Dans la série ma maison

Après un rapide bricolage, je viens d’interdire les commentaires consécutifs par un même user. Comme on peut modifier un commentaire durant les deux heures suivant sa rédaction, ça laisse le temps à ceux qui oublient quelque chose de le préciser et ça évite quelque peu le flood. Ça aidera à rendre les fils plus lisibles et imposera une mini-règle d’auto-organisation. En gros, une fois que tu as parlé, tu laisses les autres s’exprimer. J’aimerais en rester là. Je ne veux pas mettre en place un système qui vise tel ou tel user. La contrainte doit s’appliquer également à tous. Même à moi. À tester pour voir si ce n’est pas trop contraignant en fonction des divers providers. J’ai utilisé une méthode des plus rudimentaires. Pas le courage de créer un plug-in pour le moment. Si un codeur veut m’aider, on améliore car je suppose que ça peut servir à d’autres.

62
Ne manquez aucun article
Soutenez mon travail en achetant mes livres.

62 comments

  1. Henri A says:

    A Thierry :
    Tu pourrais créer un petit texte de présentation pour que les lecteurs sachent ou ils tombent.
    Un truc dans le genre ( en beaucoup plus court ). Tu devines qui a pondu ce genre d’intro ?

    “Avant d’aborder le sujet proprement dit, qu’il me soit permis de faire quelques remarques préliminaires. Je sens que je vais avoir de grandes difficultés à vous communiquer ce que je pense et je crois possible d’atténuer quelques unes de ces difficultés en vous les exposant d’emblée. La première, que j’ai à peine besoin de mentionner, c’est que l’anglais n’est pas ma langue maternelle et que de ce fait mon expression manque souvent de la précision et de la finesse qui seraient requises lorsque l’on traite un sujet difficile. Tout ce que je puis faire est de vous demander de rendre ma tâche plus facile en essayant de saisir ce que je veux dire, en dépit des fautes dont je me rendrai sans cesse coupable à l’encontre de la grammaire anglaise. Il y a aussi cette deuxième difficulté que je voudrais mentionner : probablement ce que nombre, d’entre vous attendez de cette conférence, en venant m’écouter, est-il légèrement inexact. Pour vous mettre sur la voie en cette matière, je vais vous dire en quelques mots les raisons que j’ai eues de choisir le sujet que j’ai choisi : Lorsque votre précédent secrétaire m’a fait l’honneur de me demander une conférence pour votre société, j’ai pensé en premier lieu qu’il me serait certainement agréable de le faire, et, en second lieu, que si je devais avoir l’occasion de parler devant vous, je devrais vous parler de quelque chose dont il m’intéresserait vivement de vous donner communication, et non pas faire un mauvais usage de cette occasion en vous offrant, disons, une conférence de logique. Je dis « mauvais usage » parce que, pour vous exposer une question scientifique, il me faudrait non pas un exposé d’une heure, mais une série complète de conférences. Une autre solution possible aurait été de vous faire ce que l’on appelle une conférence de vulgarisation — c’est-à- dire une conférence destinée à vous faire croire que vous comprenez quelque chose qu’en fait vous ne comprenez pas — et de satisfaire à ce que je crois être l’un des désirs les plus bas de nos contemporains, cette curiosité superficielle qui porte sur les toutes dernières découvertes de la science. Rejetant ces options, j’ai décidé de vous entretenir d’un sujet qui, dans sa généralité, me paraît être important, espérant pouvoir vous aider par là à tirer au clair vos idées en cette matière (même si vous deviez être en désaccord total avec ce que je vais en dire). Ma troisième et dernière difficulté qui est en fait le lot de la plupart des conférences philosophiques de quelque longueur — réside dans le fait que l’auditeur est incapable de voir à la fois le chemin qu’on lui fait prendre et le but auquel celui-ci mène. C’est-à-dire qu’il pensera ou : « Je comprends tout ce que dit le conférencier, mais à quoi diable veut-il en venir? », ou bien : « Je vois ou il veut en venir, mais comment diable va-t-il y arriver? » A nouveau tout ce que je puis faire est de vous demander d’être patients et d’espérer qu’à la fin vous verrez aussi bien le chemin que ce à quoi il mène.”

