar au printemps… Annonce-nous des choses que nous pourrons éprouver et arrête d’agiter un épouvantail.

Oui, l’avenir n’est pas écrit, il nous appartient. Ce vide insondable nous fait peur mais ce n’est pas une raison pour le peupler artificiellement de démons. Ératosthène en traçant la première carte du monde avait laissé des vides sur la carte. Les chrétiens se sont empressés de les remplir avec leurs mythes. Et ça recommence.

8

8 comments

  1. @ Thierry,

    Je comprends entièrement ton point de vue actuel en tant qu’ humaniste, pour la simple et bonne raison que je suis aussi comme toi, sur certains point de vue, c’est la raison qui continue tant bien que mal à me pousser à te répondre, car c’est plus que certain, nous avons des points en commun.
    Je n’ai rien contre l’argent même si je le critique parfois. Effectivement ce n’est pas une mauvaise chose du moment qu’il circule pour tout le monde sans exception ! Or désolé, mais ce n’est plus le cas et depuis longtemps dans nos sociétés. Je suis bien dans cette société, je pense que nous n’avons jamais eu autant de possibilités que présentement à la différence près c’est qu’elles n’ont plus de sens !
    Certes ce n’est pas à moi à refaire le monde quoi que, chacun d’entre nous avons notre propre responsabilité.
    Ce que je remarque, à mon niveau et depuis fort longtemps, c’est une poussée dans une seule et unique direction, oubliant toutes les autres pour la simple et bonne raison du chiffre ou profits.
    Et c’est selon moi cette optique qui risque de nous conduire à notre propre perte malgré le fait que nous avons plus que les moyens d’éviter d’en arrivé à cette extrême. Bien sur que je reste optimiste, bien obligé pour continuer à vivre, c’est une évidence mon cher Watson !
    Et putain merde, tant mieux si je me goure, vivement que je me goure, pourvu grand dieux que je sois totalement à côté de la plaque, il le faut, il le faut, il le faut, je veux continuer à le croire… Ce qui est con, je ne sais pas si ce n’est que pour moi, mais je peine, j’ai de plus en plus de mal à croire que l’impossible reste possible…
    A présent je commence à comprendre ou tu voulais en venir, tu restes optimiste, en fait c’est encore ça ta force, et tant mieux et archi tant mieux !!!
    On ne peut que souhaiter la réussite d’autrui à moins d’être anormal ou franchement débile, c’est encore une évidence – Mais c’est encore cette vérité transposée à la planète toute entière qui fait cruellement défaut à notre monde sans renier non plus les avancées de la science.
    Je pense que nous nous devons de vivre avec notre temps, et suis encore plus persuadé que si Jésus, Bouddha, Mahomet et les autres étaient de nouveaux parmi nous, ils utiliseraient eux-aussi la magie technologique, à la différence près qu’ils la mettrait au service de l’humain, pas contre l’humain.
    C’est pourtant ce qu’on observe tous les jours. La science actuelle au lieu de nous rendre libre nous emprisonne encore plus au seins de cette formidable prison de verre, pour ne pas dire de Kristal. C’est dommage !
    Moi autant que toi, je le reconnais, je suis loin d’être parfait, ça m’arrive de naviguer sur Internet, un peu de partout, que ce soit des sites de cuisine, de cul, de politique, de spiritualité etc. Je pense que l’âme humaine à une intelligence innée de reconnaitre ce qui est bon ou pas pour elle et donc de glisser tout naturellement pour continuer à vivre ce jeu de la vie.
    Je pense que nous avons chacun d’entre nous un but, un rôle, une fonction particulière dans la société, parmi l’ensemble de nos concitoyens.
    Il n’y a pas de bons ou de mauvais humains, il n’y a que de bons ou de mauvais parcours. Ce même parcours est déterminé par la conscience, on va dire une certaine forme de conscience en voie d’évolution, donc incomplète. Nous avons besoin d’expériences pour cerner notre incarnation et donc de ce fait comprendre ce que nous sommes venu faire sur cette terre. Sachant qu’il faut de tout sur cette terre ! Je n’ai rien inventé, c’est pas moi qui dit ça, il y a eut depuis la nuit des temps d’innombrables génies d’Einstein au papou, des hoppies en passant par le simple indien d’Amazonie, pour re-nommer ce que je suis en train d’écrire avec mon charabia d’occidental dégénéré et sous culturé.
    Je ne parle pas de culture générale, mais de culture du coeur. C’est la culture UNIVERSELLE qui a permit à des millions de cultures de survivre avant la notre.
    Ca serait quand même con qu’ils disparaissent par notre faute. Que dit AMMA ou le Dalaï-Lama, ou encore en un autre temps St François : Aimez-vous, aidez-vous les uns les autres… Oui je sais c’est du Christ. C’est con quand même ce que c’est dur d’aimer son prochain lorsque nous ne le comprenons pas ! Et pourquoi ? Parce que nous sommes conditionnés à combattre par la dualité seule susceptible sur le court terme de nous conduire à la victoire. Donc de ce fait, étant conscient de ce subterfuge nous l’encourageons et l’entretenons de plus belle. Génial ça fait marcher le commerce et les affaires… Mr Sarkozy en Chine 20 milliards de Dollars, Mr Kadhafi en France, par ici le tiroir caisse 20 milliards d’Euros… Bon tant mieux, je vais pas non plus me plaindre que les entreprises françaises fasse du profits. Faudrait être con pour ne pas reconnaitre notre supériorité technologique nous amenant encore plus de pépètes. Oui ma foi tout va bien, no problémo, ok, on passe à autre chose… Au fait il faisait quel temps aujourd’hui à Londres, Paris ou Tokio… ? Voilà tout à été dit, je pense que tu as compris. La vérité elle est là et nulle par ailleurs. Nous nous contentons du relatif toujours au détriment de l’absolu. Tous les jours nous nous renions nous-mêmes pour entretenir ce même relatif ! Franchement tu es si persuadé que ça que nous pouvons encore longtemps continuer à aller mieux – Ben pas moi, même si j’y crois !!! Je sais c’est un dialogue de fous… Et pour cause, nous vivons un monde de fous parmi les fous.
    Tu parles de Dune – Un chef d’oeuvre que je n’ai pas lu mais vu, peut être à tord, mais le film m’a suffit. Tu as parlé je crois un peu plus bas de la prophétie des Andes, excellent. Il y a aussi Paulo Cohelo et son Alchimiste pour le grand public, il y a aussi le Da vinci Code en livre et en film. Il y a tout pleins de livres et depuis un tout petit siècle, des films pour éveiller nos consciences avec les lumières… Oui oui, cause toujours tu m’intéresses…
    Tout ça est positif, mais ne suffit plus malgré le génie de tout ces créateurs. Des millions de livres ont étés écrits depuis la nuit des temps pour essayer de rendre l’homme plus sage qu’il ne l’est. Y est on arrivé depuis ! Foutaise !!!
    Tu en veux des théories, des maîtres et des principes Francs Maçons y compris que nous passions par mère, sri Aurobindo, Muktananda, René Guénon et tous les autres rien n’arrêtera l’euphorie humaine vis à vis d’un certain progrès qui est le signe du début de la fin alors que nous avons tout sous la main pour vivre longtemps et heureux.
    Mon dieu mais qu’est-ce qui faut être CONS.
    Et sur la connerie Humaine on pourrait en écrire des romans en vois-tu en voilà chapeau pointu turlututu, tarlatata…
    Mais bon c’est sur, à présent c’est même certain, pauvre Hugues ça chauffe grave, je sais, on va dire que j’ai l’habitude, mais bon on ne change pas une équipe qui perd jusqu’à ce que par la force des choses, le moment venue elle nous surprenne, c’est le monde à l’envers… C’est tout à fait ça. Allez zou j’arrête mon délire pour ce soir !

