Comme chaque année depuis mon enfance, je ne manque aucune des étapes phares du Tour de France. Hier, en assistant à l’intégrale Embrun-Alpe d’Huez, j’ai songé que dans un monde non pyramidal, sans média richissime, je ne pourrais pas bénéficier du spectacle.

Si les médias ne sont plus riches comment payeront-ils les avions relais, les hélicoptères, les motos images ? Aucun petit media internet ne pourra jamais assurer le suivi en direct du Tour.

Est-ce sûr ?

Je vois deux solutions pour échapper au modèle pyramidal qui aujourd’hui prévaut dans le suivi des grands évènements.

  1. Collaboratif. Des milliers de petits medias financent la retransmission. Déjà, nous ne sommes pas loin de ce modèle car le réalisateur revend ses images à d’autres medias.
  2. Boom technologique. Le passage vers une société non pyramidale de vaste ampleur n’est possible, selon moi, qu’à l’aide de la technologie (ce qui explique pourquoi nous n’y sommes pas encore). On peut alors rêver de caméras drones qui survolent le peloton et suivent chacun des coureurs, des caméras qui ne coûteront presque rien et qui encombreront le ciel au-dessus de la course…

Cette seconde solution laisse présager un jihad anti-technologique que mèneraient les hiérarques. Si la technologie en se développant fragilise leur position continueront-ils de soutenir ce développement ? Ont-ils le choix ? Sans technologie, sans les revenus qu’elle génère, seraient-ils encore des hiérarques ? Le développement technologique conduit peut-être inéluctablement au non-pyramidal.

3
Ne manquez aucun article
Soutenez mon travail en achetant mes livres.

3 comments

  1. Henri A says:

    “On peut alors rêver de caméras drones qui survolent le peloton et suivent chacun des coureurs, des caméras qui ne coûteront presque rien et qui encombreront le ciel au-dessus de la course…”
    Je fais mon pénible :
    Ben voyons ! Si un drone tombe en panne sur la tête d’un cycliste et que celui-ci meurt ou se blesse sérieusement on aura droit au rouleau compresseur émotionnel et l’utilisation de drones sera interdite.
    Pour le moment les drones sont utilisés de plus en plus par l’armée et la police.

  2. J says:

    Cette utilisation des drônes au dessus des cités sensibles remplies de sales jeunes à nettoyer au karscher est une idée de génie.
    Imaginez qu’un drône tombe sur la tête d’une évidente future racaille de 4 ans! Hein?
    Eh bien pas besoin de le scolariser et de gaspiller de l’argent.
    Vous n’y aviez pas pensé à ça messieurs les drônophiles…

  3. Paul .ca says:

    M’sieur, eh M’sieur moi je connais la réponse !

    humm… Je vois plusieurs solutions à cet épineux problème.

    1. Collaboratif ou Participatif suivant les accord inter-producteurs et les investisseurs corporatifs ou publicitaires issu des fabricants de produits dopants. Eh oui il faudra réintroduire la publicité sur les maillots avec marque de cigarette, alcool, drogue et dopants pour financer l’évènement. Ah sinon pas de Tour de France, il faut savoir ce que vous voulez !

    2. Boom technologique avec les smart phone qui ont des caméra numériques 2M.pixel et peuvent diffuser en temps réel sur un relai diffuseur qui coordonne tout ces spectateurs le long du parcours de l’étape. Chaque téléspectateur-caméraman se voit récompenser en contrepartie après l’étape d’un autographe d’un des coureurs du tour et pour la meilleure scène de l’arrivée d’une bise de la blonde qui remet le bouquet au cycliste vainqueur.

    3. Un désintérêt progressif pour ces grands évènements sportifs au profit de plaisir plus solitaire hihaaaaa ou virtuel.
    Je confirme que je m’en passe bien vu qu’aucune chaine sportive ne le diffuse en Amérique du Nord, pays du football américain, du basket et baseball.

    4. Les cyclistes professionnels décident qu’ils en ont assez de ces cadences infernales et de l’arthrose au genou qu’ils auront plus tard. On assiste a des compétitions entièrement virtuelle avec des ados qui s’acharnent sur leur gamepad. Le vainqueur gagnera une Zbox 9500 dernier cri et un voyage en voilier autour du monde vu que les avions privé d’essence ne volent plus depuis qq années déjà.

    Un peu d’imagination que diable !!
    😀

Comments are closed.