  2. Je me suis contenté pour le moment de fermer le champ commentaire avec une phrase sibylline… 😉

  3. Demy says:

    En fait, Crouzet tu viens de créer un leurre d’auto-intrigue. Je m’explique : tu penses que tu peux, et par un dispositif technique, limiter l’expression artistique (du moins celle qui t’échappe).

    Et la seule chose que tu démontres, c’est ta conception de la supériorité des dispositifs techniques sur les dispositifs artistiques. Ce qui ne veut rien dire et qui n’intéresse personne d’autre que les techniciens.

    Ca tourne en rond quoi, et tout comme les péquenots du XIXème siècle, il en est toujours qui ont la trouille de tout ce qu’ils ne paument pas. Ca ne changera jamais et il n’y a rien à faire.

    No futur (avec des mecs comme ça !)

  4. J says:

    J’espère que mon post ne va pas être supprimé ou Sevesoïsé…

    Pour revenir sur quelques remarques que j’ai pu faire sur l’auto-organisation dans les collectifs humains, et auxquelles je n’ai pas trouvé de réponse même chez les quelques trucs de Varela que j’ai pu lire, ce serait chouette si quelqu’un ici pouvait m’éclairer par des exemples, des renvois à des références, ou des arguments solides.

    Ce qui me gêne le plus dans l’auto-organisation (des collectifs humains je le répète), et qui n’est pas le seul point, est la notion de degrés de liberté des individus.
    J’y vois une incompatibilité de fond, dans la mesure où chaque individu humain est plus ”libre” qu’un oiseau ou un poisson au sein de son collectif, avec l’obtention d’un objectif prédéterminé au sein du collectif par exemple.
    D’où les lois en société, les processus et structures en entreprise, les règles de “bienséance”, …

    Ceci reste est d’autant plus vrai me semblet’il quand les objectifs à atteindre demandent le plus l’expression de cette individualité, comme par exemple dans un wiki ou un blog où les apports sont censés créer du contenu.

    Bien entendu, et je l’ai déjà dit, ceci ne veut pas dire que des principes venant de l’auto-organisation et tendant à favoriser l’auto-émergence des choses, les interactions non hiérarchisées par l’autorité et les processus descendants (cf pyramide), ne doivent pas être introduites dans les collectifs, et en modifier les règles de fonctionnement.

    …?

  5. Lit mes bouquins 🙂
    Ou The social atom par exemple… ou celui de Steve Jhonson par exemple.
    Nos sociétés humaines sont massivement auto-organisées.
    Les pyramides de sont qu’un épiphénomène qui nous obnubilent.

  6. J says:

    Hum, pas ça dans les connecteurs moi avoir trouvé, et je t’avour que j’ai pas lu (encore) le 5ème P.
    Merci pour les ref, j’irai voir.

    Et oui je sais que nos sociétés sont massivement auto-organisées, comme la nature. Il reste que je t’avais évoqué ce problème de segmentation du réel massif/global à des fins opérationnelles (cf ma remarque d’il y a deux/trois jours), qui je pense vient rendre l’AO problématique : cf individualités et non intégration (consciente et inconsciente) des règles “collectives”.

    Bonne journée.

  7. Demy says:

    Je me réjouis toujours, je m’éjouis même de lire les propos de Quitterie si hostile à la censure.

    Elle est la seule de la nébulique du Journalisme Citoyen à ne pas censurer. Ce qui est un prodige et un indice de son caractère entier.

    Regardez ! Crouzet se met, lui aussi, à pratiquer le contrôle des commentaires en limitant leur nombre. Et à la suite de la demande des intervenants les plus radicaux et beaufs de son blog. “Beauf” c’est une appréciation de Demy, forcément ! hi hi hi !

    Pour moi, le Journalisme Citoyen, et dans ses conditions, m’évoque l’immobilier, c’est-à-dire qu’on se baigne encore dans les mensonges et dès la rentrée ce sera la chute énorme à moins 40 %. Comme je suis investisseur j’attends…

    Ecrit par : Demy | 24 juin 2008

    Ecrire un commentaire

    Sur Agoravox on laisse vraiment n’importe qui écrire des articles. Un certain pseudo Aleth nous explique que l’avion ne s’est pas crashé sur le Pentagone, le 11/9, mais qu’il a été détourné par des F16 qui l’ont contraint à atterrir et qu’on a forcé les passagers à descendre pour les faire disparaître ensuite.

