Imaginons une jeune politicienne à qui un grand parti offre une candidature prestigieuse. Quels conseils pourrais-je lui donner ?

Vous croyez sans doute que je vais lui dire de laisser ce vieux monde et de faire autre chose. Et bien non. Toute expérience est bonne à prendre. Mener une campagne, être soutenu par les pontes, être élu, puis exercer un rôle d’élu est une expérience sur laquelle on ne doit pas cracher si on dispose des compétences requises.

Si j’avais refusé d’être manager à vingt-huit ans, je suis sûr que je n’écrirais pas tout ce que j’écris aujourd’hui. Je n’aurais jamais touché du doigt l’absurdité du système pyramidal.

S’engager est une chose. Pour défendre qu’elles idées ? Ma jeune politicienne est consciente des deux paradigmes. Elle sait que le pouvoir ne peut plus fonctionner comme avant. Pour gagner du temps, elle a envie de se plonger directement dans le nouveau paradigme mais par quel bout le prendre ? C’est un territoire vierge qui fait flipper.

Ok, elle peut y pénétrer. Faire des signaux de fumée, appeler des gens à la rejoindre. C’est un peu ce que je fais. Mais c’est une politicienne, elle a besoin d’agir dans le concret et d’agir avec les autres.

J’entrevois pour elle une possibilité. Si nous avons deux paradigmes, nous avons une transition possible de l’un à l’autre. Cette transition peut être spontanée, violente ou accompagnée. Nous avons dans tous les cas besoin d’une politique de transition. Ma jeune politicienne peut en devenir la championne. Elle ira au pouvoir pour favoriser la transition. La liberté d’expression. La liberté des monnaies. La liberté de l’énergie. En même temps, elle tentera de réduire le pouvoir de l’oligarchie. Non cumul des mandats. Introduction de tirage au sort. Séparation des assemblées constituante et législative. Mesures en faveurs des entrepreneurs indépendants. Ce combat prépare à la transition, il peut nous aider à la passer en douceur.

Si le parti, qui n’a pas sa place de l’autre côté de la transition, refuse de soutenir la jeune politicienne dans sa démarche, elle ne doit pas se soumettre et elle doit regagner sa liberté, créer un nouveau mouvement, un mouvement de transition.

Si le parti au contraire la soutient, elle doit prendre sa chance, c’est une chance pour nous tous de traverser la crise sans trop y laisser de plumes.

Il serait en revanche dangereux que la jeune politicienne, une fois au pouvoir, oublie ses anciennes idées. De là haut, elle ne pourra pas changer le monde. Elle ne pourra pas prendre des décisions qui nous rendront soudain heureux.

Tout ce qu’elle pourra faire, c’est comme le judoka user de la force du système pour l’aider à basculer dans un autre état. C’est un beau projet, une belle mission.

64

64 comments

  1. marie laure says:

    ..Et que fait cette nouvelle politicienne lorsque pour parvenir à se faire entendre dans le premier paradigme, et agir alors en faveur du second, elle est amenée à soutenir (voire adopter) des agissements que le second paradigme rejette totalement ?
    En clair, la fin justifie-t-elle à un moment donné les moyens ?

  2. C’est à ce moment qu’elle doit être très forte… mais si elle est forte, elle resistera, car elle sera de moins en moins seule.

  3. Henri A says:

    Il me semble que cette nouvelle politicienne devrait avancer non masquée ce qui augmenterait les probabilités de ne pas oublier les objectifs de départ.

  4. J says:

    quitterie…?
    cela dit, une jeune en devanture ne viendra jamais masquer les moisissures de l’échoppe, et surtout empêcher ce qui doit arriver d’arriver, c’est à dire du Neuf, mais du vrai Neuf.
    trop d’écarts, trop d’installés, c’est inréformable!

    Ps. thierry, tu as pensé au bisou à propos?

  5. Passant says:

    Que quelqu’un veuille perdre des années de sa vie pour arriver à un lieu de pouvoir d’où l’on ne détient aucun pouvoir de transformation réelle (député)… ça le regarde.
    C’est pas plus con que d’être manager dans une boite de pub.

    Ce qui est plus gênant c’est quand on fait croire aux autres que ça va tout changer, c’est ici que le militant politique commence à devenir un bonimenteur voire un escroc.
    En vendant une impossibilité sous le nom d’idéal on exploite à bon compte les autres énergies de militants naifs. Il n’y a que sur ce terrain politique qu’on autorise encore l’esclavage non rémunéré.

    Par ailleurs, une bonne preuve de sa détermination à changer les choses pour l’écologie, serait par exemple de prendre l’engagement de ne distribuer aucun tract pendant toute sa campagne.

    Les tracts politiques sont une pollution majeure de l’environnement. 90% finit sur les trottoirs autour des marchés. Cela ne sert pratiquement à rien, seuls les convaincus lisent.
    Et au passage de l’argent est gâché, et ensuite on demande des dons à de pauvres gens, pour encore acheter des tracts et polluer les rues.

    Si cette militante politique commence son chemin en distribuant des tracts, on saura dès le début qu’elle raconte n’importe quoi pour arriver au pouvoir, et ne changera jamais rien à rien.

    Alors qu’elle commence par changer les pratiques des campagnes politiques, avant de prétendre changer les choses une fois au pouvoir. C’est trop facile de toujours promettre le changement pour la prochaine fois.

  6. Paul .ca says:

    Oui ne pas oublier les objectifs comme dit Henri et les indiquer clairement comme élément de rassemblement et d’union.

    Ne pas aider une personne qui n’a pas de sérieux talents. Mieux vaux qu’elle se plante rapidement pour se réorienter dans un domaine qu’elle maitrise mieux. Si j’étais un maitre en art martial je n’enseignerai pas à n’importe quel disciple les techniques les plus puissantes. Je le sélectionnerai judicieusement aussi bien pour le succès de la discipline, de mon enseignement que pour transmettre un bon état d’esprit et atteindre un objectif bénéfique pour le disciple et au delà pour la communauté.

    Plutôt que donner des conseils tout de suite, je préfère écouter et essayer de ‘coacher’ la personne si besoin.

    Avant la transition, une nouvelle méthode peut être utiliser dans un domaine en parallèle avec l’ancienne méthode pour d’autres domaines. Avec les premiers résultats concluants on élargit progressivement le champs des domaines à la nouvelle méthode.