    Bonne nuit à toutes et à tous (00h29),

    Amitiés 😉

  2. Anma says:

    A propos de prédictions, je vous propose une petite histoire :

    Le disciple d’un soufi de Bagdad était assis un jour dans le fond d’une auberge lorsqu’il surprit la conversation de deux personnages.
    À les entendre parler, il comprit que l’un d’eux n’était autre que l’Ange de la Mort. ” J’ai plusieurs visites à faire dans cette ville dans les trois semaines qui viennent ” disait l’Ange à son compagnon.
    Terrifié, le disciple se terra dans son coin jusqu’à ce qu’ils aient quitté la salle de l’Auberge.
    Il fit appel à toute son intelligence pour trouver le moyen d’échapper à l’éventualité d’une visite de l’Ange. Il décida finalement de se tenir éloigné de Bagdad : ainsi la mort ne pourrait-elle rien contre lui.
    Après avoir ainsi raisonné, il ne lui restait plus qu’à louer le cheval le plus rapide et à donner de l’éperon, jour et nuit, jusqu’à la lointaine Samarcande.
    Entre-temps, la Mort avait rencontré le Maître Soufi et ils s’étaient entretenus de différentes personnes.
    ” Mais où est donc votre disciple untel ? demande la Mort.
    “Il devrait se trouver quelque part dans la ville, consacrant son temps à la contemplation, peut-être dans un caravansérail, “répondit le Maître.
    “C’est étonnant, dit l’Ange, parce qu’il est sur ma liste… Tenez, voici : je dois le prendre dans quatre semaines à Samarcande.”