    Lisez son commentaire bon à être enfermé :

    “La BBC dévoile enfin la « vérité » sur l’effondrement du WTC7
    par Aleth (IP:xxx.x4.19.79) le 24 juin 2008 à 00H40

    Deux F-16 aux flancs, un atterrissage forcé sur une base militaire, on fait descendre ces messieurs-dames pour un “contrôle de routine”, tous dans le hangar, et hop, le tour est joué… En sachant ce qu’ils ont été capables de préparer et réaliser pour le WTC, comme je l’ai écrit précédemment, ils n’en sont pas à leur niveau à quelques dizaines de personnes de plus ou de moins. Je sais c’est pas facile à admettre et accepter mais malheureusement c’est la stricte réalité… ”

    Ce gars a écrit l’article pour introduire ce enième débat sur le 11/9 hier, probablement pour relancer la pompe Agoravox qui va mal.

    Agoravox et le journalisme citoyen c’est un projet de complotistes sans aucun avenir que le délire.

    C’est n’importe quoi et une injure constante et répétée aux familles en deuil.

  8. J says:

    Selon quel principe relies-tu le post initial (une info sur un docu à venir sur cet écroulement WTC7, pour le moins étrange tout de même, celà dit en passant), à un post commentaire, ceci afin de tirer à boulets rouges l’ensemble du journalisme citoyen, auquel je préfère le terme “journalisme par tous” d’ailleurs?

    Je ne saisis pas la cohérence, si ce n’est celle d’exprimer ton aversion épidermique et un peu fanatique pour ces sites là.

  9. Ce n’est pas de l’aversion mais de la fascination à ce point…

  10. J says:

    bon, disons de l’aversion fascinée et fascinante, ok? : auto-organisation par complétude et compromis 😉

  11. Demy says:

    Il suffit de voir un fil sur le 11/9 sur Agoravox, pour comprendre ce qu’est le Journalisme Citoyen au fond. C’est une sorte de secte mouvante de complotistes. Sur ces fils et forums, on voit tous les commentaires qui ont un peu de raison et loin du délire être repliés et donc censurés, quand les commentaires des complotistes sont tous visibles. Le Journalisme Citoyen est une entreprise de déstabilisation du réel et de désinformation qui use de la censure systématique et donc que le Journalisme Citoyen use plus encore de la censure que tous les médias traditionnels. C’est là son mensonge fondamental.

    Il reste que ça se voit de plus en plus.

  12. J says:

    Hum.
    Tu parles donc des commentaires, et non des billets initiaux.
    Ce qui tu l’admettras est loin de représenter la totalité de ce qu’est ce journalisme par tous.

  13. Demy says:

    Le journalisme citoyen de Revelli est fondé sur des billets complotistes. T’en sais quelque chose. Heureusement tout ça c’est fini faisandé.

    Et depuis un moment, on ne fait plus la différence entre la mauvaise qualité des commentaires des forums et les articles qui sont des sortes de brouillons de lettres de lecteurs qui confondent rédactions et dissertations.

  14. J says:

    question bête : voir des complots partout n’est-il pas le propre d’une mentalité complotiste?
    dans ce cas là n’as tu pas l’impression d’en être victime?

    peux tu fournir une analyse quantitative rigoureuse des billets et commentaires sur agoravox ces 6 derniers mois prouvant que la nature de ce site est complotiste?
    peux tu de la même manière fournir une analyse comparée rigoureuse, sur un sujet “en pointe”, de la qualité du traitement pour l’ensemble des principaux media de masse VS principaux sites de journalisme participatif+blogosphère?

    merci pour tous, toi y compris

  15. Demy says:

    Ce Aleth a écrit l’article qui introduit le débat, je l’ai indiqué, et son commentaire est digne de l’asile. Tous les rédacteurs en vue sur Agoravox font leur profession de foi complotiste. C’est la ligne éditoriale : la désinformation. Si tu n’es pas dans cette mouvance on te ferme le robinet.

    C’est la dure loi naturelle et la dispersion annoncée des marginaux extrêmes : les complotistes délirants.