    Que la patience et la sagesse soit avec toi maitre Thierry. 😉

  7. Equilibrium says:

    Récapitulons :
    Ce que tu nous demandes, Thierry, c’est de dire à cette jeune politicienne ce dont il y a besoin pour que la transition soit possible ? C’est bien cela ?

    Comment peut-on être surs que c’est bien à cette jeune politicienne que l’on s’adresse et non à un nouveau masque attractif du grand parti sus-cité ?
    A t’elle réellement le désir de (re)gagner sa propre liberté ?
    A -t’elle un site ?
    Qui sont les pontes en question ?
    Quelles sont réellement ses “anciennes idées” ? Ces idées passeront-elles la révision qu’elle leur fera subir après cette expérience ?

    Bref, une politicienne inconnue, aux idées inconnues, menée par des pontes inconnus, passe sans aucune visibilité sur les expériences qu’elle va avoir, d’un grand parti inconnu, par des actions inconnues à un territoire vierge inconnu d’elle et dont elle ne sait pas par quel bout y entrer…
    Si elle veut faire cette expérience toute seule, sans la partager, sans recueillir de conseils extérieurs (anonymes et non anonymes) à ce grand parti. Je ne vois pas vraiment ce qui différencie sa situation de celle-ci :

    http://blog.tcrouzet.com/2008/08/25/changer-la-gauche-le-centre-et-la-droite/#comment-60347

    Quoi qu’il en soit, nous nous retrouverons forcément de l’autre coté…puisque c’est de cette autre rive que je commente.
    Si nous voyons sa silhouette à travers les brumes, elle pourra alors s’aider du son de nos voix.

  8. Passant says:

    “quitterie…?”

    Quitterie a fait toute la campagne présidentielle sur le thème de l’union nationale.

    Lorsque Sarkozy a remporté l’élection, il s’est montré ouvert à cette union nationale, il a fait l’ouverture.

    C’était notre victoire. Nous avions lancé un thème, nous en avions fait une force, que Sarkozy a été forcé de récupérer, de prendre à son compte.

    C’était le moment de tenir nos promesses, et de tenter, au moins, au moins pendant quelques années, cette union de toutes les bonnes énergies, qui était une première dans l’histoire du pays.

    Il fallait prendre Sarkozy au mot, et y aller. Rassembler et construire, ensemble.

    Il fallait au moins essayer, se donner le temps de cette experimentation, sous peine de ne plus jamais pouvoir défendre ce concept.

    Et Quitterie a refusé.

    Elle est devenue la madone de la création d’un nouveau parti politique, clivant, elle a foncé à fond dans le clivage partisan, et elle a refusé l’ouverture.
    Elle ne parlait plus que de son petit parti politique du matin au soir.

    Elle a passé son temps à tout critiquer, divisant les Français, accablant le chef de l’Etat, élu par le peuple, sans jamais chercher le rassemblement et la construction.

    Elle a tout misé sur les prochaines élections, s’enfonçant dans le pire de la politique: ne penser qu’à l’élection suivante.

    Attitude politicienne méprisable.

    J’appelle ça une trahison de toutes les idées qu’elle avait prétendues défendre.

    Quitterie, c’est l’arrivisme politique dans toute sa banalité, et rien de fiable ni de crédible entre son discours et ses actes.

    La chance historique de rassembler les Français pendant quelques années, elle l’a refusée, parce qu’elle a trouvé plus profitable pour sa carrière personnelle de devenir leader de l’opposition.

    Elle a préféré se faire remarquer au sein du petit Modem, que de participer à un effort collectif de rassemblement en cherchant ce qui nous rassemble.

    Quitterie, c’est comme Bayrou: leur seule ambition c’est d’arriver au pouvoir à la première place, et certainement pas de sacrifier quoi que ce soit de leurs ambitions mégalos, pour rassembler les Français et réformer le pays.

    Une belle escroquerie ! Continuez de vous faire avoir, mais n’espérez pas le faire croire aux autres.

    En 2012, ni Bayrou ni Quitterie ne pourront nous rejouer le thème de l’union nationale.

    Il va falloir qu’ils inventent un mensonge nouveau, plus en accord avec leur esprit de division des Français.

    Rien à attendre de ces politicards.

  9. J says:

    je l’aime vraiment bien ce equilibrium.

    pooooovre thierry… quand il se reveillera, ca va faire mal…

    quand il aura compris que ce n’est pas la transition qui est recherchée, mais la conservation du statu quo par ceux dans l’ombre qui jouent avec lui… :/

    car ils savent qu’ils sont au bord du renvoie ferme et definitif, et ils sont prets a tout, meme à quelques compromis, a tous les mensonges, a toutes les illusions et rideaux de fumee pour garder leur pouvoir.

    lis ziegler plutot cher thierry pour comprendre TON monde politique et social et celui des vivants du sud et du nord.
    tu cesseras d’etre un idiot utile pour les gens et les logiques sociales que tu ”combats”!!!

    tu me gonfles quand tu es con a ce point la!

    amities

  10. Anarchie & Solidarité says:

    Test: conseillez-lui de ne pas y aller, et vous verrez qu’elle ira quand même !

    Sa question est de pure intrigue pour vous amadouer, son choix est déjà fait: le pouvoir.

    “Nous avons dans tous les cas besoin d’une politique de transition. Ma jeune politicienne peut en devenir la championne. Elle ira au pouvoir pour favoriser la transition. La liberté d’expression. La liberté des monnaies. La liberté de l’énergie. En même temps, elle tentera de réduire le pouvoir de l’oligarchie. Non cumul des mandats. Introduction de tirage au sort. Séparation des assemblées constituante et législative. Mesures en faveurs des entrepreneurs indépendants. Ce combat prépare à la transition, il peut nous aider à la passer en douceur.”

    C’est triste la connerie. C’est comme ça que depuis la nuit des temps démocratiques le peuple s’est fait baiser par les politiques.

    Dès qu’elle sera au pouvoir elle verrouillera la donzelle.

    Gandhi a libéré son peuple EN N’ALLANT PAS AU POUVOIR.

    Ceux qui ont le cul qui frétille à l’idée d’arriver au pouvoir, on peut déjà être persuadé que ce sont des verrouilleurs en puissance.

    La grande révolution s’est faite PAR LES ECRIVAINS. Tous ceux qui sont allés au pouvoir ensuite ont tout foutu en l’air et se sont entretués, pour au final livrer le pays à Naboléon.

    Le pouvoir corrompt tout ce qu’il touche et n’attire que les corrompus.

    Test: conseillez-lui de ne pas y aller, et vous verrez qu’elle ira quand même !