  3. lény says:

    Elle est jolie cette histoire mais elle dit que nous avons un destin auquel nous ne pouvons échapper … entre connaitre l’avenir et ne pouvoir y échapper, le prévoir donc se planter et avancer pas après pas juste avec le regard au loin, j’opte pour la troisième.

  4. Henri A says:

    A Hugues et ceux qui le critiquent.

    “La conception ici défendue s’écarte de l’opinion usuelle qui, pour n’être certes pas fausse, ne s’en montre pas moins excessivement unilatérale en soutenant qu’une affectivité profonde, authentique, n’a que faire de l’entendement, et ne peut même qu’être profanée par lui. La vérité est que, chez les êtres simples, certaines qualités précieuses comme la fidélité, la constance, la pureté du sentiment et d’autres analogues apparaissent sans mélange, mais simplement parce que la concurrence des autres est faible : nous en avons vu un cas limite dans l’exemple de l’imbécillité joyeusement consentante. Loin de moi l’idée de rabaisser par ces propos les natures bonnes et loyales — leur absence joue un rôle non négligeable dans la bêtise supérieure ! ; mais il importe encore davantage, aujourd’hui, de privilégier la notion de « significatif », cela dit évidemment sous forme d’utopie absolue.
    Le significatif associe la vérité que nous pouvons percevoir en lui aux qualités du sentiment qui ont notre confiance pour en tirer un tout nouveau, qui est à la fois compréhension et décision, une obstination rafraîchie, quelque chose qui dispose d’un contenu à la fois mental et psychique et qui « exige » de nous ou des autres un certain comportement ; on pourrait donc dire, et c’est, quant à la bêtise, l’essentiel, que le significatif est accessible aussi bien à l’aspect rationnel qu’à l’aspect affectif de la critique. Le significatif est aussi le contraire à la fois de la bêtise et de la brutalité ; et le malentendu général qui permet aujourd’hui aux affects d’étouffer la raison, au lieu de lui donner des ailes, s’abolit dans la notion de signification. Mais en voilà assez à ce propos, ou peut-être même déjà plus que l’on n’en pourrait assumer ! Car s’il fallait ajouter encore un mot, ce pourrait être seulement que tout ce qui vient d’être dit est encore loin d’offrir un critère qui permette de reconnaître et de distinguer le significatif à coup sûr ; et qu’en fournir un suffisant serait indubitablement malaisé. Mais voilà qui nous conduit tout droit à la meilleure arme contre la bêtise : la modestie.

    Nous sommes tous bêtes à l’occasion ; à l’occasion aussi, nous sommes contraints d’agir aveuglément ou à demi aveuglément, sans quoi le monde s’arrêterait ; et si quelqu’un tirait des dangers de la bêtise cette règle : « Abstiens-toi de juger et de trancher chaque fois que tu manques d’informations », nous nous figerions. Mais cette situation dont on fait aujourd’hui tout un monde en rappelle une autre que nous connaissons depuis longtemps, dans le domaine intellectuel. En effet, comme notre savoir et notre pouvoir sont limités, nous en sommes réduits, dans toutes les sciences, à énoncer des jugements prématurés ; mais en veillant, comme on nous l’a enseigné, à maintenir ce défaut dans certaines limites et à le corriger le cas échéant, ce qui restitue à notre travail une certaine justesse. Rien, en fait, ne s’oppose à ce que nous transférions dans d’autres domaines cette exactitude et cette fière humilité du jugement et de l’action ; et je crois que le précepte « Agis aussi bien que tu le peux et aussi mal que tu le dois, tout en restant conscient des marges d’erreur de ton action ! » représenterait déjà, s’il était suivi, la moitié du chemin en direction d’une réforme vraiment féconde de notre vie.”