    Je tiens aussi à préciser, que contrairement à ce que Crouzet annonce, je ne peux modifier mon commentraire après publication, c’est donc la censure qui s’impose sur ce blog et le mensonge. Dont acte !

  16. J says:

    Oui, étant donnée ta réponse à mon post, ”dont acte” comme tu dis… Rires…

  17. Demy says:

    Après avoir constaté la censure active sur ce blog et vexatoire, je quitte définitivement ce blog qui n’a plus d’intérêt puisqu’il prétend à maîtriser les flux d’expression. Et je romps définitivement toute relation avec le censeur qui est le propriétaire de ce blog.

  18. Si tu vois pas le menut Edit sous tes coms tu es plus atteint que je ne pensais. Mais il y a peut-être un bug (chez toi).

    Sinon c’est pratique d’accuser les gens de censeur… surtout quand ils te laissent librement les critiquer.

    Tu vas pouvoir te concentrer sur Quitterie.

  19. Demy says:

    Je l’ai fait à reprise et ça ne marche pas. Tu es un menteur et un censeur et je n’ai plus rien à te dire car tu me dégoûtes en tant que censeur, et c’est officiel. C’est ma dernière intervention ici, et vous pouvez tenter de me dénigrer comme vous voudrez : vous n’existez pas puisque vous mentez et censurez.

  20. Je modifie sans cesse mes commentaires avec cette fonction… que les autres lecteurs disent si ça marche ou non chez eux… j’ai testé sur IE 7 et Mozilla 3 et c’est ok.

  21. J says:

    ok pour moi, seul pbeme apparemment si on perd le cookie en fermant et réouvrant son navigateur par exemple.

  22. lény says:

    bla bla bla test … ça à l’air ok sur Safari.

  23. meriem says:

    Ben dites donc…
    c’est maintenant que je vais me remettre à vous lire. C”était (pour moi) trop lourd, trop redondant, les commentaires. Et du coup, je ne venais plus que rarement.
    Mais là, c’est différent.
    Je ne sais pas si ça tourne “bien” ou “mal” mais c’est différent.
    A essayer, donc.
    Vu de ma fenêtre: chouette!

  24. Paul .ca says:

    > je quitte définitivement ce blog qui n’a plus d’intérêt …

    Oh non reste Don Quichotte, je t’en prie !!!
    Hahaha

    Chez un particulier (maison), la sécurité n’a pas besoin d’être très efficace mais bien visible pour dissuader le petit voleur et l’inciter à visiter plutôt le voisinage.

    Sinon merci à J 🙂 pour son lien sur un article intéressant d’un philosophe sur
    Les limites de l’auto-organisation
    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=34489

  25. swimmer21 says:

    J’approuve ton initiative Thierry. Mettre des règles me semble, au contraire de ce que peuvent penser certains, libérateur. Cela force à des choix qui semble-t-il sont difficiles pour certains. L’absence de choix n’est pas pour moi synonyme de liberté. La censure serait pour moi de mettre en place la règle sans rien dire. Là, c’est explicite, personne n’est pris en traître.
    Si l’on accepte la règle, cela oblige à réfléchir à ce que l’on va écrire. Exercice qui personnellement ne me rebute en rien, bien au contraire. En clair, cette règle est donc une invitation à penser.
    Dire que cela relève de la censure révèle une compréhension d’un certain point de vue de la règle, et ne pas s’y soumettre revient à décliner l’invitation à penser. C’est évidemment possible. Là encore, les choses sont claires.

  26. J says:

    en d’autres termes, face à l’incapacité de l’auto-organisation à réguler un système (blog) dans le cas où un élément ne possède les règles de rétro-action minimales (cohabitation sociale, intégration de l’objectif collectif qui est l’échange rationnel), il a été fait le choix de créer une boucle de rétroaction réflexive du type ”tu penses avant d’écrire” et une contrainte intégrée au système ”tu ne peux écrire deux fois de suite”.

    en gros…

  27. J’ai juste lu le premier paragraphe de l’article pointé qui commence par dire n’importe quoi avec des mots compliqués (je lirai plus tard la suite). J’espère montrer dans le Peuple des connecteurs d’où vient l’auto-organisation… de l’évolution notamment.

    Un blog n’est pas un espace auto-organisé. Que ça soit clair. Donc chercher les limites de l’auto-organisation en étudiant les blogs c’est stupide.