    Sa question est de pure intrigue pour vous amadouer, son choix est déjà fait: le pouvoir.

  11. Benjamin says:

    @Thierry
    Tout est dans “Cette transition peut être spontanée, violente ou accompagnée”. Peux-tu détailler cette phrase, cela me semble en fait l’essentiel : la manière de transiter vers le 2ème paradigme, conditionne sa réussite…

    Néanmoins, j’aime bien l’idée de transition. Se présenter en disant : “si je suis élue, et c’est mon programme, c’est pour préparer cette transition. Je suis juste de passage” Ca peut être pas mal ! Etre au pouvoir pour le redonner… Est-ce possible ? Est-ce que des gardes fou pour rappeler à ta politicienne ses ambitions suffiraient ?

  12. J’essaierai derevenir sur tout ça dans les jours qui viennent…

  13. estellou says:

    bon, tout ça, c’est bien beau : “ne pas y aller”, “de toute façon c’est le pouvoir qu’elle veut”, “tous des beaux parleurs”, etc…
    mais concrètement, une fois que vous ètes engagé :
    – dans le milieu associatif de revendication
    – dans le milieu associatif de plaidoyer
    – dans le milieu associatif d’action de transformation sociétale
    – voire dans les trois milieux qui se conjuguent plus ou moins
    vous faites comment pour agir, là, au bon endroit, à bonne échelle ? il me semble que celui ou celle qui croit et veut transformer un peu, beaucoup, pasionnément (mais pas pas du tout), n’a d’autre choix que
    – de s’inscrire dans le parti le plus en congruence avec ses propres représentations du fonctionnement du monde et des modes d’intervention
    – vouloir exercer un mandat, voire plusieurs
    tous les dangers sont à l’oeuvre : carriérisme, ambitions démesurées, confort de vie … mais entre le rien et le risque, j’opte résolument pour le second.
    A charge des militants, des citoyens de ne pas se défausser devant les débordements possibles du personnage et de le rappeler à ses engagements. Il en est de même des corps intermédiaires.
    que chacun choisisse le camp qu’il lui convient et assume sa responsabilité collective. Donc si cette jeune politiicienne veut y aller, qu’elle y aille ! je serai vigilante là où j’agis, si petit que soit ma part d’implication.
    enfin, c’est comme ça que je vois les choses.

  14. J says:

    Benjamin, tu as bien raison de mettre le doigt la dessus.
    ”Cette transition peut être spontanée, violente ou accompagnée”.

    Car la transition qu’ils veulent, les commanditaires qui prennent thierry par les sentiments et se foutent de sa gueule, c’est celle d’un monde industriel/services/pyramidal, vers un monde connaissance/neoservices/reseau.
    en gros bien sur…

    MAIS il faut qu’à l’arrivée les pouvoirs, la manière dont ils sont attribués, financés, et DONC le sens de la société soit resté le même .

    CE QU’ILS VEULENT C’EST MODERNISER DES PROCESSUS SOCIAUX SANS TOUCHER AU COEUR DE LA LOGIQUE ORGANISATIONNELLE.

    Et c’est en cela que thierry soit est un couillon de premiere, soit a tellement besoin de reconnaissance qu’il en vendrait son libre arbitre.

    Cette phrase
    ”Cette transition peut être spontanée, violente ou accompagnée”.
    est d’une connerie sémantique infinie, digne d’une propagande politique ; réfléchissez aux 3 mots et aux connecteurs justement.

    Crouzet, si tu continues comme cela, crois moi, tu vas me trouver sur ton chemin. Et je ne serai pas tendre dans les couloirs des salles de réunion et autres.
    Car comme tu le disais sans le dire à une époque, c’est le changement de philosophie politique au niveau mondial qu’il faut cultiver, et cela ne se fera pas AVEC ceux qui ont intéret à ce que seules les apparences changent!!!!

  15. Paul .ca says:

    @J
    Ah la passion à l’italienne !
    A quoi te sert ces sarcasmes, insultes et menaces ?
    Les gens intelligents ont compris ce que tu voulais dire. Inutile d’insister autant.

    A chacun son chemin, ses réussites et ses erreurs. Comme le sous entend Thierry dans son article, les expériences avec leurs erreurs sont potentiellement riche d’enseignement. Potentiellement je précise car certains n’en tirent pas toujours tout les enseignements et persistent parfois dans certaines erreurs. C’est leur choix. Je parle en général et ne pense à personne en particulier. On ne transforme pas du plomb en or et inversement.

    Si Quitterie est la “jeune politicienne”, personnellement je lui parlerai d’autre chose que de politique et de bottom-up. Enfin sauf si elle insiste gentillement. 😀

  16. Passant says:

    “une fois que vous ètes engagé :
    – dans le milieu associatif de revendication
    – dans le milieu associatif de plaidoyer
    – dans le milieu associatif d’action de transformation sociétale
    – voire dans les trois milieux qui se conjuguent plus ou moins”

    et bien vous continuez !

    Ce n’est pas en butinant 3 mois dans un milieu puis dans un autre qu’on change le monde.

    Que cette personne se donne le temps d’approfondir quelque chose, au lieu de parader d’un milieu à l’autre, en s’étonnant de ne pas voir le monde changer en trois semaines sur son passage.

    “vous faites comment pour agir, là, au bon endroit, à bonne échelle ? ”

    Si devenir député était un levier d’action à bonne échelle, ça se saurait.

    Les députés, ensemble, n’ont presque pas de pouvoir.

    Alors un seul député venant défendre, seul, un autre système, son poids est celui d’une coccinelle dans un troupeau d’éléphants.

    Celui qui veut agir réellement sur les mentalités et les conduites des gens est plus efficace dans les médias qu’au parlement.

    Si, par son action, il n’arrive pas à tout changer, il doit s’interroger sur ce qu’il propose et tous les freins qui s’y opposent.

    Il doit mener une réflexion sur les concepts, et la communication.

    Ce n’est pas en partant dans une course folle vers le pouvoir politique (qui n’est que de façade, le vrai pouvoir étant financier, médiatique et culturel, pas du tout celui des députés, qui ne sont que des exécutants), qu’il trouvera la solution.

    Dans un système libéral, le pouvoir est dans les mains des consommateurs. Ce qu’il faut trouver, c’est le moyen de s’adresser aux consommateurs.

    Ceux qu’il faut convaincre, ce sont les consommateurs (ou consomm”acteurs).

    Sans changer aucune loi, rien qu’avec un comportement différent des consomm’acteurs, on change le monde.