    Musil, De la betise

  5. Je n’ai jamais empêché personne, Hugues ou un autre, de croire en un avenir particulier, de construire sa vie en fonction de cet avenir. J’ai juste cherché à rappeler que cet avenir n’était pas écrit, qu’il n’était qu’un des avenirs possibles et qu’il ne fallait pas chercher à nous l’imposer comme un dogme, ce que trop de gens de tout temps ont cherché à faire. Aujourd’hui, on nous impose un taux de croissance avec la même nonchalance que le réchauffement climatique, on se je joue de notre crédulité en nous parlant de choses imaginaires et en oubliant leur dimension imaginaire.

    Vitre sans imagination est impossible et ce serait trop triste. Mais n’oublions pas que nos imaginations restent à incarner sinon elles ont peu d’intérêt, en tous cas pour moi.

  6. J’ai terminé hier soir par ceci : “mais bon on ne change pas une équipe qui perd jusqu’à ce que par la force des choses, le moment venue elle nous surprenne”. Je suis déjà dans l’erreur moi aussi, serait-ce une forme de revanche… ? Oui certainement – Surtout face à la bêtise…

    Mon pseudo et titres de mes sites sont : “lespacearcenciel” – Comment un arc en ciel peut être pessimiste puisque logiquement il arrive toujours après la pluie ou mauvais temps. Ce n’est pas possible !!! C’est une suite logique et naturelle de la vie, de la nature, le tout étant inscrit dans des règles que l’on ne peut changer. Je dirai même plus, inscrites dans le ROC !!! Mais pour que cette vérité puisse continuer il faut que tout ce processus “NATUREL” se déroule naturellement étape après étape. De partout ou l’homme inculte passe, il détruit, saccage, viole tout sur son passage. A quelques exceptions près, il y a bien des êtres plus évolués que les autres pour essayer tant bien que mal de continuer à faire perdurer l’espoir. Mais ceux qui saccagent sont toujours plus nombreux que ceux qui construisent. Par manque d’évolution certainement !!! Fin du premier Point !

    La réalité de demain dépend toujours de ce que nous faisons le jour même. Avec cette vérité, je ne pense pas que l’on puisse me contredire, elle est aussi forte que le ROC – Elle aussi donc de nouveau !

    Aujourd’hui, et selon moi, nous sommes à un tournant CAPITAL de notre évolution. Si j’étais le seul à le penser, il y a bien longtemps que j’aurai ré embobiné ma quéquette entre mes jambes tout en m’enfuillant au plus vite comme un loup qui vient d’être dominé par plus fort que lui.
    Ici, il n’est pas question de plus fort ou de plus faible. Il n’est pas non plus question de savoir qui d’entre nous deux Thierry ou moi, ou quelqu’un d’autres… Avons cette même quéquette plus longue que l’autre… Je suis sur le Blog à Thierry, donc étant chez lui, il est donc normal, en tant qu’individu pour ainsi dire bien élevé de respecter certaines règles ou conditions, de façon à que tout le monde puisse naturellement continuer à venir sur ce même site pour se ressourcer d’écrits qui nous ressourcent tous malgré nos petits différents. Nous sommes donc bien d’accord sur ce principe !

    A ce sujet je vous conseille de relire le Tiers Instruit de Michel Serres – Grand respect à lui au passage – de l’académie française ( Vous savez les hommes déguisés en dindons avec chapeau en forme de crête sur la tête et Habits Vert ) – “‘Aime l’autre qui engendre en toi l’esprit’. Tel est le mot d’ordre de cette réflexion humble et pénétrante sur l’éducation et la connaissance. Serres y dévoile sa profonde foi dans l’homme et dans l’enseignement, ainsi que son amour du savoir.” Encore un extra-terrestre, et un de plus… ! (Ils sont rares les bougres, soit on les tue tous à moins de les convertir à la bêtise, par non sens, suite à de bons et loyaux services leurs vies durant… Tel est encore l’objectif de notre système – Amplifier l’égo, pour créer une culture toujours au service du pouvoir en place – LE FRIC, j’en remets une couche… Mais bon, ce n’est pas le sujet de cette intervention)

    Dans cet ouvrage Michel Serres raconte l’histoire suivante ou des marins d’un cargo naufragés après une tempête se retrouve sur une ile habités par des autochtones qui n’avaient jamais vu d’hommes blancs… Il raconte après bien des péripéties (Je ne me souviens plus trop, ça fait longtemps que je l’ai lu) qu’ils se sont tous retrouvés à jouer un match de foot et que ce jeu pouvait durer des jours durant jusqu’à ce que les deux adversaires se retrouvent à égalité. Dans leurs coutumes, il ne devait jamais y avoir de gagnants ou de perdants. Toujours execaux, par respect de l’autre. Encore des sauvages pour écrire ou faire des trucs pareils… Fin du second point !
    http://www.evene.fr/livres/livre/michel-serres-le-tiers-instruit-9982.php