    Internet en revanche est un espace auto-organisé. La blogosphère aussi.

    Tout système auto-organisé s’appuie sur des règles (qui bien sûr peuvent évoluer). Alors à partir de là on peut tenter un fil de commentaires qui s’autorégulerait à la limite. Combien de règles seront nécessaires ? Quelles sont les règles minimales ? On est encore loin de pouvoir parler d’auto-organisation même si on peut s’amuser à l’inventer.

  28. J says:

    Je suis désolé thiery, tu as raison, un blog n’est pas un espace auto-organisé, j’ai été imprécis.
    Mais un fil de commentaires non modérés oui comme tu le notes très bien…
    Quand ca marche sans problème, les seules règles externes aux aux commentateurs sont celles du dispositif technique.
    Quand il y a problème, là on crée des boucles ou des contraintes supplémentaires qui viennent agir directement sur les éléments-commentateurs et les output que sont leurs commentaires.
    Non…?

  29. On parle d’auto-organisation quand une structure émerge ? Quelle structure peut émerger d’un fil de commentaires ? Je ne le sais pas encore.

    Pour le moment, les fils sont disons autorégulés. La technique entraîne des feedbacks. Je viens d’en ajouter un. Faut pas confondre la régulation, vraiment inspirée de la cybernétique, et l’auto-organisation qui elle est ultérieure, même si certains cybernéticiens s’y sont intéressés.

    L’article d’Agoravox entretient il me semble une fâcheuse confusion.

    L’auto-organisation s’intéresse aux agents qui interagissent, pas à un système avec des entrées et des sorties. Ce n’est pas de la systémique.

  30. J says:

    Je t’avoue que j’ai passé 4,5 secondes sur le papier de Zin, j’a ijuste mis le lien en me disant que ca pouvait apporter du débat, et aussi car ça venait d’agoravox 🙂

    Je saisis les nuances que tu apportes.
    Et de sérieux questionnements tout de même… :

    – si l’autorégulation entre agents n’existe pas, il ne peut y avoir auto-organisation.
    – cette auto-régulation repose sur des inputs/informations et des outputs/comportements.
    – je ne comprends pas vraiment la condition que tu poses pour pouvoir parler d’AO qui serait qu’une structure doive émerger. Dans ton carrefour asiatique, aucune structure ne semble émerger, bien que par exemple une représentation de type géométrique des déplacements doive pouvoir être réalisée en s’arrachant les cheveux.
    – je ne comprends pas non plus cette opposition que tu fais avec l’idée de système, qu’on peut dissocier je pense de la théorie systémique qui est une façon particulière de regarder un système.
    – quant à la structure d’un fil de commentaires, elle peut être pensée, et elle en a au moins une séquentielle ; avec ce qui la rend intéressante des zones d’ordre (structures significatives) qui seraient les suites de posts d’où émerge du discours, du sens.

  31. Henri A says:

    A Jean Marc, entre autres :
    Je te conseille vivement d’aller jeter un œil chez moi, j’ ai mis la suite du premier commentaire de ce fil ” conférence sur l’éthique”, pour se faire une idée de ce que peut être une “argumentation en acier” et de ce que peut être la “rationalité”.

    Test sur firefox 3 ok.

  32. Jean Zin est un pessimiste, moi un optimiste… on est chacun à une extrémité du spectre existentiel… On a essayé de parlé une fois, lui il est franchement à gauche, ce qui fausse tout. Moi je me moque de la gauche et de la droite. Je ne vois aucun rapport entre l’auto-organisation et le libéralisme.

    Tu me demandes de faire un cours sur l’auto-organisation en com et franchement je n’ai pas le temps. À un carrefour, la forme émergente c’est le trafic à la fluidité organique si tu veux. L’intérêt c’est d’étendre ça à grande échelle, c’est à ce moment qu’on parle vraiment d’auto-organisation. Voir le peuple et mon passage sur les feux rouges.

  33. J says:

    @thierry
    hum… je ne demandais pas un cours, juste tes réactions à mes remarques qui ne me semblent pas dénuées de sens.
    mais bon : )

    @henri
    c’est looooong : ) je regarderai…
    ps : tu as piqué là?