    Mais rien ne se fait en un jour, et aller tout seul au Parlement européen ne fera pas aller plus vite. Il y a 785 députés européens… Quel poids aura un député pour “amener vers la transition” ?
    Celui qui prétend qu’il va tout changer de cette façon après avoir épuisé (à 30 ans ???) toutes les autres voies d’action, se fout tout simplement de notre gueule.

  17. J says:

    Non Paul.
    Cet attitude mentale zen-paix et amour- tolérance infinie – culcul praline que tu adoptes n’est pas de mise.

    Crouzet ne s’informe pas, il ne sait donc pas quels jeux de forces ont lieu en ce moment même.

    Si il est con au point de jouer au collabo sans même en avoir conscience, je me range très clairement du côté de ceux qui sont en façe de lui, et qui travaillent sur des domaines que thierry aborde à présent dans des élans mystiques irresponsables.

    Et parmi ces gens en face de lui et ses amis ”politiques”, se trouvent les VRAIS spécialistes de l’internet et des principes d’organisation, et les VRAIS réformateurs politiques.

    Si crouzet veut faire le larbin, l’irresponsable, le collabo ou l’idiot, qu’il le fasse.
    Les VRAIS dont je parle, et dont je précise que je ne fais partie car je suis modeste et connait leur grande envergure intellectuelle, ceux là s’occuperont avec méthode de son amateurisme concernant les questions d’organisation sociale, et s’occuperont surtout de son cas quand ce que Ziegler prédit arrivera.

    Je considère trop internet et ses principes d’organisation pour laisser de tels enfumages se faire sans dire mon mot ici et ailleurs.

    ”Cette transition peut être spontanée, violente ou accompagnée”. Quel con!!!

    Point final.

  18. Henri A says:

    A Jiton :
    Retiens-toi, tu vas faire un malheur ! ( avec des mots ).

  19. Paul .ca says:

    @J
    Ça me semble excessif mais je ne connais pas assez le contexte français dont tu parles. Je ne frappe qu’avec des preuves solides d’erreurs lourdes de conséquences.

    Les erreurs Marois et La Presse

    L’internet est international.

    Au niveau politique, la campagne présidentielle et d’investiture du candidat noir Obama au parti démocrate donne un bon exemple à suivre. En France, avec le candidat unique de l’UMP ou ces 50% de militants qui votent royaliste il reste un sacré travail à faire.

  20. Une militante associative says:

    “Si le parti au contraire la soutient”

    La réalité s’explique autrement pour celles et ceux qui ont suivi de l’intérieur.

    Le parti a obtenu de Quitterie Delmas un soutien à Marielle de Sarnez pendant la campagne parisienne.
    En échange, le parti a promis à QD une investiture aux européennes.

    Pure combine politicienne, QD s’est déjà montrée ouverte aux petites manoeuvres d’appareil pour son avantage personnel et contre ses convictions (Marielle de Sarnez représentant le conservatisme).

    La transition ne passera pas par ce chemin.

    Après avoir soutenu Marielle de Sarnez en échange d’une investiture, QD soutiendra demain un autre politicien pourri en échange d’autre chose.

    Et elle a déjà accepté de siéger dans un jury qui rassemble tous les politiciens affairistes et du groupe de Bilderberg:

    http://lesjeuneslibres.hautetfort.com/archive/2008/11/18/prix-edgar-faure-2008-le-prix-du-livre-politique-de-l-annee.html

    Dassault, Dumas, Wauquiez, Valls…

    On trouve dans ce jury tout le système pourri, et, au milieu, Quitterie Delmas.

    QD a donné son poids moral en caution de ce jury d’affairistes et marchands d’arme.

    Son âme est déjà vendue.

    Elle a légitimé le système par arrivisme.

  21. J says:

    Ferme là Henri, ces sujets et ces jeux de pouvoir te dépassent…

  22. Philippe says:

    “siéger dans un jury”

    Je tombe des nues de voir le nom de Quitterie là-dedans.

    Sont-ils naifs pour accepter une espionne qui va dynamiter le système de l’intérieur, ou bien ils la tiennent déjà ?

    Le jury 2008 est :

    * Monsieur Roland Dumas (Ancien Ministre, impliqué dans plusieurs dossiers affairistes, et représentant de la politique africaine de la France, de sinistre mémoire)

    * Monsieur Laurent Wauquiez (Secrétaire d’Etat chargé de l’Emploi)

    * Madame Elisabeth Guigou (Députée de Seine St Denis -Ancien Ministre)

    * Monsieur Olivier Dassault (Député de l’Oise, famille Dassault, marchands d’armes)

    * Madame Isabelle Debré (Sénateur des hauts de Seine)

    * Monsieur Manuel Valls (Député de l’Essonne)

    * Monsieur Paul Wermus (Journaliste)

    * Madame Quitterie Delmas (Déléguée Nationale du Mouvement Démocrate)

    * Monsieur Patrick Gobert (Président du Toit Citoyen)

    * Monsieur Antoine Sfeir (Directeur des Cahiers de l’Orient)

    * Monsieur Philippe Tesson (Journaliste)

    * Monsieur Rodolphe Oppenheimer (Petit-fils du Président Edgar Faure, Président de l’Association Edgar Faure)

    Prochaine étape: l’intronisation de Quitterie Delmas au groupe de Bilderberg ?

    Elle dira accepter pour faire la transition de l’intérieur ?

    Et tous ces gens sont de gros bêtas qui acceptent dans leur sein une espionne chargée de renverser le système ?

    Une alter-mondialiste au milieu des marchands d’armes avec leur accord ?
    Sont-ils naifs à ce point ?

    S’ils acceptent de donner un énorme poids politique à Quitterie Galouzeau de Villepin, c’est qu’ils savent qu’ils la tiennent. Elle est de leur monde, et même de leur sang.

    Ils ont très bien compris que son discours c’est du baratin électoral, qu’ils peuvent lui donner du poids sans qu’elle menace leur système.

    Elle fera des petits sourires à M. Dassault:

    “alors ces livraisons d’armes M. Dassault, avec la crise ?
    Vous avez envisagé les armes recyclables ?

    Que penseriez-vous d’un label “arme biologique sans pesticides de synthèse et à base de matériaux recyclés” que nous apposerions sur vos missiles, moyennant un petit accord financier avec Heaven, mon agence de publicité et marketing ? Cela serait du plus bel effet.

    Nous aidons déjà Microsoft à renforcer son lobbying mondial, nous pouvons aider Dassault.