    A présent revenons à nos moutons… Je continue et persiste et signe à dire qu’au jour d’aujourd’hui, notre avenir est plus que prévisible. Et pour vous le démontrer, voici deux reportages à voir coute que coute :
    1 ) – http://www.lespacearcenciel.com/?p=353
    2 ) – http://www.lespacearcenciel.com/?p=1424
    Je vous conseille de relire mes posts de l’année dernière à l’occasion de la venue d’André Santini chez Karl (Ex-UDF reconvertit entre temps UMP !)
    http://leweb2zero.tv/video/karl_34458f66571b1c2 ou Ici : http://lespacearcencielblog.free.fr/?page_id=71
    J’avais donc prédit plusieurs mois en avance le Krack Boursier de cet été et donné certaines idées à Google !!! Mais chut, faut pas le dire… J’avais aussi prédit l’élection de José Bové, ou du moins présent au second tour devant François Bayrou sous certaines conditions (Pour faire court, j’avais aussi prédit le réveil des français) – J’avais dit à cette époque que si nous ne nous révélions pas c’était Nicolas Sarkozy qui allait passer. A présent nous connaissons tous ce qui est advenu entre temps. Le Flop politique de José Bové, les menaces et vol perpétré chez Rachid Neckaz ainsi que les menaces de Mort pour Jean-Marc Governatori !!!
    On va donc dire, pour être gentil, que certaine choses étaient prévue déjà de longue dâte… Or avec un peuple qui se comporte comme des ânes depuis pas mal de temps déjà, que fallait-il pour guider ses mêmes ânes ?
    1 ) – La carotte lorsque tout va bien (TF1, médias, people etc.)
    2 ) – Le bâton lorsque ça commence à aller mal (Police, radars, crs, etc.)
    On conduit toujours un peuple d’ânes de la sorte. Or que demande un âne en général ? Des carottes, bien sur, toujours des carottes encore et encore…
    Les carottes peuvent être de différentes sortes, elles n’en restent pas moins des carottes !!! Fin du troisième point !