  34. C’est juste que je peux pas répondre à ça en deux secondes.

    Pourquoi fais-tu le lien entre autorégulation et auto-organisation ? Pourquoi il y aurait un lien ? L’auto-organisation n’est pas de la régulation (je suis électronicien et automaticien de formation :-)) Partant de là, tes questions n’ont plus beaucoup de sens il me semble.

    On peut pas dire qu’une flotte d’oiseaux est régulée je crois. Une chaudière oui. Tu régules si tu as une consigne.

  35. J says:

    on reparlera de tout ça une autre fois, à l’occasion.
    merci pour tes réactions.

    en aparté rapidement, je crois que les oiseaux ont une “consigne”, ou deux minimum pour être précis, qui régulent leur comportements en vol et auto-organisent leur flotte.
    ils ne sont pas des chaudières à thermostat c’est clair, mais des systèmes dynamiques avec des régles.

    enfin, tout çà c’est bien beau, mais ça a pas fait gagner la france, et ça c’est graaaaaaave!

    salut à tous

  36. Paul .ca says:

    A Thierry,
    Je sais pas si Jean Zin est un pessimiste mais son texte (lu en diagonale) contient
    plusieurs pépites d’or.

    “Comme toujours, lorsqu’un nouveau paradigme devient dominant, il tend à s’appliquer très loin de son domaine, à prendre une pluralité de sens et à s’idéologiser.”
    +1

    “L’auto-organisation peut se limiter à une pure tautologie : tout ce qui n’est pas organisé par un agent extérieur est auto-organisé. L’univers entier est donc auto-organisé dès lors qu’il n’a pas de créateur.”

    Avant de lire ce texte, j’avais pensé à l’ensemble de l’humanité (sur Terre) qui s’auto-organise.

  37. Ta pépite c’est du Bricmont… ça commence à dater cette critique qui ne tient pas dans notre cas car l’auto-organisation est autant une science sociale que physique. Cf The social Atom.

    Que propose jean pour nous en sortir ?

    Je vois des problèmes que nous ne savons pas résoudre, je vois la possibilité de les résoudre avec réseaux+auto-organisation+émergence… Il ne s’agit pas de dire que l’auto-organisation est géniale… mais d’être pragmatique.

    http://blog.tcrouzet.com/2006/09/25/auto-organisation-utopie-politique/

    Une idée qui me vient. Un idélogiste ne peut juger le monde qu’à travers des idéologies. Ce ce que fais Jean Zin.

  38. J says:

    Jean Zin serait il une chaudière à thermostat de gauche???
    Alors que Thierry refuse tous les thermostats car il est une non-chaudière, libre qui plus est???
    Chers amis, retrouvons nous lors de notre prochaine transmission pour savoir.

    Ciel, j’ai attrapé LE virus DW#1…

  39. J says:

    @Henri

    Je viens de surfer 5 minutes sur ton blog. Papier de wittgenstein récupéré pour trajets en métro, merci.

    Sinon, toutes mes félicitations pour ton blog, bookmarké! Rempli de choses intelligentes d’après ce que j’ai rapidement vu. J’y retournerai, mais le vendredi, car c’est le jour où je mange du poisson ; )

  40. Henri A says:

    A J:
    Merci pour eux, c’est à dire ( Musil, Kraus, Prudhommeaux, et le petit dernier Wittgenstein ).

  41. J says:

    Il m’a semblé qu’il y avait des choses personnelles aussi…
    a+

    Ca fait longtemps, mais c’est un bon souvenir :
    Les isothermes et les isothères remplissaient leurs obligations. Le rapport de la
    température de l’air et de la température annuelle moyenne, celle du mois le plus
    froid et du mois le plus chaud, et ses variations mensuelles apériodiques, était
    normal. Le lever, le coucher du soleil et de la lune, les phases de la lune, de
    Vénus et de l’anneau de Saturne, ainsi que nombre d’autres phénomènes importants,
    étaient conformes aux prédictions qu’en avaient faites les annuaires astronomiques.
    La tension de vapeur dans l’air avait atteint son maximum, et l’humidité relative
    était faible.
    Autrement dit, si l’on ne craint pas de recourir à une formule démodée, mais
    parfaitement judicieuse : ce fut une belle journée d’été 2008.