    Notre politique c’est d’aider les gros à devenir encore plus gros, tout en racontant du baratin aux petits pour les calmer. Vous pouvez nous faire confiance. Nous tenons les agités et nous sommes à votre entier service, messieurs les Princes de ce monde, qui me faites l’honneur de votre compagnie.”

  23. Christelle says:

    Quitterie Delmas, quand les médias lui demandaient quel premier ministre de François Bayrou elle verrait dans l’idéal en cas de victoire, répondait :

    “Pascal Lamy ou DSK.”

    Et les grands hommes selon son coeur: “Dominique de Villepin.”

    Qu’est-ce que vous attendez encore comme transition de sa part ?
    Quitterie Delmas c’est le système à 100%.

    Pascal Lamy = directeur général de l’Organisation mondiale du commerce.

    Le héros de Quitterie, c’est l’homme qui gouverne le commerce mondial et est responsable de tous ses désordres.

    DSK = Président du FMI.

    L’autre héros de Quitterie est président du fonds monétaire international.

    Quitterie Delmas c’est l’OMC + le FMI à la tête de la France.

    Quitterie Delmas a pour idoles les grands argentiers du système.

    Alors vos délires sur la transition qu’elle pourrait amener… Quel ridicule!

    Comment peut-on changer le monde quand on a pour modèles les grands argentiers du monde comme Pascal Lamy ?

    Quand on rêve de voir Pascal Lamy devenir Premier Ministre, et qu’on l’avoue avec un grand sourire fait à la caméra ?????

    Vous en êtes encore à prendre au pied de la lettre quelques promesses d’une gamine qui baigne autant dans le système actuel et qui adule Pascal Lamy ?

    Tout ça parce qu’elle a un grand sourire ? Benêt à ce point devant une petite femme ?!

    Putaing si la transition c’est Pascal Lamy, je vois plus trop où est l’horizon là !!

  24. Je partage l’opinion de Thierry Crouzet sur les objectifs immédiats que la jeune politicienne pourrait se fixer comme axes majeurs, la jeune femme en question étant de toutes façons maîtresse de ses choix à court et plus long terme. Merci de ce joli texte.

    Les critiques qui fusent sont signées en filigrane (AK) pour les unes (et je les réfute étant donné le pantin qu’est son champion, d’une part, et, d’autre part, la multiplication des atteintes aux droits fondamentaux émanant dudit champion, notamment à l’encontre d’Internet), jalouses pour d’autres. Quant au jury Edgar Faure, franchement, et s’agissant plus précisément de Quitterie Delmas, je ne crois pas qu’il soit, à lui seul, de nature à la transformer en suppôt de quoi que ce soit. elle s’y prononcera en conscience. Et l’élection par le peuple la conduira à siéger dans bien d’autres instances avec des personnages ô combien plus sulfureux encore, c’est la loi, et je vois qu’on fait ici confiance à son libre arbitre, ce qui est sensé et réjouissant.

  25. Passant says:

    Hervé, quand je vous lis vous me faites encore plus peur que Sarkozy.

    Cet esprit fan club permanent, cela fait peur, vraiment.

    Quand je vous entends parler de Quitterie, je crois entendre des discours à la gloire de Ceaucescu, ou de je ne sais quel personnage infaillible qui ne peut être critiqué en rien.

    Pour le reste, je ne suis pas d’accord avec plusieurs critiques jalouses contre Quitterie, émises plus haut ci-dessus.

    A une époque je m’étais amusé à remonter certaines de ces critiques, et la source était …. le Parlement Européen, où Quitterie n’a pas que des amis:

    136.173.xxx.xx
    inetnum: xxxxxxxxxxx
    netname: EP-PE-NET
    descr: European Parliament
    descr: BATIMENT BAK 6/30
    address: EUROPEAN PARLIAMENT TELECOM DEPARTMENT
    address: Centre Europeen Kirchberg

    Mais je maintiens l’incohérence de son attitude au sujet de l’union nationale.

    Présentée comme la marche à suivre pendant la campagne, puis abandonnée le lendemain de l’élection au profit de la seule logique d’opposition résolue à Sarkozy.

    Et l’incohérence de prétendre changer le monde en tant que député.

    Le pouvoir est dans les conseils d’administration, pas au Parlement.

  26. Carole_F says:

    Et ne pas oublier le pouvoir de l’argent, la jeune politicienne doit, soit avoir déjà suffisamment d’argent pour ne pas succomber, soit avoir fait un travail énorme sur elle pour ne pas avoir de gros besoins !
    On oublie trop souvent que 7000 euros par mois, grosso modo, ce n’est pas rien, et que beaucoup de luttes de pouvoir pour avoir des postes importants se jouent à ce niveau tout bête ! Si, si …

  27. Paul .ca says:

    Je partage l’avis de Hervé qui partage l’opinion de Thierry qui partage ses pensées. 😀

    @Carole
    7000 euro c’est joli mais c’est parfois que la pointe de l’iceberg. Comme les sportifs, la carrière peut être courte et ils doivent mettre de côté autant pour leur vieux jour que pour la caisse du parti. Aujourd’hui les campagnes électorales sont souvent financés dans plusieurs pays (France, Canada, USA …) avec des fonds publics de manière transparente pour éviter les caisses noirs et les scandales.

    Le problème c’est le nombre de député à multiplier par le nombre de parti. Croyez vous qu’avec 60M on peut trouver 570×9 candidats députés de qualité en France ou au Québec avec 120×5 candidats députés pour une population de 7 Millions. Si on évacue l’art oratoire qui est plutôt meilleur en France, on se rendra vite compte que Non. il faut réduire le nombre de députés et écarter les médiocres, les fumistes peu importe leur promesse et leur méthode.

    il faut aussi mieux équilibrer les circonscriptions électorales en France
    (comme au Québec) avec les écarts de population trop important.

  28. Carole_F says:

    Oui, mais ils s’accrochent ensuite comme ils peuvent. Si j’ai dit cela, c’est que, hélas, je sais que c’est une réalité … Il y a certes, l’ambition du pouvoir, mais vraiment, la “paye” est un élément également déterminant ! Et ils savent très bien jouer sur le terrain pour appâter le petit peuple qui revotera pour eux … Ce n’est pas très compliqué, il suffit de se montrer dans les endroits où il faut … Ceux qui ne jouent pas ce jeu là, ne sont pas réélus … C’est tout bête en fait, mais ça marche ! Bon, ok, il y a aussi parfois des accidents de parcours … Le problème avec la politique c’est qu’il y a des élections, donc, jeu faussé d’avance, puisqu’il va falloir plaire …

  29. Paul .ca says:

    En France, les leaders politiques s’accrochent en général davantage qu’au Canada ou au Québec. C’est une question de mentalité des élus et de comportement électoral des canadiens. D’ailleurs c’est pareil dans le secteur de l’emploi, quand un employé (du privé) ne fait pas l’affaire, il dégage vite.