    Début du quatrième point, le dernier !
    Lorsqu’on ment à son peuple sans arrêt et que l’on travestit la vérité, ou réalité, quel que soit les raisons, on contrecarre le cours NATUREL des CHOSES et PLUS GRAVE, le cours de la VIE (Souvenez vous ce que j’ai écris plus haut sur l’arc en ciel) L’homme renverse par bêtise – (Le POUVOIR) – Le cours Naturel des choses, agit donc et sur le temps et sur l’Espace ou élément éther. En agissant de la sorte, je me répète, nous inversons le cours des choses et masquons la réalité ou superposons le monde réel à notre propre vision (profonde) pour nous empêcher de voir la vérité en face – que nous sommes de simples piles au service de ce même pouvoir (Matrix). On se sert des morts (Le pétrole) pour nourrir par intraveineuses les vivants. C’est ce qui se passe depuis le 11 septembre 2001. Ajouter à celà l’accélération du Temps et nous rejoignons à 100% Thierry Hermann avec sa théorie du Chaos ( http://www.lespacearcenciel.com/?p=1174 )
    Lorsque l’être humain devient aveugle à sa propre nature suite à quelques subterfuges du conditionnement dominant, il devient une bête que l’on ne peut conduire qu’à l’abattoir…
    Au jour d’aujourd’hui je ne suis qu’un VIVANT mort, en attendant moi même le jour ou on viendra me terminer – le plus tôt sera le mieux – qui essaye tant bien que mal de parler à des MORTS vivants qui continuent à pétiller d’espoir. Lorsque les dés sont pipés, je suis désolé mais ils sont pipés !!!
    La prédiction que je me risque à faire aujourd’hui, à moins d’une prise de conscience INSTANTANÉE de la classe POLITIQUE ET CITOYENNE dans son ensemble c’est que nous allons vivre EN FRANCE un soulèvement GÉNÉRAL d’une telle ampleur, que jamais auparavant, personne depuis longtemps n’avait vu ça, en occident et la planète toute entière risque à jamais d’en être chamboulées.
    Imaginez ce que des êtres sans consciences sont capable de faire Morts Vivants, avec tout de même le restant de conscience qu’ils leurs restent sachant qu’on les conduits à l’abattoir… ? Le mensonge Politique, ne pourra plus durer pour x raisons… Le plan qui a été établit par ces mêmes stratèges, ceux qui pensent à comment nous rendre encore plus esclaves pendant que nous continuons à croire que nous gagnerons plus en travaillant plus – (Ré-écoutons Chouard)
    http://www.lespacearcenciel.com/?p=1419
    Je n’ai aucune fierté de dire de telles choses. Mais je ne dis que la vérité suite à des années et des années de profondes réflexions sur notre monde actuel.
    Je n’avance rien que je n’ai pas vécu directement au moins trois fois. Or cette constatation est le résultat de nombreuses expériences vécues dans le monde réel, confronté aux protocoles dictés par je ne sais plus qui et scrupuleusement respectés par les esclaves MORT VIVANTS se trouvant à tous les échelons au sein même de la société. Nous le voyons avec les sans-abris (Donquichotte), avec le monde du chômage (ANPE – ASSEDICS), armée, police, justice, impots, gouvernements, banques, nature etc. Le monde devient FOU, complètement imprévisible suite aux prédictions UNIQUES de quelques-uns vers toujours plus de profits. C’est pas grave si les gens se retrouvent dans la rue, s’il y a des catastrophes qui se préparent. La dernière en date lu je ne sais plus ou, je ne sais quel armateur, se faisant la joie de la fonte du pôle nord, quelle obène, nous allons pouvoir tracer une nouvelle voie maritime et les Canadiens de poursuivre, génial nous allons nous-mêmes construire un gigantesque port et les russe de conclure par la mise en place d’un drapeau sous la mer pour justifier que le pétrole leur appartient !!!
    La solution : Elle appartient à chacun d’entre nous ! Mais elle appartient aussi et surtout au monde POLITIQUE. Que veut Mr Sarkozy ? Devenir quelqu’un de célèbre par son Humanité et sa rapidité à agir vite où un des principal responsable d’une catastrophe inter-planétaire ? La balle est dans votre camp, j’ai joué mon rôle. La suite vous coutera 190 Millions d’Euros, (Les intérêts en plus depuis un an)de préférence en petite coupure sur plusieurs comptes que je vous donnerais le moment venu 😉 Faut bien vivre et se protéger face à la noblesse actuelle de vos promesses… Nous savons tous ce qu’il est advenu de Loïc le Ribaut, scientifique à qui nous devons la police scientifique et le silicium organique… Mon côté patriotique, c’est pour les doux rêveurs… Pour redevenir VIVANT-VIVANT, j’ai besoin d’un geste de votre part et ce geste se monte donc à la somme de 190 millions d’Euros !!! On n’en est plus à quelques millions d’euros près…
    La solution si acceptation est SANS CONDITION. Et si vous n’acceptez pas ça me fait aussi de belle jambes…
    La solution est très simple, extrêmement simple, mais pour parvenir à la comprendre, je pense qu’il faut au moins être un Vivant Mort !
    Pour terminer, durant de longues années, naïvement, j’ai cru que nous vivions la vengeance ou dit autrement le Karma matérailisé par les banquiers, suite à l’extermination de l’ordre du Temple. Foutaise, ce n’est que brouillages des pistes… Relire le pendule de Foucault d’Umberto Eco
    La gangrène est présente depuis bien plus longtemps que ça. Aujourd’hui l’Oeuf est Totalement pourrit – Voilà la vérité ! Et cette POURRITURE est le pouvoir incarné par des gens qui ont perdu leur âmes d’êtres trop pressé à avoir l’esprit. Ne l’ayant point gagné, ils se sont répercuté sur ce qui est visible et à leurs portées immédiate, le corps, ridiculisant ceux qui ont encore un esprit, gagné par la force des choses… et continuant tant bien que mal à accomplir leurs taches… Ici bas sur cette planète…
    Et pour vous rassurer, espérons que je sois fou, illuminé ou un marginal taré, à enfermer en URGENCE !!! Je vous rassure, je suis non violent !!! Con mais non violent !!! Et pas encore TOTALEMENT DÉSESPÉRÉ !!! Une lumière brille encore, saurons-nous saisir notre chance à temps… ? C’est à vous de voir…
    @ Henri et Anma : Merci 😉

    Amitiés à toutes et à tous,

    Hugues 🙂

Comments are closed.