  42. swimmer21 says:

    Un second post pour dire que j’apprévie le processus de ce post et des comments : on passe de la discussion (l’un affrontant l’autre) au dialogue (l’un écoutant l’autre). Je trouve que cela est particulièrement démonstratif du fait que c’est loin d’être aisé, tout pétris d’idées reçues que nous sommes (c’est à dire qu’elles fondent pour partie notre identité).
    Pour ceux qui aiment les idées qui dérangent (pas la vérité), j’ai mis en ligne sur un wiki la fiche de lecture du livre de François Jullien, le Traité de l’efficacité. Je suis en train de la traduire en anglais. C’est pas de la littérature de plage. Quoique rien ne vous empêche d’amener le livre à la plage.

    Pour Thierry, il y a une coquille dans le texte qui s’affiche après le post d’un comment (blouqués au lieu de bloqués)

  43. Je viens de commander le livre de Julien… à suivre.

  44. J says:

    Je sais thierry…
    Je viens de pirater ton numero de CB.
    Je crois que je vais acheter une voiture ce soir, rouge avec un cheval.
    A suivre… 😉

  45. Henri A says:

    A Thierry :
    Et ça t’arracherait un sein de commander “les derniers jours de l’humanité” ?

  46. J says:

    Bon Thierry, elle est pas passée ta CB pour la voiture rouge 🙁
    Va comprendre!

    Du coup me suis rabattu sur une Dinky Toys sur Ebay : 124 euros (TTC).
    Merchi.

  47. Henri A says:

    A Thierry :
    Sortie mondiale de mon troisième album ” Économie de moyens économiques” ou je fais la pub du bouquin de André-Jacques Holbecq “La dette publique” vu chez Chouard.
    Interview de 10 mn la dessus : http://www.souffledor.fr/extras/podcast.php#
    L’album : http://www.jamendo.com/fr/album/27999
    Cela serait bien le diable si Ax ne me fait pas de la pub comme il le fait à ses millions de femmes “artistes” !

  48. lény says:

    henri, t’es pas une femme !!

  49. Paul .ca says:

    a Henri

    J’ai écouté l’interview d’AJH (“La dette publique, une affaire rentable”) qui résume bien le contexte monétaire tout en restant assez clair. il a pas indiqué que le taux d’interet à long terme de l’état français en euro est relativement proche du taux d’inflation monétaire. Il y a environ un an, j’avais eu le plaisir de discuter longuement avec lui sur oleocene.org et son forum2.societal.org à ce sujet. Ça me fait drôle de l’entendre.
    Merci pour le lien.

  50. Henri A says:

    A Paulo :
    C’était le but.
    “il a pas indiqué que le taux d’interet à long terme de l’état français en euro est relativement proche du taux d’inflation monétaire”
    Je ne comprends pas bien, tu veux dire le taux de la BCE ?
    Et l’album ? Rien.

  51. Paul .ca says:

    Non aucun état de l’UE ne peut pas emprunter directement à la BCE, mais avec les banques et institutions financières privées. Le taux accordé que j’ai vu est très proche du taux directeur de la BCE.

    Pour l’album, il y a du travail mais j’aime pas en général les mixages numériques. J’écoute plus beaucoup de musique a part celle incluse dans les films (comédies) que je regarde chaque soir ou presque.
    Je préfère le bruissement du vent ou un concerto de clarinette de Mozart “qui date”. 😀

  52. lény says:

    “il y a du travail mais” ça ça veut dire, mon riton tu t’es bien cassé l’cul … pour rien.
    Paul tu n’as donc pas d’oreilles ?!!!
    Mon pauv’ Ritounet ….

    [10mn plus tard] tiens y des 4X4 qui passent dans le ciel ??!

  53. J says:

    Pas mal cet album NéoAfterPop de Henri A.
    Le plus personnel et original des 4 morceaux est le 1er je trouve.

    Grumpf, je serai incapable d’en faire autant, je ne sais pas pourquoi, mais moi la musique c’est qu’avec les oreilles, je danse comme un pied et n’arriverai pas à concevoir une suite de 10 notes qui vaille quelquechose. Bah…

  54. Paul .ca says:

    J’entends rien sur ton blog, Lenyyy !!!!!
    Je commence à m’inquieter. M’aurrais tu lancer un sort ?
    Mais non j’entends le clic de ma souris et celui du clavier. Ouf. 😀

    Sinon à chaque étape de sa vie et suivant son contexte, ses besoins et désirs.