  30. J says:

    pour info ce HERVE TORCHET, qui passe son temps sur le site de delmas à prier, lecher le cul, et tirer sur tout ce qui ne prie pas et ne leche pas comme il faut, est l’exemple meme du militant abruti, sans cervelle, servile, etc .
    delmas en a besoin, et ne le decourage pas…
    et en plus ce connard parle d’election, comme si nous etions encore dans un regime ou les elections ont un sens!

    le fais qu’il vienne jusqu’ici semble bien montrer que peut etre j’avais raison : c’est bien delmas que les salopards bien installés au senat et a l’assemblée et dans d’autres cercles moins ouverts vont utiliser pour amadouer les peuples et les réformistes en leur présentant une fausse devanture de fausse réformes, qui maintient tout en place, et surtout EUX et leurs seuls intérêts.

    bref crouzet, c’est le mioement pour toi de montrer que tes branlettes intellectuelles sur la société ne sont pas l’oeuve d’un collabo dans l’âme et de cette nouvelle insulte faite aux principes democratiques de base…!!!

  31. @ J

    J’adore les anonymes qui ont tout faux et qui remplacent le débat par l’invective. Informez-vous.

  32. Paul .ca says:

    J vient d’enfreindre pour diffamation et invective la loi 1881 française (et j’en passe). S’il ajoute une insulte au président de la république française son compte est bon ! 😀

    Comment je le sais ?

    C’est grâce à un blog d’une journaliste française de la presse financière qui a une formation d’avocate comme Sarkozy.zy. Au lieu de parler de finance elle m’ennuie avec les suicides en prison, les reporter de guerre qui se font descendre, les bousculades dans le métro parisien et toutes les lois en France que le web ne respecterait pas. Zut alors !

    Les gens sont fous, les temps sont flous.

  33. J says:

    Paul, tu m’as mal lu.

    Jamais je n’insulterai un homme qui su à la sueur de son front s’élever par la noblesse de son âme et la profondeur de son intelligence se faire aimer de son peuple. Jamais! 🙂

    Ce qui n’est pas le cas de ce Torchet, le larbin militant sans cervelle. Oups…

  34. Passant says:

    “le larbin militant sans cervelle. Oups…”

    A la base Hervé a beaucoup plus de cervelle que la plupart des militants. Quand il nous parle du passé, il est souvent intéressant.

    Mais sur le sujet Quitterie c’est le sentimentalisme qui prend toute la place et il perd tout esprit critique.

    Un sage, nommé Carlo Revelli, disait qu’il ne fallait pas de jolies femmes en politique : elles sont plus dangereuses que tout, et on ne peut pas émettre une critique sans se faire traiter de goujat par d’apprentis chevaliers qui confondent la politique et le bal de la marquise.

  35. J says:

    ok ok ”passant”, je l’appelerai donc Romeo-Iago donc, car à faire le Roméo il en devient Iago!

  36. FrédéricLN says:

    Je déduis du débat qui précède que, si la “jeune policitienne” dont parle Thierry Crouzet a le malheur d’être jolie femme, le débat s’écartera bien vite du sujet “ce qu’elle pourrait faire” et quelques mâles ou anonymes internautes trouveront plus intéressant de lui faire un procès en sorcellerie.

    O tempora ! O mores ! … que celles et ceux du web 2.0 créatif imaginatif et un pied dans le futur.

  37. J says:

    déduction erronée.
    prémisses importantes no prises en compte.
    cf contexte entourant jeune femme + options récentes.

  38. Passant says:

    “de lui faire un procès en sorcellerie.”

    Je suis toujours frappé de la comparaison Quitterie – Ségolène Royal.

    Dans les deux cas: un discours plus sentimental que très précis sur le fond.

    –> Une absence de programme précis qui suscite des critiques, en regard de l’aura de la candidate

    –> victimisation de la candidate : “attaquée parce que femme, machisme, procès en sorcellerie, Jeanne d’Arc brûlée, etc”

    Jamais de discours de fond en réponse.

    Tout ce que certains disent c’est: quel est le programme de fond, à part les sentiments et les sourires ?
    En l’absence de fond on s’interroge sur la promotion au sourire.

    Depuis un an je la vois prendre à parti le gouvernement sur des détails qui sont très loin des enjeux fondamentaux du pays.

    Posture morale et pas de solutions.

    Elle en a le droit, bien sûr.

    Ce qui n’est pas normal c’est de présenter comme “un sauveur” une candidate qui pour le moment ne fait que des relations publiques & médiatiques superficielles.

    Quand elle s’avancera un peu sur le terrain économique, comment fera-t-elle pour “mettre d’accord ses copains entrepreneurs de droite, et ses copains militants alter-mondialistes” ?

    Un jour elle va se rendre compte qu’il faut faire des choix, au-delà des formules vagues sur les nouvelles générations à l’Assemblée.

    Et ces choix l’amèneront à ne plus pouvoir se tenir au milieu des copains libéraux et des copains alters en disant à chacun qu’il a raison.

    Quels sont ses choix sur les retraites, le droit du travail, le financement des droits sociaux ?

    La politique c’est cela: choisir. C’est pas une vague philosophie.

    Et qu’elle arrête avec le radotage sur les nouvelles générations.

    Les nouvelles générations à l’Assemblée on s’en fout.

    Jean Sarkozy c’est une nouvelle génération. Son arrivée à l’Assemblée ne va pas renouveler la France, c’est la copie de son père.

    Manuel Valls, excité comme un petit coq et menaçant le PS de procès à tout va, cela apporte grand chose au débat ?

    L’âge ne fait rien à l’affaire. On n’a pas spécifiquement besoin de jeunes coqs à l’Assemblée. Les jeunes sont très faciles à manipuler.

    Et beaucoup sont dans une phase égoiste: “il faut que je fasse ma carrière maintenant”. Phase à laquelle ils sacrifient tout.

    C’est faux de croire que les jeunes pensent au long terme de la planète, parce qu’ils ont encore longtemps à vivre.