    Actuellement mon sujet de thèse : Comment devenir millionnaire dans un fauteuil ?
    Si tu as une piste (ou une donation), elle est la bienvenue.

  55. lény says:

    Paul> comment ça tu n’entends rien sur mon blog ?!! pourtant tout foctionne ! c’est surement que t’es pas prêt à écouter du bruit numérique 😉
    Pour les sorts, il y a une liste énorme avant toi t’as rien à craindre.

    J9> oui c’est bien le meilleur morceau de l’album ! va voir l’ancienne sortie mondiale avec des images sur konexe super phare … 😉

  56. Paul .ca says:

    A lény,
    Tes “interstices sonores” fonctionnent bien mais je pensais que tu avais mis un fond sonore.
    J’avais activé les différents javascript de ta page via le plugin NoScript sur Firefox3 mais rien.

    Sinon j’ai téléchargé il y a qq temps un logiciel Natura 2.0 qui diffusait des sons numériques avec des thèmes : relaxation, concentration, méditation etc…
    Étrange et surprenante les sensations induites au niveau du cerveau.

  57. Henri A says:

    A Paul qui se trouve au Canada :
    Vers les années 86 j’avais lu un truc “pour sortir de son corps” qui préconisait de s’aider d’un son à 4 hz. N’ayant pas le matos pour produire ce son et un système d’écoute qui va avec, j’ai essayé un maximum de possibilités du genre produire deux son décalés de 4 hz, par exemple 400 et 404 hz en même temps.
    Je ne suis jamais arrivé à sortir de mon corps avec des sons.

  58. J says:

    Rires.
    Je me permets d’intervenir, car le fait de sortir de son corps avec des sons est une image qui m’amuse beaucoup.

    Eh bien moi j’y suis arrivé!
    Mais j’avais triché…
    J’avais mis des choses dans mon corps avant…
    Aaaah jeunesse insouciante 😉

  59. lény says:

    paul > non pas de fonds sonores, j’y ai pensé mais pour avoir été sur des sites fait comme ça j’ai abandonné l’idée. En effet c’est très pénible quand tu écoutes autre chose ou le silence de prendre 100 db dans les oreilles sans s’y attendre.
    Bon j’espère que les interstices sonores ne t’ont pas fais saigner les oreilles comme dit quelqu’un … mais tiens écoutes ça c’est dans le registre que tu aimes, maria callas ….
    http://video.google.fr/videosearch?q=christian+marclay&hl=fr&sitesearch=#

  60. Paul .ca says:

    A Henri qui se trouve dans le sud de la France :

    Ça me fait penser à l’humour “décalé” de Pierre DAC.
    Bon je fais par de surenchère pour les gens sérieux qui nous lisent 😉
    en dessous de 20 Hz, ce sont des infrasons que l’oreille humaine ne perçoit pas (comme les ultrasons au dessus de 20.000hz).

    Sinon en méditation, il y a un exercice de visualisation qui demande de voir son propre corps comme si on le voyait de l’extérieur. C’est très économique car ni besoin de système de sons ou de substances à ingérer mais une pratique régulière qui commence avec un travail sur sa respiration.

    A Leny,
    Ton lien ne fonctionne mais te donnes pas autant de mal je n’apprécie pas l’opéra.

  61. lény says:

    hé hé Paul t’es un vilain mon lien fonctionne, ce qui est étrange c’est qu’il ne va pas là où je voulais qu’il aille (?)
    belotte et rebelotte 😉
    http://fr.youtube.com/watch?v=9VmXoeZir7A

  62. phyrezo says:

    Bon le truc de s’exprimer tour à tour, ça part d’un bon sentiment, mais parfois c’est penible; Tu écris un commentaire, quelques temps après tu trouve qqchose qui s’inscrit dans le fil, si personne n’a suivit la conversation tu ne peux plus le mettre. Soit tu le mets dans un fil qui n’a rien à voir, soit tu t’endors dessus.

    Peut êter qu’il faudrait juste rajouter un timer…

Comments are closed.