    Les jeunes vivent dans l’instant et se damnent pour une pomme.

  39. Iza says:

    bah dis donc … quand thierry se réaventure dans la real politique, on en lit des jolies choses. Notre J sort de sa réserve et nous balance du connard en veux tu en voilà (un bon point J : tu es beaucoup plus clair ainsi, merci). AX plane comme un fantôme et les visites affluent.
    C’est à peine distrayant, et un peu affligeant tout de même.

  40. J says:

    iza, mon amour, il n’y a pas de puits trop profonds, mais seulement des cordes trop courtes… 🙂

    tu es belle tu sais, et intelligente, et sensible, et humaine… tu serais tentée par un pugilat in vivo avec la brute ignoble que je suis?

  41. Carlo says:

    Merci cher “Passant” de rendre hommage à ma citation d’il y a quelques années que je revendique toujours. Il n’y a rien de plus dangereux qu’une jolie femme en politique surtout si elle est déterminée et n’a pas peur de prendre des coups… 🙂

    Elle est inattaquable et inarrêtable et ira forcement très loin! L’histoire récente au PS me donne raison et l’histoire future du Modem fort probablement aussi…

    J’espère que tu vas bien sinon. Bon, pour l’histoire de Bildenberg tu y vas un peu fort même les plus forts conspirationnistes d’AV n’auraient pas osé aller si loin…. 🙂

  42. Passant says:

    Je propose que Ségolène Royal et Quitterie aillent se faire la main politique en Corse.

    L’une prend la Corse du Nord, l’autre prend la Corse du Sud.

    Chacune part d’une pointe et commence à régler tous les problèmes.

    La première qui arrive au milieu gagne la queue du Mickey.

    (Hervé Torchet se propose en Mickey).

    (Ségolène partira avec dix mètres d’avance, car son programme consistant à raccompagner chaque femme policière corse le soir va la retarder un peu).

  43. U 133 bis says:

    “lui faire un procès en sorcellerie”

    Peut-être n’y aurait-il pas procès en sorcellerie, s’il n’y avait pas antérieurement procès en sainteté ?

    QD est une militante parmi 100 autres au modem, elle n’a pas d’idées particulièrement géniales, l’agaçement qu’elle suscite chez nous n’a d’explication que sa trop brusque et irrationnelle ascension médiatique, au physique.

    L’avoir propulsée sur le plateau d’A VOUS DE JUGER, quand elle n’avait rien à dire et à répondre de probant à Henri Guaino… Comme si nous manquions de jeunes cadres formés au modem, capables de répondre, qui connaissent un peu le monde et les affaires économiques et internationales, qui ont fait sciences-po… Quand donc QD changera-t-elle son disque usé des nouvelles générations politiques sorti comme un joker chaque fois qu’elle ne comprend pas un sujet ?

  44. J says:

    dites non, c’est le carlo “un pieds de chaque côté des alpes et la tête en belgique” qui est venu rendre visite???

    si c’est le cas, heureusement que NévrositudeDW n’est plus par là, sinon c’était déflagration assurée… : )

  45. Iza says:

    J: un ti rispondu mancu.

  46. J says:

    Moment please my dear Iza.
    Je fais chercher à la cave ma vieille casseuse d’Enigma héritée de mon grand père, et j’essaie de réagir dans la semaine.

  47. Paul .ca says:

    A Carlo et sa jolie citation,

    Je voudrais rendre hommage aux américaines qui ont voté majoritairement démocrate avec Obama là ou une majorité d’américains ont voté pour le sénile républicain blanc McCain.

    Le vote des femmes. Selon les sondages “sorties des urnes”, plus de la moitié des électrices (56 %) ont voté pour Barack Obama, qui a séduit 49 % de l’électorat masculin.

    Quelques chiffres

    Au Québec, le leader actuel du PQ est une femme qui a du sang sur les mains avec ses coupures en santé en 1997. Et bien c’est une journaliste qui a le mieux dit les vérités dans ce dossier de la santé malgré ses opinions proche du PQ.

    Jusqu’à date, le plus dangereux en politique c’est un Bush Junior : un monstre d’insensibilité, idiot, corrompu et fils à papa.

    En France, c’est un Sarkozy.zy fumiste et incompétent.

    J’espère que Martine Aubry en qui j’ai confiance, offrira en France une alternance politique de qualité … en 2012.

  48. Passant says:

    “c’est le carlo “un pieds de chaque côté des alpes et la tête en belgique””

    [mode agoravox]

    et les couilles cybioniques tenues à Bilderberg.

    [/complot]

    🙂

  49. J says:

    passant, pouvez vous citer vos sources ou donner des liens sérieux, puisque vous établissez des liens entre Carlo R. / Cybion / Bildermachin, avec sous tendu également Joel De R.

    merci pour cette hygiène informationnelle de votre part!

  50. Passant says:

    Le lien Carlo / Bilderberg est une joke.

    Mais il en rêverait 😉

    (Je crois que c’est Demian West qui était parti en délire sur le lien Cybion / CIA, à partir de je ne sais qui, membre de Cybion ayant travaillé dans je ne sais quelle société liée à la CIA par un mince fil…)

  51. J says:

    ah, alors si c’était du West, je comprends mieux.
    hihihi comme disait ce malade, qui se prend pour le Nijinski du pinceau, et qui continue à sévir chez delmas j’ai noté 🙂
    pschiiiit

  52. Henri A says:

    J’échangerais bien un baril de West contre deux barils de J, c’est dire .

  53. J says:

    bien entendu henri…

    cela vient prouver pour ce qui connaissent ce demian west toute ta sagesse d’ailleurs, ramassée péniblement de livre en libre et de pages en pages.

    ou comment confondre savoir et connaissance…

  54. Henri A says:

    A J thé du bocal :
    Bon, déjà il faudrait apprendre à lire.
    « c’est dire » explicite le peu de patience que je peux avoir avec le dénommé West, donc….mon commentaire au dessus.

    En imaginant que je sois le proprio de ce lieu et en prenant l‘analogie de « sa maison« ( ce qui n’est pas du tout le cas, mais je donne un avis ).
    Je pourrais tolérer un individu qui vient chez moi, m’insulte, insulte mes amis, est vulgaire avec mes amies, se mouche dans les rideaux et pisse sur les plantes à condition que cet individu possède quelque chose que je n’aurais pas et que celui-ci arrive à le partager, par exemple des informations ou un savoir quelconque.
    Si ce n’est pas le cas, au minimum il passe par la fenêtre.
    Si je suis de mauvaise humeur, le tarif est :
    Un tronc d’arbre dans chaque narine et chaque oreille, un 4X4 dans la bouche, et avec un peu d’huile de coude un airbus 380 dans le cul.
    Est-ce clair ?

  55. J says:

    cher henri…

    que tu sais frustré car tu ne peux plus échanger avec west et l’autre zouave dont j’ai oublié le pseudo, en partie car je ne me pas laissé impressionner par leurs suffisances respectives et leurs arguments boiteux, je le comprends.

    je te rappelle qu’ils pissaient eux bien plus que moi en tout sens, en permanence, et sur tout.

    MAIS, et là commencent tes intolérances, tu pouvais avec eux te gargariser de listes de références et de citations et de renvoies pseudo savants à donner la nausée à rabelais lui même.

    là est ta rancoeur : ne plus pouvoir étaler tes listes en leur compagnie.

    je te propose donc de rejoindre un club de bibliothécaires, où tu devrais les retrouver pour des échanges érudits et au passage gerber comme ils le faisaient sur tout ce qui est populaire, ignorant non savant, ou le journalisme participatif, ou tout ce qui ne fait pas partie des bibliothèques de l’Académie d’ailleurs!

    pfffft.

    en arriver là m’ennuie, car je te trouvais intéressant et carrément malin et ouvert comparé à eux.
    mais tes deux poids deux mesures, et tes frustrations d’étalages savants avec ces deux acolytes stériles m’emmerdent cher ami… et me deçoivent.

  56. Paul .ca says:

    C’est encore plus simple qu’Henri je ne tolère aucun manque de respect. Le traitement est toujours le même les pieds dans un bloc de ciment frais et le tout séjourne au fond d’un lac profond. 😀

    Ce qu’essaye de dire Henri, qui je le rappelle s’est cassé les dents contre le troll DW hautement toxique, c’est que nous apprécierions des commentaires plus constructifs et moins d’insultes contre les autres participants du blog. Ça élèverait le débat et augmenterait l’intérêt d’y participer.

    Autant utiliser notre temps judicieusement à écrire des choses intéressantes que se disputer en pure perte. Non ?

  57. Henri A says:

    A Paul :
    Je n’essaie pas de dire, je dis. Quand au troll, il ne m’a rien cassé du tout à part ce que certains appellent, les bijoux de famille.
    Ce J ne s’exprime de façon compréhensible que quand il insulte, le reste qu’il nomme abusivement des arguments est au mieux discernable dans un halo plus ou moins flou qui exaspère.
    Ses rares interventions pertinentes prêchent les convertis de longue date que nous sommes. Une bite quoi !

  58. J says:

    d’autres ailleurs me comprennent quand je parle de sujets tels que entreprise net ou les regulations et organisations, et vu les personnes, cela m’est rassurant.

    bon vent henri le lecteur de livres, dont l’argument ”bite” révèle toute l’ampleur de sa fatuité et de sa finesse fondamentale.

    ps. désolé pour la richesse perdue de tes échanges érudits avec west et l’autre érudit. rires S’ils reviennent enrichir ce blog, promis, je me ferais discret pour ne pas déranger ce cénacle impresssssssionant. 🙂

    paix sur la terre donc, mais quand c’est possible seulement, hélas.

  59. Passant says:

    A lire la tournure guerrière de vos échanges, on se dit qu’envoyer une femme au Parlement c’est presque une menace pour la Paix.

    Le PS se remet à peine de ses crépages de chignons…

    Les femmes, il y a des maisons spécialisées pour les accueillir avec tolérance. Il ne faut pas les mettre partout.

  60. J says:

    bah, mauvaise passe d’armes pour de mauvaises raisons.
    fini en ce qui me concerne 🙁

    en tout cas Passant, pour parler des femmes, autant je trouve royal et aubry affligeantes de médiocrité au regard des enjeux politiques et sociaux actuels et à venir, delmas à la limite de la limite de passer la ligne jaune qui la sépare encore d’une politicarde parisienne fréquenteuse de salons mondains pour arrivés corrompus, autant je me dis que des femmes comme Joly donnent le sourire quand elles reviennent sur nos terres.

    et ne voir là derrière aucune partisanerie politique, juste une femme, l’alter ego féminin de Montgolfier : courage, probité, vision, culture, intelligence, sensibilité, et surtout surtout VENANT DU DEHORS du grand machin politique à décérébrer.

    c’est de ce genre de leaders dont a besoin une civilisation en crise grave et devant prendre un virage périlleux, certainement pas des 3 autres susdites.

    mais ce n’est que mon avis bien sûr.

  61. Passant says:

    Il y a Clémentine Autain qui aurait pu donner quelque chose si elle était sortie d’un certain dogmatisme.

    Une vraie Jean Seberg, avec de la gueule.

    Et puis que demande-t-on à une femme politique ?

    De savoir compter sur ses dix doigts:

    http://sonidonostalgia.files.wordpress.com/2007/10/jean_seberg_gallery_7.jpg

    what else ?

  62. Paul .ca says:

    Retirez moins d’un doute. Vous plaisantez à fond là, Passant et J ?

    Je suis plus beaucoup l’actualité politique française mais comparer Ségolene ou Quitterie avec Martine Aubry c’est assez cocasse. 😀

    Je demande des précisions pour éviter le flou artistique. Je comprend pas pourquoi Henri s’énerve autant. Quand c’est aussi énorme, je me marre. il faut pas s’en priver au prix des places des spectacles comiques.

  63. Passant says:

    Mais tout le monde plaisante ici.

    Ne me dis pas que tu prends aussi au pied de la lettre “les chevaliers de Gaia” ?

    Tu es dans la matrice d’un nouveau jeu-réalité.

    Retourne-toi : TF1 te filme.

    Tu as le rôle du franco-canadien, le gars sympa mais pas fûte-fûte, qui n’avait pas compris qu’il était dans un jeu.

    Avec ton bérêt tu plais beaucoup à la ménagère de 50 ans.

  64. Paul .ca says:

    C’est gentil de me mettre au courant mais parle moi un peu de ton rôle. Avec Passant comme pseudo, ça ressemble à un rôle plutôt éphémère non ?

    Pour la ménagère, je veux pas jouer l’ingrat mais je préférais la française de 40 ans. C’est plus dans mon cœur de cible. 😀

    Pour “les chevaliers de Gaia”, le mieux est de demander à son auteur et administrateur du blog.
    Hein ? non vas y toi le Passant. 😀

Comments are closed.